AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367461309
Éditeur : Geste (17/09/2013)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Les Grands voyages (de Salerne aux Vikings) est le troisième tome de "la saga des limousins", il se déroule entre les années 1005 et 1010. Jean va découvrir l'école de médecine de Salerne, il y sera tout d'abord heureux et y bénéficiera d'un enseignement de la médecine unique en son genre. Il rencontrera en Italie deux femmes qui lui feront quelque peu oublier Anne. Malheureusement les meilleurs choses ont une fin et il y connaîtra également la prison. Il faudra que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bruno19
  21 octobre 2014
Ma critique pourrait aisemment se contenter d'une phrase: conforme aux deux tomes précédents. Avec les mêmes qualités et le même petit défaut, mais en y réflechissant, au fil des tomes ce petit défaut s'amenuise.
Non pas que les histoires soient plus noires ou moins optimistes, non, nous restons dans le même registre, c'est mon regard de lecteur qui change. Car je pense qu'il faut y voir non pas un simple roman destiné avant tout à nous donner une vision singulière sur une intrigue ou des personnages, mais plutot une histoire destinée à nous informer agréablement sur les points majeurs d'une époque historique.
Au travers des tribulations romanesques (au sens premier du terme) de la famille de Chalus, l'auteur nous dévoile les connaissances scientifiques de l'époque (avec leurs erreurs) et les points historiques marquants. de ce fait l'accumulation de toutes ces connaissances au travers de la vie d'une famille pourra donner cette impression de "trop" (ils en savent trop, ils vivent trop de choses, ce n'est pas réaliste) et de pas assez (ils s'en sortent toujours, ne sont jamais trahis...) que j'avais critiqué précédemment.
Et au fond, après trois tomes je peux dores et déjà le dire, critique ou pas, j'ai lu ces trois premiers opus avec joie, envie de continuer et interet pour un tas de connaissances acquises. Ce qui pour moi est tout ce que je demande à un "bon" roman.
Je re-signe donc pour les volumes suivants.

Lien : http://leslivresdemavie.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Hildebald
  03 novembre 2013
Encore un tome chargé d'aventures.
Je n'ai pas critiqué les romans précédents, mais je me dis qu'il faut quand même que je tente le lecteur.
Tout d'abord, les personnages sont en majorité du Limousin, ma région natale, ce qui joue en la faveur du roman. On redécouvre Limoges et ses environs ainsi que certains traits de l'histoire locale.
Ensuite, les personnages sont fort sympathiques et on prend plaisir à les voir évoluer que ce soit en âge ou en expérience. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter puisque ce 3ème tome sera suivi de pas mal d'autres romans semble-t-il.
Il y a beaucoup d'humour et de nombreuses aventures. Bon, j'avoue que parfois on se demande où les pauvres héros vont finir, mais on se laisse porter.
C'est donc une bonne saga historique abordable même pour des ados en mal d'aventures, de découvertes ou encore de romances.
Commenter  J’apprécie          30
lilasviolet
  09 février 2014
Dans ce troisième tome, les Limousins partent à la découverte de pays lointains situés au Nord de l'Europe. Mon avis sur ce roman est plutôt mitigé car les clichés sont nombreux, par exemple les hommes qui vont se former chez les "ribaudes" avant leur mariage. L'utilisation d'un pseudo vocabulaire médiéval décrédibilise un peu la narration. Il manque également un côté tragique à l'histoire, nos héros s'en sortent toujours bien. En effet, il est difficile d'imaginer faire sortir deux détenus d'une prison, où l'on meurt rapidement, par l'utilisation de la ruse. Les relations cordiales entre les Francs et les Skrealings, ici alliés dans une bataille commune contre les Vikings et avec un vrai échange culturel, me semblent peu probables mais La Saga des Limousins reste une fiction.
La quête des Châlusiens à travers les mers du Nord est passionnante. Yves Aubard offre de nombreux rebondissements à l'épopée des Francs. L'étude de la médecine à Salerne est également intéressante mais je n'ai pas su démêler le vrai du faux....car je n'ai aucune connaissance en matière d'histoire de la médecine. Les personnages sont toujours aussi attachants. Il n'y a pas de contradiction dans leur psychologie. Isabelle reste Isabelle, Eudes reste Eudes même s'ils atteignent une certaine maturité. Lou commence à vieillir, des mariages se font et des petits enfants naissent dans la famille limousine. Il y a une continuité avec les autres tomes et l'auteur sait se renouveler sur les thématiques abordées.
Le résumé des précédents tomes est toujours présent, ce qui est très utile pour se remettre l'histoire en tête. Les commentaires en fin d'ouvrage ont leur intérêt car ils permettent de dénouer la réalité de la fiction mais des questions sont restées sans réponses, notamment en médecine.

Lien : http://lilasviolet.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   17 mars 2016
Avec les Châlusiens, il savait qu’aucune cérémonie digne de ce nom ne pouvait être prévue, ils avaient le don de bouleverser à la dernière minute tout le bel agencement des choses minutieusement planifiées.

Commenter  J’apprécie          100
lilasvioletlilasviolet   09 février 2014
La traversée jusqu'au Groenland fut beaucoup moins mouvementée qu'à l'aller. Cependant dès que la voile d'Ernig fut en vue des côtes, les hommes de Leif se massèrent sur l'appontement, décidés qu'ils étaient à ne pas se laisser surprendre comme la dernière fois. Il faut dire que le court passage des Francs avait marqué les esprits tout autant que les chairs des Groelandais.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
154 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre