AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Delerm (Préfacier, etc.)
ISBN : 2283024439
Éditeur : Buchet-Chastel (08/04/2010)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Nombre de mots et d'expressions naissent et prospèrent dans l'espace clos des familles. Ils ne sont compréhensibles que par les membres de ces communautés réduites et en franchissent rarement les limites. Ils peuvent se transmettre de génération en génération.

Après avoir mené une véritable prospection, Cookie Allez a rassemblé des centaines d'expressions en un savoureux florilège. Pour chaque occurrence, elle donne le sens exact et, si possible, rac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
doriane
  18 juin 2010
Le principe de l'auteur : partir à la

Cueillette de mots et d'expressions que les familles fabriquent pour leur usage propre

Voilà le propos de ce livre. Pour moi qui suis amatrice de mots et d'expressions imagés, ce livre ne pouvait que me tenter.

Je l'ai dévoré un sourire aux lèvres, y reconnaissant certaines de mes expressions : Jifoutout (qui qualifie mes salades "vide frigo") ou bien encore le "sirop de cordum" (utilisé dans ma famille de façon un tantinet triviale), que dire du célèbre "LPM" : laisse pisser le mérinos !!!!! ou bien "pondre un Panzer" ?

Forcément, j'en ai retenu quelques une que j'utiliserai probablement dans l'avenir :

C'est de la graine de petit curieux dans un papier bleu

ou bien encore : Les coins z'ont qu'à venir au milieu, et mettre les araignées à pied ou encore Eclamousser si évocateur

Suivant le conseil de l'auteur dans sa dernière phrase : "Et si nous continuions", je ne peux m'empêcher de vous faire partager Mes expressions familiales fétiches...

A la maison, nous parlons de Crapouilleries pour qualifier une petite blague faite à un autre membre de la famille. Je crois que cette expressions est née après la mode des "crapouillots", ces bestioles en plastique affreuses que l'on enfilait sur son doigt et dont il existait des tonnes de modèles différents (dans les années 80).

Que dire de ce mot "professionnel" que j'ai transmis à mes collègues... Un de mes patients avait une envie pressante de "régurgiter le contenu de son estomac", dans l'urgence je n'arrivais plus à trouver le nom "haricot" et j'ai hurlé à l'aide-soignant de me donner très vite un Gerbateur ! Il a tout de suite compris et depuis ce mot est utilisé régulièrement dans mon service.

Sans parler du fameux Petit lutin du 5e, mon (ancien) service est au 5e étage et les patients nous jurent régulièrement que "non" ce n'est pas eux qui ont arraché leur perfusion, leur sonde... et autres joyeusetés, depuis que l'un d'eux nous a affirmé qu'il s'agissait du "petit lutin", nous maudissons régulièrement cet énergumène responsable de beaucoup de soucis pour nous. J'ai changé d'hôpital, d'étage, mais j'ai déjà parlé à mes nouvelles collègues du Petit lutin du 7e qui semble sévir dans mon nouvel établissement... (Martine, toi qui lis ce billet, je te vois sourire derrière ton écran)

Quant au titre de ce billet, c'était l'expression fétiche de mon oncle, pas besoin de vous l'expliquer, je pense que vous aurez bien compris son sens...

J'ai décidé de faire de ce livre un "livre voyageur"

Lien : http://lepotinoirdedoriane.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Theoma
  04 juillet 2010
Dis-moi comment tu parles et je te dirais d'où tu viens
Tous les groupes possèdent leurs codes culturels et langagiers. Les familles, elles aussi, voient apparaître leurs propres néologismes et les conservent de générations en générations. L'auteur a regroupé un florilège savoureux de ce lexique intime.
Il est inutile d'acquérir des connaissances théoriques linguistiques pour parler une langue. La communication ne devrait pas être un effort car elle représente à elle seule l'accès au monde qui nous entoure. La plupart des êtres humains pratiquent donc une ou plusieurs langues sans se douter des mécanismes complexes inhérents.
Par exemple, on ne maîtrise pas une langue. Personne ne peut supprimer un mot pour le remplacer par un autre et l'imposer par la suite. Les néologismes apparaissent en fonction de leur contexte (technologie, culture, humour...) et sont adoptés par le peuple au fil du temps.
Cookie Allez a récolté bon nombre d'anecdotes succulentes sur l'appropriation d'un langage propre au sein de la famille. On y apprend que cette langue clandestine – dont le sens est à prendre au sens littéral puisqu'elle est la langue du clan – regorge de petits trésors.
Ainsi « prendre la part Trimbac » provient d'un invité, M. Trimbac, qui au XIXe siècle, avait l'habitude de choisir le plus gros morceau dans le plat. Un « aéropain » est le morceau de pain que l'on transmet par la voie des airs.
Et vous ? Réfléchissez un instant sur les mots et les expressions que vous utilisez autour de la table familiale depuis votre tendre enfance. Personnellement, je vous en livre deux :
« les torréfacteurs de grains de café » > expression de mon grand-père pour se désigner lui et sa femme en tant que parents de trois filles. Les grains de cafés sont choisis avec grand soin.
« Les mouettes » > ma fille n'arrivant pas à dire « mouillettes » pour les petits bâtons de pain à tremper dans les oeufs à la coque, l'expression a été adoptée par la famille et les amis.
A consommer sans modération pour les amoureux du langage. Un petit bémol sur les mots d'humour rajoutés par l'auteur, ils alourdissent la lecture et sont, en plus, inutiles. Les expressions parlent pour elles seules...
Lien : http://www.audouchoc.com/art..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MyaRosa
  22 juin 2010
Voilà un livre qui ne manque pas d'humour !

Après de nombreuses recherches, Cookie Allez nous rapporte ici un florilège d'expressions nées dans l'intimité des familles, ce qui nous donne de nombreuses anecdotes et petites histoires qui expliquent le sens et la naissance de ces expressions, qui se transmettent souvent de génération en génération. Ces petites histoires sont classées par thème et le livre peut se lire comme on le souhaite : soit dans l'ordre, soit en piochant une page par-ci, une autre par-là. J'aime beaucoup ce genre de livres que l'on peut lire sans forcément commencer par le début. La préface de Philippe Delerm explique parfaitement la démarche et les recherches de Cookie Allez et offre une belle entrée en matière. Pour clore cette découverte, une petite série de devinettes ravira les amateurs du genre.

Et vous alors, vous savez ce que signifient ces expressions ? :

"Celui qui a perdu ses yeux ne viendra pas les chercher ici."
"Un de plus qui est en moins."
"Ouf ! Je ne suis pas un poussin !"
"Ne pas se prendre pour un quart de caramel."
"Faire didine."
"On ne parle pas de dent à table."

Lisez-le, vous saurez !

Un petit livre instructif et amusant pour tous les curieux.
Lien : http://mya.books.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Iluze
  29 juin 2010
Cookie Allez a parcouru la France et a récolté des tonnes de petites expressions qu'on utilise que dans une ou quelques familles. Ces petits mots que seule la tribu comprend. Un vrai régal !
J'ai fait de nombreuses découvertes à ce livre. J'ai appris des tas d'expressions que j'aimerai maintenant rajouter à mon vocabulaire.

J'ai également retrouver des expressions que j'utilise moi même comme "Le jour de la pentecôte, il portait un entonnoir" qu'on dit de quelqu'un de pas très intelligent ou le mot "pillou" qui désigne un vieux vêtement.

C'est un livre qui donne la pêche et qui met enfin en avant ces mots ou ces expressions qu'on ne retrouve pas dans le dictionnaire. C'est un peu ces mots qui aident à avoir l'esprit de famille je crois. Voilà donc un roman bien intéressant qu'on peut lire un peu chaque jour (anecdote par anecdote) ou d'une traite (comme je l'ai fait). A vous de choisir !

Bref, ce n'est pas un livre transcendant (ce n'est jamais vraiment le cas avec un essai) mais c'est tout de même une agréable lecture avec un vocabulaire assez familier. Pas besoin d'être bac + 8 pour comprendre ! Je pense que ça peut être une bonne lecture de plage ;).
Lien : http://iluze.over-blog.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pimprenelle
  29 juillet 2010
J'ai pour habitude de commencer par un petit résumé de l'histoire, mais ici il n'y a pas une, mais plusieurs dizaines de petites histoires qui expliquant l'apparition de ces expressions, car croyez-moi, on ne devient pas une conne à sucre par hasard! L'auteur expose clairement son projet dans un préambule : recenser des expressions qui ont un sens précis, et qui ont été inventées pour une utilisation familiale.


Seulement, ces inventions ont toutes une origine et chaque expression est accompagnée de sa petite anecdote, qui est généralement très drôle! Il faut dire que bien souvent les ancêtres en prennent pour leur grade : les vieilles tantes sont mises à mal, sans oublier les belles-mères! Ainsi la cuiller belle-mère, c'est celle qui vient de glisser dans le plat et qu'on ne sait plus par quel bout prendre...
( ... )
Lien : http://carnets-de-lecture.ov..
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cookie Allez (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cookie Allez
Cookie Allez parle de "Dominique" Partie 1
autres livres classés : lutinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
399 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre