AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213704724
Éditeur : Fayard (08/03/2017)

Note moyenne : 2.77/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Juillet 2018: l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie, la Belgique sont touchés par une terrible vague d’attentats ; les tensions en mer de Chine font craindre le début d’une troisième guerre mondiale. La France semble épargnée, jusqu’à ce qu’on retrouve un cadavre, calciné et mutilé, attaché à un arrêt de bus, puis un deuxième.

Au troisième corps supplicié découvert place Beauvau, un mys-térieux correspondant annonce l’imminence d’une catastrophe: la Fra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bigmammy
  17 avril 2017
J'ai connu Jacques Attali mieux inspiré. Quelle mouche lui a pris, après une telle carrière d'écrivain reconnu et de conseiller politique écouté de se lancer à 73 ans dans un genre déjà très encombré : le polar ? J'avoue que le bouquin a bien failli me tomber des mains dès les premiers chapitres, mais, avant d'en rédiger une critique objective, je me suis fait un devoir d'aller jusqu'au bout … espérant un sursaut que je n'ai hélas pas trouvé.
Ne devient pas Pierre Lemaître, Ingrid Desjours ou Olivier Norek qui veut … L'histoire, qui se déroule en juillet 2018, est totalement invraisemblable. L'auteur mélange sa connaissance très approfondie des rouages de l'Etat au plus haut niveau, des aléas de la situation internationale, des risques d'attentats terroristes et les poncifs d'usage du genre thriller : un coupable insoupçonnable, qui tire les ficelles depuis le début et manipule les flics chargés de l'enquête.
Le personnage sympathique est une jeune et jolie commissaire : Fatima Hadj. C'est une brune aux yeux verts (attention : indice !) qui fait régulièrement des cauchemars où elle voit son père, libraire à Dunkerque, mourir dans les flammes. Elle a pour amant un conseiller du Président, qu'elle décide le quitter … le ministre de l'intérieur, un proche du Président, lui confie une affaire spectaculaire : dans différentes villes de France – qui s'avèrent avoir un rapport avec la carrière et la vie privée du Président – on retrouve les cadavres carbonisés d'hommes auxquels on a coupé la tête, les mains et les pieds. Onze en tout, avec, attachés à leurs bras, des vers d'un poète anglais mort dans les derniers jours de la guerre de 14. On voit que l'auteur ne recule pas devant le gore …
Bref, l'intrigue est mal ficelée, redondante, les dialogues indigents, les personnages foisonnants mais creux, les événements extérieurs non pertinents. Seule émerge la belle Fatima, qui pourrait être incarnée par Rachida Brakni qu'on a vue dans deux séries TV politiques récentes (« Les hommes de l'ombre » et « Silences d'Etat »), mais en réalité, à part tomber à nouveau amoureuse d'une barbouze inquiétante mais très bien informée, elle ne résout pas grand-chose. Le lecteur reste donc jusqu'au bout sur sa faim …
Une seconde lecture pourrait révéler une angoisse de l'auteur : cherche-t-il à conjurer l'impression d'avoir été manipulé par un homme auquel il aurait voué son destin et qui n'aurait été qu'un immonde salopard ?

Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          94
Doubleplusgood
  30 mai 2018
Je suggère à @Jacques Attali de ne pas persister dans le polar, d'autres écrivain(e)s le font mieux.
L'intrigue est bâclée, la commissaire Fatima Hadj n'avance pas (et nous non plus d'ailleurs...), le dénouement est sans surprises, le tout entrecoupé d'infos géopolitiques, si proches d'aujourd'hui concernant le calendrier - l'affaire débute en juillet 2018, j''écris cet avis le 30 mai de la même année - mais également si éloignées des évenements actuels que ca embrouille encore un peu plus le tout...
Plus une mini intrigue personnelle complètement hors sujet. Fatima fait des cauchemars, découvre pourquoi un peu par hasard, sans avoir de certitudes absolues, et les cauchemars s'arrêtent. Et l 'auteur nous annonce gravement, page 268:
"Et si elle n'avait voulu entrer dans la police que pour mener cette enquête-là, la plus importante de sa vie... "
Sans blague? Fatima a des cauchemars donc elle entre dans la police? de plus (attention, spoil)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Baluzo
  01 août 2018
Du bon et du moins bon dans ce livre et concours de circonstances....j'ai lu le livre dans la période exacte de l'intrigue ( deuxième quinzaine de juillet 2018!) . L'histoire se déploie mollement et le personnage de la commissaire est , à mon sens, faible....pour une commissaire soit disant brillante, elle flotte beaucoup dans cette enquête! il faut reconnaitre, pour autant, de l'originalité dans le scenario et comme Attali sait le faire si bien, il glisse régulièrement des hypothèses de politique fiction et c'est assez plaisant!
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21
  02 mai 2018
Le pitch est intéressant, d'autant plus intéressant que Jacques Attali a occupé de très très hautes fonctions auprès de Mitterand, et que donc il avait accès à certaines informations inaccessibles pour le commun des mortels ...
Des cadavres carbonisés sont retrouvés, jour après jour, décapités, sans pieds ni mains ... de quoi semer la panique en France d'autant plus que les pays voisins sont victimes d'attentats terroristes ... chaque fois en des villes différentes ... sorte de jeu de piste qui colle à la peau du président de la république ...
Qui? Pourquoi?
Fatima est chargée de l'enquête et lorsqu'elle approche du but, l'appareil d'Etat veut clôturer celle-ci.
Sujet intéressant, mais trop bâclé ! Il y avait moyen de faire beaucoup plus fouillé, plus crédible !
Commenter  J’apprécie          10
BMSierre
  17 novembre 2017
Un thriller qui interroge et angoisse, car il est écrit par un fin connaisseur des secrets d'Etat. D'anciens policiers ont reçu le mandat du Président de la République d'éliminer discrètement les terroristes basés sur le territoire français. Mais voilà, ces tueurs prennent goût à leur tâche et vont bien au-delà des crimes autorisés, en toute impunité. Et c'est là qu'intervient un justicier…Par ailleurs, dans le monde, se profile la 3e guerre mondiale. Jaques Attali décrit un avenir terriblement vraisemblable. MB
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
LesEchos   19 avril 2017
Jacques Attali trousse un thriller efficace où il convie la géopolitique mondiale et la basse politique hexagonale.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Lexpress   10 avril 2017
Par petites touches, Jacques Attali attise le suspense. Il nous emmène dans une intrigue virevoltante, avec des portraits très balzaciens d'individus caractéristiques d'une basse époque.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
HonoluluHonolulu   22 novembre 2017
Les hommes ne savent pas rompre, pensa-t-elle. Ils espèrent toujours conserver leurs maîtresses négligées dans une sorte de futur antérieur, pour y revenir si le désir revenait. Rompre, c'est irréversible, et la rupture renvoie à la mort. Les femmes, elles, savent rompre, puisqu'elles donnent la vie
Commenter  J’apprécie          00
Balthazar21Balthazar21   29 avril 2018
Quand un journaliste l'interrogea sur le risque d'arbitraire dans la définition de ces "suspects extrêmes" et dans leur détention, le président répondit: "Mieux vaut un innocent en prison que dix innocents assassinés".
Commenter  J’apprécie          00
Balthazar21Balthazar21   29 avril 2018
- Dans les circonstances actuelles, la France a besoin d'autorité. Même d'une autorité aveugle. Si ce n'est pas un démocrate qui est autoritaire, maintenant, la France se donnera bientôt à un dictateur.
Commenter  J’apprécie          00
Balthazar21Balthazar21   02 mai 2018
L'amour n'était plus désormais entre eux qu'une juxtaposition de deux masturbations, pensa-t-elle.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jacques Attali (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Attali
Jacques Attali - On n'est pas couché 14 octobre 2017
autres livres classés : ÉtatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1821 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre