AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367462429
Éditeur : Geste (15/09/2014)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Ignace, le vieux curé de Châlus, va révéler à Lou un indice qu’il avait gardé pour lui jusqu’alors et qui va permettre au seigneur de Châlus de retrouver la trace de ses origines. Ce retour vers ses racines sera pour Lou l’occasion de montrer tous ses talents militaires. Il deviendra Sénéchal de Catalogne, volant au secours d’une comtesse en danger et il fera la connaissance d’une soeur jusque-là méconnue.
Tandis que le roi Robert pourchasse les hérétiques, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Escapist
  20 octobre 2014
Découvert dans le cadre de la "Masse Critique", je me suis laissé tenter par la richesse de la couverture et la promesse d'un livre historique tout en appréhendant de me perdre dans ce cinquième volume de la Saga des Limousins. Mais l'éditeur a visiblement pensé à tout puisqu'il propose à son lecteur, une fois la première de couverture tournée, un résumé des tomes précédant. J'aurai pu dire un "rapide" résumé, mais ce n'est malheureusement pas le cas. Bien qu'ils nous renseignent sur les événements ultérieurs du cycle Limousin, ces synthèses nous embrouillent plus que nécessaire dans un imbroglio de noms qui ne cessent d'augmenter au fil des tomes et de faits (d'armes ou maritaux) qui s'enchaînent avec une étourdissante rapidité. Et le comble apparaît avec le résumé du quatrième tome qui ne s'étend sur pas moins de 4 pages.
C'est donc assez chamboulé que l'on entame le premier chapitre de ce tome, en s'attendant à se perdre dans une suite confuse de noms. Et là c'est pourtant une agréable surprise: l'auteur a réussi à nous inscrire immédiatement dans l'histoire du seigneur de Châlus, Lou de son nom, par un style littéraire assez simple et de fait très accessible. C'est probablement un point que l'on peut reprocher à Yves Aubard d'ailleurs: un langage assez dépouillé, voire prosaïque mêlant une verve très moderne à des expressions typiquement médiévales. Un mélange des styles qui n'est pas sans bouleverser le lecteur, si ce n'est le déranger.
Quoiqu'il en soit, le cadre historique est posé et l'on se plonge avec plaisir au commencement de l'ère féodale. L'histoire ne se perd pas en fioritures et l'action commence immédiatement une fois le premier chapitre entamé. le lecteur s'immisce alors au coeur de la vie de Lou, seigneur de Châlus qui part à la conquête de ses origines. En parallèle, des intrigues naissent au sein de sa famille, et notamment de ses enfants, et rapidement chaque membre part missionner, certains pour le compte du roi Robert Ier en personne. Les personnages sont rapidement caractériser par un tempérament bien personnel et l'on s'attache tout particulièrement à la jeune femme Isabelle et son viking de mari, Bjarni. Il est cependant encore complexe de repérer les personnages en ces premières pages, d'autant plus que certains portent exactement le même prénom. Une fois la confusion passée et les personnages enfin repérés, on prend assez facilement goût aux voyages menés à travers l'Europe et aux amusantes discussions entre les protagonistes qui rivalisent de réparties.
Il y a malheureusement une trop grande rapidité dans le déroulement des actions, ce qui porte parfois à égarement. Ainsi les personnages, bien qu'au XIe siècle, voyagent de l'Angleterre en France en l'espace d'une seule ligne. L'histoire aurait gagné en profondeur et en réalité si ces moments avaient été plus décrits. Il en est de même pour les batailles qui s'enchaînent sans laisser le temps au lecteur de souffler. C'est à croire que l'auteur a voulu condenser beaucoup d'événements en peu de pages, quitte à négliger des détails et des descriptions.
Si nous côtoyons dans ce livre le Roi en personne, avec une familiarité parfois étonnante, les modes de vie ne sont guère décrits. le plus souvent, la promiscuité entre les personnages et l'aplomb de certain envers leur suzerain est déconcertante. Ce tome refuse clairement les formalités.
Il n'empêche que si l'histoire ne suit pas un fil conducteur bien précis, avec une trame directrice, et que la famille de Châlus se laisse porter par des événements indépendants à sa volonté, le dynamisme d'écriture et les allusions portant à sourire incitent le lecteur à poursuivre sa lecture. Ainsi, à l'image du titre, nous voyageons de Barcelone à Ispahan à la recherche de vérité ou tout simplement poussés par la camaraderie des personnages. Nous faisons alors la connaissance de personnages attachants et découvrons avec étonnement les prouesses scientifiques et les connaissances médicales assez pointues de l'époque, tout en souriant devant la naïveté attendrissante de certaines situations.
Ce roman fait également la part belle aux femmes qui, loin d'être acculées dans un rôle de pure matrice, sont de véritables personnages au caractère bien trempé. Néanmoins, il ne s'agit que de l'histoire de familles royales et seigneuriales et non de celles du bas peuple. Il est cependant vrai qu'au cours de ce roman, les mariages et les naissances vont bon train, au détriment d'un approfondissement des sentiments naissants entre les personnages.
Quoiqu'il en soit, la fin du roman est particulièrement intéressante, avec un suspens soutenu par la menace de décès infantiles. Il s'agit en effet pour Jean, fils de Lou et médecin royal, d'affronter un mal particulièrement néfaste et sans remède connu, que l'on nomme de nos "appendicite". Si ce cinquième tome avait commencé par les pérégrinations de Lou, le personnage a rapidement perdu de son importance vers le milieu de l'histoire, avant de resurgir au cours des derniers chapitres, promettant une suite aux aventures de la famille Châlus.
L'édition se complète alors par des annexes fort intéressantes, bien qu'arrivant un peu tardivement. On retrouve donc un tableau récapitulatif de toutes les dates des événements de l'ouvrage, de commentaires véridiques sur les divers éléments du roman (des synthèses sur les Vikings, la maladie de l'appendicite ou encore sur des personnages). Enfin arrive une liste de tous les personnages de l'histoire, avec un rapide descriptif. C'est une intention fort judicieuse, bien qu'il aurait été plus pratique de la placer au début du roman, de façon à se familiariser avec les protagonistes. Pour terminer le roman, un arbre généalogique des familles (soutenues par leur blason) et une carte répertoriant les événements de ce cinquième tome, viennent compléter l'ouvrage. La carte est particulièrement intéressante par sa simplicité et sa pertinence.
De fait, après avoir terminé la lecture du cinquième épisode de la Saga des Limousins, et sans avoir lu les quatre précédant, je reste assez mitigée. le manque d'histoire concrète et l'effusion excessive d'actions gênent l'harmonie de l'ouvrage et prennent le pas sur des descriptions manquantes et qui auraient pourtant apporté plus de profondeur à l'histoire et notamment aux personnages dont le traitement reste assez distant et froid. La camaraderie soutenue entre les personnages, et notamment envers les membres royaux, est aussi importune, tout comme le manque de précision sur les modes de vie et les objets quotidiens. Il est possible que ce soit mon intérêt tout particulier pour l'Histoire qui me pousse à reprocher ce manque d'apports historiques, ou tout au moins le fait qu'ils ne soient pas assez fréquents. Les connaissances et les découvertes médicales sont toutefois vraiment intéressantes et prenantes et la lecture se poursuit avec une certaine légèreté grâce à l'entrain dynamique des personnages. L'idée d'ancrer des figures historiques dans une fiction, interagissant avec des protagonistes purement fictifs est vraiment intéressante et permet une approche différente de l'Histoire. Il n'en reste pas moins que le style décontracté de la plume de l'auteur, malgré sa volonté de parsemer le texte d'idiomes médiévaux, empêchent quelque peu de se plonger complètement dans le XIe siècle, siècle riche en rebondissements, perturbé par les invasions musulmanes et coeur des enjeux politiques royaux du Moyen Âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
lilasviolet
  02 novembre 2014
Cinquante ans plus tôt, Lou a été découvert dans la forêt près de Châlus par un forgeron. Ignace, le curé du village lui révèle des éléments qui lui permettront de connaître sa véritable identité et qui l'emmèneront jusqu'en Espagne. de plus, Lou et sa famille vont être appelés à servir auprès de la comtesse de Barcelone pour repousser les Sarrasins qui ont envahi l'Espagne.
Ce roman aborde aussi l'apostolicité de Saint-Martial. En effet, le premier évêque de Limoges est déclaré treizième apôtre de Jésus. Cette théorie est défendue par Adémar de Chabannes, moine à l'abbaye de Saint-Martial pour valoriser son abbaye mais les Châlusiens ne sont pas dupes.
Cette fois, c'est face l'appendicite que Jean va encore prouver ses compétences de médecin. Les enfants de Lou vont rencontrer les grands de ce monde : Henri II, Basile II, Etienne de Hongrie... le feu grégeois inventé par les Byzantins sera utilisé à bon escient à Isaphan grâce à Jean qui réussit à trouver la formule chimique de cette arme destructrice. L'hérésie d'Orléans est également abordée au travers des liens qu'entretiennent Isabelle et Robert le Pieux.
Une fois de plus, Yves Aubard nous offre un roman riche en rebondissements puisque les Limousins participent à leur manière à la Grande Histoire. le récit tient la route. En revanche, le nombre de descendants et de personnages fait qu'on a du mal à identifier qui est qui.
La notion du temps est assez difficile à appréhender car nous sommes déjà au cinquième tome et l'âge des protagonistes reste parfois un mystère (sauf si on fait le calcul avec la chronologie située en fin d'ouvrage). le temps à l'époque médiévale n'a pas non plus la même dimension que celui de nos jours. Un voyage qui est fait aujourd'hui en deux heures prenaient des mois et des mois aux personnes et dans ce roman on a l'impression que tout va très vite...trop vite même.
Néanmoins, j'ai hâte de lire la suite des aventures de Lou et de sa famille.
Lien : http://lilasviolet.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Toumianne
  19 octobre 2014
Dépaysement assuré avec ce roman qui dès les premières pages nous captive et nous emmène en voyage de Barcelone à Ispahan comme le dit le sous-titre mais aussi dans le début du XI ième siècle. L'auteur maîtrise parfaitement cette époque et mélange avec aisance l'histoire et les personnalités réelles (on les retrouve regroupés à la fin du livre) avec les péripéties des personnages qu'il a imaginés. C'est vivant ! On ne s'ennuie pas une minute !
J'aurai aimé un petit peu moins de scènes de guerre et un petit peu plus de romantisme à mon goût.
Mais j'ai tellement apprécié que je vais me plonger dans les 4 tomes précédents ! Une jolie découverte pour moi.
Un grand Merci à Babelio (masse critique) et à Geste Edition.
Commenter  J’apprécie          70
Bruno19
  08 février 2015
Un peu déçu par le tome 4 , je commençais donc celui-ci avec une petite apréhension mais aussi avec l'espoir d'un rebond.
Et je fus agréablement surpris par un retour aux sources.
On commence par une petite enquête sur les véritables origines de Lou, l'enfant trouvé. Cela nous amène à un beau combat autour de Barcelonne, occasion de ruses habiles. La liberation d'Avicenne permettra de conjuguer voyage, découverte des harems orientaux (rapide), ruses et ingéniosité chimique pour reproduire le feu grégeois (un peu rapide aussi). Enfin l'énigme de la guérison du "mal de coté", l'appendicite encore mortelle à l'époque sera la scène assez émouvante de fin du tome 5.
Alors, très bien, la déception du tome 4 a été balayée par ce nouvel Opus de la saga mais le danger reste présent. A vouloir faire vivre aux chalusiens tous les grands événements de l'époque, il faut leur faire parcourir le globe à toute vitesse sans s'attarder sur rien. Parfois cela donne un peu le tourni au lecteur et il y a la un danger de le faire décrocher à force, voire de délaisser un peu les personnages dans leur profondeur ce qui peut aussi nous en éloigner (pour ma part je commence à ne pas trop me sentir curieux concernant les petits enfants de Lou alors que l'histoire de ses enfants m'interessait). Et puis il y a la gentillesse de Mr Aubard qui est attaché à ses personnages... et même si on le comprend, même si Lou est un colosse résistant au temps... il se fait vieux et ne peut pas devenir centenaire en continuant à manier l'épée et voyager d'un bout du monde à l'autre. Alors il serait bien que les drames commencent à toucher un peu la famille de Chalus (et ce serait une nouvelle facette et un nouvel intérêt pour les lecteurs)

Lien : http://leslivresdemavie.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lilasvioletlilasviolet   30 octobre 2014
Les deux jeunes femmes profitaient du bain et des eaux parfumées, quand l'eunuque qui les avait amenées vint les chercher pour leur annoncer que la mère de l'émir voulaient les voir. On leur donna des habits en rien semblables avec leurs origines de yahoudias. Elles furent vêtues à la mode musulmane, recouvertes de robes transparentes, jaune pour Isabelle et bleue pour Anne, qui ne laissaient apparaître que leurs yeux. L'effet était saisissant de volupté, car les voiles transparents laissaient entrevoir leurs formes, et les yeux bleus d'Anne et verts d'Isabelle auraient fait se damner tous les saints chrétiens ou musulmans de la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EscapistEscapist   20 octobre 2014
- Passe-moi mes fils, demanda-t-il.
Mathilde lui donna un lien qu'il serra à la base du diverticule.
- Donne m'en un second, reprit le médecin. Quand la vie tient à un fil, il vaut mieux en mettre deux!
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : époque médiévaleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1440 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre