AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Nagel (Traducteur)
ISBN : 2809702276
Éditeur : Editions Philippe Picquier (06/01/2011)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Une fois de plus, Xinran nous emmène au coeur de la vie des femmes chinoises étudiantes, femmes d'affaires, sages-femmes, paysannes toutes hantées par des souvenirs qui ont marqué leur vie d une empreinte indélébile. Que ce soit à cause de la politique de l'enfant unique, de traditions séculaires destructrices ou de terribles nécessités économiques, des femmes ont été contraintes de donner leurs filles en adoption, d'autres ont dû les abandonner dans la rue, aux po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  23 janvier 2017
« Pourquoi ma mère n'a-t-elle pas voulu de moi ? » se demandent les enfants abandonnés.
Journaliste radio en Chine de 1989 à 1995, Xinran a écrit ce livre pour les filles chinoises qui ont été adoptées en Occident, et pour leurs familles adoptives. Elles doivent savoir ce qu'ont subi les mères, dans quelles circonstances elles ont dû se séparer de leurs bébés. Ce texte rend également hommage aux petites filles « arrangées » (comprenez « tuées ») à la naissance.
En ville, à la campagne, dans différentes régions du pays, l'auteur a recueilli des témoignages de filles adoptées, de mères contraintes à abandonner leurs enfants, et de femmes ayant travaillé dans des orphelinats chinois.
Les cas présentés sont multiples, complexes, mais tous ces abandons et infanticides résultent de la politique de l'enfant unique mise en place à partir de 1989, d'un manque d'information (y compris chez les jeunes générations) sur la sexualité et la contraception, et bien sûr de traditions ancestrales conjuguées à la pauvreté : « Vous ne pouvez pas ne pas 'arranger' [tuer] les bébés filles, sauf si vous ne mettez au monde que des garçons. La famille de votre mari ne vous le pardonnerait jamais. Ils vous mèneraient la vie dure ! Ils vous battraient, et vous n'auriez jamais assez à manger ! »
Comme dans ses autres ouvrages (que je n'ai pas encore lus), Xinran nous instruit sur la société chinoise, ou plutôt les sociétés chinoises : entre le quotidien en ville depuis les années 90 où les exigences professionnelles sévères limitent le temps à consacrer aux enfants, et la vie dans les campagnes les plus 'reculées' où perdurent pauvreté et traditionalisme.
Un recueil bouleversant et passionnant qui montre la souffrance indélébile de ces mères qui ont perdu une/des fille(s).
Ce « pont » (sic) entre les parents chinois biologiques et les occidentaux - enfants adoptés et familles adoptantes - existe également sous forme d'une association créée par l'auteur : http://www.mothersbridge.org/ .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
litolff
  14 juin 2014
Le dernier livre de Xinran, Messages de mères inconnues, m'a littéralement fait dresser les cheveux sur la tête… !
Dans les années 80, Xinran, journaliste radio en Chine a recueilli des récits de femmes : à défaut de pouvoir véritablement enquêter, elle a écouté la détresse de femmes rongées par le chagrin et le remords, de mères qui jamais n'ont pu oublier…
10 témoignages de femmes, 10 récits qui dénoncent un sujet tabou, le sort fait aux femmes, aux filles et jusqu'aux bébés filles en Chine. Résultat conjoint du poids de traditions surannées et de politiques sociales et économiques désastreuses, les petites filles chinoises sont condamnées bien avant leur naissance : l'abandon, la vente ou, à l'instar de chatons surnuméraires, la pure et simple suppression, voilà ce qui attendait un bébé fille qui avait le malheur de naître dans la campagne chinoise, voire dans les grandes villes.
C'était dans les années 80 mais cela perdure encore dans les campagnes reculées car bien entendu, il est évident qu'on ne peut changer en 10 ans les habitudes millénaires d'une nation qui a toujours considéré qu'une fille ne vaut que pour le fils qu'elle engendrera…
Xinran, avec une extraordinaire empathie, écoute ces mères qui souffrent depuis des années de s'être d'une façon ou une autre, séparé de leur fille sous la pression familiale et économique, et qui, amputées d'une partie d'elles-mêmes, lui confient leur souffrance et leur désespoir.
Un livre poignant mais également assez ahurissant pour nous, européennes, qui avons eu le privilège de naître de naître au 20e siècle en Occident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Ichirin-No-Hana
  04 mai 2017
Grâce à Chinoises, on découvre la condition des femmes en Chine. Aujourd'hui, je continue ma découverte de l'auteure Xinran avec Messages de mères inconnues. Au pays de l'enfant unique, être une femme est difficile mais être une mère l'est d'autant plus. "Toute femme qui a enfanté a ressenti de la douleur, mais les mères qui ont donné naissance à des filles ont en plus le coeur meurtri".
De la même façon que dans son précédent récit, Messages de mères inconnues enchaîne les témoignages souvent agrémentés de commentaires personnels mais très pertinents de la part de l'auteur. On y découvre des femmes de tous horizons (paysannes, étudiantes, femmes d'affaires, sage-femme, employé d'orphelinat) qui ont pour des raisons diverses (pressions sociales, loi de l'enfant unique, pauvreté...) dû abandonner (et même parfois tués) leurs propres filles, souvent à peine nées.
Xinran nous propose encore une fois un récit très intéressant et enrichissant. Messages de mères inconnues nous fait découvrir une facette de la Chine que l'on connait très peu. Ce récit peut répondre aux questions que l'on se pose concernant la fameuse loi de l'enfant unique souvent mal comprise en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
AudreyT
  26 juin 2017
****
Comment rester insensible à ce livre de Xinran ? Constitué de plusieurs reconstitutions de témoignages, cette journaliste chinoise tente de répondre dans ce livre à la question que nombreuses petites filles chinoises se posent : "pourquoi ma mère m'a-t-elle abandonné ?"
Sans jugement, en essayant seulement d'avancer des explications, Xinran laisse la parole à ses mères meurtries dans leur chair et dans leur âme... Un livre tout en sensibilité, qui nous fait chérir encore un peu plus notre petite vie tranquille, et qui m'a fait serrer mon enfant un tout petit peu plus fort ce soir...
Commenter  J’apprécie          356
grasshopers
  28 juin 2014
Je viens de terminer la lecture de cet ouvrage et ... quelle claque pour l'occidentale que je suis !!
L'auteur, Xinran, femme pleine d'empathie pour ses semblables, nous brosse ici un portrait sans fard de la condition des femmes et du sort réservé à ses filles ; dur pour nous, qui sommes issues de la génération "pilule" d'imaginer même dans nos rêves les plus fous, que nombre de femmes, au nom d'une tradition séculaire- qui ne devrait plus avoir lieu d'être -, puisse faire taire leur instinct maternel pour faire disparaître leurs petites filles sitôt nées.
Elle soulève également le problème des adoptions en chine, la politique de l'enfant unique et pointe du doigt les dérives du gouvernement dirigeant.
On ne peut pas sortir indemne d'une telle lecture à fortiori quand on est maman de trois filles. On prend la mesure que bien des femmes moins bien loties que nous, n'ont pas eu les mêmes chances et se sont faites broyer au nom des traditions.
Quel dommage qu'un si beau pays avec une culture si riche soit aussi impitoyable envers ses filles, combien de temps lui faudra t il pour réaliser que sa force viendra de toutes ses femmes ?
Une lecture très enrichissante que je ne regrette pas et conseille à toutes et tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   21 janvier 2017
Quand j'étais jeune, je passais toutes mes journées à travailler avec les enfants [à l'orphelinat], mais je n'éprouvais rien de particulier. Ensuite, quand les temps sont devenus plus difficiles, je n'ai pas eu le loisir de réfléchir ; c'était déjà bien assez dur de trouver de quoi manger et dormir. C'est seulement lorsque la vie est redevenue normale que je me suis rendu compte à quel point chaque petit balluchon qui accompagnait un bébé était rempli de l'amour de sa mère ! Les mères laissaient des petits souvenirs avec leur nourrisson. Mais je crois qu'aucun des endroits où j'ai travaillé ne les conservait. Comme tout le reste, ils étaient jetés à la poubelle. [...]
Il y avait toutes sortes de petits souvenirs ! Même des mots. Quelques-unes des mères avaient écrit de longues lettres déchirantes sur les vêtements de leur bébé. D'autres avaient brodé des trucs, ou cousu de petites croix ou des X sur le tissu. Les plus pauvres formaient une empreinte digitale avec leur sang ! Certains bébés avaient l'air d'être arrivés sans rien - jusqu'à ce qu'on examine leurs petits ongles de plus près et qu'on y remarque une croix ou un X tracé dessus. Peut-être que les parents étaient trop malheureux et que leur situation étaient trop difficile pour qu'ils puissent faire autre chose - mais ne se rendaient-ils pas compte que les ongles du bébé allaient pousser et qu'on les couperait ?
(p. 209-211)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ZilizZiliz   21 janvier 2017
En 1989, je me rendis pour la première fois dans une région très pauvre sur la rive nord du cours moyen du fleuve Jaune. Tandis que j'interviewais les paysans du coin, une femme âgée d'une trentaine d'années, remorquant trois enfants dans son sillage, me demanda :
- Vous avez déjà 'arrangé' un bébé fille ?
Je crus tout d'abord que sa question avait quelque chose à voir avec la garde d'enfants ou les tâches ménagères...
- Que dites-vous ? 'Arranger' un bébé fille ? Mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ?
Je pensais avoir une fois de plus mal compris l'accent local.
- Vous ne savez même pas comment 'arranger' un bébé fille... et vous êtes une femme ?
Elle paraissait aussi perplexe que je l'étais moi-même.
- Si vous ne savez pas ça, alors qu'est-ce que vous faites quand votre bébé est une fille ? Vous le faites faire par quelqu'un d'autre, ou quoi ?
- Je... euh... je n'ai pas de fille, répondis-je.
Je ne comprenais toujours pas.
- 'Arranger' un bébé fille veut dire s'en débarrasser à la naissance, m'expliqua obligeamment le policier qui m'accompagnait.
- Quoi ? Tuer une petite fille ! Mais pourquoi ?
A présent, je nageais en pleine confusion.
- Vous ne pouvez pas ne pas 'arranger' les bébés filles, sauf si vous ne mettez au monde que des garçons. La famille de votre mari ne vous le pardonnerait jamais. Ils vous mèneraient la vie dure ! Ils vous battraient, et vous n'auriez jamais assez à manger !
(p. 67-68)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          85
grasshopersgrasshopers   28 juin 2014
- Choisissez un caillou et ouvrez le. Vous comprendrez !
Je ramassai le caillou et le cassai en deux en me servant d'une pierre plus grosse. Mais je ne trouvai aucune réponse à l'intérieur.
-Pourquoi un caillou est-il rond ? demanda-t-elle, visiblement agacée que je sois si obtuse.
- Il a été poli par le temps et l'eau c'est ça ? avançai-je avec hésitation.
-Et l'intérieur, est ce que l'eau pénètre à l'intérieur ? c'est là qu'est la femme.
Et après m'avoir jeté cette dernière remarque, elle s'en retourna.
Alors je compris ; une femme est comme un caillou poli et arrondi par l' eau et le temps. Son apparence extérieure a été modifiée par le destin que la vie lui a infligé, mais aucune eau ne peut altérer le cœur d'une femme ni son instinct maternel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
litolfflitolff   12 juin 2014
Tout Chinois né au milieu du XXe siècle sait que pour la plupart, nous étions le produit d'une société dominée par l'ignorance sexuelle. Nous mettions dans le même sac l'affection, le sexe et l'amour, comme s'il s'agissait d'une seule et même chose ; nous avions perdu notre instinct animal et étions devenus "domestiqués" ; il n'y avait pas de critères reconnus du bien et du mal et nous n'avions aucun moyen de savoir ce qu'était l'amour ni ce qu'il signifiait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ZilizZiliz   22 janvier 2017
Partout dans le monde, il y a des clubs de supporters de football, mais à Chengdu, il existe un club très insolite - l'Amicale des oreilles cassées. Qui sont les oreilles cassées ? C'est une association d'hommes vivant dans la peur de leurs femmes qui leur cassent les oreilles jusqu'à ce qu'ils obéissent.
(p. 360)
Commenter  J’apprécie          150
Video de Xinran (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Xinran
Retrouvez vos "Live Books" du douzième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
PTSD de Guillaume Singelin aux éditions Ankama https://www.lagriffenoire.com/142948-achat-bd-ptsd.html
LES MONTAGNES HALLUCINÉES TOME 1 de Howard Philips Lovecraft aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/127260-achat-bd-les-chefs-d-oeuvre-de-lovecraft---les-montagnes-hallucinees-t01.html
LES MONTAGNES HALLUCINÉES TOME 2 de Howard Philips Lovecraft aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/143506-livres-mangas-les-chefs-d-oeoeuvre-de-lovecraft---les-montagnes-hallucines-t02---vol2.html
ROLAND EST MORT de Nicolas Robin aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/79241-divers-litterature-roland-est-mort.html
UNE FOLIE PASSAGÈRE de Nicolas Robin aux éditions Anne Carrière https://www.lagriffenoire.com/144001-divers-litterature-une-folie-passagere.html
PARLEZ-MOI D?AMOUR de aux éditions Picquier https://www.lagriffenoire.com/109915-romans--parlez-moi-d-amour.html
CHINOISE de Xinran et Marie-Odile Probst aux éditions Picquier Poche https://www.lagriffenoire.com/107579-litterature-japonaise-chinoises.html
MIRAGES D?EMANON de Sinaï Kajio aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/143505-livres-mangas-mirages-d-emanon.html
L?ÎLE ERRANTE TOME 1 de Kenji Tsuruta aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/109146-livres-mangas-l-ile-errante-t02.html
L?ÎLE ERRANTE TOME 2 de Kenji Tsuruta aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/90694-mangas-l-ile-errante-t01.html
LES CONQUÉRANTES TOME 1 de aux éditions https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=77859&id_rubrique=359
LES CONQUÉRANTES TOME 2 de aux éditions https://www.lagriffenoire.com/117743-divers-litterature-les-conquerantes---tome-2-la-resistance-1930-1960.html
LUCULLUS : GÉNÉRAL ET GASTRONOME de Yann le Bohec aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/144876-encyclopedie-lucullus---general-et-gastronome.html
UCC DOLORES TOME 1 de Didier Tarquin aux éditions Glénat https://www.lagriffenoire.com/136957-achat-bd-ucc-dolores---tome-01---la-trace-des-nouveaux-pionniers.html
LA ROUTE SOMBRE de Jian Ma aux éditions J?ai Lu https://www.lagriffenoire.com/23606-divers-litterature-la-route-sombre.html
BEIJING COMA de Jian Ma aux éditions J?ai Lu https://www.lagriffenoire.com/137041-poche-beijing-coma.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : adoptionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre
.. ..