AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Edibooks (Autre)
EAN : 9781532884689
62 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (22/04/2016)
3.28/5   9 notes
Résumé :
Publiée en feuilleton dans La Revue parisienne en 1840, puis reprise en volume sous le titre La Mort d’un ambitieux en octobre 1841 aux éditions Dessessart, la nouvelle figure sous son premier titre en 1846 dans les Scènes de la vie politique de l’édition Furne de La Comédie humaine.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PiertyM
  12 mai 2020
C'est toujours un plaisir de retrouver le papa Balzac, son univers aussi varié m'a toujours fascinée, et La femme de trente ans vient également de me fasciner. C'est un livre débridé, saccadé, fractionné à l'image de nouvelles,... A chaque nouveau chapitre, j'ai eu l'impression de retrouver une autre histoire, ce n'est qu'à un moment qu'on retrouve nos personnages concernés. ..puis ça crée une espèce de silence dans l'histoire, et je pense aussi ça en fait une merveille! Le chapitre qui m'a plu est le cinquième, celui des deux rencontres, il s'y reflète une couleur que celle des autres chapitres, il éveille un petit goût pour l'aventure!
Commenter  J’apprécie          290
PiertyM
  03 septembre 2014
Une petite histoire autour d'un monsieur discret Zmarcas, un voisin de notre narrateur et de son ami Juste, un Z Marcas comme son nom l'indique suscite beaucoup de curiosité et d'Intérêt sur son histoire notamment son implication dans les affaires politiques...
Commenter  J’apprécie          120
monocle
  02 avril 2021
Curieuse histoire que celle ci. le narrateur raconte ses années d'université à Paris. Il loue une chambrette avec un ami tout aussi infortuné que lui.
Ils sont intrigués par un voisin discret et c'est son histoire qui est ici révélée.
Politique, trahison et mort ; trois ingrédients incontournables De Balzac.

PERSONNAGES

– JUSTE : né en 1811.
– Zéphirin, MARCAS : « Saint Zéphirin était très vénéré en Bretagne. Marcas était breton ». Il a 33 ans en 1836, quand Rabourdin et Juste le rencontrent, l'observent et le surnomment « Ruines de Palmyre ». Fait une fugitive apparition en août 1846, dans le Furne du Un prince de la Bohème où il remplace un dénommé Marcel pour allumer son cigare avec une lettre de Claudine du Bruel, amante éperdue de la Palférine.
– Ministre : non reparaissant.
– Charles RABOURDIN : né en 1815, fils du héros des Employés.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   03 septembre 2014
La femme éteint toute activité, toute ambition ; Napoléon l’avait réduite à ce qu’elle doit être. Sous ce rapport, il a été grand, il n’a pas donné dans les ruineuses fantaisies de Louis XIV et de Louis XV ; mais il a néanmoins aimé secrètement.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2013
La jeunesse éclatera comme la chaudière d’une machine à vapeur. La jeunesse n’a pas d’issue en France, elle y amasse une avalanche de capacités méconnues, d’ambitions légitimes et inquiètes, elle se marie peu, les familles ne savent que faire de leurs enfants  ; quel sera le bruit qui ébranlera ces masses, je ne sais  ; mais elles se précipiteront dans l’état de choses actuel et le bouleverseront. Il est des lois de fluctuation qui régissent les générations, et que l’empire romain avait méconnues quand les barbares arrivèrent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2013
Nous regardions notre Marcas, comme des armateurs qui ont épuisé tout leur crédit et toutes leurs ressources pour équiper un bâtiment, doivent le regarder mettant à la voile.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2013
On aurait pu mettre la majorité politique à vingt et un ans et dégrever l’éligibilité de toute espèce de condition, les départements n’auraient élu que les députés actuels, des gens sans aucun talent politique,incapables de parler sans estropier la grammaire, et parmi lesquels, en dix ans, il s’est à peine rencontré un homme d’État
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 mai 2013
La jeunesse ressent un vif besoin d’admiration  ; elle aime à s’attacher, elle est naturellement portée à se subordonner aux hommes qu’elle croit supérieurs, comme elle se dévoue aux grandes choses
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Honoré de Balzac (121) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Honoré de Balzac
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/nathalie-cohen-un-fauve-dans-rome-53194.html Je vous invite à un voyage dans le temps. Dans l'Antiquité plus précisément pour évoquer ce roman « Un fauve dans Rome » paru chez Flammarion. Nathalie Cohen a toujours été fascinée par cette période qui couvre quand même près de trois millénaires, de l'invention de l'écriture vers 3200 av. J.-C. jusqu'à la chute de l'Empire romain d'Occident en 476. Cette attirance, elle l'explique notamment par ses origines méditerranéennes et son goût à étudier les échanges interculturels. Helléniste de formation, professeur de latin et de grec, elle a publié en 2017 un essai aux éditions du Cerf, « Une étrange rencontre, Juifs, Grecs et Romains ». Mais étant elle-même une grande lectrice, considérant Balzac comme le boss, l'envie de l'écriture romanesque était aussi bien présente. Conciliant donc ses deux passions, elle publie un premier roman en 2019, « Modus Operandi, la secte du serpent » dans lequel nous faisions connaissance avec Marcus Alexander, membre des vigiles romaines, chargé de prévenir les incendies et de maintenir l'ordre public. Revoici ce personnage dans ce nouvel opus, « Un fauve dans Rome » qui bien évidemment se lit indépendamment du précédent titre. Et c'est une belle réussite. Rapidement, le lecteur est captivé par cette intrigue d'enfants volés, tous blonds, dans une Rome battue par le vent du sud provoquant une touffeur insupportable. Nous sommes à l'été 64, Néron règne en despote et bientôt sa folie n'aura plus de limite avec une scène d'anthologie dans la seconde partie du roman, celle du grand incendie de Rome. On s'attache aussi à ces personnages qui peuplent le roman, telle la vestale Gaïa, demi-soeur par adoption de Marcus et qui cache un secret inavouable. Et dans cette Rome toute puissante, pourtant au bord du précipice, comment vivre sa foi lorsqu'on est juif. Si elle reconstitue parfaitement l'Antiquité avec force détails et références historiques qui permettent aux lecteurs d'en apprendre beaucoup sur la vie quotidienne à Rome à cette époque, Nathalie Cohen réussit la performance de faire un roman très vivant, avec une écriture moderne et alerte, glissant juste ce qu'il faut de dialogues, distillant savamment les éléments nous permettant de rester en haleine sur l'intrigue de départ et abordant des thématiques qui font écho à notre monde contemporain. Quant au personnage de Marcus, avec ses failles et ses complexités, son bégaiement et ses yeux vairons, il est parfaitement campé et donne corps à ce roman que je vous recommande vivement. « Un fauve dans Rome » de Nathalie Cohen est publié aux éditions Flammarion.
+ Lire la suite
autres livres classés : echecVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez-vous La Peau de Chagrin de Balzac ?

Comment se comme le personnage principal du roman ?

Valentin de Lavallière
Raphaël de Valentin
Raphaël de Vautrin
Ferdinand de Lesseps

10 questions
738 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur ce livre