AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denise Laroutis (Traducteur)
EAN : 9782020479998
288 pages
Éditeur : Seuil (15/04/2003)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Pepe Carvalho se trouve impliqué dans une intrigue à l'échelle européenne. Il est sollicité par un client de Charo afin d'aider à la mise en place d'un service de renseignements très secrets au sein d'un réseau européen. Mais très vite, l'histoire se complique.

D'une part, Pepe, qui a la soixantaine mélancolique, est soudain bouleversé par un amour de jeunesse, Yes, qui resurgit dans sa vie par l'intermédiaire de lettres enflammées reçues par fax... D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Nicolas9
  20 août 2018
A quoi pense un sexagénaire accompli lorsqu'il sent de manière diffuse que sa fin est proche ? C'est la question que se pose Manuel Vazquez Montalban en écrivant ce polar trois ans avant sa mort. Son antihéros, le détective privé Pepe Carvalho, retrouve vingt ans après son coup de foudre des années 80. Et, à son corps défendant, l'arrivée de Yes (pour Jessica) va lui faire percevoir à quel point il a vieilli. Momentanément, il mettra même en veilleuse sa relation avec Charo, sa maîtresse, prostituée professionnelle. Toutefois, et on s'en doutait, là n'est pas l'essentiel.
Ce roman n'est qu'un prétexte pour avertir le lecteur de la dérive indépendantiste qui s'est emparée de la Catalogne il a vingt ans déjà. A travers une enquête sur l'assassinat d'un fils de la grande bourgeoisie barcelonaise, on découvre les liens insoupçonnés entre une partie de l'intelligentsia locale le clergé nationaliste et l'embryon des services secrets catalans. Oui, j'ai bien écrit "services secrets"!
Sur un ton volontairement décalé, voire parfois moqueur, mais sans arrière-pensée malveillante, Manuel Vazquez Montalban démontre à quel point cette province autonome d'Espagne se rêve en leader mondial des peuples sans nation. Rien que ça!
Autre détail piquant, les agents indépendantistes semblent prêts à aller loin pour faire triompher leur cause puisqu'ils suivent un entraînement au maniement des armes et des explosifs... Alors, pure fiction ? On peut en douter étant donné l'amour de l'écrivain pour Barcelone, mais aussi sa profonde connaissance (il est aussi journaliste) du tissu politico-intellectuel local.
D'ailleurs, il avertissait déjà (en 2003!) que la fuite de milliers d'entreprises et les pertes d'emplois y afférentes (finalement réellement provoquées par le référendum sur l'indépendance de 2017) ne dérangeraient pas les anti-Madrid les plus farouches. Au contraire, conscient du niveau de vie privilégié de la Catalogne par rapport au reste de la péninsule ibérique, ces jusqu'au-boutistes estiment qu'un relatif appauvrissement leur serait favorable ! Selon eux, il ramènerait la population vers de supposées vraies valeurs comme la religion catholique, la langue et la culture catalanes et l'entraide à l'échelon local. Bref, un bon gros délire orchestré par des séminaristes exaltés et des fils de bonne famille qui n'ont jamais manqué de rien!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Nikoz
  06 avril 2017
Celui là est très verbeux, pour les inconditionnels uniquement.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Nicolas9Nicolas9   20 août 2018
Cela dit chef, je me réjouis de voir si nous allons gagner les élections contre Pujol et les catalanistes. Je suis personnellement plus catalan que quiconque, mais tant de nationalisme a fini par me fatiguer. Pour quelle raison les nationalistes le sont-ils autant ? Pourquoi sont-ils si lourds et si unidimensionnels ?
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   05 février 2014
Les temps sont durs. La mondialisation nous frappe de plein fouet. Les multinationales ont pris le contrôle du marché de la police privée et on commence à considérer les indépendants comme une curiosité anthropologique. Il n’y a jamais eu autant de théologie sécuritaire ni autant de voyous et d’assassins sur le marché, mais la concurrence des multinationales de la répression est déloyale. Ce qui se passe avec l’OTAN est innommable. Pour l’instant, ils bombardent avec des missiles intelligents, mais ils vont bientôt arrêter les gens à distance et mettre en prison au moyen d’aimants sensibles à la chair humaine vaincue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 février 2014
J’ai toujours vu dans les mathématiques un produit éthéré, séraphique, sujet aux plus stricts préceptes, sans tache, sans fissures, virginal, aussi solide et consistant que… c’était dégoûtant ; jusqu’à l’apparition à l’horizon, pour les tirer de leur goût de rance, de leur rigidité, de leur odeur de vertu (des mites ?), l’apparition, donc, desdites équations (tel le septième de cavalerie en panavision, avec la bande sonore qu’il faut à ce moment-là), et grâce à elles les mathématiques devinrent : magiques, imprévues, surprenantes, indéterminées, ambiguës ; en un mot : déconcertantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 février 2014
Si l’amour est une roulette russe, pourquoi pas le sexe ? Quand on me met une capote, on me fait prendre tellement de distance que je ne bande plus. C’est comme si on m’avait mis un stigmate sur la queue. Je comprends qu’il soit important pour les athlètes sexuels de ton âge de ne choper aucune infection pour pouvoir voter aux prochaines élections et aux suivantes, tenir le pays à bout de bras, faire des enfants et agiter des drapeaux jusqu’à ce que la mort nous sépare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 février 2014
On peut mourir de froid parce qu’on n’a pas un rond, et on peut aussi avoir le froid en dedans parce qu’on n’a pas un sentiment, une affection, même pas le souci de soi.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Manuel Vázquez Montalbán (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manuel Vázquez Montalbán

MPAGE-20130423-1825_0.mp4
Payot - Marque Page - Manuel Vázquez Montalbán - Les recettes de Carvahlo.
autres livres classés : espagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pepe Carvalho, à la Proust N°1

S'il était une ville ?

Teruel
Zaragoza
Valencia
Barcelona
Badalona
Granada
Alicante
Almeria

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Manuel Vázquez MontalbánCréer un quiz sur ce livre