AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Silvain Chupin (Traducteur)
EAN : 9782809701197
169 pages
Editions Philippe Picquier (19/06/2009)
3.26/5   23 notes
Résumé :
Voici des contes populaires qui figurent parmi les plus célèbres au Japon et auxquels Osamu Dazai donne une interprétation personnelle par la voix d'un narrateur quelque peu original, censé les lire à sa fille dans un abri antiaérien.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Malivriotheque
  26 août 2019
Osamu Dazai interprète et invente des contes japonais à morale...
Quel recueil de nouvelles frais ! Et pourtant, ce n'est généralement pas mon style mais la prose ironique, amusante et sans langue de bois de Dazai a de quoi réveiller l'intérêt !
Avec ces quatre contes intitulés "Les Deux Bossus", "Monsieur Urashima", "Le Mont crépitant" et "Le Moineau à la langue coupée", l'auteur réécrit de vieilles histoires japonaises et les remet au goût du jour, tout en s'intégrant pleinement dans le processus de narration, comme si lui-même était un personnage. Ses remarques portent aussi bien sur ses choix en tant qu'auteur que sur les actions de ses protagonistes. La langue est vivante, les personnages sont pleins de défauts desquels on retire des morales comme avec La Fontaine.
Souvent la fin et les interprétations laissent un peu pantois, mais le voyage dans chaque nouvelle est bourré de charme. Il ne faudrait pas passer à côté !
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
Commenter  J’apprécie          310
edwige31
  02 avril 2013
Dans toute son oeuvre, DAZAI Osamu a composé des écrits à fortes teneurs autobiographiques, dans un style simple, ironique et plein d'humour. "Le Mont Crépitant" est un recueil de contes populaires, avec une interprétation originale et personnelle du narrateur, qui les lit à sa fille dans un abri antiaérien. Les récits des contes sont donc ponctués par des réflexions personnelles sur le sens de événements et les personnages, ainsi que des allusions autobiographiques avec toujours une tonalité humoristique.
Le premier conte est Les Deux Bossus : c'est une petite histoire où deux êtres, atteints de la même difformités, en font un atout positif ou non. Pourtant, chacun des deux en sera tout de même affectés négativement.
Le second conte, très poétique comme une oeuvre de Hayao Mikasaki, est Mr Urashima. C'est l'histoire d'un homme un peu imbu de sa personne, qui est conduit par une tortue dans le palais du dragon. Bon nombre de ces certitudes et de ses convictions seront modifiés par ce voyage. C'est le conte le plus esthétique, avec de longues descriptions pour créer un monde irréelle et merveilleux.
Le troisième conte est le Mont Crépitant, récit cruel où un raton, ayant bien peu de qualités, sera le jouet d'un lapin/jeune fille tortionnaire. La frontière entre le bien et le mal est bien difficile à distinguer.
Enfin, le dernier conte est le Moineau à la langue coupée, est celui qui correspond plus à la tradition japonaise : amours contrariés, femme/oiseau, vieille femme qui sera punie par cupidité, présence de démons dans tous les aspects de la vie traditionnelle....
Dans l'ensemble de ces contes, les personnages sont des êtres profondément solitaires (par choix ou non), incompris de leur entourage et qui verront le sens de leur vie se modifier le plus souvent négativement à la fin de l'histoire. Cet aspect pessimiste est un des traits caractéristiques de Dazai, homme autodestructeur ayant une estime de lui-même désastreuse. le choix des contes de ce recueil n'est donc pas anodin.
Même si ce livre est un recueil de contes populaires et donc à destination des enfants, je ne le considère pas comme étant lus par les plus jeunes. le style simple, l'humour , le description vivante des situations et des personnages pourraient correspondre à un public jeune. Mais ce sont les commentaires, les digressions qui sont plus dédiés à un public adulte : la trahison, la honte, l'amour à sens unique, la distinction, la jalousie amoureuse sont des thèmes plus adultes.
C'est un livre qui se lit très facilement et qui donne des explications sur les coutumes et les moeurs japonaises de façon ludique.

Lien : http://toshoedwige.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nahe
  19 mai 2013
Ce recueil reprend quatre contes japonais que le narrateur choisit d'utiliser pour occuper sa fille, au cours d'une attaque aérienne. Il émaille ces récits de réflexions personnelles sur les protagonistes, de parallèles avec la mythologie grecque, ...





Les deux bossus nous raconte les péripéties d'un vieillard affligé d'une bosse sur la joue et sa rencontre avec des démons, un soir sur le mont Tsurugi. Son aventure inspira un bossu du voisinage qui se mit en quête des démons...





Monsieur Urashima aîné d'une grande famille sauve un jour une tortue et est, en retour, invité à visiter en sa compagnie le Palais du Dragon. Ce conte est le récit de ce voyage, sous la mer, à la rencontre d'Otohime, joueuse de koto et le retour de Monsieur Urashima dans son village. Comme dans le mythe de Pandore, regagne son foyer avec un cadeau offert par Otohime, un coquillage, la fameux écrin du Palais du Dragon. Doit-il l'ouvrir ou non ? Peut-il se fier aux conseils de la tortue qui lui enjoint de le garder clos ?





Le mont crépitant reprend les démêlés entre un raton, auteur d'une mauvaise farce sur une vieille dame et un lapin qui cherche à faire regretter ses mauvais penchants. Au fil du récit, le lapin affûte sa vengeance et se joue du raton bien crédule.





Le moineau à la langue coupée nous introduit dans le quotidien d'un couple étrange : le mari ressemble à un vieillard et passe ses journées à ne rien faire. L'épouse s'attelle aux tâches ménagères et ne récolte que de l'indifférence. Un jour pourtant, un moineau parvient à capter l'attention de l'époux et à discuter, car il parle, avec lui. Jalouse de cette voix qu'elle croit être celle d'une jeune fille, l'épouse se venge sur l'oiseau en lui arrachant la langue. le moineau s'enfuit et l'époux se lance un peu plus tard à sa recherche, dans le bois de bambous.





J'ai découvert, dans ce recueil, des contes agréables à suivre et où les interruptions intempestives du narrateur ne m'ont pas gênée, loin de là. L'esprit critique et l'humour de l'auteur ajoutent une dimension plaisante à ces contes. Néanmoins, la morale m'en a, de façon assez générale, échappé. Je m'interroge sur les intentions de l'auteur et je reste un peu sceptique au moment de conclure ce billet. Donc : une lecture agréable suivie d'un mais…
Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alittlepieceof
  05 avril 2017
Voilà un livre de contes assez original.
En effet, celui-ci début comme un roman. L'on y retrouve un père (le narrateur) accompagné de sa femme et de sa fille, tous les trois cachés dans un abri anti-aérien. Pour passer le temps, et dédramatiser quelque peu la situation, celui-ci raconte des histoires à sa fille. Il choisit des contes, très populaires au Japon mais y ajoute sa petite touche personnelle, notamment en intervenant au milieu de l'histoire pour donner son avis.
Au fil de la lecture on en oublie les personnages de l'abri pour finalement ne se concentré que sur le narrateur et ses contes.
Chacun d'entre eux est différent, chacun délivre un message particulier.
Monsieur Urashima m'a beaucoup plus. Il s'agit d'un conte sans morale directe, très onirique. Il m'a fait penser aux films de Miyazaki avec son monde aquatique.
Le Mont Crépitant, malgré un début un peu fantasque, sorte de monologue du narrateur m'a finalement beaucoup plus. Il sert de point de départ à une réflexion très intéressante sur la façon dont les contes pour enfant sont faits. Il s'agit d'une histoire assez dure qui fût édulcoré pour être lu par les enfants, lui enlevant ainsi toute compréhension. le narrateur lui le raconte dans sa version originale, peu importe que l'issue soit juste ou non.
A noter que les mots japonais dispersés dans les récits sont expliqués à la fin et et permettent d'apprendre un peu plus sur le Japon et ses coutumes.
Le moineau à la langue coupée et Les deux bossus également m'ont beaucoup plu. Aucune n'a réellement de morale et pourtant, toutes ces histoires poussent naturellement à la réflexion. Mais on peut également les lire en se laissant juste aller à la rêverie.
Une bien jolie lecture.
Lien : http://alittlepieceof.fr/le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
idevrieze
  13 juillet 2014
Une plongée dans le folklore japonais.
Le Mont Crépitant est une série de contes japonais dont je ne vous raconterai pas le contenu. Si vous voulez juste un petit conseil, lisez vous un conte de temps en temps, sinon vous risquez, comme tout recueil une légère overdose (en tous cas, c'est mon cas). Ce que j'ai le plus apprécié, ce sont les sens de ces contes qui ne sont pas du tout à l'image de la morale occidentale. Aussi, pour nous lecteurs français, on s'interroge parfois sur le but d'un tel conte. Et c'est là qu'on se rend compte que c'est un monde totalement à part. Ce constat fait, ou on aime, ou on n'aime pas vous allez me dire. Mais c'est aussi et surtout un excellent moyen de découvrir cette manière de vivre et de penser.
Aussi, si vous désirez découvrir des écrits et des contes japonais, je ne peux que vous conseiller cette lecture légère et envoûtante. le narrateur, ici, n'est pas trop présent donc je pense que nous aurons ici quelque chose d'assez fidèle avec le folklore japonais.
En bref, si vous voulez voyager à moindre frais, je vous conseille cette petite découverte.

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
edwige31edwige31   23 septembre 2012
Que se passe-t-il ensuite? L'auteur, lui-même, ne saurait le dire.
A la tombée du jour, la vieille était étendue, gelée, sur la neige, avec une grande malle, très lourde, sur son dos. Incapable de se relever à cause du poids de la malle, elle était morte de froid. Cette malle était, parait-il, pleine à ras bord de pièces d'or étincelantes.
Commenter  J’apprécie          100
MyrtleMyrtle   30 mars 2012
Sans sourciller, le lapin appliqua une couche épaisse d'emplâtre au piment rouge sur la brûlure du raton. Ce dernier se tordit de douleur.
- Aah! C'est rien. Ce remède est sûrement très efficace. Ouah! C'est terrible! De l'eau! C'est où, ici? L'enfer? Il faut me pardonner. Je n'ai pas souvenir d'être tombé en enfer. Je ne voulais pas finir en soupe, c'est pour ça que j'ai réglé son compte à la vieille. Je suis innocent. A cause de mon teint, en plus de trente ans, jamais une femme n'a posé un regard sur moi. Et puis il y a mon appétit. Que d'embarras à cause de ça!... Personne ne s'intéresse à moi! Je suis tout seul! Pourtant je suis un type bien! Et pas si laid que ça!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AustralAustral   09 avril 2014
La parole ne naît-elle pas de l'angoisse de vivre ? Tel le sol en décomposition qui engendre un champignon rouge vénéneux, l'angoisse de vivre n'est-elle pas le ferment des mots ?
Commenter  J’apprécie          60
MyrtleMyrtle   30 mars 2012
Bien qu'il soit pauvrement vêtu et qu'à sa figure on le prenne pour un idiot, ce père est loin d'être un homme insignifiant. Il possède en effet un art vraiment singulier pour imaginer des histoires.

Il était une fois
Il y a bien, bien longtemps...

Ainsi, tandis qu'il lui fait la lecture de sa voix étrange et comme stupide, c'est une autre histoire, toute personnelle, qui mûrit au fond de son cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   28 novembre 2009
La tortue sombra dans les profondeurs. Urashima se ressaisit, étendit les bras, fit un pas en dehors de la passerelle et se sentit agréablement aspiré vers le bas, les joues caressées par une brise rafraîchissante
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Osamu Dazaï (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Osamu Dazaï
L'auteur décadent de la littérature japonaise (Dazai Osamu) - Art Japonais
autres livres classés : japonVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
653 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre