AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782877305488
120 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (28/09/2001)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Sept récits qui ont pour cadre l'Argentine et l'Amérique du Sud, l'exubérance de sa nature et son intense vitalité. Sept récits à la première personne où une femme se trouve confrontée en filigrane avec la mort : prédiction, fausse nouvelle, souvenir d'une perte passée ou annonce inattendue et parfois mensongère. Et, à la faveur de cette zone d'ombre que creuse la mort dans la vie, le bonheur aiguisé de sa propre existence redécouvert.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Momiji
  02 juin 2013
Yoshimoto Banana nous fait partager en sept nouvelles le destin de femmes qui expérimentent la fragilité de la vie, plantées dans un décor, ou dans des souvenirs, dont le cadre est celui de l'Amérique du Sud. Des récits courts, nombreux à se dérouler à Buenos Aires, qui en trame de fond dessinent la chaleur, les couleurs et la nature sauvage, abondante et insolente de ce continent.
Rédigés à la première personne, ces nouvelles se lisent rapidement, sans pouvoir s'arrêter. Aussi bien dans la joie que dans la tristesse, elles nous font rentrer dans le coeur d'une femme, dans ses secrets et ses peurs, ses désirs. L'une apprend la fausse couche d'une amie, l'autre que son amant serait mort, pendant qu'elle serait en Argentine. Une troisième se rappelle qu'elle est censée, d'après la prédiction de feu sa grand-mère, mourir aujourd'hui.
En filigrane de toutes ces histoires, les relations amoureuses et familiales sont, comme toujours, abordées avec réalisme et délicatesse par l'auteur.
Les descriptions faites du continent viennent s'agencer dans la confrontation à la mort que vivent les personnages, confrontation qui engendre une (re)prise de conscience de soi, de la vie, du lien qui nous lie à la Nature.
Ce livre, très agréable à lire, est un voyage, à la fois littéraire et spirituel. Une écriture simple mais forte, des récits courts mais marquants, où l'auteur réussit même à aborder la complexité de l'histoire de l'Argentine, entre l'arrivée des Européens, et plus proche de nous, la dictature militaire.

Lien : http://labiblidemomiji.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kevindio
  15 janvier 2016
La mort est un thème que j'apprécie en général chez Banana Yoshimoto, surtout lorsqu'elle y mêle un peu de surnaturel, mais cette fois, c'est peut-être un peu trop dans un même recueil. Il y a néanmoins de beaux passages, mais je n'ai pas retrouvé l'atmosphère que j'ai toujours ressentie en lisant Banana Yoshimoto.
Lien : https://comaujapon.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   22 mai 2015
Quand j'attrapais un rhume, ma mère me faisait toujours boire une tasse d'eau bouillante dans laquelle elle faisait fondre du miel, versait une larme de whisky et ajoutait pour finir quelques gouttes de citron. Quand je suis devenue lycéenne, c'était la même chose. Pendant que ces garçons et es filles versaient leur sang, étaient torturés, ces soirs-là aussi, je me faisais dorloter par ma mère. Est-ce que c'est ça justement qu'on appelle le monde ? Je ne sais pas pourquoi, mais ma mère appelait cette boisson "honey-miel". "Ce ne serait pas plutôt un miel-citron ?" lui disais-je souvent, mais elle prétendait que le nom qu'elle avait choisi convenait mieux et elle n'en a jamais changé. J'ai eu l'impression que le goût sucré et chaud emplissait ma bouche. Le monde est pareil. L'odeur maternelle. Légèrement amère, lourde, sucrée, entêtante. Maintenant, sur cette place qu'elle a remplie à ras-bord, elle n'a plus d'endroit où aller, et elle tourne en rond.

"Honey miel"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1missmolko1   15 janvier 2016
Pourquoi donc y a-t-il toujours dans les cimetières de grands arbres dont les branches touchent presque terre ? Est-ce pour consoler les disparus, ou bien grandissent-ils en aspirant l’énergie des morts ?
Commenter  J’apprécie          150
RoseenlivreeRoseenlivree   29 mars 2019
Les grands-mères qui faisaient le tour de la place, un fichu blanc sur la tête, il me semblait qu'elles n'espéraient plus voir revenir leur enfant. Simplement, en exprimant sous cette forme les heures ordinaires qu'elles continuaient de vivre, le cœur blessé pour l'éternité des morsures de l'absence, peut-être voulaient-elles repousser l'habitude, ce temps vague qui atténuerait la mémoire de ce qui était arrivé. Ces femmes devenues vieilles, avec sur leur cœur la photographie de leur fils ou de leur fille, bavardaient entre elles de choses et d'autres. C'était cela le plus réel. Je me suis dit que là résidait la vérité des choses. C'était cela l'écoulement du temps, c'était cela la couleur même du chagrin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MomijiMomiji   02 juin 2013
Depuis que je suis petite, j'aime la mélancolie qui étreint, le calme des fins de journée, les hauts ciels d'automne, les promenades solitaires sur un chemin nocturne.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Banana Yoshimoto (1) Voir plusAjouter une vidéo

Banana Yoshimoto : N-P
Olivier BARROT présente le livre de BANANA YOSHIMOTO "N-P". Il estime que c'est pour l'écrivain le livre de la maturité.
autres livres classés : argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
456 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre