AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070131696
Éditeur : Gallimard (30/10/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Que peut notre culture face aux assauts du monde actuel ? Telle est la question que se pose l'auteur de Soie et de Novecento devant l'efface-ment progressif d'une culture de type classique au profit de la modernité apportée par les nouvelles technologies. Le village de la culture est-il mis à sac par les barbares se demande Alessandro Baricco.

Oui, mais son but n'est pas de juger. II s'agit au contraire de comprendre qui sont ces barbares et plus enco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Errant
  02 juin 2016
Cet essai sur le mutation est suggéré par Pierre Foglia, un chroniqueur très respecté de « La Presse » au Québec. Complexe et dense, cette lecture m'a plu et impressionné bien qu'une, ou plusieurs, relecture soit nécessaire pour bien digérer toutes les réflexions et analyses qui alimentent cette tentative de comprendre la transformation rapide de nos sociétés. Bien que je sois vraiment sorti de ma zone de confort, j'ai bien aimé trouver là des esquisses de réponses à mon désarroi devant l'appauvrissement des informations véhiculés par les médias traditionnels, la dépendance de presque tout le monde vis-à-vis les téléphones dits « intelligents », l'importance démesurée des médias sociaux, la valorisation de la facilité à tous les niveaux, etc. Et surtout Baricco ne fait pas l'apologie du « bon vieux temps » mais appelle plutôt à la compréhension de la mutation actuelle pour en consolider les éléments les plus porteurs tout en conservant certaines valeurs essentielles élaborées au fil du temps. Un livre qui fait réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gigi55
  18 octobre 2019
Un essai très stimulant qui nous demande de faire l'effort de prendre au sérieux les barbares qui remettent en cause les fondements meme de notre civilisation en privilégiant "la surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analyse, le surf à la place de l'approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort" selon Alexandro Barrico. Nous assistons à "un démantèlement systématique de tout le bagage mental hérité de la culture du XIXe siècle, romantique et bourgeois" toujours selon l'auteur.
Certes notre civilisation est en train de disparaître, mais une autre est en train de naître, qu'il fau chercher à comprendre plutôt que lui jeter l'anatheme.
Commenter  J’apprécie          10
Sultanetta
  25 octobre 2019
Très confus! Autant l'analyse par la musique classique est prenante et bien tournée.. le reste m'a semblé peu accessible. Et l'ensemble m'a laissé perplexe.
Que veut Barrico? Que pense-t-il de Google et de ses impacts sur nos vies? Bref, j'étais soulagée de finir avec la grande muraille.
Et pourtant... Barrico est extraordinairement moderne, clair et proche de nous. Alors peut-être est-ce que je relirai ce livre plus tard ?
Commenter  J’apprécie          10
albu77
  18 juin 2015
Formidable essai sur l'évolution de notre culture.
Ecriture qui interroge en nous laissant une grande part pour notre propre réflexion en nous donnant toutefois pas mal de pistes pour ce faire.
Éternelle interrogation sur les anciens et les modernes mais à quoi se rajoute la marchandisation globale.
Commenter  J’apprécie          20
veronique55
  30 octobre 2015
Le vin, le foot, les livres et leurs évolutions pour expliquer le monde du mercantilisme. le monde change et nos jeunes avec, start up naissent et développent de nouvelles façons de travailler , cependant la qualité, un certain artisanat perdurent Quel sera le monde de demain? intéressant à lire
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LaPresse   09 mars 2015
Sans être moralisateur, il nous parle aussi de la notion presque perdue d'effort. Un exposé fascinant.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
ErrantErrant   02 juin 2016
C'est le cœur de la question: le reste n'est qu'une suite d'effets. La surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analyse, le surf à la place de l’approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort.
Commenter  J’apprécie          90
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   05 février 2015
J'ai choisi trois domaines particuliers où ce phénomène semble s'être manifesté au cours des dernières années : le vin, le football et les livres. Je me rends bien compte que dans, les deux premiers cas en particulier, nous ne sommes pas face à des gestes essentiels de notre civilisation. Mais c'est précisément ce qui me plaît : étudier les barbares à travers leur saccage des villages périphériques, pas à travers leur assaut contre la capitale. Il est possible que là où la bataille est plus simple, circonscrite, il soit plus facile de saisir la stratégie de l'invasion et les gestes fondateurs de la mutation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
crapahutevidacrapahutevida   12 juin 2017
Ce pourrait être, je m’en rends compte, le duel normal
entre générations, les anciens qui résistent à l’invasion
des plus jeunes, le pouvoir en place qui défend ses
positions en accusant de barbarie les forces émergentes,
comme c’est toujours arrivé et comme on l’a vu à de
multiples reprises. Mais, cette fois, ça semble différent.
Un duel si violent qu’il paraît nouveau. D’habitude,
on se bat pour contrôler des points stratégiques sur la
carte. Aujourd’hui, les agresseurs font quelque chose
de plus radical, qui va plus en profondeur  : ils sont en
train de redessiner la carte. C’est peut- être même déjà fait.
L’impression a dû être la même quand, par exemple,
naissaient les Lumières, ou encore à l’époque où le
monde entier se découvrit brusquement romantique.
Nul déplacement de troupes, nul fils tuant le père. Mais
des mutants, qui remplaçaient un paysage par un autre
et y créaient leur habitat
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   12 juin 2017
On ne dirait pas, mais ceci est un livre. Je me suis
dit que j’aimerais bien en écrire un, mais sous forme
d’épisodes, dans un quotidien, parmi les morceaux de
monde qui transitent chaque jour par ces pages. C’est
la fragilité de la chose qui m’attirait. Comme d’écrire
en plein air, debout en haut d’une tour : les gens vous
regardent et le vent souffle, puis ils continuent leur chemin,
car ils ont autre chose à faire. Et vous, vous êtes
là, sans pouvoir corriger, revenir en arrière ni refaire
le plan. Ça vient comme ça vient. Et, le lendemain, ça
part envelopper la salade ou ça devient un chapeau de
maçon. S’ils s’en font toujours, des chapeaux en papier
journal –  petits bateaux voguant sur le littoral de leur
visage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mamouskamamouska   28 juin 2015
La surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analse, le surf à la place de l'approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Alessandro Baricco (86) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alessandro Baricco
Revue de lecture de Novecento : pianiste, d'Alessandro Barrico.
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Soie" tu sais ; "soie" tu sais pas !

Ce court roman est paru en France en...

1985
1997
2003

10 questions
218 lecteurs ont répondu
Thème : Soie de Alessandro BariccoCréer un quiz sur ce livre