AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745978632
Éditeur : Milan (24/05/2017)

Note moyenne : 4.73/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  02 juillet 2017
A force de voir des trilogies fleurirent un peu partout, j'étais certaine que Six of crows compterait trois tomes. Eh bien non ! L'auteur a choisi de faire une duologie, même avec le large potentiel de sa série et je me dis que c'était au final un bon choix. Déjà parce que Leigh Bardugo a très bien su terminer son histoire mais aussi parce qu'elle a su s'arrêter là où d'autres auraient peut-être prolongé un peu plus quitte à faire chuter la qualité du récit. Vous l'aurez compris, sans surprise, j'ai adoré La cité corrompue.
La fin du premier tome nous avait laissé nous, les lecteurs, comme nos héros, dans une position de détresse. Après avoir survécu au Palais de Glace, après tant d'épreuves, l'auteur décide de taillader nos petits coeurs, nous laissant dans l'expectative. Dur… Mais tellement en accord avec son univers qu'on lui pardonne aisément. D'autant plus que Kaz, lui, n'est pas du tout comme nous. Notre héros est loin de se laisser abattre et il a déjà fomenter plusieurs plans pour que sa bande soit de nouveau réunie. Nous étions partis vers des contrées glaciales pour le tome un, cette fois-ci, Ketterdam nous accueille à bras ouverts.
Pas une minute de répit. Déjà grâce à l'alternance des chapitres et donc de point de vue. Personnellement, j'adore cela surtout quand c'est un groupe qui se trouve être les héros de l'histoire. On est beaucoup plus proche d'eux comme cela, et le récit prend une envergure bien plus importante et intéressante. Je l'avoue aussi sans mal, chaque page était une torture. Nous sommes dans un univers de voyous, d'hommes et de femmes prêts à tout, si bien que j'ai tremblé pour chacun des personnages. Une sorte de lecture en apnée qui avait son charme mais qui émotionnellement était aussi épuisante.
Cependant, et fort heureusement, ce n'est pas non plus ce qui a dominé ma lecture. Je crois que tout se résume en deux points : l'intelligence et la facilité de Kaz à être un maître de la stratégie ainsi que les relations entre les personnages. Deux points très forts et que j'ai adoré. Nous assistons à une partie de jeu d'échec du début à la fin. Intrigue après intrigue, La cité corrompue est une succession de feintes, de ruses, de pieds de nez et d'anticipation. Kaz, et par prolongation Leigh Bardugo, nous prouve combien une guerre se gagne par la psychologie. Connaître son ennemi et jouer de ses faiblesses. C'est épatant. Il y a une intelligence, autant dans le personnage que dans le récit qui est parfaite. Nos héros ne gagne pas toujours, loin de là, mais ils se relèvent avec toujours une nouvelle carte de Kaz.
Les personnages eux-mêmes sont d'ailleurs un élément crucial pour la saga. Chacun d'eux a su me toucher à leur manière. La bande est hétéroclite mais en même temps, ce sont tous des enfants perdus qui se démènent dans la tempête qui est la vie. Je les adore et c'est pour cela que j'ai tremblé pour eux. Ils ont beau être des voyous, cela ne change rien. Nous en apprenons d'ailleurs encore d'avantage sur eux, complexifiant leur essence à mon grand plaisir. Leurs doutes, leurs relations sont d'autant plus de petits trésors. Matthias continue d'évoluer auprès de Nina et de réfléchir par lui-même. La jeune femme doit combattre son manque de Parem, cette drogue qui l'a affecté bien plus qu'on le croyait. Wylan affronte son père où plutôt son influence néfaste, ce poison qu'il a instillé dans son fils. Jesper doit faire face à ses démons. Inej réapprendre à vivre libre. Kaz dépasser sa peur. Des défis immenses et touchants. Surtout qu'ils peuvent faire écho vis-à-vis des lecteurs.
Les relations aussi entre eux sont plus fortes. Nous étions partis avec des membres d'une bande, des « collègues » pour finir avec de vrais amis. Les marques d'affection entre Nina et Inej étaient des petits rayons de soleil, par exemple. La relation entre Wylan et Jesper grandit de plus en plus. Et j'ai adoré voir que leur couple était naturel. Aucun rejet, une situation normale entre deux êtres qui s'aiment. Inej et Kaz… Ils me faisaient mal tous les deux. Impossible pour eux de se dire ce qu'ils ressentaient alors que, bon sang, cela crève les yeux. Personne n'est dupe d'ailleurs, surtout pas leurs amis… mais il y a leur passé à tous les deux… Là encore, très bien tourné malgré ma frustration.
Un petit mot aussi sur le texte en lui-même. J'adore la façon d'écrire de Leigh Bardugo. Son humour et les répliques des personnages sont parfaits. Je le comprends, j'en ris et cela m'a fait un bien fou. Cela n'arrive pas souvent que la plume d'un auteur soit autant en accord avec moi, si vous voyez ce que je veux dire. Fluide et pertinent, elle allie aussi les scènes de combats, de descriptions et de stratégie avec brio.
La fin est très bien menée également. Un pincement au coeur, certes, mais de l'espoir aussi. Nous plongeons dans le Ketterdam véreux et sordide, allant de manigances en manigances, pour aboutir à un point final très bien orchestré. Une duologie que je ne peux que vous conseiller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Annabelle19
  01 juillet 2017
Un second tome qui a satisfait toutes mes espérances, que ce soit du point de vue de l'histoire comme des personnages.
On approfondit le passé de certains personnages, les liens qui les unissent évoluent. J'ai toujours aimé ce genre de relations où deux personnages se tournent autour, s'attirent et se repoussent comme des aimants, c'est le cas pour la plupart des couples qui se forment dans Six of crows. Surtout pour Kaz et Inej, qui sont définitivement mes préférés. Deux personnages avec leurs blessures et leurs traumatisme qui vont devoir prendre toutes les précautions du monde pour s'apprivoiser.
Côté intrigue, on a encore une fois droit à des plans géniaux et complexes imaginés par Kaz Brekker, et qu'on voit se déployer sous nos yeux. La ville entière prend des allures de terrain de jeu pour notre petit groupe, et j'ai d'ailleurs trouvé que Ketterdam avait une vraie présence dans ce deuxième tome, on commence à se familiariser avec les différents quartiers et je me suis vraiment sentie immergée dans ce lieu.
L'histoire est à la hauteur du premier tome, avec même une plus grande ampleur, car Kaz et les autres prennent beaucoup de risques et se mettent souvent en danger. On se tient très souvent sur le fil du rasoir, à se demander si Kaz avait prévu ce rebondissement, si ce retournement de situation est de son fait ou s'il va mettre en péril ses plans... Que du bonheur, quoi !
J'ai adoré le personnage de Kaz, sont côté indéchiffrable et impitoyable. Il est une énigme qu'on meurt d'envie de résoudre, on passe tout le livre à espérer voir tomber cette carapace qui le recouvre tout entier et le rend imperméable aux émotions. Je l'ai trouvé vraiment captivant, du début à la fin.
Je peux saluer une fois encore le style de l'auteur, qui nous fait vivre les moments d'action et ressentir les émotions par lesquelles passent les personnages. Les rebondissements s'enchaînent sans temps mort et on est emportés dans ce tourbillon jusqu'à la dernière page.
En bref, ce deuxième tome remplit toutes ses promesses : les personnages qu'on a appris à apprécier dans le tome 1 sont étoffés plus encore, les relations entre eux sont développées. le bras de fer entre Kaz et van Eck tient toutes ses promesses, et oblige Brekker à se surpasser et offrir toute une série de machinations toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Les thèmes de vengeance et de rédemption sont plus que jamais au centre de ce second tome, peut-être un peu plus sombre que le premier. On laisse les personnages dans de nouvelles situations, avec de nouvelles possibilités et de nouveaux objectifs. J'aimerais bien que l'auteur se penche un jour à nouveau sur ce petit groupe de voyous...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Hillel
  02 octobre 2017
Quelle merveille !!!
Quelle lecture extra et quelle tristesse d'abandonner nos magnifiques et touchants héros. Car oui, cette saga se termine ici, c'est une duologie avec une jolie fin. Une fin ouverte, avec des pincements au coeur, des attentes, des regrets, mais aussi des aboutissements et des satisfactions. En bref une vraie et belle fin. Et je dis bravo à Leigh Bardugo pour cette fin et ses choix. A trop vouloir continuer à écrire des tomes et des tomes certaines séries, trilogies ou plus, en perdent leur magie. Là la magie reste intacte à l'issue de l'histoire, sans jamais s'éteindre, elle aura été présente de bout en bout.
Dans ce tome 2 on a une nouvelle aventure avec un grand A, des plans qui s'enchaînent, des rebondissements, des retournements de situations, toujours autant d'action sans le moindre répit, de plus on en découvre encore davantage sur chacun de ces 6 héros. Car Kaz Brekker, si il est le cerveau de cette grande machination, charismatique et intelligent à souhait, n'est pas pour autant le héros de ce récit. En effet, ses 5 compagnons sans lui voler la vedette s'affirment un peu plus dans ce second volet. Chacun a son heure de gloire, mais surtout montre ses failles, ses tourments, sa part du passé qui nous est comptée merveilleusement à chaque chapitre. Je me suis délectée de les suivre tous tour à tour, j'ai tourné les pages avidement voulant en savoir plus sur chacun. L'auteur nous embarque merveilleusement et nous fait tourner les pages et les chapitres sans en décoller notre nez, nous attachant toujours plus à eux.
J'ai adoré retrouver les amours de Nina et Matthias. Une Nina différente car affaiblie par sa prise du Jurda Parem, et Matthias qui se montre un peu plus protecteur et attentionné. Bon pas énormément chaleureux, cela reste un guerrier des terres glaciales et il faut compter sur les charmes de "l'impudique" Nina pour le dérider un peu. Mais ce fut assez drôle et touchant de voir évoluer le jeune couple.
Jesper qui avait été, à mon sens, celui dont on en savait le moins dans le premier tome se révèle étonnant. Nous connaissons enfin une partie de son passé, ses origines et surtout ce qui le pousse vers le risque et les jeux. Il devra affronter son père, ses mensonges et ses vices et surtout sa nature de Grisha.
Wylan affublé de son nouveau visage se remémore les terribles actes de son père et ira encore de découverte en découverte. Lui aussi va se montrer un peu plus courageux et étonnant.
Inej, dans son rôle de Spectre, l'héroïne par excellence, celle qui rassemble toute l'équipe par son amitié et sa bonté, n'en est pas moins une terrifiante guerrière. Une nouvelle fois elle tentera d'arriver à bout de la carapace de Kaz et à de nombreuses reprises elle aura peur et risquera la mort.
Et Kaz plus monstrueux que jamais, assoiffé de vengeance, impitoyable envers ses ennemis, froid envers ses alliés et tellement tendre envers Inej. Une tendresse toute pudique qu'il se refuse encore. Une très touchante histoire que celle de ces deux-là.
Une équipe sympathique de gamins écorchés vifs et têtes brûlés. Des gosses de Ketterdam qui sont devenus les uns pour les autres une véritable famille. Une famille prête à tout faire basculer, à retourner l'ordre établi et à se venger des plus crapuleux de la ville. Avec chacun un rêve d'avenir, des projet et l'envie de s'en sortir coûte que coûte.
En bref des personnages hauts en couleurs qui nous embarquent avec leurs charmes et leurs défauts, leur monstruosité ou leur humanité, des personnages que l'on aime dés la première page et que j'ai eu du mal à lâcher à la dernière. Ils nous suivent bien après avoir fini le roman...
Il y a quelques petits nouveaux et personnages secondaires. Quelques scènes épiques et sympathiques. Beaucoup de rythme et un véritable tourbillon qui fait de ce livre, sans nul doute, un "Pagesturner" que je n'ai pu lâcher si tôt commencé.
Et si on avait émis le moindre doute sur le fait que Leigh Bardugo n'allait peut être pas nous offrir aussi bien, voire mieux que le premier tome, ce doute s'est très vite envolé. Cette auteur a du talent et cette série est géniale !!! Pour ma part aucun bémol.
Une grande lecture pour ados et tous âges !!!
La meilleure série young adult du moment !

Lien : https://leslivresdalily.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Eilly
  19 juillet 2017
!!! ATTENTION, RISQUE DE SPOILERS !!!
C'est avec un mélange de joie et de tristesse que je termine cette merveilleuse duologie. Ce fut une fois de plus, un gros coup de coeur, autant pour ses personnages que pour l'histoire.
Quel bonheur de retrouver les éléments que j'avais tant aimés tout au long du premier tome, les rebondissements, l'action, l'univers est toujours aussi riche, le suspense est énorme et l'équipe de choc, prête à en découdre avec le monde.
J'aime tous les personnages, mais j'en ai apprécié un plus que les autres... Jesper. Il s'est mis à nu dans ce tome, il a été touchant, vrai et tellement drôle, sans lui il manquerait clairement quelque chose. J'ai été attendrie par l'histoire de son enfance. On nous révèle la raison pour laquelle son père le pousse à cacher ses pouvoirs, on apprend comment son addiction pour le jeu est née, ... L'histoire entre Wylan et lui se métamorphose en véritable amour. J'aime son caractère, le voir tenir tête à Kaz et le déstabiliser était assez suicidaire, mais également très courageux. Jesper s'est montré plus qu'à la hauteur dans ce tome.
Le fait que l'auteur commence ses chapitres par les impressions de Wylan était une excellente idée. Je savais qu'il allait avoir une part plus importante dans l'intrigue et être un peu moins invisible. Ce personnage est tellement sensible, il a une autre vision du monde que ses acolytes, il croit encore qu'il peut y avoir de la bonté en chaque homme, même si la personne a été plus qu'infecte envers lui. Wylan est rempli d'espoir, de douceur et de rêves. J'ai aimé le découvrir et son histoire m'a vraiment attristé.
On rencontre peu Kaz dans ce tome et pourtant il reste toujours au centre du récit. C'est grâce à lui et à ses plans diaboliques qu'avance l'histoire. Je l'ai trouvé fatigué, désarmé, il donnait également l'impression d'être impuissant face à l'enlèvement d'Inej, cela ne le rendait pas moins intéressant. Cette nouvelle facette était bien imaginée, il a laissé son coeur parler, il a montré ses faiblesses et il s'est ressaisi avec une force incroyable. C'était du grand Kaz. Je savais qu'il n'allait pas se laisser abattre et que le plan allait être au-delà de mes espérances. J'ai été bluffée. Quel cerveau dément !
Inej était une fois de plus parfaite. J'aime son caractère, fort, rempli de sagesse, protecteur et tellement doux. Je pensais que son histoire avec Kaz allait prendre un peu plus d'ampleur, ce ne fut pas le cas et étonnamment, ça ne m'a pas dérangée plus que ça. En effet il aurait été bizarre que Kaz lâche ses démons si vite. Cette progression était plus que plaisante, elle était puissante, ils ont fait un sacré pas en avant.
Nina et Matthias sont toujours fidèles à eux-mêmes, leur histoire d'amour somptueuse, leurs différences effacées... On en sait moins sur eux, ils étaient plus en retrait dans ce second tome. La fin par contre leur était destinée et quelle fin, remplie de tristesse. Il fallait bien que ça se termine ainsi. Ils ne pouvaient pas tous s'en sortir, ça n'aurait pas collé. Pas de sanglots, pas de tombeaux.
L'intrigue était ahurissante ! J'ai cru durant toute la moitié du livre qu'ils n'allaient jamais s'en sortir, tous leurs plans tombaient sans cesse à l'eau, de nouveaux méchants arrivaient plus puissants les uns que les autres, les alliances étaient improbables, ne parlons des trahissons, ... J'ai sué, crié, espéré. Comme à leurs habitudes, ils ont tout déjoué avec un talent monstrueux, personne n'a rien vu venir, surtout pas le lecteur. L'auteur les a malmenés, les pauvres, mais leur triomphe n'en est que meilleur !
Toutes les questions que l'on se posait dans le premier tome ont trouvé des réponses.
Le livre se termine en beauté. J'en sors triste, soulagée et tellement heureuse. C'est sans aucun doute la meilleure duologie que le monde ait créée !
Triste parce que j'avais l'impression de faire partie de la bande. Je m'étais attachée à ces vilains, triste aussi parce qu'un membre n'a pas survécu à ce plan et qu'il est mort de façon injuste après tout le changement qui s'était fait en lui. Contente car j'ai découvert une véritable pépite. Ce livre doit être lu, il est génial, prenant, intelligent, avec des personnages plus que travaillés et un univers maîtrisé à la perfection.
J'espère secrètement, que l'auteur en fera une saga pour recroiser le chemin de mes héros, voir ce qu'ils sont devenus. Etant donné la fin ouverte, c'est une possibilité. Bref, foncez les acheter, dévorez-les ! Ils vous emporteront vers un monde que vous ne connaissez pas, un lieu dangereux qui n'a pas encore était découvert dans la littérature. Celui de Kaz Brekker et de sa malfaisante équipe.
Lien : http://unchatdanslaville.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
zaphrina
  17 juin 2017
Quel génie! Ce roman est juste bluffant. Je pensais que l'auteure ne pourrait plus nous surprendre au vue de la qualité du précédent...Et bien, je m'incline. Je me suis fait avoir quasiment tout le long du roman. Elle ouvre des failles dans nos petits coeurs alors qu'on sait très bien que Kaz pense à tout mais on se fait prendre quand même. Combien de fois en lisant ce dernier tome, je disais à voix haute "non, tu n'as pas fait ça!" ou "Ça peut pas se passer comme ça". Je n'en dis pas plus, ce serait spoiler.

Concernant l'écriture, rien à dire. Les mots sont choisis avec soin. Elle arrive à ne pas trahir les évènements qui suivent. Je n'ose imaginer le travail que ça a pu lui demander. En plus, en lisant les dialogues, je n'ai jamais eu besoin de vérifier qui dit quoi. Je le savais par le biais de leur parole. Pour dire le niveau. C'est juste parfait. J'ai cherché les incohérences. À chaque fois que je pensais en trouver une, j'avais l'explication plus loin. C'est d'un frustrant. Et après, on n'arrive plus à réfléchir. On se retrouve dans l'action, à ne plus respirer, à s'inquiéter pour les personnages.

Concernant les personnages, je les aime tous. Au début, je me dis que Inej est un peu au dessus des autres et après je pense à Kaz, à Nina, Wylan, Jesper et Matthias. Ils ont tous leurs personnalités, leurs forces et leurs faiblesses. Et c'est ce que j'aime dans ce roman. Ils ont beaux être pourris jusqu'à la moelle, ils n'en restent pas moins des êtres humains. D'ailleurs, Kaz qui est sûrement le plus pourri et tordu de tous, est aussi sûrement le plus humain. En apparence, il est horrible mais au final tout le monde gagne avec lui et peu de gens murent. Au contraire, il ne veut pas de mort. On suit d'ailleurs sa relation particulière avec Inej. Au final, à la fin, on ne sait toujours pas ce qu'il en est. Ou on a une idée mais pas sûr.

Jesper reste fidèle à lui-même. Pourtant on en apprend beaucoup plus sur lui. On était loin de savoir ce qu'il se passe dans sa tête et surtout je suis super contente de ce qu'il trouve dans ce roman. On l'a tous espéré et on l'a eu. (Je ne spoilerais pas, rêvez pas mais je suis vraiment contente et en plus l'auteure nous a bien torturé. On l'attendait cette scène). Wylan est le plus naïf du groupe mais il va très vite grandir et finir par admettre les choses. Il va prendre beaucoup d'assurance même si j'avoue que j'ai eu peur à un moment donné. Je me suis même dit que Kaz le protégeait. Après je me suis dit "non, il pourrait être le prochain Kaz mais plus humain". J'aurais bien aimé un petit chapitre sur lui après la fin de l'histoire.

Nina et son franc parlé ont été présent mais également la découverte de son plus grand doute. le duo qu'elle forme avec Matthias est très drôle. À chaque fois, ils finissent pas se chamailler. Matthias la soutient et sait ce qu'il se passe dans sa tête. Matthias reste le guerrier qu'il est mais il évolue et comme le dirait le dicton, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Mais alors, quand même, l'auteur aurait pu nous épargné le concernant. J'ai pas pleuré (faut croire que j'ai adopté le comportement des personnages) mais ça m'a retourné quand même. Pourquoi avoir fait ça? Franchement je me pose la question.

En bref, cette saga est juste géniale. Je relirais la saga complète d'affilé juste pour vibrer plus longtemps et repartir à la rencontre de ces personnages si atypiques et attachants.
Lien : http://lessortilegesdesmots...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Elbakin.net   21 novembre 2017
Le bilan est simple : si vous avez bien accroché à Six of Crows, difficile de faire l’impasse sur cette suite, qui, a minima, devrait vous emballer de la même façon.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   01 juillet 2017
– T’es idiot pour beaucoup de choses, Wylan, mais t’es pas un idiot. Et si je t’entends encore une fois te traiter de débile dégénéré, je vais dire à Matthias que t’as essayé d’embrasser Nina. Avec la langue.
– Il te croira jamais, dit Wylan en s’essuyant le nez avec sa manche.
– Alors je dirai à Nina que t’as essayé d’embrasser Matthias. Avec la langue.
Commenter  J’apprécie          160
florencemflorencem   27 juin 2017
– Vous avez remarqué que toute la ville est après nous, est furieuse contre nous ou veut nous faire la peau ? demanda Jesper en tapotant sur ses cuisses, au comble de l’impatience.
– Et alors ? lança Kaz.
– Ben d’habitude, c’est juste la moitié de la ville.
Commenter  J’apprécie          180
florencemflorencem   28 juin 2017
– C’est pas comme ça que ça se passe ici ? demanda Wylan. On dit tous à Kaz qu’on va bien et après on fait des trucs de dingues.
– On est à ce point prévisibles ? plaisanta Inej.
– Oui ! répondirent Wylan et Matthias à l’unisson.
Commenter  J’apprécie          160
enerys4enerys4   09 juin 2017
Le courage inattendu de Wylan, son regard sur le monde, sa générosité infaillible avaient réveillé en lui d'autres sentiments. Ça donnait à Jesper l'impression d'être un cerf-volant dans le ciel, il montait très haut, redescendait vers la terre, et il adorait ça.
Alors où étaient passées ces sensations? La déception le submergea.
Est-ce moi? se demanda Jesper. Est-ce que je manque de pratique? Il insista, approfondissant le baiser, cherchant cette montée d'adrénaline, cette excitation incontrôlable qu'il connaissait bien. Il poussa Wylan contre le piano et entendit les touches s'entrechoquer pour émettre une musique discordante. Aussi discordante que ce baiser, se dit-il. Et soudain: Si je vois une métaphore dans un moment pareil, c'est que quelque chose ne tourne pas rond.
Il se recule, baissa les mains. Le malaise transpirait par tous les pores de sa peau. Qu'est-ce qu'on dit après un désastre pareil? Il n'avait jamais eu l'occasion de se le demander.
C'est à cet instant qu'il vit Kuwey dans l'entrée, bouche bée, yeux hallucinés.
-Quoi? demanda Jesper. Les Shus ne s'embrassent pas avant midi?
-J'en sais rien, répondit Kuwei, amer.
Pas Kuwei.
-Oh, dieux! grommela Jesper.
Ce n'était pas Kuwei sur le seuil de la porte. C'était Wylan Van Eck, expert en démolition et gosse de riche. Ce qui voulait dire qu'il venait d'embrasser...
Le vrai Kuwei recommença à marteler la même note sur le piano en lui adressant un sourire amusé, ses yeux pétillants derrière ses épais cils noirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florencemflorencem   26 juin 2017
– J’aime pas ça, grogna Matthias.
– En même temps, Matthias, t’aimes vraiment pas grand chose, plaisanta Jesper avec son fameux rictus taquin.
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Leigh Bardugo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Hello tout le monde ! 5 livres à vous présenter en ce dimanche pluvieux :)
MON BLOG : http://cherlecteur.fr
➤ Livres cités : - La dernière réunion des filles de la station service, Fannie Flagg, Le Cherche- Midi - Moi, Peter Pan, Michael Roch - Six of Crows, Tome 1, Six of Crows, Leigh Bardugo, Anath Riveline, Milan - Carry on, Rainbow Rowell, Pocket Jeunesse - Caraval, Tome 1, Caraval, Stephanie Garber, Bayard Jeunesse
➤ Liens utiles : - Treky : https://www.youtube.com/channel/UCyQg...
➤ Retrouvez-moi sur : - Twitter : @CherLect - Instagram : cherlecteurvirgule - Facebook : https://www.facebook.com/pages/BrodyB... - Blog : http://cherlecteur.fr - Snapchat : brodybooks
➤ Contact : cherlecteurvirgule@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
916 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
. .