AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918857327
Éditeur : Nobi Nobi ! (12/09/2013)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Dans une lointaine contrée vit un vieillard nommé Yûjirô. Un jour de promenade dans la forêt, il découvre un moineau blessé.

Bien décidé à le sauver, Yûjirô le ramène dans la maison qu’il partage avec son épouse afin de lui prodiguer tous les soins nécessaires.

Il baptise le petit rescapé Kotori, et une très belle amitié se noue rapidement entre l’homme et l’oiseau. Néanmoins, possessive et jalouse, l’épouse de Yûjirô ne voit pas le n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Acalia
  08 juin 2016
Un jour, en revenant de la forêt, le vieil Yûjirô trouve un moineau blessé. Il décide de le ramener chez lui pour le soigner malgré la réticence de sa femme.
Un livre dont les illustrations s'accordent et viennent compléter les écrits parfaitement. Les couleurs y sont riches.
Un petit conte qui rappelle celui des Fées où chacun est récompensé en fonctions de ses choix et de ses actions, mais aussi à se générosité envers les autres.
A découvrir et redécouvrir.
Commenter  J’apprécie          330
PegLutine
  02 novembre 2013
Un album aux illustrations magnifiques et colorées, inspiré d'un conte traditionnel japonais. L'histoire d'un ptit vieux qui trouve un moineau blessé et le recueille jusqu'à ce qu'il aille mieux. Mais leur belle amitié est mise en péril par l'affreuse et méchante femme du vieux, qui en vient même à couper la langue du moineau...
Un album à lire à partir de 5 ou 6 ans, mais attention à ce passage justement, qui n'est pas choquant au niveau des images, mais violent par les mots.
L'association de Samantha Bailly pour le texte et Shigatsuya pour les dessins est parfaite, et on trouve à la fin du livre qq croquis de préparation du livre, des explications sur l'origine du conte, et des définitions liées aux aspects culturels japonais.
Une belle découverte: une maison d'édition (Nobi Nobi!) et une collection (soleil flottant) à suivre...
Commenter  J’apprécie          191
Phebusa
  21 juillet 2014
Je ne lis pas souvent de contes ou d'albums dédiés à la jeunesse, mais je me suis procurée celui-ci puisque le texte a été rédigé par Samantha Bailly, une auteure française que je suis avec plaisir. Kotori, le chant du moineau est l'adaptation d'un conte japonais nommé « le Moineau à la langue coupée ».
J'ai eu le plaisir de le lire à une petite fille de dix ans qui a adoré l'histoire et les images. Quant à moi, j'ai apprécié la richesse de ce conte qui m'a fait voyager. Par exemple, j'ai découvert la danse des moineaux, une chorégraphie traditionnelle japonaise, qui est une danse inspirée du battement d'ailes des moineaux. A ce propos, il faut savoir que le moineau est un symbole culturel de richesse, d'intelligence, de générosité et bien d'autres choses bénéfiques.
Dans cette adaptation, il s'agissait de reprendre l'essence du conte et la spécificité de sa culture. Challenge réussi ! En effet, même si Samantha Bailly ne collabore pas directement avec les illustrateurs (source), le texte et l'illustration se complètent avec finesse.
Enfin, que dire des illustrations si ce n'est qu'elles sont splendides ? D'ailleurs, en fin d'ouvrage, vous retrouverez les coulisses de l'album sur une double page. C'est une bonne idée qui permet de découvrir les étapes de la création.
En bref, c'est une adaptation de conte japonais dans lequel la cruauté du conte originel passe tout en douceur. le scénario est réussi et la mise en page est très soignée, rien de mieux pour enchanter le lecteur, qu'il soit jeune ou non. En plus d'un voyage culturel et d'un plaisir visuel, cette histoire pose des questions sur les personnages qui ne sont ni entièrement gentils, ni entièrement méchants.
Lien : http://phebusa.fr/kotori-le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gwenleen
  10 février 2014
un coup de coeur pour cet album ....
Cet album repéré dans un bac thématique de ma librairie jeunesse préférée , m'a d'emblée séduite de par sa couverture dont l'illustration est juste superbe. Petit aspect manga (folie du moment de mes enfants), une "princesse" pas nunuche pour une histoire originale: un conte japonais.
Nous nous sommes donc assis sur le lit deux soirs de suite avec cet ouvrage entre les mains. Pourquoi deux soirs? Parce que le texte est bien fourni et que l'on passe beaucoup de temps sur les illustrations qui sont vraiment de belles pièces.
L'histoire n'est pas rose toute le long évidemment (de toute façon qui dit conte dit morale et qui dit morale dit événement amenant celle-ci donc ... cqfd), et il fut nécessaire de laisser les deux plus petitss'exprimer sur les pages plus "dure". N'allez pas croire que l'album est effrayant ou traumatisant, ils voient bien pire à la télé (oui bon ok je n'ai pas la télé je sais ...) et de plus la qualité de l'ouvrage fait que ça passe très bien (et puis les contes où tout est rose bonbon à un moment ....).
Au final, une histoire originale et très belle. Un conte où il est possible de laisser place à l'expression, et des illustrations magnifiques (en plus de sortir de l'ordinaire pour ce qui concerne les albums enfants). Un très bon moment (enfin deux pour être précise). Je n'ai qu'un seul regret, ne pas avoir pris les deux autres qui étaient en magasin (mais ça, ça peut s'arranger).
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
faelys
  06 novembre 2013
Un beau conte sur le thème du partage, encore une pépite chez Nobi-Nobi!
Cet album est touchant et lumineux. Conte traditionnel à la morale classique, il saura plaire à beaucoup. Encore une fois on retrouve en fin d'ouvrage les bonus appréciés; présentation des auteur et illustratrice, infos sur le conte, lexique et coulisses du livre. Et Nobi-Nobi! nous gâte avec un délicat marque-page en forme de plume.

Lien : http://www.petitesmadeleines..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   02 novembre 2013
Chaque jour passé faisait grandir l'affection que Yûjiro éprouvait à l'égard du rescapé. Il décida donc de lui donner un nom: Kotori, qui signifiait "petit oiseau".

Kotori et Yûjiro devinrent vite inséparables.
Un matin, l'oiseau se remit à chanter: ses trilles délicats atteignirent le vieillard en plein coeur. Jamais il n'avait entendu une mélodie aussi pure.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Samantha Bailly (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Samantha Bailly
[ Conseils d'écriture ] Comment construire des personnages ? | Samantha Bailly
autres livres classés : cupiditéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Stagiaires

Dans quelle entreprise se déroule le roman ?

Pixis
Pixies
Pyxis
Pixys

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Les stagiaires de Samantha BaillyCréer un quiz sur ce livre