AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020347105
Éditeur : Seuil (09/03/2004)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Un destin funeste a voulu que Zina, l'héroïne de ce roman, soit conçue durant une nuit frappée de malédiction, " une nuit de l'erreur " durant laquelle il ne fallait rien concevoir.

Elle naîtra le jour de la mort de son grand-père. Ainsi ce qui devait être une fête fut un deuil. Frappée par le sort, maudite à jamais, elle sera une enfant, puis une femme en marge, celle par qui le malheur arrive.

Zina fera de la cruauté sa façon d'être ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bunee
  24 novembre 2009
je suis très déçue, car tandis que j'avais vraiment bien aimé, du même auteur, l'auberge des pauvres, je n'ai pas réussi à finir "la nuit de l'erreur", dont j'ai très péniblement parcouru les trois quarts, sans parvenir vraiment à entrer dans l'histoire.
zina n'a pas de chance elle est né la nuit où son grand-père est décédé le jour de sa naissance, et du coup elle est frappée d'un mauvais sort et est vouée à semer le malheur autour d'elle. Bien sûr c'est une très belle femme dont les hommes tombent tous amoureux. le récit se veut sensuel, charnel, capiteux, mais j'ai trouvé la narration excessivement lourde, et il m'a été impossible d'y accrocher.
Néanmoins si quelqu'un veut bien me convaincre que je suis passée à coté d'un monument de la littérature marocaine, je suis open.
Commenter  J’apprécie          120
DD78
  20 juillet 2013
Déception, voilà le mot qui résume bien ma lecture de ce roman.
Je m'attendais en fait à être plongée dans l'ambiance mystérieuse des mille et une nuits, avec ce je ne sais quoi de sensuel et d'oriental, et me voilà embarquée dans cette histoire pseudo-imaginaire, narrant la vie d'une femme qui n'existe pas, se vengeant des personnes qui l'ont violée (ou pas ??? ou sa mère???).
Tahar Ben Jelloun est aussi connu en tant que poète, mais quel manque de discernement et de gout dans une mer de fadeur et de platitude... Non, là je suis peut-être un peu trop méchante, car j'ai quand même lu le livre jusqu'au bout, m'intéressant tout de même au charme mystérieux de Zina, la femme aux yeux de cendres et au corps de jeune fille, mais cela s'arrêtera là !
Commenter  J’apprécie          20
zabeth55
  28 janvier 2012
conte où se mêlent sorcellerie, transe et folie, support à une réflexion sur le Maroc, la religion, le rôle d'écrivain.... c'est bien mais parfois un peu long
Commenter  J’apprécie          60
olivberne
  19 décembre 2012
Un beau roman, qui fait entrer dans une culture au coeur du Magrehb et qui permet de réfléchir au rôle de la femme au sein de la société et de la famille.
Malgré des qualités romanesques indéniables, j'avoue me souvenir d'une lecture longue et difficile, à la recherche d'un évenement, d'une surprise mais l'ensemble traînait en longueur.
Commenter  J’apprécie          40
SebastienFritsch
  11 novembre 2012
Des moments poignants, d''autres édifiants, par la violence de la société (et surtout des hommes) qui entourent la narratrice et par la difficulté qu'elle rencontre pour se faire sa place en tant que femme. Quelques passages "oniriques" dans lesquels se mêlent les légendes locales et les inventions d'une petite fille à l'imagination débordante. Mais malgré ces qualités et une très belle écriture, j'ai trouvé que ce roman s'étirait un peu en longueur... et je l'ai raccourci en l'abandonnant à la moitié.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
line70line70   18 mars 2011
Il avait fallu beaucoup de souffrance et de renoncement, il avait fallu ce voyage en lui-même et hors de lui-même pour comprendre qu'aimer c'est perdre, et perdre c'est donner sans rien attendre en retour.
Commenter  J’apprécie          40
lounahelali2019lounahelali2019   19 juillet 2019
" L'époque est triste , les hommes malfaisants,  les femmes obsédées par le plaisir , les mosquées se remplissent de jeunes gens violents ; l'époque est brutale , le chair est flasque , les corps se vendent aux enchères , le ciel se moque de nous , et nous , patiemment, nous faisons confiance au vent et aux mots . Je suis un marchand de mots , rien qu'un raconteur d'histoires , mais celle que j'aime m'a quitté , je ne suis rien , je sombre dans le silence , je me tais ."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lounahelali2019lounahelali2019   19 juillet 2019
- Pourquoi le théâtre ? lui demandé un jour Abid .
- Parce que , dans ce pays où soixante-cinq pour cent des gens ne savent ni lire ni écrire , le seul moyen de les toucher , c'est de leur parler directement . Le théâtre un excellent médiateur. J'ai envie de les faire rire , de les faire pleurer d'émotion , de leur dire des mots qui soulageraient leur misère et qui leur donneraient du courage pour se battre contre l'humiliation . Les gens adorent le spectacle .
C'est pour cela que la censure politique a toujours été vigilante dès qu'il s'agissait de scène théâtrale . Entre une comédie et un prêche politique , ils préfèrent la comédie .
Mais à l'époque , tout était difficile . Les autorités se mefiaient , les partis politiques ne se préoccupaient pas de culture . J'ai écris des pièces , mais que vaut un texte dans un tiroir , surtout quand sa raison d'être dit , joué , écouté ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Donna22Donna22   07 août 2013
Il ne pouvaient pas savoir que Tanger était une vieille dame aux joues peintes avec de la chaux vive, une femme pleine de malice et de ressource, tantôt une vamp des années trente, tantôt une femme d'intérieur, silencieuse et redoutable quand elle retirait son voile.
Commenter  J’apprécie          20
armand7000armand7000   22 novembre 2019
Il ne pouvaient pas savoir que Tanger était une vieille dame aux joues peintes avec de la chaux vive, une femme pleine de malice et de ressource, tantôt une vamp des années trente, tantôt une femme d'intérieur, silencieuse et redoutable quand elle retirait son voile
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Tahar Ben Jelloun (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Tahar BEN JELLOUN – Entretien avec Pierre Oster (France Culture, 1977) L’émission « Poésie ininterrompue », présentée par Pierre Oster, diffusée le 6 février 1977. Invité : le poète en personne.
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
105 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre