AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222109042X
Éditeur : Robert Laffont (08/09/2000)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 27 notes)
Résumé :
"Je n’ai jamais le temps de dégorger le vingtième de ce que j’accumule, et plus tard, ce sera trop tard". C’est pour répondre à cette urgence qu’Alexandre Vialatte (1901-1971) a créé un genre littéraire à lui : la chronique. De sa vingtième année jusqu’à sa mort, il en a composé par centaines, pour "La Revue rhénane", "Le Crapouillot"," L’Intransigeant", "Le Moniteur", "L’Époque", "La Nouvelle Revue française", "Marie-Claire", "Le Journal de l’Est", "Le Petit Dauphi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
aleatoirealeatoire   16 décembre 2018
Sans compter que chaque instant change une absence légèrement différente, parfois contradictoire ; comme le rose passe au vert sur un nuage ou sur une moire.
Ce n’est pas une absence immobile : c’est une absence mouvante, nacrée, frémissante comme une peau de cheval. Le temps se perd et mue à chaque seconde. Quelle est la couleur du temps perdu ?
Je l’ai retrouvé sur un mur blanc, à l’Orangerie, dans un tableau étonnant d’Utrillo qui représente La maison de Berlioz, et où ce mur occupe les deux tiers de la toile, presque oriental (en plein Montmartre) à force d’être blanc sur le ciel.
Mais d’un blanc si divers, bien qu’insensiblement, qu’on sent qu’il a capté toutes les nuances de l’heure. Et qu’il les ressuscite. Rien ne saurait les décrire. Personne. Du moins pas moi. Peut-être Colette, peut-être Proust, peut-être Chardonne.
C’est réellement un mur couleur du temps perdu.
(… ) Le temps perdu a tellement de couleurs, il bouge tellement qu’il défie le photographe. Le temps perdu ne se rattrape jamais.
Sauf, peut-être, sur ce mur d’Utrillo où le blanc joue avec le blanc, comme à cache-cache, et qui survit à tant d’images plus importantes, et qui est couleur du temps perdu, nous le sentons bien.
Chronique du désespoir du peintre - La Montagne – 22 mars 1966)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
WilliamineWilliamine   30 décembre 2018
Il est contraire à la décence, au sens commun, aux bonnes manières, à la syntaxe, à l'amitié qu'on a de toujours pour la grammaire, à la rapidité du style, à la clarté, au confort vocal et, d'une façon plus générale, à tout ce qui fait le plaisir d'être homme, d'employer le subjonctif à la suite d'« après que ». On ne dit pas « J'ai mangé du steak après que j'eusse mangé les frites », mais « après que j'eus » ; mieux encore : « quand j'eus » ; mieux encore « après avoir mangé les frites » ; et mieux encore « après les frites » ; et si l'on veut être parfait, « avec les frites », tout simplement. C'est bien meilleur. 
Chronique n° 465 – Chronique de l'homme absent de lui-même.
Page 9 .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
WilliamineWilliamine   25 février 2019
De même que la vie du soldat, disait Maurois, est une « vie pénible, parfois mêlée de réels dangers », la vie du voyageur est une vie monotone parfois coupée de spectacles charmants. Nous ajouterons à l'excuse des voyages, qu'ils sont splendides une fois finis. Et instructifs. Ils nous apprennent qu'il n'y a pas besoin d'aller en Chine quand on a un voisin de palier. Il suffit de frapper à son huis. L'exotisme commence avec son tapis-brosse. 
Chronique n° 476 – Trente ans à la une
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jfcastelljfcastell   29 novembre 2013
Tout est dans le ton, dans le timbre, dans le style. C’est une immense leçon de style. Cherchez l’y cependant, vous ne l’y trouverez pas. C’est un serviteur invisible. Il a dressé la table, allumé les lumières, disposé les fleurs dans les vases. Il est parti. Il ne vous a laissé que la fête, elle tient toute dans un éclairage. Le style doit être une fête donnée par un absent.
Commenter  J’apprécie          51
Videos de Alexandre Vialatte (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Vialatte
Interprétation d'un texte de Vialatte par Dufilho à l'ORTF.
autres livres classés : chroniques dans journauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15062 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre