AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782280334501
272 pages
Éditeur : Harlequin (21/10/2015)
3.4/5   24 notes
Résumé :
La vie de Juliette Arabella est construite autour de deux commandements : le chocolat tu vénéreras, la famille des Mezzanote tu mépriseras !
Pour le premier, aucun souci : le chocolat, pour elle, c'est une passion. Et elle n'est jamais plus heureuse que lorsqu'elle travaille ses merveilleuses truffes dans l'atelier familial. Car, dans sa famille, on est maître chocolatier de père en fille.
Pour le deuxième commandement, ça se complique. Car si son père... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,4

sur 24 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis

iris29
  08 mars 2016
Une réécriture de la pièce "Roméo et Juliette", en mode comédie romantique ? Pourquoi pas, mais il va falloir faire preuve de beaucoup d'imagination , car dans ce genre de littérature , on s'attend à un happy-end , ce qui n'est vraiment pas le cas dans "Roméo et Juliette"...
Teri Wilson s'en sort à moitié ,par une habile pirouette . (A sa décharge , je reconnais que la fin de Roméo et Juliette est difficile à adapter ,si on ne souhaite pas "zigouiller" ou "suicider" nos jeunes héros...)
Alors qu'est ce qui est différent ? Roméo a été rebaptisé Léo, une petite référence au film avec Léonardo di Caprio.
Les familles Arabella et Mezzanote habitent une vallée de Californie, très connue pour ses vignobles et s'affrontent sur fond de vieilles querelles de famille autour de leurs entreprises respectives, dédiées au chocolat . C'est plus gourmand.. Certains passages vont être un pur délice de lecture pour les "chocolats-addict ".
Nous avons aussi un petit clin d'oeil au film "Vous avez un message " quand Tom Hanks dit à Meg Ryan ,avec la voix du "Parrain": Ce n'est pas personnel, c'est les affaires".
A part ces deux références cinématographiques, et le chocolat, je ne suis pas très convaincue, ça se lit , mais c'est plat, gentillet, ça manque de peps et l'héroïne est fadasse .
Un exercice de style difficile ,qui ,malgré une très (très !) jolie couverture, et un titre sympa , ne me laissera pas un grand souvenir..
Mes préférences vont toujours aux réécritures des romans de la grande Jane...
JUST JANE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
TheLovelyTeacherAddictions
  21 octobre 2015
Avant de vous donner mon avis , je voudrais une nouvelle fois remercier Mélanie des éditions &H qui m'a permis de lire ce nouveau roman de Teri Wilson en SP

Mon avis : J'avais déjà lu Darcy , what else qui était une adaptation très libre d'Orgueil et Préjugés. Teri Wilson reprend ici le même principe avec une histoire d'amour intemporelle , celle de Roméo et Juliette. Je ne sais pas si le clin d'oeil est voulu ou non mais dans cette histoire librement adaptée de la pièce de William Shakespeare, Roméo devient Léo comme Léonardo di Caprio qui avait admirablement porté à l'écran une adaptation aussi loufouque que magistrale dans le film Roméo + Juliet de Baz Luhrmann.

Nous quittons donc Vérone pour la Californie et la Vallée de Nappa. Bien entendu les familles sont toujours ennemis et se livrent une guerre sans fin depuis des années. Joe Mezzanote a repris le flambeau familiale de leur chocolaterie et éprouve une haine viscérale pour les Arabella qui sont de redoutables concurrents. Leur dispute date de l'époque où la grand-mère de Léo et celle de Juliette étaient de grandes amies. Leur amitié prend fin dans de obscures conditions et Sofia et Donatella vont créer des profondes blessures. Les deux familles n'ont donc qu'une seule idée en tête : être sans cesse la meilleure et remporter les prix les plus prestigieux quitte à instrumentaliser leur enfant. Cette guerre fera t-elle des dommages collatéraux?

Léo Mezzanote revient donc dans sa famille après un mariage évité de toute justesse avec une certaine Rose. Ce jeune homme est un être passionné qui se fiche éperdument de l'argent et de la réussite. Seuls comptent pour lui la passion du chocolat et l'envie de bien faire. Aussi quand il découvre que la jeune femme qui chamboule son coeur n'est autre que Juliette Arabella, il va livrer un conflit interne : doit il respecter les traditions familiales ou écouter les palpitations de son coeur. J'ai beaucoup aimé cette version moderne de "Roméo". Léo est un homme qui est sûr de lui, qui a de l'expérience et qui est réellement tiraillé par le devoir et la passion. Si vous vous souvenez de vos classiques, Roméo succombera à un poison et dans Just Juliette, la métaphore du poison est très intéressante et très ironique. Je n'en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise mais tout risque de se jouer à Rome. le charme italien aura t-il raison des bisbilles familiales? Léo est t-il vraiment l'homme qu'il prétend être?

Juliette Arabella est elle aussi une femme moderne. Alors que Juliette coincée dans la condition féminine de l'époque ne pouvait qu'accepter son destin, Julette Arabella a du caractère et elle nous le montre dès le début du roman en refusant d'épouser ( non pas le Comte de Paris mais un être tout aussi vénal que ce dernier) George Alcott . Ce dernier est un être exécrable et vous n'avez pas fini de le détester. Il est perfide et ses coups bas seront sans fin. le trouble qu'elle ressent quand elle rencontre Léo est manifeste et ne cessera de la suivre tout au long de cette romance. Même si elle refuse de se laisser imposer un mari la pression familiale ne cessera d'exister. Les Arabella veulent réussir à tout prix et il est hors de questions de laisser leur fille discuter ou entretenir des discussions amicales avec le fils des Mezzanote. Les choix seront déterminants? Alors le doute sera t-il permis? Peut on faire confiance à un Mezzanote? L'amour sera t-il plus fort que tout?

Bref Teri Wilson réussit de nouveau avec brio une réécriture moderne d'une histoire d'amour éternelle et tellement magnifique. Vous passerez un excellent moment de lecture avec Juliette et Léo. Just Juliette est une très jolie romance moderne avec un superbe nappage chocolat. On parie que vous en redemanderez?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LunaZione
  17 février 2016
Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Harlequin pour l'envoi de ce roman qui m'a beaucoup amusée.
Avec ce titre, je m'attendais à une revisite de Roméo & Juliette plus moderne : pour le coup, je n'ai pas été déçue ! C'est effectivement ce qu'il se passe dans Just Juliette en plus piquant et gourmand ;)
J'ai beaucoup aimé l'univers chocolatier du roman : cette chasse aux nouvelles saveurs, cet appel à la gourmandise... C'est un univers sensuel, qui appelle à la découverte des sens : parfait pour un roman sentimental donc ! le principe d'une guerre du chocolat pourrait être un peu clichée et revue, mais ça ne m'a pas dérangée : c'est bien fait et on a envie de connaitre la suite.
Le début m'a beaucoup plu : on est comme projeté dans une autre époque, dans un autre pays. Pour le coup, on serait de retour à Vérone au 17e siècle... Commencer, comme ça, sur un bal à ce côté magique qui me fait rêver et qui réfère directement à l'oeuvre de Shakespeare. Ce clin-d'oeil m'a beaucoup plu !
La fin est assez évidente mais ce qu'il se passe entre les deux ne l'est pas du tout ! Je ne m'attendais vraiment pas à ce genre de secret entre les grands-mères de Juliette et Léo et encore moins au secret de ce dernier (un comble pour un chocolatier !).
Les personnages sont sympathiques bien qu'un peu clichés. Après, personnellement, ça ne me dérange pas plus que ça : quand j'ouvre ce genre de roman, c'est le genre de personnage que j'ai envie de suivre.
Du coup, Juliette à un petit côté oie-blanche que l'on a envie de protéger. Elle change au cours du roman pour arrêter de se faire dicter des ordres par sa famille pour prendre sa vie en main : je n'ai pas de doute là-dessus, je préfère largement la Juliette de la fin du bouquin !
Léo est l'homme droit dans ses bottes, un vrai pilier ! On sent qu'il a toujours fait ce qu'il avait envie de faire et qu'il compte bien que ça continue ainsi. C'est vraiment quelqu'un de confiance qui prend soin de son entourage.
La cousine de Juliette m'a également bien plu : on l'a sent partagée entre les lois de la famille et le bonheur de Juliette... Elle ne doit vraiment pas être dans une situation évidente. Cela dit, grâce à elle, on a le droit à quelque belles scènes !
J'ai eu plaisir à retrouver l'écriture de Teri Wilson que j'avais découvert il y a quelques mois. J'aime la simplicité de ses histoires, qui reprennent parfois des grands classiques de la littérature, toujours modernes et pleines d'humour.
Un court roman que je vous conseille !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Mateiva
  27 octobre 2015
Un roman tout en douceur, amour et romantisme. Je me suis laissée transporter par cette vague de tendresse, d'amour interdit, de sucrerie chocolatée.
Juliette Arabella ne doit pas côtoyer un Mezzanote, alors en tomber amoureuse encore moins. Mais quand la vie en a décidé autrement, quand le destin vous tombe dessus d'un coup, quand un éclair vous foudroie le coeur et quand un baiser vous transporte en plein rêve et plaisir, que faire ? Et bien, on fait avec et on essaie de lutter. Mais l'attraction est trop forte, le désir incontrôlable.
Voilà l'histoire de Juliette et de Leonardo (vous remarquerez le parallèle avec Leonardo di Caprio qui avait interprété Romeo dans le film), l'histoire d'une rencontre comme un rêve, une rencontre inopinée qui vient tout bouleverser et qui va changer le destin de deux familles.
La rancoeur des Arabella et des Mezzanote date de la nuit des temps. Mais cet amour qui unit leurs plus jeunes enfants, Juliette et Leonardo, va tout ébranler, et la vérité va éclater, faisant tout voler en éclat.
L'histoire est très belle, surtout pour moi et mon coeur de guimauve, leur rencontre est paradisiaque, idéale, magique. Puis, quand ils se rendent compte de qui ils sont vraiment, c'est un choc. Mais les sentiments ne suivent pas forcement la raison, et leur attirance est trop forte. Alors, finalement, ils vont se rencontrer à plusieurs reprises, faire connaissance, et s'apprécier de plus en plus. Un sentiment fort naît entre eux. Cependant, leurs familles étant chocolatiers, et eux les chefs, ceux-ci compte sur eux pour gagner les concours auxquelles ils doivent participer et ainsi conforter le blason de la maison. Vous verrez que les raisons de cet engouement et cet acharnement pour gagner cache bien des raisons.
Juliette et Leonardo sont deux personnages doux, gentils, tendres. Ils sont calmes, posés, réfléchi, même si parfois la passion les dévore et les met dans des situations dangereuses.
Un petit clin d'oeil pour leurs chiens respectifs. Vous verrez pourquoi.
L'écriture est fluide, douce, enchanteresse et poétique. le récit vous transporte un peu comme dans un conte de fée, où l'amour transpire par tous les pores. Les personnages secondaires sont importants également dans cette histoire, surtout la cousine de Juliette qui m'a parfois bien fait rire. L'univers de la chocolaterie nous est dépeins avec gourmandise. Juliette et Leonardo, de par leur attirance et leur amour, découvrent bien des secrets sur leur famille respective, des secrets qui changent tout. Il y a très peu de rebondissements dans le récit, bien que quelques surprises et retournements de situation surgissent, mais il arrive à vous tenir en haleine du début à la fin, enfin pour ma part.
J'ai été émerveillée par tant de complicité et d'amour, de belles phrases, de belles paroles, de belles déclarations, toutes plus romantiques les unes que les autres. Alors certains trouveront peut-être que c'est un peu trop guimauve, mais pour moi, ce fut un énorme plaisir que de me délecter des aventures de Juliette et Leonardo. Etant une grande fan de Romeo et Juliette, je fus ravie de ce remake, qui a une toute autre fin.
L'amour et les émotions sont omniprésentes, une odeur chocolatée à chaque page vient envahir votre esprit, cette adoration et ce respect qu'ils ont l'un pour l'autre est superbe, les mots vous transportent dans une bulle, un cocon de douceur, d'apaisement, de bien-être. Un amour hors du commun les télescope dès leur premier touché. Un amour comme nous aimerions toutes et tous en avoir. Un amour sincère, fort, unique, qui vous poussent à faire votre maximum pour le vivre, le montrer et le faire accepter aux yeux de tous. Une histoire qui mélange secret de famille, concours, chocolat, gourmandise, remises en question, et surtout un amour passionnel et inconditionnel.
Un roman très fleur bleue qui m'a totalement comblé et ravi. Un amour profond et vrai, comme je les aime, avec une volonté de tout balayer et surmonter tous les obstacles pour vivre pleinement cette folie douce qui vous tombe dessus comme une goutte de pluie, sans vous y attendre, mais qui vous atteins au plus profond de votre coeur et de votre âme.

Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marnchoups
  29 mars 2016
Entre deux lectures « sérieuses », j'aime bien lire une petite romance, histoire de décompresser. Just Juliette me paraissait idéale.
Tori Wilson a écrit un remake de la très célèbre histoire des amoureux maudits : Roméo et Juliette.
Je m'attendais à une histoire d'amour semée d'embûches, où l'amour serait plus fort que tout... Au final j'ai eu droit à une romance guimauve et sans grand rebondissement.
Au coeur de cette romance maudite se trouvent Juliette et Léo, tout les deux chocolatiers.
Depuis plusieurs générations, les familles Mezanotte et Arabella se haïssent. A l'origine de ce conflit intergénérationnel il y a Sofia Arabella et Donnatella Mezanotte, respectivement les grands-mères de Léo et Juliette.
Les deux aïeules et meilleures amies, ont fondé la chocolaterie Bellanotte. L'entreprise et l'amitié des deux femmes ont prospéré jusqu'à ce que l'une trahisse l'autre...
Les deux familles ont grandi dans la haine l'une de l'autre. Les deux chocolateries font la course à celui qui aura la réputation la plus prestigieuse et les chocolats les plus appréciés.
Juliette et Léo n'auraient jamais dû s'aimer. Ils auraient même jamais dû se rencontrer. Mais le destin en a voulu autrement...
La jeune Arabella est contrainte d'accompagner son petit-ami, Georges, à un bal masqué donné par Joe Mezanotte, le patriarche de la famille ennemie. Sur le trajet pour s'y rendre, Georges va faire sa demande en mariage pour des raisons aussi pratiques qu'intéressées. Juliette n'a aucune envie d'épouser cet homme qui ne lui inspire ni désir ni amour. Bien décidée à garder en mains les rênes de sa vie et à rencontrer un jour celui qui fera battre son coeur, la belle décline la proposition de son compagnon.
Lors du bal, Juliette décide de s'éclipser pour aller prendre un bol d'air frais. Cette petite incartade va changer le cours de sa vie.
Flânant entre les vignes, Juliette va faire la connaissance d'un bel homme au visage masqué par un loup.
Entre eux, l'attirance est immédiate. Juliette va laisser libre court à ses envies et va succomber au charme du bellâtre inconnu.
Un peu plus tard dans la soirée, elle va découvrir l'identité de son mystérieux étranger. Il n'est autre que Léonardo Mezanotte. Un membre de la famille du clan ennemi.
Mortifiée par le geste insensé qu'elle a commis, Juliette est bien décidée à ne plus croiser la route de Léo et surtout de ne plus jamais l'embrasser.
Mais le destin n'en fait parfois qu'à sa tête...
Les amoureux vont devoir faire front face à leurs familles qui n'accepteront jamais cette idylle entre deux membres des familles ennemies.
L'histoire aurait pu être aussi belle que prenante si l'auteure n'en avait pas fait quelque chose d'aussi guimauve que sirupeux.
Je me suis ennuyée du début à la fin. Les personnages n'ont aucune saveur, à part celle du chocolat que je pouvais presque goûter sur mes papilles gustatives.
Dans une romance, j'aime que le personnage masculin dégage une certaine virilité. Mais comment aurais-je pu succomber quand l'homme en question est propriétaire d'un caniche au collier à strass et qu'il a été fiancé à une femme qui le dominait ?
Quant à l'héroïne, je n'ai pas supporté de voir sa manière de se faire toute petite devant sa famille. Il y a bien eu quelques tentatives de rébellion, mais bien vite étouffées par le caractère imposant de sa mère.
Concernant les personnages secondaires, Alegra, soit-disant cousine et meilleure amie de Juliette, n'est rien d'autre qu'une peste puérile.
Vous l'aurez compris, je ne suis pas tombée sous le charme de l'histoire des amants maudits.
En plus d'avoir des personnages creux, la romance est plate. Aucun rebondissement ne vient me sortir de mon engourdissement. Enfin si... un fait tellement gros que j'en ai levé les yeux au ciel.
Je vous laisse découvrir la teneur de ce sursaut dans l'histoire qui à mes yeux n'en rend le personne de Léo que plus fade.
Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas apprécié ma lecture. Je voulais m'évader avec une belle romance et résultat, je me suis retrouvée à compter les pages qui me sépareraient de la fin.
Lien : http://lepuydeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 mars 2016
Léo était un Mezzanotte . Elle était Juliette Arabella . Tout les séparait .
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   08 mars 2016
Les affaires sont les affaires, ajouta Léo. Qu'on le veuille ou non . ça n'a rien de personnel .
Commenter  J’apprécie          70
LaTheiereLitteraireLaTheiereLitteraire   16 juillet 2016
Dès que les lèvres de la mystérieuse jeune femme effleurèrent les siennes, il sut qu'elle agissait impulsivement, de manière contraire à ses habitudes.
Il aurait dû s'écarter aussitôt, lui ôter la main de sa cravate et, en parfait gentleman, se répandre en excuses. Bien sûr, elle lui plaisait terriblement , elle l'attirait comme la plus belle des fleurs; mais se comporter ainsi, vraiment...
Il en fut incapable. Son corps agissait indépendamment de sa raison. Comment résister à ce baiser passionné, prodigué par une ravissante inconnue, au clair de lune, au milieu des vignes parfumées? C'était trop fou...
Et tellement bon!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaTheiereLitteraireLaTheiereLitteraire   16 juillet 2016
Maintenant... Profite du moment présent!
Tant pis... ou tant mieux, Juliette baissa la garde.
D'un geste qui ne lui ressemblait pas, elle saisit la cravate de l'inconnu, l'attira vers elle et l'embrassa passionnément. Avec la confiance d'une femme ayant toujours agi en écoutant ses désirs.
Intense, délicieux, ce baiser au goût de raisin fut aussi extraordinaire que s'il avait été le tout premier de sa vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaTheiereLitteraireLaTheiereLitteraire   16 juillet 2016
- Il s'appelle Léonardo Mezzanotte, insista Alegra d'un air buté.
- Je sais. Mezzanotte contre Arabella.... Arabella contre Mezzanotte. J'en ai assez de toutes ces histoires, poursuivit Juliette d'un ton vif. Pour une fois qu'il y a quelqu'un de sympa chez les Mezzanotte...
- Merci, dit Léo. Si seulement je pouvais m'appeler Smith ou Jones!
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4245 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..