AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368561737
Éditeur : Amaterra (30/08/2018)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Cet album raconte avec une grande sensibilité le parcours d'un petit dragon qui fuit son pays en guerre. Un sujet d'actualité, à hauteur d'enfant.
Le petit dragon laisse tout derrière lui : sa valise est vide. Tout au long de son voyage, elle lui servira à franchir les obstacles, à s'abriter, et changera d'usage à la fin de l'histoire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
La_Licorne_a_lunettes
  23 septembre 2018
« Parfois le courage, c'est partir… »
Encore une fois, la force de la couverture, magnifiquement construire par Amandine Piu, m'a invitée à ouvrir les pages. Comment ce petit bout de dragonneau, cet enfant si fragile sous la valise qu'il porte, cerné par autant d'agressivité rouge sang, ne peut-il pas vous attendrir ? « Viens là, on va t'aider, n'aie pas peur, aie confiance », c'est ce qu'on a envie de lui souffler doucement à l'oreille.
Car l'histoire de Palmir, c'est l'histoire d'un voyage nécessaire : le parcours d'un enfant qui fuit son pays. Un sujet d'une triste actualité, et traité avec une grande sensibilité, à hauteur d'enfant. Un livre nécessaire.
Avec peu de mots, mais des mots forts de sens, Gilles Baum trace le chemin de cet enfant déraciné qui doit affronter des obstacles lui paraissant infranchissables, seul, loin de tout support et de tout réconfort. Sa force, c'est son courage, il doit avancer au péril du danger, parce que là-bas, dans ce lointain horizon, il pourra à nouveau trouver sa place.

"Marcher, trotter, courir léger, plus vite que les nuages, sourire."
"Avancer."
C'est un album riche car il se lit à plusieurs niveaux, et lecture après lecture, toute la force du message apparait. Tout d'abord on pourrait y lire le voyage d'un petit dragon qui a décidé de voir le monde, le personnage est mignon, cocasse et bien débrouillard, il dégage une certaine tendresse et il fait face à certaines péripéties avec humour.
Mais son cheminement n'est pas une aventure si légère, ce n'est pas de la curiosité, c'est plus profond que cela. Devoir « franchir des ravins », « fendre des foules », « traverser la mer » « les yeux sur l'horizon » pour enfin « dormir sous une nouvelle lune », « à l'abri », c'est l'odyssée que doit accomplir ce jeune enfant, afin de rester vivant.
Et là, toute la force du trait d'Amandine Piu, son univers à la fois poétique et tendre, ses couleurs pures, sa manière si particulière de retranscrire les expressions des plus fragiles confrontés à la difficulté est totalement bouleversante. L'émotion monte au fil des pages et le petit Palmir devient particulièrement attachant. On a envie de le prendre par la main, de le guider, en douceur, de le protéger. On s'inquiète pour lui, on lui souhaite de trouver un port d'attache au plus vite, le plus serein possible.
L'album se déroule page après page comme une grande frise chronologique, toujours dans un mouvement vers l'avant. Et le lecteur passe, en même temps que le personnage, par des émotions différentes : la peur de l'inconnu, la tristesse de la solitude mais également la fierté d'avoir trouvé une solution à une difficulté et de la joie, malgré tout, quand la traversée devient un jeu, car c'est un enfant avant tout. En tant que parent, on est totalement désarmé devant la force de ce petit bout de vie qui se dépasse au jour le jour, porté par son espoir.
Et puis un jour, Palmir pose sa valise, il semble avoir saisi la chance au coin de la rue : il va ouvrir la porte, celle qui va lui permettre d'aller encore plus loin : rencontrer d'autres enfants à l'école. Pour tous les enfants, la rentrée, c'est une nouvelle aventure, et pour Palmir, c'est exactement cela : un nouveau départ.
Et c'est dans le partage et la découverte de l'autre que le bonheur pourra naître. Cela prendra du temps, il faudra qu'il soit patient, mais il trouvera l'amitié et l'entraide : « quelque chose qui ne rentre dans aucune valise ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Flore
  05 octobre 2019
Palmir part en voyage, en voyage forcé, et il lui faudra bien du courage...
Ce petit album parle avec subtilité de la migration forcée et du retour à une vie plus sereine. C'est fait avec beaucoup de légèreté malgré un thème de société difficile.
Commenter  J’apprécie          80
Virginie94
  24 avril 2019
Un matin, un petit dragon attrape une valise qu'il ne rempli pas et part pour un grand voyage. Un voyage parfois agréable mais le plus souvent semé d'embûches.
Le texte montre le voyage de manière très positive, toujours encourageante et on part avec le petit dragon. Mais rapidement, avec les illustrations, on comprend que notre petit dragon ne part pas seulement à l'aventure et que sa route est longue, difficile et dangereuse.
Les difficultés sont soulignés par du rouge, des nuages gris. Les ravins, la mer, les barbelés… autant d'obstacles que le petit dragon franchit avec son air doux et résolu.
On s'attache, on frémit pour lui et on respire lorsque le petit dragon peut enfin transformer sa valise vide en cartable d'école. Mais là encore, les illustrations montrent que le petit dragon n'est pas le bienvenu pour tout le monde.
Quelle force autant dans le texte que dans les illustrations !
L'album peut être lu à différents niveaux. Certains feront peut-être le lien entre le nom du dragon et une ville en guerre, d'autres pas. Mais je pense que tous comprendront la difficulté de ces situations.
Tout est soigné du gribouillis rouge de la page de garde qui annonce le danger duquel le petit héros tente de sortir au dessin d'enfant final avec la valise posée dans une maison, le soleil qui brille, les nuages qui sont devenus roses…
Vraiment une grande réussite !
Lien : http://bloguiblogas.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bouma
  31 juillet 2019
Un album presque entièrement fait de verbes à l'infinitif qui donne un rythme, une cadence, comme lorsqu'on marche ; et qui correspond donc parfaitement à la thématique du voyage développée ici.
Le petit dragon dessiné par Amandine Piu est mignon comme tout et parlera aux enfants par son mimétisme avec leurs expressions.
Lien : http://boumabib.fr
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Ricochet   03 décembre 2018
Tout est dit sans lourdeur et à hauteur d'enfant, sans oublier la pointe d'espoir à la fin. Un album indispensable qui s'adresse aux tout-petits pour sensibiliser et comprendre ce que traversent des milliers d'êtres humains actuellement. Une réussite !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
boumabouma   31 juillet 2019
La chance est parfois au coin de la rue.
Il faut la saisir.
Commenter  J’apprécie          20
Virginie94Virginie94   24 avril 2019
Franchir les ravins.
Coûte que coûte.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Gilles Baum (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Baum
Gilles Baum présente son album "LE SECRET DU CLAN", illustré par Thierry Dedieu et paru en mars 2020 aux HongFei 2020.
autres livres classés : scolaritéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre