AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782020258395
240 pages
Seuil (01/01/1998)
3.43/5   69 notes
Résumé :

Vertueux dans un monde corrompu, consciencieux sans que l'on reconnaisse ses mérites, a toujours résisté aux tentations. Sa femme sa belle-mère lui reprochent d'être resté pauvre. Au bureau, on ironise sur son train de vie minable. Mais les fonctionnaires comme lui ne sont-ils pas les derniers remparts protégeant l'Etat ? Un jour cependant, Mourad finit par craquer et accepte " une enveloppe ". Puis une deuxième. Il... >Voir plus
Que lire après L'Homme rompuVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Relecture bienvenue de ce roman de Tahar Ben Jelloun sur les mécanismes de la corruption ordinaire. Mourad, honnête employé tient bon mais se laisse peu à peu envahir par les envies de son épouse, les angoisses liées à la santé de sa fille mais surtout par les appels du pied de son collègue qui, lui a déjà cédé.

"La vie n'est pas toujours tendre. Il faut savoir prendre des virages." Mais alors que faire une fois qu'on prend un premier virage ? Revenir sur le droit chemin sera-t-il simple ? Dans un cas comme dans l'autre, quel sera le prix à payer ?
Style limpide et propos intéressant.

Commenter  J’apprécie          244
Tahar Ben Jelloun,écrivain et poète marocain ,francophone, rend ici hommage à Praemoedya Ananta Toer, écrivain indonésien en résidence surveillée à Djakarta et interdit de publication .
Mourad ingénieur travaille dans un service du ministère de l'équipement en tant que responsable de la délivrance des permis de construire.Poste envié s'il en est mais qui ne lui permet pas de nourrir femme et enfants.Pourquoi, me demanderez-vous?Mourad est honnête, vertueux , ne se laisse pas corrompre ,n'accepte pas les enveloppes glissées dans les dossiers qu'il supervise.
Sa femme le traite de pauvre , de petit , de sous homme .et j'en passe
Entre les études de son fils aîné, l'asthme de sa fille et les cris de sa femme ,Mourad ne s'en sort plus , la lecture ,ses rêves éveillés ne suffisent plus ,un jour il accepte de se compromettre et tout commence à aller de travers
comment vivre en renonçant à tous ses principes , Mourad nous entraîne dans les méandres de sa conscience et de sa survie dans un pays où la corruption est une économie parallèle ancrée dans les moeurs et dont il sera difficile de se défaire
Tahar Ben Jelloun , nous dresse ici le portrait d'un pays qui est le sien et qu'il ne renie pas au contraire .Il brosse un tableau sans concession d'une société qui ressemble à beaucoup d'autres .Est ce seulement le cas des pays en voie de développement?à nous d'y réfléchir.
Le sujet est toujours d'actualité ,Tahar Ben Jelloun a le mérite de l'avoir dénoncé.J'ai été moins convaincue par l'écriture A mes yeux c'est plus un bon essai qu'un bon roman .
Commenter  J’apprécie          142
Mourad est un fonctionnaire honnête et intègre dans l'administration marocaine. Il est ingénieur et sa signature permet l'aboutissement de projets de construction. Une position qui attire les pattes graissées et les dessous de table. Mourad reste cependant fidèle à lui-même. Mais être intègre n'est pas toujours facile à vivre, surtout quand on vit dans un système totalement corrompu. Son maigre salaire de fonctionnaire lui permet à peine de faire vivre sa famille. Tous les jours il constate que même ses subordonnées vivent mieux que lui, eux ils acceptent l'argent de la corruption et ne se gênent point d'ironiser sur le train de vie minable de Mourad. de plus, une fois de retour le soir à son domicile conjugal, sa femme, Hlima, ne cesse de lui reprocher son salaire de misère. Elle aussi veut mener une belle vie et essaie de pousser son mari à la corruption. Un beau jour Mourad décide de changer de vie. Il finit par craquer et accepte un pot de vin. Puis bientôt il en arrive un deuxième. Dans un premier temps Mourad commence à bien vivre, il planifie un meilleur avenir pour ses enfants se rapproche de sa cousine aimée Najia, mais il se fait vite rattraper par ses remords. Que deux petits instants et Mourad a trahi les principes de toute une vie. Des remords il en a à un point qu'il en devient malade. Petit à petit il perd ses amis, mais pire que tout, deux mystérieux personnages semblent enquêter sur son compte. Mourad est soupçonné, il est traqué. On l'interroge. Ce petit dérapage se transforme en un immense calvaire pour le pauvre Mourad. Alors que tout ce qu'il désirait c'était faire et être comme tout le monde, être corrompu. Mais est-il donc si difficile d'entrer dans cette tribu?
222pages
Commenter  J’apprécie          10
J'ai adoré ce livre. Comme toujours chez Ben Jelloun : très bien écrit, prenant jusqu'au bout.
L'auteur nous raconte comment un marocain ingénieur dans un organisme public est petit à petit poussé vers la corruption. Lui qui se veut être un homme intègre et qui refuse d'intégrer la mécanique de la corruption, pourtant largement en vigueur au Maroc, va être mis sous pression pour "rentrer dans les clous".
C'est un livre très efficace pour dénoncer la corruption.
Je le recommande.
Commenter  J’apprécie          70
un homme droit qui n'accepte pas la corruption sous toutes ses formes mais s'aperçoit qu'il n'est pas gagnant de cette façon. La corruption est partout, tout le monde en profite sauf lui. Il se laisse tenter mais mal lui en pris. Un peu de redites et surtout pas de chapitres. Ca m'a dérangé dans ma lecture. Je m,attendais à beaucoup plus de ce livre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
La vie augmente. Elle ne nous demande pas notre avis. Il faut donc s’adapter. Tout le monde sait que la plupart des salaires sont symboliques. L’État le sait, comme il sait que l’intelligence humaine a des recours pour compenser les manques. Il ferme les yeux. Forcement, sinon ce sera la révolte. Les citoyens participent selon leurs possibilités à colmater les trous. C’est normal. C’est un consensus national, une course à l’équilibre. Le tout est de faire avec discrétion et si on peut avec élégance. C’est cela que j’appelle la souplesse. L’État devrait être reconnaissant à tous ces citoyens qui lui viennent en aide. Ce sont des gens comme vous qui assurent la stabilité et même la prospérité du pays. Je vous accorde que certains auteurs de l’économie du pays souffrent de cette pratique, je pense aux services de douanes, à la fiscalité…
Commenter  J’apprécie          150
Tiens, une voix en moi me murmure:"Citoyen pauvre,mais tu pourrais ne plus l'être.Ta condition est entre tes mains.Tu ne vas pas toute ta vie prendre ce foutu bus qui te jettera un jour dans une fosse commune!Réveille-toi, pense à l'avenir de tes enfants.Ce que tu appelles corruption n'est en fait qu'une forme subtile de récupération.Tout le monde s'arrange.Sois souple,mon vieux.La souplesse, c'est çà la vie....."
Commenter  J’apprécie          130
La vie augmente. Elle ne nous demande pas notre avis. Il faut donc s'adapter. Tout le monde sait que la plus part des salaires sont symboliques. L'Etat le sait, comme il sait que l'intelligence humaine a des recours pour compenser les manques. Il ferme les yeux. Forcément, sinon ce sera la révolte. (...) Le tout est de le faire avec discrétion et si on peut avec élégance. C'est cela j'appelle la souplesse.
Commenter  J’apprécie          50
Cependant, face aux corrupteurs, je n’ai jamais été timide. Toute ma fierté est là. Ma résistance a toujours été sans faille. Le fait de me trouver face à face avec un homme qui essaie de m’acheter me donnait force et courage. Je ne lui faisais pas de leçon de morale. Je me levais et le mettais à la porte de mon bureau sans dire un mot. L’homme partait à reculons et moi, sans perdre mon sang-froid, je me rasseyais et poursuivais mon travail. Ce fut ainsi que j’acquis la réputation de «l’homme de fer». Mais pour les autres j’étais «Grain de sable».
Commenter  J’apprécie          20
La pauvreté est parfois mauvaise conseillère. Elle pousse les gens à commettre des délits, à voler, à escroquer, à mentir.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Tahar Ben Jelloun (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Tahar Ben Jelloun vous présente son ouvrage "Les amants de Casablanca" aux éditions Gallimard. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2755520/tahar-ben-jelloun-les-amants-de-casablanca
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : marocVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (184) Voir plus



Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..