AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070378586
Éditeur : Gallimard (10/09/1987)

Note moyenne : 3/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Balthasar Kober, jeune garçon de quinze ans, orphelin, sans autre attache avec le monde que sa remarquable imagination, voyage à travers l'Allemagne des années 1590 à la suite de l'illustre kabbaliste et alchimiste Friedrich Cammerschulze.
De Dresde à Venise, en passant par Nuremberg et Tubingen, les deux voyageurs sont confrontés aux luttes religieuses, sans cesse menacés par le sectarisme, constamment protégés par la Confrérie des Galopins dont ils font par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
dancingbrave
  20 janvier 2018
Un roman initiatique, mais sympa et abordable.
Dans une Allemagne de la fin du XVI ème siècle, voici le roman d'une initiation, le roman d'un passage. Celui de Balthasar Kober qui va quitter l'enfance et devenir adulte ; un homme privilégié, un homme éclairé.
Car il a un don ; celui de communiquer avec le « vrai monde », de communiquer avec « l'au-delà » rempli d'anges protecteurs et de démons tentateurs. Il ne s'agit pas d'imagination comme le suggéraient les critiques unanimes à la sortie du roman (1980) mais bien d'un talent. C'est en tous cas ainsi que je préfère le comprendre. D'ailleurs son chemin va croiser ceux de Pappagallo et de Friedrich Cammerschultze, deux des grands maîtres de la fraternité des Galopins, qui ne s'y tromperont pas et qui le prendront sous leur aile et entameront son initiation.
Par ses lectures, ses rencontres et ses tribulations tenant à la fois de la quête et du « tribulare », ce défrichement faisant table rase du passé pour laisser un terrain propre et fertile. Balthasar qui est étudiant balbutiant en théologie va voir naître en lui une nouvelle foi ; non celle « des cimes stériles mais celle d'un Dieu qui coule dans les torrents », mais aussi la foi en la fraternité et en l'amour.
Une naissance brutale, comme le comblement soudain et fort d'un vide total qui n'est pas sans me rappeler le mysticisme de Maître Eckhart.
Il s'agit bien là d'un roman ésotérique rempli de symboles faisant référence très claire à la franc-maçonnerie, son enseignement par degrés, à la kabbale, à l'alchimie et même à l'ordre de Temple.
Ainsi, au cours d'une de leurs pérégrinations, nos héros cherchent refuge à « l'auberge de l'oie et du gril » or ce nom est celui d'une brasserie anglaise dans laquelle se forma en 1717 la première grande loge maçonnique.
Cependant en 1590 la Franc-maçonnerie n'existait pas encore. Les Galopins en seraient-ils les précurseurs romancés? Ou bien n'est-ce qu'un clin d'oeil de Frédérick Tristan, franc-maçon notoire ?

Rédigé dans un style narratif indirect libre, ce texte aux élans parfois hugolien est d'une lecture très vivante et facile presque un roman d'aventure mais, lorsque le héros vit ses expériences mystiques, il prend par moment une profondeur sombre, plus impénétrable.
Un beau roman, hautement symbolique, éloge des fraternités initiatiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Sileva76
  31 mai 2018
J'ai lu ce roman il y a déjà quelques années.
Ce roman de Frédérick Tristan, publié pour la première fois en 1980 aux éditions Balland, est une étrange histoire : celle d'un jeune homme dont la vie bascule après la mort de son père. L'histoire se déroule en 1595, lors des guerres de religion. Balthasar Kober devient membre de la Confrèrie des Galopins. Son aventure est palpitante, pleine de suspens et de surprise. Un livre à suspens, vraiment, et un attachement sincère naît pour les personnages. L'Allemagne et l'Italie de cette époque sont divisés par la réforme religieuse, par les querelles d'intérêt. Ils sont également dominés par l'impitoyable institution qu'est l'Inquisition. Balthasar et son maître, Friedrich Cammerschulze, se sortiront-ils des embûches dressées par le terrible Dietrich Frankenberg, recteur de Dresde ? Un voyage poignant dans cette époque de la fin du XVIe siècle que je recommande à tout lecteur aimant les aventures et les récits initiatiques (je pense que celui-ci en est un).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
dancingbravedancingbrave   19 janvier 2018
Je me tus, car du fond de la ténèbre la plus obscure j’entendis une rumeur extrêmement lointaine mais qui approchait comme une formidable vague, et maintenant déjà c’était le bruit immense d’un raz de marée qui se déversait dans la noirceur de la nuit avec ce même innombrable cri que pousse une armée se jetant à corps perdu dans la bataille, mais là, dans cette obscurité plus obscure que la plus nocturne des nuits, c’était comme si des milliards de milliards d’armées se jetaient les unes contre les autres en un déferlement de glaives, de javelots, de pierres, de plomb fondu, mais c’était les étoiles, les comètes, les terres et tous les soleils de tous les univers qui, noyés, emportés dans ce tumulte prodigieux comme des quilles dans un torrent, tournoyaient en hurlant, se précipitaient vers moi avec la puissance de l’océan lorsqu’il brise les digues et s’engouffre dans la vallée qu’il engloutit en un instant. Mais là dans cette obscurité plus obscure que la plus nocturne des nuits, c’était en moi-même que se déversait ce torrent que nul espace n’aurait pu recevoir sans en être anéanti, c’était en moi-même que toutes ces armées et tous ces univers se déversaient, arrachant tout sur leur passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
dancingbravedancingbrave   15 janvier 2018
Une sorte de greffier tout de noir vêtu les accompagna, le nez baissé, à travers les couloirs obscurs que quelques torches éclairaient ici et là, abandonnant à l’ombre d’innombrables recoins où l’imagination de l’enfant plaçait des bêtes.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Frédérick Tristan (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérick Tristan
Frédérick Tristan présente l'intrigue de son dernier roman "Les Impostures du réel".
L'ouvrage
Paul, jeune garçon solitaire, ne comprend pas pourquoi sa mère ne l'aime pas et pourquoi elle va jeter de la boue sur une tombe. Son père, toujours absent, garde un lourd secret dans son coeur. Un mystère rôde dans la maison, et l'enfant ne trouve d'évasion que dans le misérable cinéma du village. Les vieux fi lms sont-ils plus réels que la vie ? À Lyon où il fait de précaires études, Paul croit se sauver de son désarroi grâce à l'amour, mais il tombe entre les mains d'une redoutable comédienne qui le viole. le théâtre deviendra-t-il son nouvel univers, plus trompeur encore que l'autre ? Un professeur, qu'il considère à tort comme son ami, lui conseillera de se plonger dans des livres qui, loin de l'apaiser, le bouleversent. Parviendra-t-il à devenir écrivain ? D'étranges circonstances le conduisent à aimer une jeune étudiante que la drogue a menée à la folie. Pourra-t-il la sauver grâce à un héritage inopiné dont il déteste pourtant la provenance ? Empêtré dans une société qu'il ne comprend pas, Paul se libérera de ses angoisses en apprenant la vérité sur ses véritables origines et en s'engageant dans la résurrection mentale de celle qu'il aime. Le personnage principal de cette grande fresque conçue entre 1953 et 2012 aura traversé plusieurs romans de l'auteur, faisant de ce texte essentiel l'un des fi ls conducteurs de l'oeuvre de Frédérick Tristan.
L'auteur
Frédérick Tristan, né en 1931 à Sedan, appartient au club fermé des grands écrivains français contemporains. Poète, romancier, essayiste, graphiste, professeur d'iconologie paléochrétienne, il a publié une soixantaine de livres depuis 1948, dont le Dieu des mouches (1959), Naissance d'un spectre (1969), le Singe égal du ciel (1972), Les Tribulations héroïques de Balthasar Kober (1980), La Cendre et la Foudre (1982), Les Égarés (1983, prix Goncourt), le Dernier des hommes (1993), Réfugié de nulle part (2010), Brèves de rêves (2012). Son oeuvre romanesque est traduit en 22 langues. Il est considéré comme le chef de file de la Nouvelle Fiction.
Pour en savoir plus : http://www.le-passeur-editeur.com/les-livres/littérature/les-impostures-du-réel/
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
393 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre