AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745978632
Éditeur : Milan (24/05/2017)

Note moyenne : 4.49/5 (sur 183 notes)
Résumé :
Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (80) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  02 juillet 2017
A force de voir des trilogies fleurirent un peu partout, j'étais certaine que Six of crows compterait trois tomes. Eh bien non ! L'auteur a choisi de faire une duologie, même avec le large potentiel de sa série et je me dis que c'était au final un bon choix. Déjà parce que Leigh Bardugo a très bien su terminer son histoire mais aussi parce qu'elle a su s'arrêter là où d'autres auraient peut-être prolongé un peu plus quitte à faire chuter la qualité du récit. Vous l'aurez compris, sans surprise, j'ai adoré La cité corrompue.
La fin du premier tome nous avait laissé nous, les lecteurs, comme nos héros, dans une position de détresse. Après avoir survécu au Palais de Glace, après tant d'épreuves, l'auteur décide de taillader nos petits coeurs, nous laissant dans l'expectative. Dur… Mais tellement en accord avec son univers qu'on lui pardonne aisément. D'autant plus que Kaz, lui, n'est pas du tout comme nous. Notre héros est loin de se laisser abattre et il a déjà fomenter plusieurs plans pour que sa bande soit de nouveau réunie. Nous étions partis vers des contrées glaciales pour le tome un, cette fois-ci, Ketterdam nous accueille à bras ouverts.
Pas une minute de répit. Déjà grâce à l'alternance des chapitres et donc de point de vue. Personnellement, j'adore cela surtout quand c'est un groupe qui se trouve être les héros de l'histoire. On est beaucoup plus proche d'eux comme cela, et le récit prend une envergure bien plus importante et intéressante. Je l'avoue aussi sans mal, chaque page était une torture. Nous sommes dans un univers de voyous, d'hommes et de femmes prêts à tout, si bien que j'ai tremblé pour chacun des personnages. Une sorte de lecture en apnée qui avait son charme mais qui émotionnellement était aussi épuisante.
Cependant, et fort heureusement, ce n'est pas non plus ce qui a dominé ma lecture. Je crois que tout se résume en deux points : l'intelligence et la facilité de Kaz à être un maître de la stratégie ainsi que les relations entre les personnages. Deux points très forts et que j'ai adoré. Nous assistons à une partie de jeu d'échec du début à la fin. Intrigue après intrigue, La cité corrompue est une succession de feintes, de ruses, de pieds de nez et d'anticipation. Kaz, et par prolongation Leigh Bardugo, nous prouve combien une guerre se gagne par la psychologie. Connaître son ennemi et jouer de ses faiblesses. C'est épatant. Il y a une intelligence, autant dans le personnage que dans le récit qui est parfaite. Nos héros ne gagne pas toujours, loin de là, mais ils se relèvent avec toujours une nouvelle carte de Kaz.
Les personnages eux-mêmes sont d'ailleurs un élément crucial pour la saga. Chacun d'eux a su me toucher à leur manière. La bande est hétéroclite mais en même temps, ce sont tous des enfants perdus qui se démènent dans la tempête qui est la vie. Je les adore et c'est pour cela que j'ai tremblé pour eux. Ils ont beau être des voyous, cela ne change rien. Nous en apprenons d'ailleurs encore d'avantage sur eux, complexifiant leur essence à mon grand plaisir. Leurs doutes, leurs relations sont d'autant plus de petits trésors. Matthias continue d'évoluer auprès de Nina et de réfléchir par lui-même. La jeune femme doit combattre son manque de Parem, cette drogue qui l'a affecté bien plus qu'on le croyait. Wylan affronte son père où plutôt son influence néfaste, ce poison qu'il a instillé dans son fils. Jesper doit faire face à ses démons. Inej réapprendre à vivre libre. Kaz dépasser sa peur. Des défis immenses et touchants. Surtout qu'ils peuvent faire écho vis-à-vis des lecteurs.
Les relations aussi entre eux sont plus fortes. Nous étions partis avec des membres d'une bande, des « collègues » pour finir avec de vrais amis. Les marques d'affection entre Nina et Inej étaient des petits rayons de soleil, par exemple. La relation entre Wylan et Jesper grandit de plus en plus. Et j'ai adoré voir que leur couple était naturel. Aucun rejet, une situation normale entre deux êtres qui s'aiment. Inej et Kaz… Ils me faisaient mal tous les deux. Impossible pour eux de se dire ce qu'ils ressentaient alors que, bon sang, cela crève les yeux. Personne n'est dupe d'ailleurs, surtout pas leurs amis… mais il y a leur passé à tous les deux… Là encore, très bien tourné malgré ma frustration.
Un petit mot aussi sur le texte en lui-même. J'adore la façon d'écrire de Leigh Bardugo. Son humour et les répliques des personnages sont parfaits. Je le comprends, j'en ris et cela m'a fait un bien fou. Cela n'arrive pas souvent que la plume d'un auteur soit autant en accord avec moi, si vous voyez ce que je veux dire. Fluide et pertinent, elle allie aussi les scènes de combats, de descriptions et de stratégie avec brio.
La fin est très bien menée également. Un pincement au coeur, certes, mais de l'espoir aussi. Nous plongeons dans le Ketterdam véreux et sordide, allant de manigances en manigances, pour aboutir à un point final très bien orchestré. Une duologie que je ne peux que vous conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Saiwhisper
  20 août 2019
J’ai éprouvé moins de difficultés à plonger dans cette suite, car j’avais appris à connaître et à apprécier la majorité des personnages. J’ai donc bien fait d’avoir enchaîné les deux tomes ! Le sentiment d’être déboussolée à cause des nombreux protagonistes ou de certains termes propres à l’univers n’est donc pas revenu. En outre, ce second opus a pour avantage d’être bien plus dynamique que son prédécesseur : dès le début, on plonge dans une mission d’infiltration de grande envergure avec le groupe principal, tandis qu’Inej tente de survivre du mieux qu’elle peut, là où elle a malheureusement mis les pieds… Ainsi, il y a une bonne dose de tension dans les premiers chapitres, ce qui rend la lecture fluide et captivante ! Même si j’ai trouvé que le milieu du livre comportait quelques scènes longues, la majorité du scénario laisse une bonne place à l’action, aux complots et aux rebondissements. Je saisis aisément pourquoi la majorité des lecteurs ont préféré ce volume…
… Tout comme je comprends leur attachement à certains personnages qui n’étaient pas forcément autrefois mis en avant ! En effet, on va cette fois-ci passer un peu plus de temps avec Jesper et Wylan, un tandem finalement émouvant. Tous deux vont faire des découvertes assez surprenantes, notamment sur la famille du jeune Wylan… J’ai été agréablement surprise de les voir se creuser davantage et montrer certaines facettes de leur personnalité. Par ailleurs, Nina et Matthias m’ont davantage convaincue dans leur romance. En effet, l’auteure prend enfin le temps de les montrer en train de se chercher et de se conquérir, ce qui n’était pas vraiment le cas avant. Matthias, plutôt du genre soldat avec une éducation stricte, m’a fait sourire avec son innocence, notamment avec la scène de la princesse et du barbare où il ne comprend rien aux sous-entendus qu’on lui faits ! J’ai trouvé leur couple mignon et taquin, même s’il me manquait encore quelques petits éléments pour y croire totalement… Enfin, Kaz et Inej n’ont pas spécialement changé, mais vont apprendre à se dépasser, en particulier grâce à de nouveaux ennemis. Leigh Bardugo va les mettre totalement à nu, ce que j’ai beaucoup aimé… En revanche, je reconnais avoir été un peu déçue de ne pas voir leur romance se concrétiser davantage tout au long du roman.
En outre, l’histoire a pris un tournant bien plus sombre que dans le premier volume… Certains individus ne sont vraiment pas tendres avec les membres de leur famille, il y a des scènes de tortures, quelques personnages perdent la vie, les thématiques abordées sont plus difficiles, tandis que les coups bas sont légion ! J’ai apprécié ce côté plus noir et mature qu’a pris la série. Toutefois, je trouve que certaines scènes étaient un peu exagérées, un peu confuses et prévisibles… Il y a toujours de grosses explosions, des plans B (voire C) ainsi que des twists attendus. C’est dommage… J’ai également trouvé le final un peu brouillon et précipité. À mon sens, il reste encore des zones d’ombre… Cependant, je reste assez conquise par cette duologie qui, bien qu’elle ne soit pas un coup de cœur, a su me tenir en haleine. Si vous cherchez une saga fantastique avec du suspense, des personnages que l’on va creuser progressivement et un monde aussi riche que complexe, n’hésitez pas !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
kuroineko
  15 août 2018
Six of Crows, La Cité corrompue. La suite du premier tome s'annonce aussi prometteur. Et en effet, Leigh Bardugo tient toutes ses promesses.
J'ai retrouvé avec joie les personnages de ce formidable diptyque. le second opus renforce, si je puis dire, leur incarnation. Les derniers secrets à leur propos finissent par être révélés. Je me suis sentie très émue par leurs histoires. Comme je l'avais déjà noté dans ma critique du précédent tome, chacun d'eux porte de profondes cicatrices à l'âme, malmenés qu'ils furent par la vie et par les Hommes. A mes yeux, ces six personnages forment l'atout majeur des deux romans tant il m'a paru impossible de ne pas m'attacher à eux et de ne pas être touchée par leur parcours et leurs blessures intimes.
Ceci dit, l'intrigue de la Cité corrompue vaut également son pesant de ''krugge". Machinations, plans tortueux, trahisons, combats de haut vol (aux sens propre comme figuré pour certains), autant d'éléments qui m'ont tenue en haleine. Jusqu'à en oublier de respirer parfois tellement l'action est prenante. Kaz, toujours aussi grinçant et machiavélique dans ses plans, déploie une trame incroyable pour obtenir son dû et briser "brique par brique" son ennemi intime. le feu noir qui brûle en lui est terrible et n'a de cesse que de parvenir à ses objectifs. Mais le sous-titre du deuxième tome n'est pas là pour rien et la cité - du moins les membres honorables de la bonne ville de Ketterdam - compte bien user de chausse-trappe et autres pièges pour contrer les corbeaux du Barrel.
Leigh Bardugo a créé une cité à l'image des Provinces Unies hollandaises des siècles passés. On y sent, certes sous un nom différent, l'influence du protestantisme pour lequel la réussite financière est signe de prédestination divine. A Ketterdam, le travail et surtout le commerce sont érigés en vertus cardinales. Et toutes ces références rendent l'univers du roman d'autant plus cohérent et crédible.
Un grand bravo à l'auteure pour son passionnant récit très réussi. L'ensemble compte environ 1200 pages bien trop courtes.
Et un grand merci à Luxi d'avoir suscité en moi l'envie de me plonger au coeur de ces aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Annabelle19
  01 juillet 2017
Un second tome qui a satisfait toutes mes espérances, que ce soit du point de vue de l'histoire comme des personnages.
On approfondit le passé de certains personnages, les liens qui les unissent évoluent. J'ai toujours aimé ce genre de relations où deux personnages se tournent autour, s'attirent et se repoussent comme des aimants, c'est le cas pour la plupart des couples qui se forment dans Six of crows. Surtout pour Kaz et Inej, qui sont définitivement mes préférés. Deux personnages avec leurs blessures et leurs traumatisme qui vont devoir prendre toutes les précautions du monde pour s'apprivoiser.
Côté intrigue, on a encore une fois droit à des plans géniaux et complexes imaginés par Kaz Brekker, et qu'on voit se déployer sous nos yeux. La ville entière prend des allures de terrain de jeu pour notre petit groupe, et j'ai d'ailleurs trouvé que Ketterdam avait une vraie présence dans ce deuxième tome, on commence à se familiariser avec les différents quartiers et je me suis vraiment sentie immergée dans ce lieu.
L'histoire est à la hauteur du premier tome, avec même une plus grande ampleur, car Kaz et les autres prennent beaucoup de risques et se mettent souvent en danger. On se tient très souvent sur le fil du rasoir, à se demander si Kaz avait prévu ce rebondissement, si ce retournement de situation est de son fait ou s'il va mettre en péril ses plans... Que du bonheur, quoi !
J'ai adoré le personnage de Kaz, sont côté indéchiffrable et impitoyable. Il est une énigme qu'on meurt d'envie de résoudre, on passe tout le livre à espérer voir tomber cette carapace qui le recouvre tout entier et le rend imperméable aux émotions. Je l'ai trouvé vraiment captivant, du début à la fin.
Je peux saluer une fois encore le style de l'auteur, qui nous fait vivre les moments d'action et ressentir les émotions par lesquelles passent les personnages. Les rebondissements s'enchaînent sans temps mort et on est emportés dans ce tourbillon jusqu'à la dernière page.
En bref, ce deuxième tome remplit toutes ses promesses : les personnages qu'on a appris à apprécier dans le tome 1 sont étoffés plus encore, les relations entre eux sont développées. le bras de fer entre Kaz et van Eck tient toutes ses promesses, et oblige Brekker à se surpasser et offrir toute une série de machinations toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Les thèmes de vengeance et de rédemption sont plus que jamais au centre de ce second tome, peut-être un peu plus sombre que le premier. On laisse les personnages dans de nouvelles situations, avec de nouvelles possibilités et de nouveaux objectifs. J'aimerais bien que l'auteur se penche un jour à nouveau sur ce petit groupe de voyous...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
l-ourse-bibliophile
  14 mars 2018
Avec un peu de retard, j'ai enfin découvert ce diptyque dont on a beaucoup parlé. Et c'est un coup de coeur. Univers, personnages, histoire… c'est un sans-faute ! Décryptons !
Premier bon point : l'immense richesse du monde créé par Leigh Bardugo. Entre les pays, les peuples, les différents « corps » de Grishas, les gangs, etc., on peut être un peu perdus au début, mais finalement, on trouvera rapidement ses marques dans ce monde foisonnant. Et finalement, j'aurais même aimé en savoir davantage sur les différents peuples !
Ensuite, il y a l'atmosphère un peu glauque, un peu angoissante du Barrel, avec ses ruelles malfamées, ses ventes d'esclaves, ses bordels et ses coupe-gorges. L'inspiration de Leigh Bardugo vient clairement des Pays-Bas, avec cette Ketterdam veinée de canaux, ses noms de rues (Groenstraat…), ses patronymes (DeKappel, van Eck, Johannus Rietveld, etc.) et ça, c'est plutôt chouette et atypique ! Même si je ne connais pas du tout ce coin de l'Europe (ça fait partie de mes projets), cela m'a complètement séduite !
Ensuite, les personnages sont totalement iconoclastes (et très attachants) :
- Kaz, « Dirtyhands », le chef, a toujours un plan et fascine par son intelligence ;
- Inej, surnommée le Spectre, est une araignée à laquelle aucune paroi ne résiste et qui ne quitte jamais ses couteaux tous porteurs de petits noms ;
- Nina est une Grisha, formée pour tuer et capable d'agir sur les organismes humains :
- Jesper, un grand dadais avec un fort penchant pour le jeu, excelle en tant que tireur d'élite ;
- Wylan, fils de bonne famille en conflit avec son père, s'illustre dans la chimie et l'art de confectionner des bombes ;
- Matthias, enfin, soldat fjerdan déchu, pétri de certitudes et d'honneur, se révèle redoutable dans les combats.
Voleurs, menteurs, joueurs, tueurs, égoïstes, ils et elles sont avides de prendre leur revanche sur un monde qui les relègue à être la lie de la prospère Ketterdam. Mais ce ne sont aussi parfois que des adolescents qui se disputent, qui se cherchent, qui découvrent de nouveaux sentiments. Grâce au point de vue qui change à chaque chapitre, nous les connaissons tous aussi bien les uns que les autres. Tous ont leur sensibilité, leurs peurs, leur caractère. A mon plus grand plaisir, Wylan prend davantage d'ampleur dans le second tome : je me suis tout de suite prise d'affection pour le benjamin de la bande.
Malgré leurs défauts – apparus finalement dans la douleur et les épreuves et nécessaires pour survivre –, tous et toutes ont un point commun qui les rend finalement plus meilleurs que la plupart des bons citoyens de Ketterdam : leur fidélité. Celle-ci se rattache à différentes choses (le groupe et leur chef, le Barrel, leur patrie natale, la personne aimée…), mais ils mettent un point d'honneur à respecter cette loyauté et trahir une parole donnée est la pire des vilenies.
Je dois également saluer Leigh Bardugo pour avoir fait naître l'amour d'une façon absolument magique entre ses personnages. Je ne suis vraiment pas dingue des romances qui arrivent parfois comme un cheveu sur la soupe, mais il y a là une telle justesse, une telle beauté et une telle diversité dans leur manière d'aimer, d'exprimer leurs sentiments que c'est une réussite.
L'écriture est captivante. Clairement, ça envoie du lourd ! le rythme est effréné, l'histoire carbure à mille à l'heure (comme le cerveau de Kaz, toujours en train de planifier, de programmer, d'anticiper). Cela ne l'empêche pas d'être très belle, avec des pointes de poésie ici et là.
Pas de doute : Leigh Bardugo connaît l'art du suspense et s'est moult fois jouée de mes impatiences. Par mille rebondissements, elle fait naître une certaine appréhension quant au sort réservé à ces six personnages. Malgré tout, elle sait aussi prendre son temps quand il le faut, c'est notamment ce qui contribue à la magnifique profondeur psychologique de ses personnages.
Tenant toutes les promesses de ses superbes couvertures en noir et blanc, Six of Crows, c'est : une intrigue pleine de suspense, un monde complexe, des personnages d'une belle richesse psychologique et un rythme maîtrisé. J'ai été vraiment triste de les laisser partir et la saga Grisha entre illico dans ma wish-list !
Alors ? Prêts à découvrir les bas-fonds du Barrel ?
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Elbakin.net   21 novembre 2017
Le bilan est simple : si vous avez bien accroché à Six of Crows, difficile de faire l’impasse sur cette suite, qui, a minima, devrait vous emballer de la même façon.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   01 juillet 2017
– T’es idiot pour beaucoup de choses, Wylan, mais t’es pas un idiot. Et si je t’entends encore une fois te traiter de débile dégénéré, je vais dire à Matthias que t’as essayé d’embrasser Nina. Avec la langue.
– Il te croira jamais, dit Wylan en s’essuyant le nez avec sa manche.
– Alors je dirai à Nina que t’as essayé d’embrasser Matthias. Avec la langue.
Commenter  J’apprécie          240
florencemflorencem   27 juin 2017
– Vous avez remarqué que toute la ville est après nous, est furieuse contre nous ou veut nous faire la peau ? demanda Jesper en tapotant sur ses cuisses, au comble de l’impatience.
– Et alors ? lança Kaz.
– Ben d’habitude, c’est juste la moitié de la ville.
Commenter  J’apprécie          270
enerys4enerys4   08 juin 2017
-Je n'y comprends rien. Pourquoi tu m'as conduit dans cet endroit atroce? Pourquoi on nous a tiré dessus? Et tes études, qu'est-ce qu'elles deviennent? Et toi, qu'est-ce que tu deviens?
-Papa, je... bredouilla Jesper.
-C'est ma faute, intervint Wylan.
Tous les regards se tournèrent vers lui.
-Il... euh... il était inquiet pour le prêt, alors il a interrompu ses études pour travailler avec un...
-Un armurier local, proposa Nina pour venir en aide à Wylan.
-Nina, gronda Matthias, tout bas.
-Il a besoin de notre soutien, murmura-t-elle.
-En mentant à son père?
-On ne ment pas, on invente. C'est différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florencemflorencem   28 juin 2017
– C’est pas comme ça que ça se passe ici ? demanda Wylan. On dit tous à Kaz qu’on va bien et après on fait des trucs de dingues.
– On est à ce point prévisibles ? plaisanta Inej.
– Oui ! répondirent Wylan et Matthias à l’unisson.
Commenter  J’apprécie          190
enerys4enerys4   09 juin 2017
Le courage inattendu de Wylan, son regard sur le monde, sa générosité infaillible avaient réveillé en lui d'autres sentiments. Ça donnait à Jesper l'impression d'être un cerf-volant dans le ciel, il montait très haut, redescendait vers la terre, et il adorait ça.
Alors où étaient passées ces sensations? La déception le submergea.
Est-ce moi? se demanda Jesper. Est-ce que je manque de pratique? Il insista, approfondissant le baiser, cherchant cette montée d'adrénaline, cette excitation incontrôlable qu'il connaissait bien. Il poussa Wylan contre le piano et entendit les touches s'entrechoquer pour émettre une musique discordante. Aussi discordante que ce baiser, se dit-il. Et soudain: Si je vois une métaphore dans un moment pareil, c'est que quelque chose ne tourne pas rond.
Il se recule, baissa les mains. Le malaise transpirait par tous les pores de sa peau. Qu'est-ce qu'on dit après un désastre pareil? Il n'avait jamais eu l'occasion de se le demander.
C'est à cet instant qu'il vit Kuwey dans l'entrée, bouche bée, yeux hallucinés.
-Quoi? demanda Jesper. Les Shus ne s'embrassent pas avant midi?
-J'en sais rien, répondit Kuwei, amer.
Pas Kuwei.
-Oh, dieux! grommela Jesper.
Ce n'était pas Kuwei sur le seuil de la porte. C'était Wylan Van Eck, expert en démolition et gosse de riche. Ce qui voulait dire qu'il venait d'embrasser...
Le vrai Kuwei recommença à marteler la même note sur le piano en lui adressant un sourire amusé, ses yeux pétillants derrière ses épais cils noirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Leigh Bardugo (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Leigh Bardugo, auteure et créatrice du Grishaverse, vous parle de la duologie Six of Crows.
------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ycduugv7
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre
.. ..