AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253245186
480 pages
Le Livre de Poche (10/05/2023)
4.14/5   1053 notes
Résumé :
Au sein du prestigieux internat privé de St. Stephen, dans l'idyllique campagne du Norfolk, se dresse une austère bâtisse victorienne assez laide et en manque cruel d’entretien : le dortoir de Fleat House. Lorsque le corps sans vie d’un élève y est découvert, le directeur s'empresse de conclure à un tragique accident. Mais l'enquêtrice londonienne Jazz Hunter n'est pas de cet avis. En tentant de pénétrer le microcosme fermé que constitue le pensionnat, celle-ci appr... >Voir plus
Que lire après Les Mystères de Fleat HouseVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (176) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 1053 notes
5
84 avis
4
64 avis
3
17 avis
2
2 avis
1
0 avis
Dés le départ, grace à un avant-propos écrit par le fils de Lucinda Riley , on apprend que ce roman écrit en 2006, n'a été publié qu' en 2022 , alors que l'autrice est décédée d'un cancer en 2021. Il nous explique qu'elle l'aurait surement retravaillé, mais qu'il a choisi de nous le livrer tel quel, et je l'en remercie. Au moins, j'ai pu me faire une idée du style de l'auteure non retouché par autrui...
Mais dés le départ aussi, je me suis dit que si j'aimais, et bien, il n'y aurait jamais de suite aux enquêtes de cette charmante inspectrice partie de la MET sur un coup de tête après avoir été trahie par son mari, inspecteur lui aussi.
C'est dommage, Lucinda Riley qui s'essaye au roman policier , c'est un peu de douceur dans un monde de brutes... Les méchants sont punis , et les gentils sont récompensés à la fin, il y a une sorte de justice karmique !

Alors que l'inspectrice Jazz Hunter est revenue en Angleterre dans le Norfolk, après un long congé et une lettre de démission , son supérieur vient lui demander de réintégrer la "maison" car un décés suspect a été constaté dans un internat privé à Fleat House.

Harcélement scolaire, suicide, tragique histoire d'amour, etc, etc... Jazz devra démêler le vrai du faux et même les non-dits, ou les vieux souvenirs.
Une héroine très sympathique, des histoires de couple, un pauvre gamin qui ne veut surtout pas retourner dans son internat, un homme qui boit trop, une femme intéressée, une vengeance et tout ça dans la campagne anglaise,où quelques tasses de thé consolent du mauvais temps !

Il est évident que ce n'était que le début d'une série et c'est vraiment dommage que Lucinda Riley n'ait pas pu continuer son oeuvre...
Commenter  J’apprécie          592
Une espèce de "Barnaby" en version papier.
St Stephen est un internat privé dans le comté de Norfolk, en Angleterre. Ce n'est pas le haut de gamme, mais il jouit d'une bonne réputation. Aussi, quand un élève est retrouvé mort dans sa chambre, c'est un peu l'embarras. Surtout quand reviennent des histoires de fantômes et que surviennent d'autres disparitions... Heureusement, l'inspectrice Jazz Hunter arrive et va tenter de résoudre tous ces mystères.

Bon, ce n'est pas du haut de gamme non plus, mais c'est sympa. C'est le genre de lecture idéale pour se relâcher la tête entre deux romans "sérieux". le style est agréable et l'intrigue se suit plaisamment, malgré quelques grosses ficelles pour la faire tenir ; on est dans le divertissement, mais le suspense est néanmoins maintenu jusqu'au bout avec brio.
Apparemment, Lucinda Riley est un auteur très apprécié, dont j'ignorais totalement l'existence. Mais sa petite escapade anglaise m'a procuré un bon moment de détente, et même mieux : grâce à elle, j'ai retrouvé certaines sensations de mes lectures de jeunesse, le même plaisir simple de tourner les pages avec avidité sans trop se prendre la tête.

C'est donc une petite lecture qui fait du bien, sans rien d'extraordinaire, mais suffisamment délassante pour en garder un bon souvenir.
Commenter  J’apprécie          4813
Lu sur la route des vacances (quand je ne prenais pas des photos émerveillée des paysages suisses…). Un polar comme je les aime où une enquêtrice divorcée (et en plein questionnement) se trouve missionnée sur la mort mystérieuse d'un étudiant harceleur dans un pensionnat britannique.
L'affaire bien sûr ne s'arrête pas là…
Un roman tendance cosy mystery, très anglais, avec du suspense, quelques rebondissements et une plume rythmée des plus agréables.
Quel dommage que l'autrice soit décédée l'an passé, j'aurais volontiers dévoré d'autres aventures de Jazz et Miles..
Commenter  J’apprécie          450
Comté de Norfolk en Angleterre, de nos jours.
Le prestigieux internat privé de St. Stephen, qui comprend l'ancien dortoir de Fleat House, se trouve dans une vieille bâtisse victorienne au coeur de la campagne anglaise. L'établissement est situé en pleine nature, dans la lande embrumée, fraîche et sombre. Tout est calme. le milieu est propice à ces étudiants issus, pour la plupart, de l'aristocratie anglaise.
Pourtant, une nuit, un élève est retrouvé mort dans sa chambre. Accident, suicide ou assassinat ? Tout est possible. Si le directeur conclut très vite à un accident pour étouffer rapidement l'affaire, l'enquêtrice Jazz Hunter, chargée de mener les investigations, n'est pas de cet avis. Il faut explorer toutes les pistes.
Mystères, secrets et mensonges font partis de ses découvertes.

Après avoir lu presque l'intégralité des sagas de Lucinda Riley, voici ce nouveau titre qui sort du style habituel de l'autrice. Car, ce livre est un thriller universitaire ou un Campus novel touchant le milieu étudiant britannique. Il s'agit du seul et unique titre de ce style que l'autrice a écrit. Et, c'est une réussite.

Ecrit il y a de nombreuses années, lorsque ces enfants étaient encore petits, "Les mystères de Fleat House" n'a jamais été publié de son vivant. J'ai été surprise et ravie de le lire. Comme d'habitude, dès les premières lignes, j'ai été complétement embarquée dans le monde décrit par Lucinda Riley. Avec une plume toujours aussi fluide, j'ai adoré ma lecture que j'ai dévoré en deux jours.

J'ai beaucoup aimé l'atmosphère posée dès le premier chapitre. L'endroit est sombre et froid. le bâtiment victorien semble impressionnant et austère. Tout autour, il y a la verdure et le ciel à perte de vue. Les villes sont éloignées. En dehors de l'internat, les étudiants n'ont pas de grandes occupations mis à part les promenades dans la nature. le seul bruit que l'on entend est celui de vent. On est vite dans l'ambiance.
"Fleat House n'était que l'une des huit maisons constituant l'école privée St. Stephen. Elle portait le nom du directeur de l'école, à l'époque de sa construction, cent cinquante ans plus tôt. Surnommée "la bicoque" par ses occupants actuels, c'était une bâtisse victorienne en briques assez laide, transformée en chambres d'internat après la Seconde Guerre mondiale."
L'enquêtrice, Jazz Hunter, est un personnage féminin au caractère fort, forgé par son passé et les déceptions passées, en pleine remise en question sur son avenir professionnel. Après avoir quitté son poste de Londres, elle se retrouve sur cette enquête à la campagne sur insistance de son supérieur. Peut-être retrouvera-t-elle ensuite le goût du métier.

J'ai aimé la façon dont elle a mené son enquête, tranquillement, calmement et intelligemment. Elle va de découverte en découverte en entrant dans les secrets bien enfouis de Fleat House mais également de certaines familles qui se retrouvent, malgré elles, impliquées dans l'affaire. Il y a de nombreux personnages. Ils ont tous leur histoire. Certains sont attachants, d'autres terriblement arrogants.

Une lecture que j'ai beaucoup aimé. L'intrigue est bien ficelée.
J'ai adoré le contexte et surtout l'héroïne féminine qui se trouve au coeur de l'histoire.
A lire en automne pour être parfaitement dans l'ambiance.

Lien : http://labibliothequedemarjo..
Commenter  J’apprécie          350
Je viens de lire "Les mystères de Fleat House" qui m'a réconcilié avec Lucinda Riley (la série des Sept Soeurs avait fini par me paraître écoeurante à force de répétition des mêmes motifs). J'ai beaucoup aimé cette histoire, mais je pense que, si c'est un très bon roman, ce n'est pas un si bon policier.

Le récit se concentre essentiellement sur Jazz Hunter, enquêtrice Londonienne qui reprend du service dans le Norfolk où elle vient d'emménager après un divorce et une période loin du bureau. L'histoire, assez touffue, mêle la vie privée de l'enquêtrice et sa vie professionnelle. Cela permet de donner de l'épaisseur au personnage de Jazz, mais cela atténue aussi le suspense à force de papillonner d'un sujet à l'autre.



Au final, le roman est très bien écrit et se lit avec beaucoup de plaisir, mais je reste avec l'impression que l'intrigue reste convenue et pas si captivante.
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Frémissant aux souvenirs douloureux que ravivait cette odeur, l'intrus faillit trébucher sur un tas de sous- vêtements jetés négligemment à terre. Il prit les deux comprimés blancs déposés comme chaque soir sur la table de chevet du jeune homme et les remplaça par deux autres d'aspect identique. Enfin, il éteignit la lumière et quitta la pièce.
Commenter  J’apprécie          60
Comme le disait la princesse Diana, être trois dans un couple, c'est un de trop. Et elle ne devait pas côtoyer sa rivale chaque jour au bureau...
Commenter  J’apprécie          140
De nombreuses épouses des villages des environs, dont les maris travaillaient dans la capitale, étaient également des « veuves de la semaine». Cela ne semblait pas les perturber outre mesure, car cette absence était le pris à payer pour leur train de vie. Elles étaient solidaires et passaient leurs journées à accompagner des sorties scolaires, à faire du yoga ou à déjeuner ensemble.
Commenter  J’apprécie          20
- Demain, si tu vas mieux, je t'emmène faire l'ascension de Scafell Pike, le point culminant de l'Angleterre.
Il fit pivoter son fils vers lui et le serra dans ses bras en caressant ses cheveux blonds.
Rory leva les yeux vers lui avec un sourire triste.
- Oui, Papa. Emmène-moi au sommet du monde et ne me laisse pas redescendre.
Commenter  J’apprécie          20
Ta décision sera la bonne et n’aie pas peur de te tromper, Jazz. Les erreurs font partie de l’existence. On se relève et on avance.

Un jour, tu comprendras que l’amour est la seule chose qui nous fait avancer, que ce soit l’amour de sa famille, de la religion, et l’art… Ma chérie , tu auras besoin d’amour, je te le garantis.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Lucinda Riley (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucinda Riley
« La Sœur de la Lune - Les Sept Sœurs T5 » de Lucinda Riley lu par Florine Orphelin l Livre audio
autres livres classés : pensionnatVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (2460) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2898 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..