AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782707318077
181 pages
Editions de Minuit (22/10/2002)
4.04/5   13 notes
Résumé :
Aucun texte littéraire n'a probablement suscité autant de lectures et interprétations qu'Hamlet et n'a à ce point fasciné les critiques, qui n'ont cessé de débattre des ambiguïtés et des contradictions de la pièce, dont les principales concernent les circonstances dans lesquelles est mort le père du héros.
Mais tous ces auteurs parlent-ils bien du même texte ? Ce dont témoigne Hamlet, en raison du nombre de ses commentaires, est de la difficulté, dans l'échan... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
andras
  10 mars 2017
C'est toujours avec une excitation particulière que j'entame la lecture d'un livre de Pierre Bayard : celle de recevoir une leçon d'intelligence, d'humour, de profondeur d'esprit, de culture. Je ne fus pas déçu cette fois encore avec son "Enquête sur Hamlet", le troisième livre que je lis de la série de ses enquêtes littéraires, les deux autres portant sur le "Roger Ackroyd" d'Agatha Christie et sur "Le chien des Baskerville" d'Arthur Conan Doyle. Comme pour les deux autres essais, Pierre Bayard maintient le suspens jusqu'au bout et ne nous livre qu'à la toute fin du livre "sa" version de l'énigme - cette fois-ci celle d'Hamlet qui comporte en réalité plusieurs énigmes. Avant cela il aura mis en perspective les différentes interprétations de l'oeuvre de Shakespeare, en accordant une place importante (mais loin d'être exclusive) aux approches issues de la psychanalyse dont celle de Freud lui-même, mais aussi celles de Jones, Rank et bien d'autres. Bayard s'appuie sur des figures de style peu connues, comme la syllepse, ou sur une notion issue de l'épistémologie des sciences telle que les "paradigmes" de Kuhn pour nous faire comprendre la difficulté qu'il y a pour deux critiques littéraires à parler de la même chose. L'objet de la discussion - le texte - se dérobe, ou les interlocuteurs ne parlent pas la même langue et l'on aboutit au final à un dialogue de sourd, dont la pièce Hamlet nous donne d'ailleurs des exemples (dans une mise en abyme), sans compter que c'est par du poison versé dans son oreille que meurt le père d'Hamlet. Peu à peu, l'auteur nous fournira des indices, à la fois théoriques et pratiques, pour nous amener à la révélation finale. Je me suis une fois de plus régalé avec cette magistrale leçon de Pierre Bayard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
hberkane
  02 janvier 2015
Pourquoi Hamlet tarde-t-il tant à tuer Claudius, son oncle, meurtrier présumé de son père ? Comment se fait-il que la troupe de comédiens ambulants avait dans son répertoire une pièce décrivant de façon aussi précise le meurtre du vieil Hamlet ? Pourquoi Claudius ne réagit-il pas quand Hamlet il assiste à cette pièce ? Pourquoi Gertrude ne voit-elle pas le spectre du vieil Hamlet son mari, quand Hamlet, lui , le voit ? Pourquoi Hamlet est-il si violent avec Ophélie ? Que s'est-il exactement passé il y a quatre siècles à Elseneur ?
Pierre Bayard se propose de "résoudre l'une des plus vieilles énigmes criminelles de la littérature" et de répondre à ces questions. Il donne
une nouvelle réponse, originale, décapante. Une réponse solidement argumentée mais contestable...
Lien : http://paquetdominique.free...
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
andrasandras   12 mars 2017
Il n'y a pas incompatibilité entre la communauté du texte matériel et la diversité des textes singuliers. C'est qu'entre le premier et les seconds est intervenu le sujet de l'inconscient, celui par lequel l’œuvre commune produit des textes singuliers. Si l'existence de cette œuvre commune n'est pas discutable, elle n'en est pas pour autant accessible, faute d'un accès vers le texte qui ne soit pas marqué par la vie psychique du lecteur.
Car tel est bien le sens psychanalytique de la formule sur l'inexistence du texte. En profondeur, et malgré toutes les formulations de compromis visant à laisser croire en une communauté du référent, mon texte n'est pas ton texte, nous ne parlons pas de la même chose. C'est en ce sens précis qu'il n'existe pas un texte mais une multitude, et que l'unicité du texte n'est pas une donnée de fait, mais une fiction à construire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 novembre 2020
Et, au-delà même de cette relecture, c’est l’ensemble des outils critiques que l’on se donne pour lire - et jusqu’à la question de savoir ce que signifie l’acte de lire - qui est-ce à repenser. Car il apparaît que le même texte, sans qu’on en change la lettre peut donner lieu à une lecture totalement différente, qui le transforme en un tout autre texte, racontant une autre histoire vécue par d’autres personnages.

Prologue: Le train de Sunderland, p. 19
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
andrasandras   12 mars 2017
Car le principe fondateur de la notion de paradigme est de penser le geste critique comme une traversée de l’œuvre, mise au service d'une réflexion du critique sur soi. Comme parlé par l’œuvre – réaménagée en fonction de ses fantasmes et de sa langue personnelle –, devenu l'un de ses personnages, le critique peut travailler, au delà de l'objet textuel oublié, avec le référent majeur de sa recherche : lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Momosh05Momosh05   23 janvier 2022
Le propre de la lecture, et a fortiori de la lecture critique, est d'ouvrir des espaces supplémentaires autour de l'œuvre, en jouant de son incomplétude.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Bayard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bayard
Comment faire passer pour vrai ce qui est faux ? N'est-ce pas le propre de la littérature, entreprise fictionnelle par excellence ? Nous plongeons dans les mondes parallèles de la littérature avec les écrivains Pierre Bayard et Jean-Yves Jouannais.
#lecture #litterature #bookclubculture _____________ Venez participer au Book club, on vous attend par ici https://www.instagram.com/bookclubculture_ Et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #bookclubculture
Retrouvez votre rendez-vous littéraire quotidien https://youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrqL4fBA4UoUgqvApxm5Vrqv ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/bienvenue-au-book-club-part-2
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Littérature dramatique anglaise (128)
autres livres classés : hamletVoir plus





Quiz Voir plus

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?

Un des chapitres débute avec la phrase : « L’idéal, pour séduire quelqu’un en parlant des livres qu’il aime, sans les avoir lus nous-mêmes, serait d’arrêter le temps ». Pierre Bayard étaie cette hypothèse en évoquant le film …

Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre)
Un jour sans fin (Groundhog Day)

7 questions
165 lecteurs ont répondu
Thème : Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ? de Pierre BayardCréer un quiz sur ce livre