AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Edibooks (Autre)
EAN : 9781532884689
62 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (22/04/2016)
3.42/5   13 notes
Résumé :
Publiée en feuilleton dans La Revue parisienne en 1840, puis reprise en volume sous le titre La Mort d’un ambitieux en octobre 1841 aux éditions Dessessart, la nouvelle figure sous son premier titre en 1846 dans les Scènes de la vie politique de l’édition Furne de La Comédie humaine.
Que lire après Z. MarcasVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
C'est toujours un plaisir de retrouver le papa Balzac, son univers aussi varié m'a toujours fascinée, et La femme de trente ans vient également de me fasciner. C'est un livre débridé, saccadé, fractionné à l'image de nouvelles,... A chaque nouveau chapitre, j'ai eu l'impression de retrouver une autre histoire, ce n'est qu'à un moment qu'on retrouve nos personnages concernés. ..puis ça crée une espèce de silence dans l'histoire, et je pense aussi ça en fait une merveille! Le chapitre qui m'a plu est le cinquième, celui des deux rencontres, il s'y reflète une couleur que celle des autres chapitres, il éveille un petit goût pour l'aventure!
Commenter  J’apprécie          290
Une petite histoire autour d'un monsieur discret Zmarcas, un voisin de notre narrateur et de son ami Juste, un Z Marcas comme son nom l'indique suscite beaucoup de curiosité et d'Intérêt sur son histoire notamment son implication dans les affaires politiques...
Commenter  J’apprécie          130
Dans cette courte nouvelle qu'il a terminé aux Jardies en mai 1840, Balzac nous donne un formidable 'J'accuse' contre le gouvernement de Louis-Philippe.

Z. Marcas... Nom étrange. Balzac le dit lui-même au début de son récit : « N'est-il pas aussi doux qu'il est bizarre ? mais aussi ne vous paraît-il pas inachevé ?
(...) Ne voyez-vous pas dans la construction du Z une allure contrariée ? ne figure-t-elle pas le zigzag aléatoire et fantasque d'une vie tourmentée ? »

Roland Barthes, dans son essai s/z, parle du Z comme une coupure, une mutilation.

Pour mieux apprécier cette nouvelle, on devrait se familiariser un peu avec le contexte politique dans lequel ce récit a vu le jour. Depuis 1830 le pouvoir en place, né d'une révolution avortée, s'enlise dans le marasme d'une politique sans vision, où des incapables et des corrompus occupent des postes ministériels et d'où la jeunesse et les gens de talents sont exclus :
« Nous étions étonnés de la brutale indifférence du pouvoir pour tout ce qui tient à l'intelligence, à la pensée, à la poésie. »

Balzac a en quelque sorte pressenti dans cette nouvelle les désordres qui allaient culminer dans la révolution de 1848.

D'un style compact et sobre, presque poétique, nous découvrons dans le présent récit une pension insalubre comme celle tenue par Mme Vauquer dans 'Le Père Goriot', comme il y en avait tant dans le Paris bohémien de 1840, où Zéphirin Marcas est logé dans une triste mansarde. Deux étudiants curieux, voisins de Marcas, vont connaître son histoire.

Comme souvent, Balzac met en avant un homme trop intelligent ou trop passionné pour son époque, victime de la médiocrité régnante.

Quel est le sort de ce pauvre Z. Marcas ? Découvrez-le dans ce petit chef-d'oeuvre De Balzac.
Commenter  J’apprécie          20
Curieuse histoire que celle ci. le narrateur raconte ses années d'université à Paris. Il loue une chambrette avec un ami tout aussi infortuné que lui.
Ils sont intrigués par un voisin discret et c'est son histoire qui est ici révélée.
Politique, trahison et mort ; trois ingrédients incontournables De Balzac.



PERSONNAGES


– JUSTE : né en 1811.

– Zéphirin, MARCAS : « Saint Zéphirin était très vénéré en Bretagne. Marcas était breton ». Il a 33 ans en 1836, quand Rabourdin et Juste le rencontrent, l'observent et le surnomment « Ruines de Palmyre ». Fait une fugitive apparition en août 1846, dans le Furne du Un prince de la Bohème où il remplace un dénommé Marcel pour allumer son cigare avec une lettre de Claudine du Bruel, amante éperdue de la Palférine.

– Ministre : non reparaissant.

– Charles RABOURDIN : né en 1815, fils du héros des Employés.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
La femme éteint toute activité, toute ambition ; Napoléon l’avait réduite à ce qu’elle doit être. Sous ce rapport, il a été grand, il n’a pas donné dans les ruineuses fantaisies de Louis XIV et de Louis XV ; mais il a néanmoins aimé secrètement.
Commenter  J’apprécie          110
La jeunesse éclatera comme la chaudière d’une machine à vapeur. La jeunesse n’a pas d’issue en France, elle y amasse une avalanche de capacités méconnues, d’ambitions légitimes et inquiètes, elle se marie peu, les familles ne savent que faire de leurs enfants  ; quel sera le bruit qui ébranlera ces masses, je ne sais  ; mais elles se précipiteront dans l’état de choses actuel et le bouleverseront. Il est des lois de fluctuation qui régissent les générations, et que l’empire romain avait méconnues quand les barbares arrivèrent.
Commenter  J’apprécie          10
Nous regardions notre Marcas, comme des armateurs qui ont épuisé tout leur crédit et toutes leurs ressources pour équiper un bâtiment, doivent le regarder mettant à la voile.
Commenter  J’apprécie          30
On aurait pu mettre la majorité politique à vingt et un ans et dégrever l’éligibilité de toute espèce de condition, les départements n’auraient élu que les députés actuels, des gens sans aucun talent politique,incapables de parler sans estropier la grammaire, et parmi lesquels, en dix ans, il s’est à peine rencontré un homme d’État
Commenter  J’apprécie          10
La jeunesse ressent un vif besoin d’admiration  ; elle aime à s’attacher, elle est naturellement portée à se subordonner aux hommes qu’elle croit supérieurs, comme elle se dévoue aux grandes choses
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Honoré de Balzac (155) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Honoré de Balzac
Deuxième épisode de notre podcast avec Sylvain Tesson.
L'écrivain-voyageur, de passage à la librairie pour nous présenter son récit, Avec les fées, nous parle, au fil d'un entretien, des joies de l'écriture et des peines de la vie, mais aussi l'inverse, et de la façon dont elles se nourrissent l'une l'autre. Une conversation émaillée de conseils de lecture, de passages lus à haute voix et d'extraits de la rencontre qui a eu lieu à la librairie.
Voici les livres évoqués dans ce second épisode :
Avec les fées, de Sylvain Tesson (éd. des Équateurs) : https://www.librairiedialogues.fr/livre/23127390-avec-les-fees-sylvain-tesson-equateurs ;
Blanc, de Sylvain Tesson (éd. Gallimard) : https://www.librairiedialogues.fr/livre/21310016-blanc-une-traversee-des-alpes-a-ski-sylvain-tesson-gallimard ;
Une vie à coucher dehors, de Sylvain Tesson (éd. Folio) : https://www.librairiedialogues.fr/livre/14774064-une-vie-a-coucher-dehors-sylvain-tesson-folio ;
Sur les chemins noirs, de Sylvain Tesson (éd. Folio) : https://www.librairiedialogues.fr/livre/14774075-sur-les-chemins-noirs-sylvain-tesson-folio ;
Le Lys dans la vallée, d'Honoré de Balzac (éd. le Livre de poche) : https://www.librairiedialogues.fr/livre/769377-le-lys-dans-la-vallee-honore-de-balzac-le-livre-de-poche.
Invité : Sylvain Tesson
Conseil de lecture de : Pauline le Meur, libraire à la librairie Dialogues, à Brest
Enregistrement, interview et montage : Laurence Bellon
--
Les Éclaireurs de Dialogues, c'est le podcast de la librairie Dialogues, à Brest. Chaque mois, nous vous proposons deux nouveaux épisodes : une plongée dans le parcours d'un auteur ou d'une autrice au fil d'un entretien, de lectures et de plusieurs conseils de livres, et la présentation des derniers coups de coeur de nos libraires, dans tous les rayons : romans, polar, science-fiction, fantasy, BD, livres pour enfants et adolescents, essais de sciences humaines, récits de voyage…
+ Lire la suite
autres livres classés : classiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (53) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous La Peau de Chagrin de Balzac ?

Comment se comme le personnage principal du roman ?

Valentin de Lavallière
Raphaël de Valentin
Raphaël de Vautrin
Ferdinand de Lesseps

10 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..