AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742713697
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 75 notes)
Résumé :
A travers la lutte avec les lions, dans l'ivresse du combat et dans la prédilection que lui témoigne son grand-père, c'est aux plus troublants interdits que Diotime est confrontée. Mais sur la peur, le désir, la sauvagerie, la transgression, la violence de la féminité, Henry Bauchau projette la lumineuse sagesse de l'Orient. De sorte que son récit - mince et pourtant inépuisable - semble se jouer de la transparence des mots pour mieux atteindre à l'essentiel. L'hist... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Moan
  01 mai 2013
Dans ce très court récit , une écriture magnifique pour raconter Diotime dont les ancêtres lointains sont des lions.
Chaque année est donnée une fête où les hommes de la tribu doivent combattre les lions. Une exception sera faite pour Diotime qui a appris l'art de la chasse avec son grand-père et qui accompagnera les hommes.
Dans ce livre: l'ivresse du combat, la fougue de la jeunesse, le respect, la sagesse de l'Orient. Bref : très beau!!
Commenter  J’apprécie          170
zabeth55
  01 novembre 2013
Dans Oedipe sur la route, on a déjà fait la connaissance de Diotime.
Comme un conte oriental, ce livre nous raconte son histoire, comment, bien que ce soit interdit aux filles, elle participe à la guerre rituelle qui doit affronter le roi des animaux.
Cette histoire devait être intégrée à Oedipe sur la route, mais, paraît-il, l'éditeur ne l'a pas voulu, d'où cette édition indépendante.
Bizarrement, car j'adhère à 100% à tout ce qu'a écrit Henry Bauchau, j'ai eu du mal à entrer dans cette histoire. Pourtant, ici aussi, je suis toujours sous le charme de son écriture.
Du coup, je peine à donner mon sentiment.
Il faudra que je le relise dans un autre état d'esprit.
Commenter  J’apprécie          130
kllouche
  28 juin 2015
Bauchau a l'art de réécrire l'antiquité comme nul autre pareil. Dans un court récit d'une soixantaine de pages, il fait revivre les clans grecs en s'incrustant dans leur quotidien au plus près. Les traditions, les coutumes, les lois, les idéologies sont présentées en contexte rendant la leçon d'histoire passionnante. Après une revisite des vies d'antigone et oedipe, l'auteur nous entraîne ici sur les pas d'une jeune demoiselle ayant du mal à accepter sa condition féminine dans une époque sous domination patriarcale. Un bijou.
Commenter  J’apprécie          50
Rebka
  20 septembre 2016
Diotime, nous l'avions déjà rencontré dans Oedipe sur la route. Bauchau revient sur son histoire qui prend la forme d'un petit conte oriental, extrêmement court, que l'on peut le lire en moins d'une heure. Comme d'habitude, l'écriture est très belle, l'évocation d'une antiquité pleine de fougue, de jeunesse et de sagesse est magique. Mais cette fois, cela ne suffit pas, je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas réussi à rentrer dans cette histoire, le charme n'a pas opéré. Pourquoi ? Je n'ai pas d'explication, sauf une qui vaut ce qu'elle vaut, c'est à dire pas grand chose, le livre est trop court. Je n'apprécie pas les nouvelles, c'est une constante chez moi, et je je trouve que cette histoire aurait mérité qu'on s'y attarde bien plus, que l'on développe les personnages, le contexte. bref, j'aurai voulu quelque chose de plus étoffé.
Commenter  J’apprécie          20
valdeguy
  25 avril 2010
Cette petite histoire de 63 pages raconte l'histoire de Diotime, une jeune fille issue d'un clan d'origine perse. Chaque année, les hommes de ce clan doivent combattre des lions, leurs ancêtres. Ce combat réservé aux hommes appelle Diotime au plus profond d'elle. Elle convainc son grand-père, Cambyse, et participe à ce rituel violent et meurtrier. Transformée par cette expérience, elle tombre follement amoureuse de Arses, un jeune Grec,... amour partagé. Mais pour pouvoir vivre ensemble, ce jeune homme doit "respecter les règles du clan" soit accepter une épreuve : tuer un lion choisi par l'un des leurs.
J'ai trouvé ce petit livre très beau, une belle plume ...
Lien : https://lesravissementsdeval..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MahaDeeMahaDee   17 juillet 2017
Dans mon plus lointain souvenir, je vois toujours mon grand-père Cambyse arrivé chez nous au galop, son faucon sur le point, suivi de serviteurs armés. Il salue ma mère avec beaucoup de respect, inspecte tout comme s'il était chez lui et s'en va, tourbillon de poussière, dans un grand tumulte de chevaux. Mon père, Kyros, que j'admirais tant, qui avait commandé une flotte et gagné des batailles sur l'océan des Indes, semblait parfois interdit est presque effrayé en sa présence. Tous redoutaient Cambyse, tandis que moi, sans doute parce que je ressemble à sa mère, je n'ai jamais eu peur de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
isabelledesageisabelledesage   18 octobre 2018
Incipit du récit : "Dans mon plus lointain souvenir, je vois toujours mon grand-père Cambyse arriver chez nous au galop, son faucon sur le poing, suivi de serviteurs armés. Il salue ma mère avec beaucoup de respect, inspecte tout comme s'il était chez lui et s'en va, tourbillon de poussière, dans un tumulte de chevaux. Mon père, Kyros, que j'admirais tant et qui avait commandé une flotte et gagné des batailles sur l'océan des Indes, semblait parfois interdit et presque effrayé en sa présence. Tous redoutaient Cambyse, tandis que moi, sans doute parce que je ressemble à sa mère, je n'ai jamais eu peur de lui.
J'étais seule un matin avec une jeune servante, Cambyse est survenu. Etincelant, sur son cheval couvert d'écume dont il n'avait pas daigné descendre, il nous observait d'un œil sévère. J'étais toute petite, j'ai été éblouie, j'ai couru vers lui en demandant : "A cheval, à cheval avec toi !" Ma confiance à fait rire cet homme sauvage, elle l'a peut-être touché. Il m'a saisie par le cou et juchée devant lui sur sa selle. Nous sommes partis au galop, entourés par ses gardes et ce qui n'était pour lui qu'une chasse après tant d'autres a été pour moi l'ivresse, l'invention de la vie".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
MoanMoan   01 mai 2013
J'étais seule un matin avec une jeune servante. Cambyse est survenu. Etincelant, sur son cheval couvert d'écume dont il n'avait pas daigné descendre, il nous observait d'un oeil sévère. J'étais toute petite, j'ai été éblouie, j'ai couru vers lui en demandant: " A cheval, à cheval avec toi!" Ma confiance a fait rire cet homme sauvage, elle l'a peut-être touché. Il m'a saisie par le cou et juchée devant lui sur sa selle. Nous sommes partis au galop, entourés par ses gardes et ce qui n'était pour lui qu'une chasse après tant d'autres a été pour moi l'ivresse, l'invention de la vie. J'ai découvert alors la joie de la vitesse dans l'air brûlant et l'odeur des chevaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MoanMoan   01 mai 2013
Il ne me quittait pas des yeux. Mes gestes, mon sourire étaient pour lui ceux de la perfection et, sous l'effet de son regard, ils l'étaient.
Commenter  J’apprécie          80
latrambouzelatrambouze   26 janvier 2013
Sans ouvrir les yeux, le Vieillard a pris ma main, il l'a retournée, la paume en face du ciel et, sentant qu'elle était tout ouverte et détendue, il l'a nommée le Tao.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Henry Bauchau (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry Bauchau
Henry Bauchau : cinq entretiens avec Catherine Pont-Humbert (À voix nue / France Culture) [2009]
autres livres classés : perseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
467 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre