AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749157013
Éditeur : Le Cherche midi (01/03/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Huis clos sur l'île de Wight.Lors des funérailles de leur mère, Jess retrouve sa soeur Emily, perdue de vue depuis près de quinze ans. Elle lui propose de venir habiter chez elle et son mari, James, dans leur maison de l'île de Wight. Le soir du Nouvel An, le couple part faire la fête et laisse Emily avec leur bébé, Daisy. Lorsqu'ils rentrent, au petit matin, la police est là. Daisy a disparu. Le cauchemar commence. Bien vite, le commissaire Jacobs, en charge de l'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  29 juillet 2018
Alors qu'elle viennent de se retrouver après quinze années de silence, à l'enterrement de leur mère, Jess se voit proposer par sa grande soeur Emily , une place de nounou auprès de sa fille . C'est l'occasion pour ces deux soeurs de resserrer les liens , elles ,qui étaient assez fusionnelles petites et également de faire connaissance avec la famille d'Emily, son mari et la fille adolescente de celui-ci. L'harmonie règne sur la maison, Jess se rend très vite indispensable et cocoone tout le monde. Hélas, lors d'une soirée du jour de l'an , alors que le jeune couple est sorti , la petite Daisy est enlevée, et Jess git inconsciente au sol.
Levant un à un, tous les secrets des personnages, leurs mensonges et leurs faiblesses, Isabel Ashdown nous propose un roman délicieusement pervers.
Etrangement , et bien que cette histoire se passe sur l'île de Wight, on peut presque parler d'un huis clos , tellement la maison agit comme une cocotte minute sur cette famille. Il y aura la personne qui s'isole dans son chagrin , abrutie par les médicaments, puis ceux qui prennent soin des autres. Il y aura aussi les journalistes qui guettent le scoop à l'extérieur et puis la police qui a mis à leur disposition un "agent des familles" , chargé de produire des tasses de thé à volonté mais aussi, chargé de rapporter à sa hiérarchie , ce qui se dit dans l'intimité, dans le creux de la nuit.
Qui sait quelque chose ? Qui ment et pourquoi ?
La dernière phrase prête à sourire, elle est délicieusement tordue . Isabel Ashdown vous manipulera à la perfection , car vous soupçonnerez tous les personnages et craindrez pour la vie de cet adorable bébé…
Un premier roman qui est une vraie réussite et donc : une auteure à suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Ziliz
  24 septembre 2018
Juste avant la nuit, Fais dodo Colas mon p'tit frère, Avant d'aller dormir, Rien ne s'oppose à la nuit, La nuit je mens, La nuit des temps, Le songe d'une nuit d'été, Les Mille et Une Nuits, Ce que le jour doit à la nuit, Retiens la nuit, Nuit sans fin, Cette nuit-là, Je préfère dormir dehors, Les nuits fauves, Lunettes noires pour nuits blanches, Dors ma jolie, Mes nuits sont plus belles que vos jours, Nuit magique, Nuit de folie, Vol(er) de nuit, Nocturne indien, Une nuit sur son épaule...
Je m'y perds dans ce que j'ai lu, vu ou entendu... ♪♫
Je m'y perds aussi dans tous les thrillers à base de :
- disparition d'enfant/ado
- et/ou conflits parents/enfant(s)
- et/ou rivalités fraternelles ou sororales
- et/ou brouilles familiales
- et/ou relations de pouvoir
- et/ou problèmes de couple
- et/ou maternité difficile
- et/ou secrets et mensonges entre proches
... que j'ai pu boulotter ces dernières années.
Ce roman d'Isabel Ashdown (titré 'Juste avant la nuit' en VF, mais 'Little Sister' en VO) réunit tous ces ingrédients.
Et si j'arrive encore à être surprise parfois par ce genre d'intrigue, celle-ci m'a semblé réchauffée et bourrée d'invraisemblances.
C'est long, ça rebondit, mais bof, tout ça pour ça, on voit venir la fin, et puis celle-là ou une autre, quelle importance, l'auteur nous a tellement baladés.
D'ailleurs je ne suis pas certaine qu'elle n'entourloupe pas un peu le lecteur, il faudrait tout relire pour s'assurer qu'elle ne triche pas dans sa narration, si tout se tient vraiment...
Bon, 'on' me demande pourquoi j'ai mis 3/5 et pas 2 ou 1, vu ce que j'en dis. J'avoue, j'étais quand même ferrée, je voulais absolument savoir...
___
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=72riindLBDk
https://www.youtube.com/watch?v=a9aBGkSCDAM
https://www.youtube.com/watch?v=l61MFiIeuVM
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Bazart
  12 juillet 2018
Après des années de séparation, deux soeurs se retrouvent aux funérailles de leur mère.
Très fusionnelle durant leur enfance, Jess et Emily se sont perdues de vue durant seize années. Lorsque Emily, l'ainée, propose à Jess, la routarde, de devenir nounou de son bébé et d'emménager dans sa belle demeure de l'île de Wight, les deux femmes espèrent pouvoir recréer les liens qui les unissaient enfant. Mais comme chacun le sait, la famille n'est qu'un misérable petit tas de secrets.
Et lorsque le bébé est enlevé la nuit de la Saint-Sylvestre, beaucoup de vilaines choses remontent à la surface dans la belle demeure d'Emily et James. Rien ne sera simple car au fur et à mesure que l'enquête progresse, chacun s'aperçoit que l'autre, que les autres mentent. En attendant, Daisy le tout petit bébé reste introuvable.
Secrets de famille, rivalité toxique, manipulation et mensonge sous le regard goguenard de ce bon vieil Oedipe, « Juste avant la nuit » préférons le titre original « Little Sister » est un précipité de tous ce qui pourrait faire dysfonctionner une famille.
Véritable Cluedo mental, Isabel Ashdown ausculte la cellule familiale et semble faire sienne la phrase d'André Gide : « Rien n'est plus dangereux pour toi que ta famille, que ta chambre, que ton passé ».
Avec une maitrise consommée du suspens et des coups de théâtre, la romancière nous livre un roman gris comme un crachin de novembre sur une plage anglaise et rien n'est plus agréable qu'un crachin de novembre sur une plage anglaise.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
clairesalander
  14 août 2018
C'est en me baladant sur Babelio que je tombe sur ce livre, et les excellentes critiques qui l'accompagne. Je demande à un collègue de me le prêter - mes finances étant au plus bas.
Effectivement c'est un huis-clos entre deux soeurs : Jess et Emily, le mari de cette dernière James et sa fille de 15 ans Chloé. Emily s'est mise en couple avec James lorsque Chloé avait 18 mois et vient d'avoir un bébé, Daisy.
Tandis que Jess la garde, Daisy se fait enlever alors que sa tante s'évanouit.
On suit l'histoire racontée alternativement par les quatre principaux protagonistes - Emily s'effondre, Jess tente de maintenir la maison en place, James et Chloé sont paumés.
L'écriture est fluide et agréable, les personnages bien construits ; au fur et à mesure nous découvrons leurs secrets. le fin est surprenante. J'ai passé un bon moment avec ce roman, mais sans plus. Disons que j'avais de grandes attentes avec les critiques, et que j'ai été un peu déçue.
Ceci dit, cela reste un bon huis-clos avec secrets de famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Ogrimoire
  11 mars 2018
On comprend rapidement que cette histoire tourne autour de secrets de famille, entre Emily et Jess, entre James et sa maman. Jess a très peur de décevoir sa grande soeur, qui semble avoir toujours mené la barque, dans leur relation, depuis qu'elles sont enfants. Et, si elles sont visiblement heureuses de se retrouver, cela n'empêche pas quelques moments de malaise. Et puis, rapidement, il apparait qu'Emily doute de tout et de tous ; elle doute de son mari – la trompe-t-il ? -, elle doute de sa soeur, elle doute de Chloé.
La construction du roman est assez classique : le narrateur de chaque chapitre est soit Jess, soit Emily, pour l'essentiel, et l'on en a l'indication au début du chapitre. Ainsi, on suit l'évolution psychologique de ces deux personnages, dans leurs rapports avec les autres acteurs de l'histoire.
Et puis, alors que l'on a commencé à prendre ses marques, au début de la deuxième partie, coup de tonnerre ! Moi, je n'avais rien vu venir, mais c'est un vrai retournement de situation, et dont la mise en scène, ce qui ne gâche rien, est vraiment extrêmement maline.
À partir de là, on se dirige tranquillement vers le dénouement, ou, devrais-je dire, vers les dénouements, puisque chaque secret connait son épilogue.
L'ensemble, de facture très classique, est également très efficace. Ce livre propose une lecture agréable, un scénario solide !
J'ai un seul regret (attention, petit spoiler) : il me semble que la question religieuse aurait pu être exploitée autrement. En effet, les parents d'Emily et Jess étaient très pratiquants et semblent avoir en partie déteint sur Emily, et ce récemment (plusieurs passages d livre y font référence). Mais on n'en explore pas véritablement la raison, alors que cela aurait pu être une composante intéressante de l'ensemble…
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   24 septembre 2018
A de rares exceptions près, [elle] a toujours su dissimuler ses sentiments. C'est un don, chez elle. Elle arrive à les contrôler, soit en s'en détachant, soit en les analysant, et elle est convaincue que cette faculté a rendu son existence plus heureuse, plus paisible. La plupart des gens qu'elle connaît en sont incapables. Comme ils se laissent porter par leurs émotions, leur vie n'est qu'une suite de hauts et de bas. Tantôt ils exultent de bonheur, tantôt ils s'abîment dans les affres du désespoir, perdant un temps précieux à se reprocher bêtement telle ou telle chose, à se sentir coupable d'avoir blessé autrui, d'avoir négligé un ami dans la peine...
(p. 328)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
ZilizZiliz   23 septembre 2018
« Tu n'es qu'une allumeuse », balança[-t-elle] à sa soeur, un jour qu'un garçon particulièrement stupide venait de rompre avec elle. Non content de la larguer au bout de trois semaines, il avait poussé la muflerie jusqu'à lui demander si sa soeur n'aurait pas envie de sortir avec lui, par hasard. Outrée par cet affront, [elle] était sortie en courant de la piscine municipale où l'incident s'était déroulé et, sur le chemin de la maison, avait passé en revue tous les lieux, toutes les occasions où il avait pu croiser [sa soeur]. Et à force de ruminer, elle était parvenue à la conclusion suivante : sa soeur se servait de sa timidité comme d'une arme de séduction passive, pour lui faire de l'ombre à elle, l'aînée, la plus populaire des deux.
(p. 244)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
ZilizZiliz   18 septembre 2018
Emily ne se souvient pas de la naissance de sa soeur. Elles n'ont même pas un an d'écart et, de ce fait, elles ont grandi comme des jumelles, à ceci près qu'Emily avait toujours un temps d'avance tandis que Jess franchissait chaque étape en second. Emily se montrait parfois un peu dure, un peu autoritaire avec sa cadette, mais c'était compréhensible car Jess n'était ni assez jeune pour qu'elle la materne, ni assez vieille pour suivre son rythme, être son égale. Emily savait que Jess n'y pouvait rien, mais ça ne l'empêchait pas d'en être parfois agacée, comme si le manque d'assurance de sa soeur était une entrave à sa propre évolution.
(p. 40-41)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   25 septembre 2018
[Elle] supposait qu'il traînait encore avec Lizard, Adrian et les autres minables qu'il fréquentait. Elle les imaginait s'envoyant des bières dans leur troquet habituel puis faisant un crochet par le bord de mer pour se fumer une pipe ou un joint ou autre chose, en fonction de ce que Lizard avait pu dégotter dans la semaine. A la rigueur, elle admettait qu' [il] ait envie de « s'éclater un peu », comme il disait, mais la chose qu'elle ne supportait pas, c'était qu'il préfère la compagnie de ses potes à la sienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   29 juillet 2018
La jalouser ? La partie est perdue d'avance, une femme vivante n'est pas de taille face à une femme morte, une mère qui plus est, arrachée trop tôt à sa famille, sanctifiée par le trépas. Une madone figée dans l'éternité.
Commenter  J’apprécie          240
autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1596 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre