AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226136022
304 pages
Éditeur : Albin Michel (05/02/2003)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 64 notes)
Résumé :
En l'espace de trois romans et d'un essai, Jean-Michel Truong est parvenu à se poser en maître incontesté ès pires cauchemars de l'humanité. Qu'il interroge, loin devant la meute, la question du clonage (Reproduction interdite), qu'il s'inquiète du devenir de la conscience humaine face à l'expansion croissante des agents logiciels (Le Successeur de pierre), le romancier incarne à lui seul le dernier soubresaut de l'esprit crit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  20 mars 2017
L'économie se porte mal depuis le Krach économique du fameux mardi noir. Tout s'est effondré dans une société ou l'argent régit le monde. Mais quelques personnes d'un certain âge grâce a une nouvelle loi peuvent espérer finir leurs vieux jours dans un endroit paradisiaque a l'autre bout de la terre : et tout spécialement en Chine.
La société est frappée de plein fouet par cette population vieillissante et par une démographie en berne voulue ou non par les états.
L'auteur nous montre l'évolution de notre société de consommation et de ses dérives. C'est un avenir noir que jean-Michel Truong nous décrit, mais qui est tellement réaliste. Sa fiction ou son anticipation est d'une logique imparable. Et ses arguments sur certains sujets comme l'évolution de la morale ont réussi à me convaincre...
Il reste aussi très logique et très poignant sur sa vision de la médecine. le serment d'hypocrate n'a plus court. Il voit certe les choses à l'extrême dans son roman mais ici ,de nos jours, les dérives existent déjà et sont montrées au yeux de tous. Sans aller bien loin, il suffit de regarder ce que certains chirurgiens esthétiques sont capables de faire. Comment ces médecins arrivent a accepter des demandes extravagantes de leur clients, qui vont ruiner leur vie a tout jamais.
Un livre qui n'est pas loin de notre réalité malheureusement : les produits de premières nécéssité qui sont boursicotées, notre population vieillissante qu'il faut casser en espérant qu'elle coûte le moins possible, sur la valeur de la vie elle même,...
Je tenais aussi a souligner l'excellente trame de narration et du travail sur les personnage excercé par l'auteur.. j'avoue que je me suis faite roulée dans la farine.

Un roman qui fait réfléchir et qui fait froid dans le dos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          567
Verdorie
  28 janvier 2014
Les retraités du Baby-boom y ont cru...à leur "Silver Age" ! Ils ont mis leurs bas de laine à l'abri, ils se sont payés des élixirs de jeunesse, des crèmes rajeunissantes, des cures dans les cliniques spécialisées, des médicaments et prothèses de dernier cri...
Mais l'Europe, envahie par une jeune génération venue de l'Europe de l'Est et des pays asiatiques, n'arrive plus à faire face ; ruinée par la faillite, elle adopte la loi de "décolonisation du troisième âge".
C'est ainsi que les vieillards du vieux continent vont prendre le train pour un nouveau "El Dorado" : une ville construite de toutes pièces au fin fond de la Chine, où la vie est moins chère. C'est à travers les souvenirs et réflexions de Jonathan, un médecin au passé douteux et qui fait office d'accompagnateur, qu'on découvrira, au rythme du train qui avance, les véritables raisons de ce voyage...avec une fin apocalyptique qui n'est pas sans rappeler un "déjà vu" sinistre du passé...
À sa parution en 2003, cette anticipation sociale nous renvoyait un image cynique d'un possible lendemain...qui désenchante.
Dix ans plus tard...qui ou quoi empêchera un gouvernement qui code déjà notre vie quotidienne (tabac, alcool, sucre, sel...), qui taxe à tout va au détriment de ([.......] : remplir la case aux multiples choix), de légiférer par rapport aux vieillards, devenus "persona non grata" et de les envoyer par voie express dans l'éternité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
denis76
  28 juillet 2020
Roman écrit en 2003, d'anticipation glaçant.
Paris, 2020, le TGV en partance pour Clifford Estates, affiché comme luxueux ensemble pour retraités en Chine, va partir. Les personnes munies d'un billet spécial sont priées de monter dans le train.
Les entrepreneurs de ce système sont sûrs de leur coup : ces vieux anciens nouveaux riches ont investi dans toutes les bulles financières depuis 1980 ; pourquoi pas celle-là ?
.
Dans ce roman d'anticipation, on ne déporte pas les vieux vers les EHPAD, mais carrément, on les délocalise à l'étranger où la vie est moins chère, puisque, ruinés par les « bulles financières » qui explosent, ils ne rapportent plus rien, et comme, égoïstement, ces nombreux baby-boomers de l'après-guerre n'ont pas fait d'enfants, personne ne peut payer leur retraite !
Comme Michel Houellebecq qui met un président musulman à la tête du pays, Jean-Michel Truong fait venir des cohortes d'asiates pour remplacer les travailleurs européens trop peu nombreux.
.
Dans la réalité, beaucoup de vieux Allemands sont en Espagne, mais au moins, ils profitent de la vie ; ce train de déportation ne rappelle-t-il pas d'anciens horribles souvenirs ?
Heureusement, en 2020, on n'en est pas encore là, mais le problème des retraites est bien d'actualité, avec les crises diverses et le virus : nous sommes en surconsommation, François de Closets a déjà poussé un cri d'alarme en 1980, et la planète va mal à cause de nous…
Jean-Michel Truong, professeur d'Université à Strasbourg, pose ici un vrai problème, et s'il donne une solution extrême, c'est pour nous alerter.
.
Ma solution à ce problème de société consiste à ralentir !
Ralentir boulot-métro-dodo ;
Ralentir la surconsommation et les déchets à ne plus savoir qu'en faire ;
Ralentir les transports à tout va ;
On ralentira le stress ;
Etc… Si on devient la 30 è puissance mondiale, où est le problème ? Des petites puissances ne se font pas envahir, de nos jours.
Nous avons bien vu, lors du confinement, les effets positifs du « rester chez soi » et du « ralentir ».
Revenir aux valeurs fondamentales : l'éthique, la relocalisation, la Terre, la Terre, la Terre, les paysans : à bas les intermédiaires qui se font un pognon de dingue sur le dos des agriculteurs et des consommateurs !
Voilà mon point de vue, il est basé sur l'excellent ouvrage d'Henri Vincenot : « La billebaude » :
En 1920, complétés par les artisans, les paysans étaient à 90% autonomes, chevaux, labours, vaches, lait, cochons, simples.... et les grand-mères au foyer gardaient et éduquaient les petits : pas besoin de crèches ni d'EHPAD, pas de délocalisation des vieux, on les gardait avec nous. Pas besoin d'essence ni d'ordinateurs, les enfants jouaient dans la nature, et se formaient en aidant leurs parents, peu de trains.
Redevenons tous paysans ou artisans, j'ai fait ça deux étés, j'étais enchanté : )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          264
DarkHawk
  04 février 2013
De crise en crise, la situation économique s'est dégradée. La vie est dure et il est de plus en plus difficile de subvenir aux besoins des personnes âgées à la longévité grandissante. C'est alors qu'une start-up prétend avoir trouvé une solution parfaite : une fin de vie paradisiaque avec un coût minimum.
Il suffit en effet de créer des maisons de retraite en Chine et d'y envoyer nos personnes âgées. Elles y vivront dans un grand confort car c'est connu : "tout est moins cher en Chine".
Le docteur Jonathan Bronstein nous raconte son voyage en train en compagnie de ces papyboomers.
Jean-Michel Truong nous livre ici une réflexion poignante et dérangeante sur notre société de consommation. Après s'être attaqué notamment au clonage dans le très bon Reproduction Interdite, il aborde ici un sujet qui préoccupe également beaucoup : la gestion des retraites et bien entendu en premier lieu celle des babyboomers.
Avant même les prémices de la crise actuelle, Jean-Michel Truong prévoyait les nombreux problèmes financiers qui secoueraient le globe. Entre cynisme et réalisme, il dépeint une situation très noire. Un monde gouverné par l'argent, un monde en train d'imploser.
Les réflexions frappent juste et font grimacer. En noircissant un peu notre situation actuelle, on s'y croirait presque.
Nous retrouvons dans l'eldorado promis aux retraités les nombreuses promesses électorales de nos politiciens. Celles-ci n'ont pas vocation à être tenues mais uniquement à permettre leur accession au pouvoir (ou dans certains cas à masquer leur incompétence).
Jean-Michel Truong ne se contente pas de tirer un signal d'alarme sur une situation économique préoccupante, il nous la fait vivre de l'intérieur par l'utilisation de son personnage et narrateur. A travers le docteur Jonathan Bronstein, il met en évidence les dérives de notre société capitaliste et l'incidence que l'appât du gain a sur certaines personnes.
Au final, Eternity Express, comme 1984 bien avant lui, met le doigt sur les dérives de notre monde et sur nos peurs. A la fois passionnant, intelligent et douloureux ! Je le conseille à tous.
Note : 9/10
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
gruz
  15 juillet 2012
Un roman, mi anticipation mi analyse économique et sociologique, qui se déroule vers 2020. Écrit en 2003, il est toujours brulant d'actualité et glaçant tout à la fois.
C'est une réflexion sur la mondialisation, les dérives de la recherche du profit à tous crins et de la quête de la jeunesse éternelle.
Certains passages sont, à ce niveau, passionnants, sur le comment certains arrivent à justifier leurs actes concernant les dérives de notre société actuelle. L'auteur s'appuie avec intelligence sur un passé pas si lointain pour faire avancer son intrigue.
Dans un style travaillé, le roman se double d'une réflexion intelligente sur la Chine en pleine évolution et l'Europe vieillissante, ou comment leurs objectifs peuvent se rencontrer.
Le bémol que j'apporterai à mon niveau est le manque de rythme de certains passages, rendant le récit assez inégal.
Terrifiant et alarmant, une vraie cogitation de ce que pourrait devenir notre futur tout proche.
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   19 janvier 2017
En d’autres temps, soucieux, quoi qu’il en dît, de son image à l’étranger, le Parti eût fait preuve d’un semblant de retenue. Mais c’était après l’attentat du World Trade Center. De la Russie aux Amériques en passant par l’Afrique, le Moyen-Orient et la péninsule arabe, tous les Ubu de la Terre s’étaient saisis du prétexte du terrorisme pour légitimer leurs propres ignominies – intrusions dans la vie privée, suppression des libertés fondamentales et autres violations, plus ou moins marquées selon les latitudes, des droits élémentaires de leurs opposants. Les tyranniques géniteurs des princelings – qui depuis la tragédie de Tian’anmen avaient, sous la pression internationale, refréné leurs instincts sanguinaires – reçurent le signal du 11 septembre comme un feu vert libérateur, et c’est avec une ferveur de croisés, mais non sans arrière-pensées, qu’ils s’enrôlèrent sous la bannière de la lutte internationale contre le terrorisme. Arrestations illégales, tortures, massacres, tout redevenait brusquement licite, mieux : tout redevenait moral. « Terrorisme » donc, la dissidence des bouddhistes tibétains et celle des musulmans ouïgours, « terrorisme » les exercices hygiéniques de la secte Falungong, « terrorisme » encore les protestations des paysans accablés d’impôts illégaux, « terrorisme » toujours les occupations d’usines, et « terrorisme » bien sûr les défilés d’étudiants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
luocineluocine   11 août 2010
Comme toujours pour mobiliser les masses, il avait suffi d’une grande peur et d’un grand mensonge. Pour lancer l’Eternity rush, on avait fait donner la mer des peurs – celle de la mort- et le plus antique des mensonges- celui de la jeunesse éternelle.
Commenter  J’apprécie          120
denis76denis76   17 juillet 2020
Ils avaient ainsi couru de chimère en mirage, épuisant talents, énergies et capitaux dans la bulle immobilière des années 80, la bulle des marchés émergents des années 90, et enfin, à l'article du XXIè siècle, la bulle internet. Chaque fois, ils avaient cru s'enrichir, chaque fois, ils s'étaient ruinés, et chaque fois, persévérants Sisyphe, ils avaient recommencé.....
....
La bulle suivante, l'Eternity Rush révélait son véritable visage, celui d'une gigantesque pompe conçue pour refouler les liquidités des niais vers les comptes off-shore des happy fews hors d'atteinte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
denis76denis76   18 juillet 2020
Le problème du vieillissement de la population se posait à son pays avec plus d'acuité encore qu'au reste du monde... Si rien n'était fait, il y aurait près de quatre cents millions de vieillards en 2050. Xuan avait décidé "d'élaguer" le tiers le plus âgé.
Commenter  J’apprécie          60
luocineluocine   11 août 2010
Du fait de leur abandon, ces moribonds étaient de véritables mines d’or et les mois qui leur restaient à vivre se transformaient en calvaire médical.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Jean-Michel Truong (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Michel Truong
Jean-Michel Truong - Reproduction interdite .A l'occasion du festival "Les imaginales d'Épinal", rencontre avec Jean-Michel Truong autour de son ouvrage "Reproduction interdite" aux éditions Gallimard. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/truong-jean-michel-reproduction-interdite-9782070461400.html Notes de Musique : Black Twig Pickers and Steve Gunn - Old Strange. Free Music Archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : vieillesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3279 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..