AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Hex Hall tome 2 sur 3
EAN : 9782226230447
324 pages
Albin Michel (31/08/2011)
3.97/5   334 notes
Résumé :
Quand on apprend qu'on est une sorcière et que les vampires et autres loups-garous n'ont rien d'un mythe, il vaut mieux avoir l'esprit ouvert, comme Sophie.
Mais quand on découvre que, bien plus qu'une sorcière, on est un démon au pouvoir. phénoménal, convoité par une secte diabolique, c'est la catastrophe. Sans oublier que le garçon de vos rêves a failli vous tuer. Mais c'est un détail. Un tout petit détail. N'est-ce pas. Sophie ? "Quand Veronica Mars rencon... >Voir plus
Que lire après Hex Hall, tome 2 : Le maléficeVoir plus
Dark Elite, tome 1 : Magie de feu par Neill

Dark Elite

Chloe Neill

3.69★ (1158)

3 tomes

Tourments par Jones

Tourments

Carrie Jones

3.47★ (53)

Personal Demons, Tome 1 par Desrochers

Personal Demons

Lisa Desrochers

3.31★ (382)

3 tomes

Balefire, tome 1 : Le calice du vent par Tiernan

Balefire

Cate Tiernan

3.68★ (379)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 334 notes
5
16 avis
4
37 avis
3
12 avis
2
2 avis
1
0 avis
Malgré mes réticences vis-à-vis du premier tome, je continue quand même la saga. Et grand bien m'en a pris car j'ai nettement préféré ce tome 2, riche en rebondissements et révélations.

Nous retrouvons Sophie qui, après les événements à Hex Hall, est "invitée" à passer ses vacances d'été en Angleterre à l'abbaye Thorne. C'est l'occasion pour elle de faire le point sur ce qu'elle a vécu ces derniers mois et de réfléchir à ses sentiments envers Archer, l'occasion de se rapprocher de son père également, ainsi que de se familiariser avec le Conseil, et surtout de prendre la bonne décision vis-à-vis de ses pouvoirs. Cal et Jenna l'ayant accompagnée, tous trois font la connaissance de Nick et Daisy, deux démons qui ont perdu la mémoire au moment de leur transformation.

Mais de ces vacances, Sophie n'aura guère le temps d'en profiter. Entre les attaques de l'Oeil, les trahisons au sein même du Conseil, les comportements bizarres de Nick et Daisy, ses sentiments confus envers Archer et Cal, sa relation avec son père en dents de scie, ses pouvoirs qu'elle apprend à maîtriser et toutes les révélations à intégrer, Sophie n'a pas de temps pour la farniente.

Nous non plus d'ailleurs, l'intrigue prend une tournure que je n'avais pas totalement vu venir. Si les relations à venir entre les protagonistes sont assez prévisibles, l'ensemble des événements qui touchent au conflit entre le Conseil et l'Oeil sont en revanche pleins de surprises et de révélations détonantes. Trahisons et conspirations sont à l'ordre du jour, certains personnages montrent leur vrai visage, et l'on se rend compte que certains faisant partie des gentils ne sont en fait pas si gentils, tout comme certains ennemis se révèlent (peut-être) être des alliés...

J'ai trouvé que ce tome relevait le niveau du premier. Riche en action et rebondissements, la tension et l'urgence montent crescendo au fur et à mesure qu'on approche de la fin. Et quelle fin ! du genre qui nous laisse en plan, nous abandonnant sur un événement chaud bouillant et une ultime révélation imprévue.

Je ne m'attendais pas à en ressortir aussi enthousiaste et aussi pressée d'ouvrir le tome 3. Les personnages manquent toujours autant de consistance et ne dérogent pas aux clichés mais j'ai été totalement prise dans les filets de l'intrigue. Je n'ouvrirai pas le dernier tome à reculons !
Commenter  J’apprécie          530
Début de mon premier billet : L'objectif de notre centre est de protéger et d'instruire les jeunes fées, elfes, sorcières et sorciers, métamorphes qui ont pris le risque d'employer leurs facultés en public, mettant ainsi en péril toute la communauté des Prodigium.

.
Hex Hall, sur l'île de Graymalkin, est un "Poudlard", dans l'Etat de Géorgie, au sud des Etats-Unis. Construit en 1854, le manoir d'Hécate, est devenu un centre d'éducation surveillée pour ces jeunes blâmables. Tous ont commis une bêtise pouvant menacer ce monde de créatures surnaturelles et se retrouvent sanctionnés par le Conseil à y effectuer leur scolarité.

A Hécate, Sophie rencontre son père, président du Conseil. Spécialement venu de Londres, il vient chercher sa fille qui ne supporte plus d'être une sorcière-démon. Il souhaiterait la dissuader de subir "le rituel", un cérémonial annihilant ses pouvoirs, une opération difficile et dangereuse.

Les relations avec ce père étranger sont distantes et c'est avec l'accord de sa mère, que Sophie l'accompagne en Angleterre pour faire plus ample connaissance. Cal et Jenna l'escortent, donnant à ce voyage un côté rassurant et vacancier.
Leur départ de Hex Hall a soudain des accents nostalgiques, comme un adieu à l'enfance. Sur le pont du ferry, Cal et Sophie scrutent l'horizon, voyant l'Ile de Graymalkin disparaître, s'effacer.

L'oppression et les attentats perpétrés par le groupuscule l'Oeil de Dieu, font que le Conseil a été obligé de déménager de Londres. Sophie est conduite directement dans une vieille abbaye de la campagne anglaise. Perdue dans la verdure, la demeure s'expose dans toute sa grandeur. Bâtisse du XVIIIème siècle, l'abbaye Thorne a un passé dramatique.
Dès son arrivée, on lui présente les habitants des lieux. Parmi quelques adultes, deux jeunes gens de son âge l'accueillent. Virginia et Henri stupéfient Sophie. Elle qui croyait être la dernière descendante des démons, voit en eux des comparses.

Il est temps pour elle d'avoir des explications et c'est à son père de les lui procurer.
Dans une des pièces, un livre est précieusement enfermé dans un cube de verre. Ce grimoire appartenait à la famille Thorne, des sorciers qui pratiquaient la magie noire. Dans ces écrits, l'histoire d'Alice se raconte…

Les temps sont menaçants, Sophie doit craindre pour sa vie, apprend qu'elle est fiancée depuis fort longtemps, retrouve un personnage redoutable et découvre que des personnes fomentent une machination que l'on pourrait cataloguer de… démoniaque.

Deuxième volume avec Sophie and Co… et c'était vraiment très bien !!! J'ai lu ce livre en octobre et dans mes souvenirs, il me reste des vapeurs de midinette. Comment vous expliquer que mon coeur est partagé… D'un côté vous avez C… un jeune homme très sympathique, poli, beau, doux, avec des dons de guérisseur, puis de l'autre, nous avons A… au sourire ravageur, inquiétant, ennemi mortel des Prodigiums, implacable quiressemble à un ange déchu, même s'il porte la marque de l'Oeil de Dieu. Vous allez penser que cette histoire ne se résume qu'au symbole d'Abel et Caïn version romance… non, il y a plus… du mystère, des mensonges, de la félonie, une enquête, de l'aventure, des combats, des voyages inter-spaciaux, de l'amitié… le tout écrit dans un épisode palpitant.
Ce tome se termine avec de nombreuses interrogations dont une essentielle : Sophie retrouvera-t-elle les personnes qu'elle aime ?
Commenter  J’apprécie          90
Dans la veine de la Bit-Lit mise à la mode par toutes les histoires de vampires qui circulent dans nos rayons, nous avons ici les aventures de Sophie, une jeune fille qui se retrouve dans un établissement très spécial réservé à des élèves très spéciaux. En effet, Sophie est une sorcière, et devra cotoyer à Hex Hall des monstres divers et variés, du loup-garou aux sirènes en passant par les fées et autres spectres. le problème, c'est qu'elle a du mal à user de ses pouvoirs avec discernement et doit apprendre à les contrôler et à se contrôler. Sophie découvre donc à Hex Hall l'amitié, la rivalité, l'amour, comme dans n'importe quel lycée, mais c'est sans compter sur un mystérieux prédateur qui s'attaque aux élèves et terrorise le monde de la magie. Au fil de l'histoire, Sophie va découvrir qui elle est et ce qu'elle est réellement, quelles sont ses origines et sa nature.

En mettant de côté le sujet banalement à la mode de la jeune sorcière qui se découvre avoir plus de pouvoirs que les autres et sauve tout le monde, on se retrouve face à une héroïne particulièrement atypique par son tempérament et sa nature. Sophie est fraîche, intelligente et pleine d'un humour qui peut se montrer très caustique. Je me suis surprise à rire à plusieurs reprises de ses remarques, et les dialogues sont parfois vraiment jouissifs. L'histoire peut paraître légère et sans intérêt mais va se révéler au fil des pages bien plus profonde qu'on ne pourrait l'imaginer. le premier tome nous laisse sur une excitation de voir tout ça prendre forme dans le second, mais j'avoue avoir tout de même été assez perplexe... le maléfice, suite de Hex Hall, sera-t-il à la hauteur du premier ou bien gâchera-t-il tout le plaisir que j'ai pris à cette première lecture ?

Et bien le second tome se lit également très bien. L'histoire avance à grands pas, puisque Sophie quitte son "école" afin de passer l'été chez son père en Angleterre. Elle pourra ainsi s'habituer à cotoyer des êtres de son espèce, et surtout apprendre à contrôler ses pouvoirs. Ce sera aussi l'occasion pour notre héroïne de faire réellement la connaissance de son père qu'elle voit pour la première fois de sa vie, et de créer des liens entre eux qui n'ont jamais existé, tout en essayant de survivre à de multiples tentatives d'assassinat et à une intrigue générale quand même bien ficelée qui nous laisse dans l'attente du 3e tome.

On retrouve ici le même mélange d'action, d'humour, d'amour que dans le premier tome. Les pages se tournent toutes seules, Sophie est toujours aussi drôle et son humour toujours aussi acéré. Un tome dans la continuité du premier donc, que j'ai beaucoup apprécié également. Une belle note de légéreté pour égayer nos tristes journées d'automne !

Le tome 3 est prévu pour septembre 2012. A suivre donc...
Commenter  J’apprécie          30
Avant tout, avant de lire cette chronique, j'attire votre attention sur le fait qu'il s'agit d'un tome 2. Il se peut donc que mon avis spoile partiellement, parfois, le tome 1, je n'aurai pas le choix. N'allez donc pas plus loin si vous n'avez pas commencé la série.

Dans ce deuxième tome, Sophie a retrouvé son père, président du Conseil, et découvert leur vraie nature. Accompagnée de Jenna et Cal, elle le suit à Londres pour passer les vacances avec lui et apprendre à le connaître, mais surtout pour mieux comprendre et accepter qui elle est.
La voilà donc arrivée à l'abbaye Thorne, où les membres rescapés du Conseil l'accueille avec bienveillance. Rescapés car, comme l'apprend rapidement Sophie, la situation des Prodigium s'est singulièrement dégradée : l'Occhio di Dio et les Brannick ont fait alliance. Les Prodigium courent un grave danger.
A Thorne, Sophie fait la connaissance de Daisy et Nick, deux jeunes démons. Stupeur puisque Sophie pensait que sa lignée était la seule du genre. Elle comprend alors que la situation est plus grave qu'elle ne le pensait.

Pour moi, ce second tome est le meilleur de la série. Dans la lignée de la fin du tome 1, l'histoire s'assombrit et se complexifie, les personnages sont plus profonds qu'ils n'y paraissaient, et la ligne entre le bien et le mal, entre les bons et les méchants, parait de plus en plus floue.

La romance est moins présente que dans le premier tome et, paradoxalement, cela la rend plus intéressante à mon goût. Malheureusement on sent rapidement se dessiner, dans la deuxième partie du roman surtout, un triangle amoureux qui, je l'avoue, ne m'enchantait pas de prime abord. Ce n'est pas un trope dont je suis très fan en général, et j'ai eu très peur d'être déçue par celui-ci.
Cependant, je l'avoue, l'évolution des personnages a fait en sorte que, tout au long de ce roman (et même pendant une bonne partie du suivant), je me suis beaucoup questionnée sur les motivations des deux prétendants de Sophie, j'ai douté de leur sincérité, et finalement j'ai trouvé leur relation intéressante pour l'histoire.

Ce tome est très riche en rebondissements et révélations en tout genre, et je l'ai trouvé encore plus addictif que le premier. Encore une fois, la fin m'a prise par surprise, avec le sort réservé à Sophie et à son père, et l'incertitude sur d'autres personnages importants. Autant, le permier tome pouvait à la rigueur se suffire à lui-même, autant il est impossible de s'arrêter après ce tome 2, la tension est à son paroxysme et l'inquiétude pour les personnages est bien trop forte. Donc, comme vous l'avez compris, j'ai enchainé directement avec le dernier tome de la série !
Commenter  J’apprécie          10
Assez déçue par la romance et la simplicité du premier tome, je n'avais pas forcément envie de m'attaquer de suite à ce second opus... Cependant, il me fallait une lecture légère entre deux chapitres de "Nujeen", j'ai donc opté pour "Le Maléfice". Quelle surprise ! J'ai finalement passé un très bon moment avec Sophie et ses compagnons. Tous sont devenus plus matures, moins naïfs ou prévisibles, mais n'ont pas perdu leurs répliques acides ! Il y a également bien plus d'action et de mystère... Certes, on n'en apprend pas plus sur les différentes races fantastiques de cet univers magique, toutefois j'ai vraiment préféré cette ambiance plus "adulte" et plus dynamique.

Certains personnages vont également se révéler, notamment Cal et Archer, tandem servant de nouveau triangle amoureux sans pour autant être envahissant, puisque Sophie n'a vraiment d'yeux que pour Archer Cross... Heureusement, on ne va pas lire des "j'aime Archer, il est trop beau" toutes les dix pages. C'était l'un des gros défauts du premier tome, néanmoins l'auteure a pallié à ce problème. Cal est un personnage intéressant que j'espère découvrir davantage dans le troisième opus. Il a prouvé qu'il sait être protecteur, a de l'humour et est capable de ravaler sa fierté pour celle qu'il aime. Quant à Archer, je l'ai trouvé assez fidèle à lui-même... Il forme un beau duo avec notre belle héroïne au tempérament de feu. J'ai été ravie d'en savoir davantage sur son passé, notamment son enfance... Enfin, Rachel Hawkins a également mis en lumière le père de Sophie. Même si ce dernier est un protagoniste encore très mystérieux, on a appris beaucoup de choses sur son métier, ses choix passés ou ses sentiments actuels. C'est un paternel attachant qui ressemble énormément à sa fille... J'ai bien aimé leur relation. C'est assez touchant. Jenna est peut-être un peu plus effacée... Dommage, car c'est un personnage que j'apprécie.

En particulier avec le dernier tiers de son roman, l'auteure m'a captivée. Avec ce nouveau récit, elle a su alterner répliques amusantes avec du mordant, découvertes, scènes de danger, romance, etc. C'est avec ce second tome que je comprends réellement l'enthousiasme des jeunes et des grands lecteurs ! "Le Maléfice" surpasse largement son prédécesseur en proposant une ambiance plus sombre et plus dynamique... Se détacher de l'école était une bonne idée, car cela a permis à chaque protagoniste d'évoluer. Ce serait vraiment avec joie que je découvrirai la conclusion de cette saga si j'arrive à mettre la main dessus...

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
J’avais presque atteint le bout de l’allée quand un bras s’est enroulé autour de ma taille et m’a tirée en arrière, hors de la lumière des réverbères. J’ignorais s’il s’agissait d’un membre de l’Œil, d’un Prodigium, ou simplement d’un violeur ordinaire, mais il était plus grand que moi et je pouvais l’entendre haleter près de mon oreille. Trop épuisée pour le chasser avec un sortilège, je me suis remémoré les techniques d’autodéfense de la Vandy.
Technique 9, salopard, ai-je pensé en reculant mon coude tout en essayant de lui décocher un violent coup de pied dans la cheville. Avec facilité, il a esquivé mon coude et m’a soulevée légèrement du sol afin d’éviter la trajectoire de ma botte.
J’ai paniqué. Quelqu’un capable de bloquer les mouvements d’autodéfense des Prodigium était bien plus dangereux qu’un maniaque. Je m’apprêtais à appliquer la technique 15, ce qui m’aurait permis de lui casser le nez et également de le rendre stérile, quand il a murmuré :
-N’y songe même pas, Mercer.
Commenter  J’apprécie          120
-Est-ce que les membres de l’Œil ont débarqué au Shelley’s parce qu’ils me cherchaient ?
-En fait, nous sommes venus parce qu’on nous avait dit qu’il y avait des beignets de hot-dogs gratuits. Imagine notre déception.
J’ai bougé la tête pour le regarder. Erreur. Nos nez se touchaient presque. J’ai donc tendu le cou vers la droite et déclaré :
-La dernière fois qu’on s’est vu, tu as sorti un couteau. Alors si tu pouvais garder tes bonnes blagues pour toi, ça m’arrangerait.
Commenter  J’apprécie          70
-Alors pourquoi sortais-tu avec elle ?
-Elle faisait partie de ma mission.
-Que t’avait assigné l’Œil ?
- Non, les boy-scouts. J’avais du mal à obtenir la médaille de tombeur de sorcières.
Commenter  J’apprécie          120
Deux mois plus tôt, j’avais voulu déplacer mon lit et je m’étais servie de mes pouvoirs pour le faire. Au lieu de rester au sol, le lit avait volé par la fenêtre, emportant un pan de mur avec lui. Madame Casnoff n’avait pas apprécié. Puis l’épisode des Doritos avait succédé à celui du lit. Jenna voulait des chips. En essayant d’en faire apparaître, j’avais rempli le couloir de Doritos. De la poussière de fromage voilait encore le parquet. Il y avait également eu, avant cela, le fiasco avec une lotion (moins en parlera, mieux ça vaudra). Quoi qu’il en soit, depuis la tragédie d’Alice et d’Élodie, mes pouvoirs échappaient à mon contrôle, j’ai donc cessé de les employer.
Commenter  J’apprécie          20
En voyant la grande statue en bronze dégringoler sur ma figure, je me suis dit : ça, au moins, ça ne peut pas me tuer. Après tout, seule la pierre noire le pouvait, mais je me demandais quand même si les dons de Cal lui permettrait de recoller les morceaux de mon corps.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : pensionnatVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus



Lecteurs (843) Voir plus



Quiz Voir plus

Hex Hall, tome 1

Quel est le nom de famille de Sophie?

Mercier
Mercer
Mercé

11 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Hex Hall, tome 1 de Rachel HawkinsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..