AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782897864101
240 pages
Éditeur : Ada éditions (11/06/2018)
3.54/5   109 notes
Résumé :
Dans cette version contemporaine du Petit Chaperon rouge, la candeur est bafouée et les fantasmes deviennent cauchemars. Après cette lecture interdite, les bois ne vous sembleront peut-être plus aussi sûrs...

Une vieille Tsigane en communication avec des esprits, condamnée à une fin tragique pour avoir découvert la vérité au sujet de sa fille.

Une enfant retrouvée dans les bois, devenue plus tard une séductrice avide de vengeance.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
3,54

sur 109 notes

La_Bibliotheque_de_Juju
  29 décembre 2018
La période des fêtes de fin d'année est propice à la lecture de contes de fées ... Au coin du feu, je me suis plongé dans le récit de ce petit chaperon rouge interdit aux moins de 18 ans! Et oui, nous sommes dans la collection venue du Québec, LES CONTES INTERDITS! Autant vous dire que la nana à la cape rouge, un panier à la main, ne sera pas aussi innocente que l'originale.
Cette réécriture moderne, sanguinolente et trash du conte nous entraîne à la suite d'une vengeance. En effet, notre petit chaperon rouge va se lancer dans une terrible vendetta ! Et les loups qui ont tué sa grand-mère sont ici un groupe d'hommes immondes et immoraux.
Alors évidemment on n'est pas sur le roman de l'année mais on passe un bon moment à retrouver les similitudes avec le récit original. Personnellement, dans le même registre, j ai préféré la lecture de PETER PAN. La quête de vengeance m'a ici parue un peu longue et les aspects fantastiques ne m'ont pas du tout enchanté.
En effet, la famille de l'héroïne est tzigane et quelques fantômes jouent les apparitions tout au long du récit.
Reste le plaisir coupable d'une lecture interdite même si sur ce coup là, on reste un peu sur sa faim... Pas de quoi vraiment fouetter un chat!
Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          431
Gwen21
  02 février 2021
Conforme aux autres contes interdits de la série que j'ai pu déjà lire, "Le petit chaperon rouge" donne dans l'excès de violence et de sexe. A cela rajoutons l'épouvante avec des spectres qui s'invitent à la danse et il faut faire de réels efforts pour dénicher l'analogie avec le conte de fée original.
Pour être tout à fait honnête, je n'étais pas vraiment curieuse de me lancer dans cette lecture et si un challenge ne m'y avait incitée, je l'aurais laissé roupiller peinard dans ma PAL. Mon pressentiment était bon : une narration très prévisible autour du thème de la vengeance, terrain fertile pour déverser un flot d'hémoglobine. La seule originalité du récit réside dans le fait d'avoir réuni le loup et le chaperon rouge dans une alliance sacrée contre le Mal.
Il me reste plusieurs de ces contes interdits dans ma PAL mais je redoute de plus en plus les scénarii répétitifs.

Challenge RIQUIQUI 2021
Challenge PLUMES FEMININES 2021
Challenge MULTI-DEFIS 2021
Commenter  J’apprécie          302
Neneve
  20 février 2020
C'est plutôt un bon tome de la série Les Contes Interdits. Un tome qui mêle, bien évidement, du sang, du sexe et du sordide. Mais Alain n'a pas joué dans le sensationnaliste à tout prix et ça fonctionne très bien. Les clins d'oeil au conte original sont bien amenés. C'est l'histoire d'un vengeance de la part du Petit Chaperon rouge, qui en veut aux 6 meurtriers de sa grand-mère... Pas le meilleur, mais l'un des meilleurs...
Commenter  J’apprécie          221
filledepapiers
  04 novembre 2020
Attention : Les Contes interdits portent bien leur nom. Ils sont destinés à un public averti ; déconseillés pour aux plus jeunes et aux âmes sensibles ! Et pour cause, dans les 20 livres de la série, les auteur.ice.s revisitent les contes de manière plus obscure, crue et cela peut choquer certain.e.s lecteur.ice.s.
TW : Agressions sexuelles, pédophilie, pornographie infantile, prostitution, sang, tentative de viol, viol, violence.
Cette histoire se base essentiellement sur une quête de vengeance où le petit chaperon rouge traque, sans répit, un groupe d'hommes, dépourvus de toute humanité et aux fantasmes les plus obscurs. Ce groupe est connu pour s'adonner à des jeux pervers, qui sont parfois poussés trop loin et qui peuvent causer la mort au cours de leur séance masochiste. Cependant, cette soif de vengeance métamorphosera, petit à petit, le petit chaperon en vraie meurtrière.
En parallèle, l'autrice mêle, dans son histoire, un soupçon de surnaturel avec une enquête policière. En effet, la police tente d'attraper l'insaisissable Arnaud St-Cyr et son groupe. Dans l'intention de mettre fin à tous ces meurtres qui s'accumulent de jour en jour. J'ai trouvé ça très intéressant de la part de l'auteure de rajouter du Thriller. Cela donne un peu plus de profondeur à ce court et rapide récit.
Entre manipulation, séduction et torture. Sonia Alain nous plonge dans un univers de débauche très sombre, violent et sanguinolant. La plume de l'autrice est assez simple et très crue. de ce fait, je dois dire que ce roman tend, à certain moment, vers un côté trash voire gore.
Il faut le dire, certaines scènes – notamment pendant les actes charnels – sont un peu tordues et explicites. Alors, si vous êtes des âmes sensibles, passez votre chemin, cette réécriture moderne n'est pas faite pour vous – ou, en tous cas, je vous la déconseille !
Je dois vous l'avouer, ce fut une lecture un peu particulière. Les chapitres sont courts et s'enchaînent très vite. Malgré le fait que je n'ai pas l'habitude de lire quelque chose d'aussi sombre, je me suis laissée emporter. Au final, je n'ai pas vu le temps passer et j'ai littéralement dévoré ce roman !
Malheureusement, les personnages n'ont pas de profondeur. Je n'ai pas forcément aimé le traitement de la femme dans ce roman. Elles sont toutes considérées comme des objets sexuels ; voire des prostituées. L'héroïne, quant-à-elle, utilise son corps pour assouvir sa vengeance. Certes, cela est lié à l'univers du roman mais ce n'est pas ce que je préfère…
J'apprécie grandement les mentions faites par la maison d'édition, notamment sur la couverture : « pour un public averti » et le « 18+ ». Je pense qu'il est important de le dire car c'est assez rare de trouver de telles annotations sur une couverture ou dans un roman. Et pourtant, c'est quelque chose de primordiale pour éviter de choquer les lecteur.ice.s et pour savoir, plus ou moins, à quoi s'attendre !
Pour terminer, je suis mitigée. L'histoire est prenante et, de page en page, nous avons envie de savoir comment va se terminer cette vengeance. Cependant, je reste sur ma faim. Je trouve qu'il manque un petit quelque chose…
Bien évidemment, cela reste mon humble avis. D'ailleurs, comme d'habitude, je vous invite à découvrir cette réécriture afin de vous faire votre propre avis !
Lien : https://filledepapiersblog.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LeoLabs
  25 février 2020
Cette série des contes interdits est vraiment moyenne. Une réinterprétation très loin de l'original, un manque de densité que ce soit dans l'histoire et les personnages. le sexe et la violence sont ce qu'on attend d'un tel livre, mais j'aurai aimé plus de subtilité aux moments de les intégrer. L'auteure le dit elle-même dans sa préface qu'elle a mis deux mois à écrire ce roman, et ça se remarque.
Commenter  J’apprécie          201

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   29 janvier 2021
Une pensée perturbante le frappa. Agissait-il vraiment de cette façon pour le bien de son investigation, ou parce qu’il désirait au fond de lui que ce tueur extermine tous les membres importants de cette organisation ? Après tout, ces salauds méritaient de mourir. Il secoua la tête à cette pensée, horrifié par cette soudaine noirceur de son âme. Il était un policier, pas un justicier… Il ne pouvait pas, en toute connaissance de cause, cautionner de tels crimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   15 juillet 2018
Chapitre 1

Il était une fois…

Neuf ans plus tard

Angelika observait avec fascination sa grand-mère préparer le repas qui serait donné en cette soirée particulière de la Toussaint. Cette fois-ci, il était prévu que ce soit elle qui allume le cierge réservé à sa maman décédé.

A cette pensée, une ombre voila son regard. Tout ce qu’elle savait au sujet de sa mère, c’était que cette dernière était morte lorsqu’elle n’était encore qu’un bébé, et que c’était la raison pour laquelle les services sociaux l’avaient confiée à son aïeule.

D’une certaine façon, elle ne s’en désolait point. Sa grand-mère était toute sa vie. Auprès d’elle, Angelika avait développé le même respect pour son environnement et tous les êtres vivants qui y habitaient, du simple papillon au plus vorace des prédateurs.

Un sourire amusé étira ses lèvres en portant son regard sur le loup couché en boule, près de l’âtre. Elle l’avait recueilli deux ans auparavant, alors qu’il n’était qu’un louveteau. Il avait été abandonné par sa maman, tout comme elle. Sans doute à cause de sa patte arrière en mauvais état. Grand-mère disait qu’une telle infirmité ne pardonnait pas, dans le règne animal. Il était faible et ne serait pas parvenu à courir après ses proies. Il serait mort de faim.

Cependant, grâce à ses bons soins, ce dernier avait repris des forces et de la vitalité. Son membre avait été redressé et guéri. Depuis, ils étaient inséparables. Un lien mystique les reliait l’un à l’autre ; invisible, mais bien réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
filledepapiersfilledepapiers   04 novembre 2020
Les loups existaient bel et bien dans le cœur des hommes, certains plus voraces que d'autres, et c'est sans pitié que ceux-ci avaient fait de sa famille un plat de résistance.
Commenter  J’apprécie          100
gabrielleviszsgabrielleviszs   26 juin 2021
Vingt minutes plus tard, elle avait tout ce qu'il fallait pour l'accomplissement de son plan élabiré en chemin. Dans le panier d'osier qu'elle avait dérobé plus tôt en journée pour cueillir les champignons se trouvaient une pince coupante, une huile de massage, une bouteille de vin avec un verre, un peu de caviar, ainsi que des craquelins. Avant de quitter sa chambre pour s'y dévêtir, elle avait versé un puissant narcotique dans le liquide bourgogne. La quantité était suffisante pour assommer un bœuf. De cette manière, Manuel Dubois n'opposerait aucune résistance, le moment venu.
Pieds nus malgré l'air frais, elle s'avança vers l'abri de bois avec un détachement salvateur. Elle était investie d'une mission qu'il lui fallait mener à terme, quoiqu'il lui en coûte. Sa sensibilité mise en dormeuse, elle ouvrit la porte-moustiquaire avec une lenteur calculée pour permettre à Manuel de remarquer sa présence, mais surtout pour lui donner l'occasion de détailler ses formes généreuses à demi dissimulées par sa cape rouge, le faisant saliver. Ce dernier tourna un regard déjà vaseux vers elle à son entrée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alapagedesuziealapagedesuzie   20 mai 2018
La lumière et l'ombre font partie d'un tout. Il est facile de franchir la limite qui les sépare l'une de l'autre. Celle-ci est si mince... Plusieurs l'ont compris trop tard.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Sonia Alain (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sonia Alain
Booktrailer du roman Conquise
autres livres classés : pédophilieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
738 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

.. ..