AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070131693
240 pages
Éditeur : Gallimard (30/10/2014)
3.53/5   46 notes
Résumé :
Que peut notre culture face aux assauts du monde actuel ? Telle est la question que se pose l'auteur de Soie et de Novecento devant l'effacement progressif d'une culture de type classique au profit de la modernité apportée par les nouvelles technologies. Le village de la culture est-il mis à sac par les barbares se demande Alessandro Baricco.

Oui, mais son but n'est pas de juger. II s'agit au contraire de comprendre qui sont ces barbares et plus encor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Errant
  02 juin 2016
Cet essai sur le mutation est suggéré par Pierre Foglia, un chroniqueur très respecté de « La Presse » au Québec. Complexe et dense, cette lecture m'a plu et impressionné bien qu'une, ou plusieurs, relecture soit nécessaire pour bien digérer toutes les réflexions et analyses qui alimentent cette tentative de comprendre la transformation rapide de nos sociétés. Bien que je sois vraiment sorti de ma zone de confort, j'ai bien aimé trouver là des esquisses de réponses à mon désarroi devant l'appauvrissement des informations véhiculés par les médias traditionnels, la dépendance de presque tout le monde vis-à-vis les téléphones dits « intelligents », l'importance démesurée des médias sociaux, la valorisation de la facilité à tous les niveaux, etc. Et surtout Baricco ne fait pas l'apologie du « bon vieux temps » mais appelle plutôt à la compréhension de la mutation actuelle pour en consolider les éléments les plus porteurs tout en conservant certaines valeurs essentielles élaborées au fil du temps. Un livre qui fait réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Mimimelie
  08 avril 2020
Touffu, confus... in-foutue pour ma part d'aller au bout de la cacophonie de son orgue de barbarie.
Commenter  J’apprécie          110
samaudruz
  07 novembre 2020
Un essai intéressant, non pas pour critiquer cette nouvelle génération et ses valeurs "dégénérées" (tout se perd ma bonne dame, mais que fait la police?) mais plutôt pour comprendre ce changement qui nous affecte tous et en relativiser aussi l'horreur en le confrontant à toutes les autres hordes de barbares qui l'ont précédée. Contrairement à certains des commentaires lu, je n'ai pas trouvé la démonstration franchement abstruse mais certaines métaphores étaient filée un peu loin (du coup elles filent comme un collant de soie). le style, peu académique, bon enfant, où on s'adresse directement au lecteur, donne l'impression d'être en train de prendre une bière avec l'auteur (ou un verre de vin californien) tandis que celui expose ses réflexions, parfois maladroitement mais on voit rapidement où il veut en venir et cela se résume finalement en peu de mots. Ca donne tout de même à réfléchir et en tant que prof, confrontée à une génération qui n'est même pas née dans le même siècle, ça m'a donné quelques idées pour mieux comprendre certains écarts et, je dois le dire, ma façon un peu snob de m'accrocher à la culture classique (ou du moins d'en avoir l'air... En effet, tant dans la musique (depuis longtemps) que dans la littérature (récemment) je me rends bien compte que mes valeurs vieillissent et qu'au moment où Tolkien, autrefois "bouquin de kiosque de gare qui ne franchira pas les portes de l'école" est devenu un "bouquin super ennuyeux avec des phrases longues et difficiles - ne vaut pas le film" on a basculé sans que je m'en rende compte dans quelque chose qui m'est parfaitement inconnu (mais Tolkien se lit maintenant à l'école :-) Bref, quelques clés sur un pauvre trousseau à enrichir par d'autres lectures en ce sens
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cronos
  11 mai 2020
Je rejoins les autres avis, c'est confus. Dans le « Début », c'est encore clair puis dans les « épigraphes » et « saccages » tout par à volo. Je pense qu'il faut avoir une bonne base dans différents domaines tels la philosophie, l'économie, la sociologie pour comprendre de quoi l'auteur parle. Et encore… je me demande si c'est intelligible ou si, même pour l'auteur, ce n'est pas clair. Je ne vois pas où il veut en venir, du début à la fin il n'y a pas de but précis. Il y a quand même de belles tournures de phrases, quelques réflexions qui sortent du lot.
Cela parle de culture au sens large, surtout occidental, peut-être trop large car ça part aussi dans tous les sens. Baricco, qui est pertinent dans ses romans, semble enchevêtrer ses pensées au fil de l'essai. Difficile de vous en parler en détail, je ne dois pas être assez aware pour comprendre.
Commenter  J’apprécie          40
gigi55
  18 octobre 2019
Un essai très stimulant qui nous demande de faire l'effort de prendre au sérieux les barbares qui remettent en cause les fondements meme de notre civilisation en privilégiant "la surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analyse, le surf à la place de l'approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort" selon Alexandro Barrico. Nous assistons à "un démantèlement systématique de tout le bagage mental hérité de la culture du XIXe siècle, romantique et bourgeois" toujours selon l'auteur.
Certes notre civilisation est en train de disparaître, mais une autre est en train de naître, qu'il fau chercher à comprendre plutôt que lui jeter l'anatheme.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
LaPresse   09 mars 2015
Sans être moralisateur, il nous parle aussi de la notion presque perdue d'effort. Un exposé fascinant.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ErrantErrant   02 juin 2016
C'est le cœur de la question: le reste n'est qu'une suite d'effets. La surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analyse, le surf à la place de l’approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort.
Commenter  J’apprécie          100
crapahutevidacrapahutevida   12 juin 2017
Ce pourrait être, je m’en rends compte, le duel normal
entre générations, les anciens qui résistent à l’invasion
des plus jeunes, le pouvoir en place qui défend ses
positions en accusant de barbarie les forces émergentes,
comme c’est toujours arrivé et comme on l’a vu à de
multiples reprises. Mais, cette fois, ça semble différent.
Un duel si violent qu’il paraît nouveau. D’habitude,
on se bat pour contrôler des points stratégiques sur la
carte. Aujourd’hui, les agresseurs font quelque chose
de plus radical, qui va plus en profondeur  : ils sont en
train de redessiner la carte. C’est peut- être même déjà fait.
L’impression a dû être la même quand, par exemple,
naissaient les Lumières, ou encore à l’époque où le
monde entier se découvrit brusquement romantique.
Nul déplacement de troupes, nul fils tuant le père. Mais
des mutants, qui remplaçaient un paysage par un autre
et y créaient leur habitat
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
crapahutevidacrapahutevida   12 juin 2017
On ne dirait pas, mais ceci est un livre. Je me suis
dit que j’aimerais bien en écrire un, mais sous forme
d’épisodes, dans un quotidien, parmi les morceaux de
monde qui transitent chaque jour par ces pages. C’est
la fragilité de la chose qui m’attirait. Comme d’écrire
en plein air, debout en haut d’une tour : les gens vous
regardent et le vent souffle, puis ils continuent leur chemin,
car ils ont autre chose à faire. Et vous, vous êtes
là, sans pouvoir corriger, revenir en arrière ni refaire
le plan. Ça vient comme ça vient. Et, le lendemain, ça
part envelopper la salade ou ça devient un chapeau de
maçon. S’ils s’en font toujours, des chapeaux en papier
journal –  petits bateaux voguant sur le littoral de leur
visage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mamouskamamouska   28 juin 2015
La surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analse, le surf à la place de l'approfondissement, la communication à la place de l'expression, le multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   05 février 2015
J'ai choisi trois domaines particuliers où ce phénomène semble s'être manifesté au cours des dernières années : le vin, le football et les livres. Je me rends bien compte que dans, les deux premiers cas en particulier, nous ne sommes pas face à des gestes essentiels de notre civilisation. Mais c'est précisément ce qui me plaît : étudier les barbares à travers leur saccage des villages périphériques, pas à travers leur assaut contre la capitale. Il est possible que là où la bataille est plus simple, circonscrite, il soit plus facile de saisir la stratégie de l'invasion et les gestes fondateurs de la mutation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alessandro Baricco (74) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alessandro Baricco
Cette nouvelle conférence de #StéphaneEdouard​ est dédiée à l'excellent mais particulièrement méconnu "Les barbares" (I Barbari, en V.O), d' #AlessandroBaricco​ 1. Le vin 5:11​ 2. Le foot 26:58​ 3. Les Livres 31:48​ 4. Internet 49:03​ 5. Les expériences 54:58​ 6. La Musique 1:07:46​ 7. Les Manies Barbares 1:14:51​
➫ Procurez-vous le livre : https://amzn.to/2PmdiGi​ ➫ Remerciements : https://www.facebook.com/laptitebrass...​ ➫ Lire la fiche de lecture sur mon site : https://www.hommesdinfluence.com/livr...​
☆ À 100.000 abonnés c’est putes et champagne pour tout le monde : https://goo.gl/AKnkLQ​ ☆ Abonne-toi dès maintenant à ma chaîne de secours (on ne sait jamais). Des vidéos inédites t'attendent déjà là-bas : https://www.youtube.com/channel/UCYWX...​
Tu aimes mon contenu gratuit ? Tu vas ADORER mon contenu payant : ➫ Découvre mon contenu payant : https://mat-consulting.fr/boutique/​ ➫ Profite des avantages abonnés (notamment des réductions) : https://www.hommesdinfluence.com/vip​ ➫ Ils sont des milliers à avoir terrassé leur timidité grâce à ce programme : http://www.vaincrelatimidite.fr​ ➫ Comme moi, vis de ce que tu aimes : https://vivez-aimez.biz​
Suis-moi et/ou contacte-moi : ▶ Facebook : https://goo.gl/YXNebR​ ou https://goo.gl/L7qXGH​ ▶ Instagram : https://www.instagram.com/stephane_ed...​ ▶ Twitter : https://twitter.com/HommesInfluence​ ▶ Un problème urgent ? Appelle-moi : https://goo.gl/8jmRBJ​ (mais commence par me parler poliment) ▶ Tu es à l'ancienne ? Écris-moi un email : https://goo.gl/oDGwnU​ Licence Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
+ Lire la suite
autres livres classés : changementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Soie" tu sais ; "soie" tu sais pas !

Ce court roman est paru en France en...

1985
1997
2003

10 questions
235 lecteurs ont répondu
Thème : Soie de Alessandro BariccoCréer un quiz sur ce livre