AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367460841
Éditeur : Geste (01/03/2013)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
L’An Mil est le second tome de « La Saga des Limousins ». De 999 à 1005, les aventures de Lou, devenu le vassal favori de Guy de Limoges, continuent. Ses fils sont en âge de connaître leurs premiers émois et leurs premiers exploits. Ils accompagnent leur père de Brantôme à Rome en passant par Cargilesse. Aux côtés de Guy, ils combattront Grimoald, le très rétors évêque d’Angoulême, ils se battront pour la forteresse de Brosse… Jean sera engagé auprès du Pape Sylvest... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bruno19
  10 décembre 2013
Après une critique suivant l'envoi du tome 1 dans le cadre de Masse Critique (voir critique) en partenariat avec l'éditeur et Babelio et ayant raté l'auteur sur la Foire du Livre de Brive en 2012, j'esperais qu'il revienne en 2013 pour pouvoir échanger avec lui de vive voix. Ce fut fait et j'en repartis avec ce Tome 2 et le suivant.
Globalement satisfait du Tome 1 j'ai abordé cette suite avec un a-priori positif teinté de ma réserve évoquée à l'époque: le coté un peu trop gentil du récit.
J'ai retrouvé un récit familier et très similaire au précédent: instructif, agréable à lire, construit sur le même schéma et gentil...trop gentil, trop "récit héroïque des années 60-70". Si bien qu'un temps je fut presque gagné par un sentiment de lassitude qui me soufflait "non là c'est trop, dès qu'un problème surgit le héros a la solution, c'est un peu too much!!"...
Alors, je précise qu'Yves Aubard a habilement atténué un aspect du héros omniscient: il a scindé son héros en plusieurs. Je m'explique: Lou est un guerrier habile, fort et sage, mais ce sont ses enfants qui vont apporter d'autres compétences utiles: la science, la médecine et la justice.
Et puis, après cette courte bouffée de lassitude j'ai replongé dans le récit et je l'ai apprécié comme le tome 1, pardonnant le coté "lisse" (en plus j'ai été fan de Bob Morane dans ma jeunesse qui lui cumulait presque tous les talents de la famille de Chalus, mais j'ai grandit et le coté obscur m'a gagné...alors pourquoi pas un retour à mon innocence d'enfant).
L'autre point honnéte d'Yves Aubard, ce sont ses notes en fin de roman reprenant les principaux points évoqués dans son récit et précisant ce qui relève de la réalité historique, de ses hypothèses médicales - mais il est quand même diplomé dans ce domaine, on peut donc lui autoriser quelques hypothèses -, et de ses libertés de romancier.
Enfin je reconnais un certain suspens parfois, car si on connait l'éventail impressionnant des connaissances de Lou et de sa marmaille, on ne voit pas toujours en quoi la science peut aider à triompher de la force dans un tournoi truqué par exemple...avant que l'auteur nous le conte.
Au final je pourrais faire la même critique que celle du Seigneur de Chalus: agréable à lire, instructif pour qui n'est pas un féru d'histoire, interessant dans ses réflexions sur les événements de l'époque (ici le passage de l'an Mil par exemple, pas si appocalyptique que je l'imaginais dans un monde supersticieux) et bonus pour un nord corrézien comme moi: le Troubadour qui vient de Ventadour mon royaume natal...
Et merci à Yves Aubard pour ses dédicaces et le moment passé à partager sur ses livres lors de la Foire.
Bien sur le tome 3 m'attend et ne devrait pas tarder à etre chroniqué.

Lien : http://leslivresdemavie.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lilasviolet
  19 mai 2013
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé La saga des Limousins. Dans ce deuxième tome, l'histoire est focalisée sur les enfants de Guy et de Lou : Isabelle, Eudes et Jean.
Cette fois, l'auteur propose de nouveaux sujets tels que les tournois, l'étude de la médecine et les relations entre pouvoir séculier et pouvoir spirituel. Il n'y a pas de redondances dans ce deuxième opus.
Les atouts du livres : la couverture, le résumé du tome I dans les premières pages et le contexte historique bien expliqué dans les dernières pages.
Chaque enfant de Lou a un profil particulier : pour Eudes, ce sont les armes et la stratégie comme son père, pour Jean, c'est la médecine comme sa mère et sa grand-mère et pour Isabelle, c'est la justice.
Les Châlusiens voyagent en France et en Italie. Jean va étudier aux côtés du Pape Sylvestre à Rome où il rencontre trois autres jeunes gens, dont une jeune fille, tous aussi érudits que lui. Il est peu probable qu'une femme se soit trouvée aux côtés du Pape pour effectuer des traductions pour le compte du Vatican, mais nous sommes dans la fiction. de même, Isabelle procède à des enquêtes à Châlus pour que justice soit rendue. La fiction a désormais pris le pas sur la réalité.
Dans ce tome, on découvre les tournois à Angers, car Guy a décidé de marier sa fille à Foulques Nerra. le tournoi consiste à jouer à la guerre et assurer son autorité en temps de paix. Une fois de plus, l'auteur est très bien documenté sur le sujet. La hiérarchie sociale est plutôt respectée sauf les digressions sur les jeunes femmes.
Yves Aubard est beaucoup moins magnanime avec ses personnages. La réalité du Moyen-Age est parfois difficile à vivre pour nos protagonistes. En effet, Jean découvre l'origine du Mal des Ardents mais ne peut dévoiler son secret. Des amourettes se dessinent mais sans espoir. le pouvoir spirituel et le pouvoir séculier sont constamment en opposition.
J'ai passé un bon moment avec ce roman. Je pense que pour pouvoir juger la qualité générale de l'histoire, il faut lire les sept tomes. Il va falloir être patient pour connaître la suite.
Lien : http://lilasviolet.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   01 juin 2016
Si aimer quelqu'un c’est être malheureux quand elle n’est pas là, heureux dès qu’elle paraît, de la trouver merveilleuse quand elle parle et merveilleuse quand elle se tait et de se trouver stupide en face d’elle à ne savoir qui lui dire, alors oui, j’ai tous les symptômes de la maladie.

Commenter  J’apprécie          213
Dionysos89Dionysos89   28 février 2016
On mariait les filles de la noblesse pour asseoir une autorité, pour sceller une alliance ou pour tout autre motif qui n’avait rien à voir avec l’amour le plus souvent. Quand par miracle un mariage d’amour se faisait, les trouvères en faisaient une chanson tellement c’était rare.
Commenter  J’apprécie          150
lilasvioletlilasviolet   17 mai 2013
Le soir de Noël, les villageois de Châlus n'étaient pas très rassurés, mais il restèrent néanmoins calmes. Lou leur avait expliqué qu'à Limoges personne ne se souciait de l'an mil, ce qui n'était pas tout à fait vrai mais qui eut le mérite d'éviter tout débordement. Groux continuait à faire ses horribles prévisions, mais peu de monde l'écoutait.
Commenter  J’apprécie          20
cedalveycedalvey   20 septembre 2013
- Piquer telle la puce sur le cul du moine, la méthode est peu glorieuse, ojecta Etienne.
- Ne t'en déplaise, ce sera notre stratégie mon ami, et ce jusqu'à ce que le cul du moine soit tellement scrophuleux qu'il ne puisse plus s'asseoir, dit Lou
- La métaphore ma plaît, même si la méthode ne restera pas dans les annales de la vicomté, conclut Etienne.
Commenter  J’apprécie          10
cedalveycedalvey   20 septembre 2013
- Cet Henri n'inspire guère confiance, intervint Simon, il s'est marié avec Cunégonde du Luxembourg qui a fait voeu de chasteté, cela ne laisse rien présager de bon pour sa descendance, à moins que l'ange Gabriel ne nous refasse le coup de la vierge Marie.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : haute-vienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1352 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre