AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070123561
Éditeur : Gallimard (19/02/2009)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dans la vie de Sarah, il y a un bol rouge, des carnets pour écrire, trois médecins, une amie de toujours, quelquefois Julien, et beaucoup de questions. Dans la vie de Sarah, pas de place pour Janvier, qui pourtant s'y installe, évinçant tout le reste. Dans la vie de Sarah il n'y a plus que Janvier. Un jour, c'est sûr, elle le tuera.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
infini
  02 août 2014
Wouah ..
Ce livre m'a dérangé , angoissé....je me suis sentie mal en le lisant..
il touchait des choses en moi qui me dérangeait ,cette manipulation ,meme face au lecteur...
je l'ai fini , par curiosité et surtout car je perdais le fil de l'histoire...
Pour ma part je n'ai pas aimé ...j'ai ressenti un sentiment de peur ,dérangeant dans ce roman....
de plus savoir qui est le personnage fictif ou pas....
non , pas pour moi ...
Commenter  J’apprécie          80
sylvie
  05 octobre 2009
Bon, je vais vous le dire tout net, d'abord ce livre m'a fait rire!!!
Le titre y est pour quelque chose...
C'est un livre malin...
Est-ce que j'ose dire qu'à la lecture du titre j'ai pensé à Gad Elmaleh ?
Est-ce que je me risque à parler de ma grande surprise en lisant le premier chapitre qui nous plonge dans une ambiance étrange et malsaine ?
Est-ce que je me hasarde à écrire ma déception amusée quand finalement à partir de la page 16, je me suis retrouvée dans une banale histoire triangulaire, avec un personnage principal en souffrance, amante de l'époux de sa meilleure amie...?
Est-ce que je tente de vous dire que j'ai carrément eu un fou rire quand j'ai compris que l'astuce était dans l'irruption du fantastique ? Il faut quand même que je vous confie que notre "protagoniste-aspirante-écrivain-rien que pour elle" se met à voir quelqu'un... qu'elle est la seule à voir...
Il est tout bizarre, porte un drôle de chapeau et est complètement atone. Elle va l'appeler Janvier.
Après, ça se complique, ça souffre, ça saigne, et quand le lecteur croit qu'il est en face d'une histoire d'enfermement dans la solitude, la souffrance et la folie destructrice, il est tout retourné par la chute, qui le met sacrément mal à l'aise...
Emmanuelle Urien se joue du lecteur à merveille, enfin, des lecteurs comme moi, qui se laissent facilement abuser:)
des liens sur le blog :http://sylvie-lectures.blogspot.com/2009/10/tu-devrais-voir-quelquun-emmanuelle.html
Lien : http://sylvie-lectures.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jacotte_Fenwick
  23 mars 2014
Elle était à Livres à vous, dans le camion-théâtre de la Fabrique des petites utopies, ce samedi matin qui faisait tomber ses gouttes sur nous à travers la bâche, avec Daeninckx invité d'honneur, A.-M. Garat et Christian Garcin, interrogés par Sophie de la Médiathèque. Jeune femme en noir, peu diserte, l'air de se demander ce qu'elle faisait là les trois quarts du temps, nous racontant l'autre quart que certains détenus qu'elle visite en prison se demandent pourquoi ce n'est pas elle qui est enfermée...
Elle écrit des nouvelles noires, elle insiste bien là-dessus, et une érotique, et des romans. J'ai pris Tu devrais voir quelqu'un pour la 4e de couv, cette histoire d'écrivain, de bol rouge et de questions. Et j'ai bien fait. Une belle histoire d'auteur et de personnages.
Commenter  J’apprécie          10
claraetlesmots
  08 juin 2010
Sarah, 34 ans est secrétaire médicale mais son passe temps c'est l'écriture. Elle écrit sur des carnets, lors des diners, elle s'échappe dans les toilettes pour noircir des pages. A part, Fatiha, une amie de longue date, Sarah ne voit personne. Sauf Julien avec qui l'amour est compliqué. Un homme avec un chapeau apparaît comme une tâche dans son champ de vision. Il est toujours là, à côté d'elle. Mais personne ne le voit. Sarah s'habitue à cet homme qu'elle appelle Janvier et découvre que ses écrits le dirigent.
Emmanuelle Urien nous embarque dans une histoire en un rien de temps ! Comme dans ses nouvelles, le style est impeccable et elle mène le lecteur comme elle l'entend. D'ailleurs Sarah fait de même avec son personnage. Depuis qu'elle a découvert que son écriture commandait Janvier, elle se coupe du monde. Mais qui est fou dans cette histoire ? Qui dépend de qui ? L'écrivain ou le personnage ?
Un livre drôlement bien mené à l'humour grinçant qui s'accorde avec une folie étrange.
Emmanuelle Urien nous réserve son coup de maître pour le final.
Et quelle fin ! Une fin inattendue, surprenante et qui m'a scotchée ! J'en suis sortie bousculée, désorientée et n'ayant plus aucune certitude…
Mon conseil ? Lisez-le …si vous n'avez pas peur de la manipulation.

Lien : http://fibromaman.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
anne_le_bruit_des_vagues
  24 mars 2014
Un livre très dérangeant.
La folie qui s'installe. le déséquilibre annoncé. La peur.
Ici se côtoient, pour notre plus profond désarroi, la violence et l'Amour, l'amitié et la manipulation.
Pas bien reposant, tout ça !
Mais superbement écrit.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
sylviesylvie   05 octobre 2009
Sarah a lu et l'homme est là. Janvier, je vais l'appeler Janvier, mais qu'est-ce-que ça change ? Elle rit, et pleure, et rit encore pour cesser de pleurer, déchire la peau de ses doigts à belles dents. Son cœur va s'arrêter de battre d'un instant à l'autre, la peur grandit, la folie guette. Sarah s'effondre sur la table, sa tête va éclater, elle l'a tient à deux mains, elle la lâche et elle tombe, roule sur le lino, Bon débarras, du coin de l'œil elle le voit, maintenant il s'appelle Janvier, il est là et c'est tout."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PLUMAGILEPLUMAGILE   03 novembre 2010
*Jeune femme médiocre sous tous rapports, prise dans la masse, invisible, étouffée, ne manquant à personne et ne se suffisant pas à elle-même, cherche sentiment d’être pour liaison vitale. Ecrire cerveau qui transmettra.
Commenter  J’apprécie          80
PLUMAGILEPLUMAGILE   03 novembre 2010
*Marié, père de famille, une belle situation, le bonheur à fleur de peau, le vœu de tous les hommes. Mais sous l’ilôt serein qu’il présente à son entourage, avec plage, palmiers, ciel bleu et buffet à volonté, à fleur d’eau, il y a le mensonge.
Commenter  J’apprécie          70
PLUMAGILEPLUMAGILE   03 novembre 2010
*Mais être, en définitive, ça n’a guère d’intérêt. Encore faut-il que les autres s’en avisent. Qu’ils entérinent votre existence, dans les règles ternes de l’art du quotidien.
Commenter  J’apprécie          70
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   24 mars 2014
"Si l'on ignore quelque chose de gênant pendant assez longtemps, en général l'objet du trouble disparaît. Une fatigue persistante, un bouton de fièvre, un homme trop pressant (...)"
Commenter  J’apprécie          10
Video de Emmanuelle Urien (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuelle Urien

L'ART DIFFICILE DE RESTER ASSISE SUR UNE BALANÇOIRE. EMMANUELLE URIEN
Emmanuelle Urien s'entretient avec Frédéric Aceituno au sujet de son dernier livre L'ART DIFFICILE DE RESTER ASSISE SUR UNE BALANÇOIRE publié aux Éditions De...
autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre