AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709631075
Éditeur : J.-C. Lattès (26/08/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Djibril a quitté Djibouti depuis de longues années. A Montréal, il est devenu un homme neuf : le pays de son enfance n’est plus pour lui qu’une terre étrangère, poussiéreuse, un terrain vague. Employé par une agence de renseignement, il doit pourtant y retourner pour une mission de quelques jours. Djibouti est devenu un enjeu géostratégique majeur : la France, les Etats-Unis, Dubaï, les islamistes se disputent ce morceau de basalte. Djibril n’a que faire de leurs qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
pragmatisme
  21 mars 2011
"Passage des larmes" est avant tout un roman d'espionnage. A 29 ans, Djibril vit à Montréal. Il est de retour à Djibouti, le pays de son enfance, pour raisons professionnelles. Il prend des notes, des photos, il scrute le pays à l'endroit et à l'envers, il mène une enquête et vérifie la stabilité de la situation dans le pays. Il travaille pour une société d'intelligence économique installée à Denver dans le Colorado, spécialisée dans le repérage des sites. Outre la passionnante intrigue d'espionnage, l'auteur nous fait partager l'expérience de Walter Benjamin fuyant l'oppression nazie et l'inscrit dans un contexte actuel . Il nous fait entendre aussi la voix de son frère, islamiste emprisonné. il décrit le terrorisme au quotidien, les martyrs, les projectiles, les bombes humaines, malgré le déploiement des forces de sécurité internationales. Il parle en des termes extrêmement poétiques et sensibles de son ami David, de leur passion commune pour la plage et la mer, de leurs rituels d'écriture. Il se souvient de son père, de sa pauvreté, de la honte qu'il lui inspirait et avec laquelle il est obligé de composer. La voix de son frère, le poursuit et le hante. Il lui parle de Dieu, de son pays, de ses coutumes, de son évolution, de son rapport à la religion, aux croyances millénaires. Il le prend à parti, le juge et le menace. Les souvenirs de Djibril l'envahissent, malgré les distances qu'il a mises et on perçoit peu à peu une montée de l'insécurité globale de ce personnage plongé dans le contexte troublé de Djibouti. C'est un livre surprenant car il est construit de manière originale et complexe à la fois. L'écriture est belle. le lyrisme de certains passages ne laisse pas indifférent. Il manque quelque chose toutefois au récit de ces voix et le rapport au frère ne se comprend que tardivement. Malgré tout, l'intrigue est palpitante et les repères tant géographiques que politiques sont extrêmement instructifs sur la situation actuelle de ce pays.
Lien : http://pragmatisme.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pragmatisme
  21 mars 2011
"Passage des larmes" est avant tout un roman d'espionnage. A 29 ans, Djibril vit à Montréal. Il est de retour à Djibouti, le pays de son enfance, pour raisons professionnelles. Il prend des notes, des photos, il scrute le pays à l'endroit et à l'envers, il mène une enquête et vérifie la stabilité de la situation dans le pays. Il travaille pour une société d'intelligence économique installée à Denver dans le Colorado, spécialisée dans le repérage des sites. Outre la passionnante intrigue d'espionnage, l'auteur nous fait partager l'expérience de Walter Benjamin fuyant l'oppression nazie et l'inscrit dans un contexte actuel . Il nous fait entendre aussi la voix de son frère, islamiste emprisonné. il décrit le terrorisme au quotidien, les martyrs, les projectiles, les bombes humaines, malgré le déploiement des forces de sécurité internationales. Il parle en des termes extrêmement poétiques et sensibles de son ami David, de leur passion commune pour la plage et la mer, de leurs rituels d'écriture. Il se souvient de son père, de sa pauvreté, de la honte qu'il lui inspirait et avec laquelle il est obligé de composer. La voix de son frère, le poursuit et le hante. Il lui parle de Dieu, de son pays, de ses coutumes, de son évolution, de son rapport à la religion, aux croyances millénaires. Il le prend à parti, le juge et le menace. Les souvenirs de Djibril l'envahissent, malgré les distances qu'il a mises et on perçoit peu à peu une montée de l'insécurité globale de ce personnage plongé dans le contexte troublé de Djibouti. C'est un livre surprenant car il est construit de manière originale et complexe à la fois. L'écriture est belle. le lyrisme de certains passages ne laisse pas indifférent. Il manque quelque chose toutefois au récit de ces voix et le rapport au frère ne se comprend que tardivement. Malgré tout, l'intrigue est palpitante et les repères tant géographiques que politiques sont extrêmement instructifs sur la situation actuelle de ce pays.
Lien : http://pragmatisme.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Myrinna
  19 juillet 2017
Passage des larmes est un roman d'espionnage qui fait écho à l'actualité.
2 frères que tout oppose, 2 chemins différents qui se recoupent vers la même destination finale. Quel suspense !
Commenter  J’apprécie          40
LecturesdeVoyage
  21 décembre 2015
J'ai lu le roman alors que je revenais à Djibouti pour la première fois près de vingt ans après y avoir vécu deux ans. le livre m'offrait un parallèle saisissant. Djibril, qui est né et a grandi à Djibouti a fait sa vie au Canada et aux Etats-Unis. Après une longue absence, il revient au pays de son enfance pour une mission de renseignement. de retour à Djibouti, il quitte peu à peu les ornières de sa mission et retrouve les échos et les blessures de son enfance.
Comme lui, je revenais brièvement sur un des lieux bénis de ma jeunesse. Je me souvenais des promesses entrevues. Je mesurais le chemin parcouru, les choix posés et les passages franchis. Difficile de se retourner en arrière sans verser quelques larmes.

Lien : http://www.lecturesdevoyage...
Commenter  J’apprécie          40
belaval
  17 septembre 2017
lu, il y a déjà deux ans...un autre titre m'est venu à l'esprit:" Putain d'indépendance".
Djibril a tiré un trait sur ce morceau de basalte que se disputent France, USA, Dubaï etc mais il est envoyé en mission à Djibouti et les souvenirs douloureux l'envahissent
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   02 septembre 2016
Me voici en mission dans me pays qui m'a vu naître et cependant n'a pas su ou n'a pas ou me garder auprès de lui. Je ne suis ps doué pour le chagrin, je le confesse. Je n'aime ni les adieux ni les retours ; j'abhorre toute forme d'effusion. Le passé m’intéresse moins que l'avenir et mon temps est très précieux. Il a la couleur du billet vert. Dans le monde d'où je viens, le temps n'est pas un étirement nébuleux. Le temps, c'est de l'argent. Et l'argent, c'est ce qui fait tourner le monde. C'est la Bourse avec ses flux de pixels, d’algorithmes, de chiffres, de denrées, de produits manufactures, d'indice signalétique, d’idées, de sons d'images ou de simulacres qui tombent sur les écrans du monde. C'est l’élan vital de l'univers, la mise a mort du concurrent et le gain du marché convoité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BiboundeBibounde   24 mai 2013
Tout a changé et rien n'a changé depuis vingt-deux ans. La plage est déserte. Il y a plus de détritus, plus de boîtes de carton et de bouteilles en plastique que du temps de mon enfance.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Abdourahman A. Waberi (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abdourahman A. Waberi
Vidéo de Abdourahman A. Waberi
autres livres classés : djiboutiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre