AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Jujutsu Kaisen tome 1 sur 23
EAN : 9791032705544
188 pages
Editions Ki-oon (06/02/2020)
4.17/5   428 notes
Résumé :
Engloutir les ténèbres pour mieux les combattre !
Chaque année au Japon, on recense plus de 10 000 morts inexpliquées et portés disparus. Dans la majorité des cas, ce sont les sentiments négatifs des êtres humains qui sont en cause. Souffrance, regrets, humiliation : leur accumulation dans un même endroit provoque des malédictions souvent fatales...

C'est ce que va découvrir à ses dépens Yuji Itadori, lycéen et membre du club de spiritisme. Il ... >Voir plus
Que lire après Jujutsu Kaisen, tome 1 : Ryomen SukunaVoir plus
Fire force, tome 1 par Okubo

Fire force

Atsushi Okubo

4.38★ (2545)

31 tomes

Black Clover, tome 1 par Tabata

Black Clover

Yuki Tabata

4.03★ (6513)

35 tomes

Blue lock, tome 1 par Kaneshiro

Blue lock

Muneyuki Kaneshiro

4.48★ (3245)

17 tomes

Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,17

sur 428 notes
5
12 avis
4
17 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis
Jujutsu Kaisen, tome 1 : Ryomen Sukuna/ Un manga de Gege Akutami (Japonais né en 1992! Comme moi!). 188 pages. Editions Ki-oon. 6 Février 2020;
Deux jeunes gens sont à la recherche d'une relique de classe S. Ca semble simple mais ils ne mettent pas la main dessus.
Je reconnais le personnage avec sa fameuse coupe de cheveux (Comme dans bien des mangas!) même si c'est ma première Lecture.
Il y a les adeptes du Spiritisme et les "Sportifs".
Ce que va vivre Yuji avec son grand père va le changer ...
Un style très accrocheur, prenant !!
Comme dans beaucoup de mangas il existe des monstres/démons/zombies et des gens qui existent rien que pour les combattre et pour les liens qu'ils peuvent tisser au sein leur communauté protectrice.
"Alors que cette mort là n'est pas acceptable!"
Il y a le "petit" côté horreur qui fait toujours plaisir!
J'aime bien parce que les combattants ne se soucient aucunement 'd'être "vus" ...
Pour défendre ses mais, Yuji avale la relique de rang S afin de gagner en pouvoirs même si cela peut être très dangereux, voir le tuer...
Les personnages passent leur temps à avaler des doigts de Sukuna (reliques).
A la dernière page j'étais "C'est déjà fini?!" ...
Phoenix
++
Lien : https://linktr.ee/phoenixtcg
Commenter  J’apprécie          230
Yuji Itadori, lycéen, appartient au club de spiritisme de son établissement. Avec les deux autres membres du Club, il fait l'étrange d'une découverte d'une relique... qui malheureusement à des pouvoirs maléfiques ! Elle attire les fléaux, monstres nés de nos angoisses et autres sentiments négatifs. Pour conjurer ce mauvais sort, Yuji avale la relique, le doigt d'un démon appelé Ryomen Sukuna.... et se retrouve possédé par ce dernier. Les exorcistes qui luttent contre les fléaux n'ont plus qu'une seule solution : tuer Yuji. A moins que...

Baston, humour, pouvoirs surnaturels.... voici un shonen qui se présente de manière classique mais qui semble revisiter le genre de manière pour le moins originale. Nous plongeons ici dans la dark fantasy, avec des personnages hauts en couleurs, qui ont de la répartie et du punch. Autour de notre héros aux capacités hors norme, on découvre le monde des exorcistes, des malédictions et des monstres assoiffés de sang.
Je ne suis pas une adepte des shonens, mais là, j'avoue, j'ai passé un bon moment d'aventure en compagnie d'un manga qui décoiffe !
Commenter  J’apprécie          180
Jujutsu Kaisen se présente comme le nouveau phénomène shonen de l'année... Très plébiscité au Japon, éloge de la part de l'auteur de My Hero Academia... il n'en fallait pas plus aux éditions Ki-oon pour bien choyer son poulain. Outre une promotion dynamique ponctuée de diverses bandes-annonces, l'arrivé du titre en France s'est accompagnée d'une farandole de t-shirts, de bracelets ou autres chouettes bidules...

Bref Jujutsu Kaisen , c'est le gros titre de ce début d'année, du moins le gros titre des édition Ki-oon en termes de nouveautés. Après lecture, il est en effet difficile de ne pas être séduit devant le dynamisme et le rythme infernal de ce premier volume.

Pour son premier manga, Gege Akutami ne s'embarrasse pas de psychologie traînante et nous plonge après une brève intro au coeur du sujet avec la confrontation de Yuji Itadori, jeune étudiant athlétique mais un peu bénet face à un démon. Pour sauver ses amis, Itadori décide tout simplement d'avaler un doigt du plus puissant démon du Japon. Ce doigt fait partie des vieilles reliques convoitées par les autres bestioles démoniaques. Tel un Uzumaki soudain , notre impulsif Yuji se voit donc contraint de cohabiter avec Ryomen Sukuna, le fameux big demon.

Humour, baston, le tout saupoudré d'une petite dose horrifique, voilà en quelques termes comment on peut résumer l'ambiance posée par ce premier volume. Très vite, notre tête brûlée de héros se révèle assez attachant tant par son caractère que par le destin auquel il semble promis. J'ai particulièrement bien aimé la petite discussion avec son grand-papy peu avant la confrontation démoniaque.

Outre le héros, on retrouve la fameuse figure un poil ténébreuse (mais sans tomber dans la caricature), le prof énigmatique et sympa que beaucoup comparent à Kakashi, la jeune fille plutôt franche et assez mégalomane. Des personnages dans l'ensemble réussis et drôles qui rentrent facilement dans les codes shonen. Mais outre les humains, Gege Akutami peaufine davantage son petit bestiaire démoniaque. Les créatures sont assez réussies et apportent une dimension horrifique plutôt rafraichissante pour un shonen. C'est peut-être là l'une des points fort de Jujutsu Kaisen, proposer une ambiance dynamique et affirmée entre bastons de têtes brulées face à l'indicible horreur monstrueuse. de la dark fantasy comme ce manga est ainsi qualifié sur la 4ème de couverture mais de la dark fantasy surchargée...

J'ai de suite adhéré à Jujutsu Kaisen grâce à son efficacité. Après force est de constater que c'est un titre qui a intérêt à peaufiner et à affirmer son intrigue et son style au fur et à mesure des volumes si il ne veut pas crouler sous les références et autres comparaisons dont il peut faire le sujet... Mais bon, avec déjà 10 tomes parus au Japon, je pense qu'il n'y a pas de soucis à se faire.

Graphiquement, certes l'auteur débute mais je n'y ai pas trouvé de flagrantes maladresses. Peut-être que son style reste encore à peaufiner, l'action devrait être mieux cadré , mais on sent derrière le plaisir du dessinateur qui arrive déjà à donner corps et style à son titre. le chara-desing est sympa et comme je l'ai déjà dit, ce style cool se heurte allègrement avec la petite ambiance horrifique...

Un premier volume assez convaincant dans l'ensemble. Peut-être que je ne conseillerais pas Jujutsu Kaisen pour un enfant de 10 ans , notamment en raison de son bestiaire horrifique assez travaillé mais après, pour un public plus âgé, c'est un bon manga d'action et d'humour. Ce premier volume annonce un bel équilibre entre le fun et l'horreur et il est servi par des personnages convaincants. Malgré tout, je dois avouer ne pas avoir décollé de mon siège à la lecture de ce premier tome ( peut-être encore un peu trop de cases , trop de comparaisons faciles ) mais toujours est t-il que le plaisir de lecture est présent dès ce premier tome. Cela suffit amplement pour faire démarrer une série !
Commenter  J’apprécie          30
Dernière série en date du célèbre Shonen Jump qui cartonne chez nous, j'ai mis du temps à m'intéresser à Jujutsu Kaisen car j'ai plus basculé du côté des seinen depuis quelques années. Mais retrouvant du plaisir à lire de bons shonens plein de nekketsu et le phénomène étant tel que la série a commencé à m'intriguer. Je remercie donc l'amie qui m'a prêté les premiers tomes afin que je me fasse un avis.

A l'heure actuelle, Jujutsu Kaisen compte 18 tomes au Japon et 13 chez nous, c'est donc déjà l'une de ces séries assez longues où l'auteur se plaît à développer une mythologie et des combats autour de toute une flopée de personnages. Mais dès le tome 1, Gege Akutami, dont c'est le tout premier manga, pose des bases solides en remplissant bien le cahier des charges du magazine où il est publié. En effet, dans un premier chapitre efficace au point d'en être presque caricatural, il nous présente l'archétypique du héros nonchalant, qui adore son grand-père mais le perd, et qui pour lui faire plaisir va mettre au profit du plus grand nombre sa forme très athlétique... le tout se déroule dans un cadre mélangeant fantastique japonais et comédie lycéenne, avec un club fana d'ésotérisme confronté à de terribles esprits et que Yuji va venir aider. Suite à cette rencontre et à celle d'un autre lycéen lui apprenant qu'il vit dans un monde peuplé d'esprits, son univers va d'un coup d'élargir et prendre un virage assez radical.

Si j'ai bien aimé ce mélange entre univers très moderne car parfaitement contemporain au nôtre et ésotérisme avec des créatures sorties tout droit d'un bestiaire de yokai, je dois aussi avouer qu'il m'a manqué le petit truc en plus pour le moment dans ce premier tome que je trouve fort banal et académique. L'auteur puise ses inspirations un peu partout dans ce qui l'entoure, aussi bien dans les contes traditionnels anciens, que dans les légendes urbaines ou dans la littérature puisque son héros va avoir un air de Shin'Ichi, le héros de Parasite d'Hitoshi Iwaaki, mais l'auteur est loin d'avoir le même talent.

Certes l'histoire proposée est prometteuse, avec une belle dynamique, et l'ajout de personnages qui font bien le job autour du héros pour lui apporter soutien, rivalité, humour et conseil, mais le tout manque pour le moment de profondeur et n'est que prétexte à de jolis combats bien glauques bien orchestrées où l'on verra des corps déchiquetés et mangés pour combler l'appétit de nos esprits. Peut-être que le cadre du lycée spécial exorcistes qui s'ajoutera par la suite viendra combler ce manque et enrichir le récit, je l'espère. Pour le moment, c'est plus la quête du héros qui a promis de dévorer chaque bout de doigt de Ryomen Sukuna, un célèbre démon autrefois très craint, qui m'intéresse, de même que la cohabitation que se fait entre eux dans le corps de Yuki, mais nous n'en sommes qu'au prémices.

Les dessins sont dans l'ensemble bien maîtrisés et offrent des scènes pêchus lors des combats, mais aussi l'introduction de personnages très classes aussi bien du côté des garçons que des filles. Mention spéciale au professeur de Yuki et Megumi qui ressemble à une nouvelle version de Kakashi (Naruto). Les esprits et autres créatures sont aussi très bien imaginées pour nous faire frissonner, elles sont glauques à souhait ! J'adore.

Ainsi malgré ce début un peu timide et surtout très formaté, Jujutsu Kaisen intrigue cependant grâce à son univers ésotérique qui pourrait offrir de beaux moments de frissons. Ça me donne envie de poursuivre un peu.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          20
Engloutir les ténèbres pour mieux les combattre. J'avoue que ce concept est un peu idiot. C'est d'ailleurs la tonalité de cette série qui ne se prend pas au sérieux. J'avoue qu'au bout de trois pages, on est déjà sérieusement gonflé par ces niaiseries sans nom.

Cela commence par un club de spiritisme au lycée qui enquête sur des phénomènes étranges qui se produisent dans le lycée comme par exemple l'équipe de football qui tombe malade après avoir entendu une complainte venant des égouts où l'on aurait enterré jadis un maçon qui travaillait à la construction de l'établissement il y a trente ans.

Marre de ces clichés, marre de ces séries sans queue ni tête. Pour autant, il y a un certain bestiaire de monstruosité qui attirera sans doute les plus jeunes lecteurs. Il faut dire que ces monstres sont classés par force et dangerosité. On se croirait dans Pacific Rim sans la magie.

Graphiquement, ce n'est pas au top question finesse mais l'édition signée Ki-Oon est particulièrement soignée pour la mise en valeur de cette série.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LES HUMAINS RÉVÈLENT LEURS VRAIES INTENTIONS QUAND ILS SE TROUVENT DANS UNE IMPASSE...
Commenter  J’apprécie          00
JE N'AURAIS JAMAIS CRU ÊTRE AUSSI FAIBLE!!
Commenter  J’apprécie          00
Les humains révèlent leurs vraies intentions quand ils se trouvent dans une impasse alors je vais continuer à t’attaquer jusqu’à ce que tu me donnes une réponse satisfaisante.
Commenter  J’apprécie          40
"Alors que cette mort là n'est pas acceptable!"
Commenter  J’apprécie          100
Je ne sais pas quand je vais mourir… Mais le moment venu, je ne veux pas avoir à regretter ce que j’ai fait de mon existence !
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Gege Akutami (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gege Akutami
Des mangas possédés !
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (1192) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1453 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..