AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851812346
138 pages
Éditeur : L'Arche (13/06/1997)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :

La logique enseigne que rien n'est plus facile à digérer qu'une compote ou des tripes

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NievaNieva   25 décembre 2014
KANT — Tout ce
dont le contraire est faux
est vrai
FRIEDRICH — Je vous remercie de votre attention
KANT soudain au Steward — Est-ce qu'il y a ici des icebergs
LE STEWARD — Pas d'icebergs
monsieur le professeur Kant
Madame Kant chuchote quelque chose à l'oreille du Steward
KANT — Qui dit
que là
où l'on dit
qu'il n'y a pas d'iceberg
il n'y a pas d'iceberg
Pensez donc au Titanic
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Thomas Bernhard (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Bernhard
Thomas Bernhard (1931-1989) : Une vie, une oeuvre. Par Christine Lecerf et Franck Lilin. Diffusion sur France Culture le 20 juin 2009. Uniquement réalisée à partir d'archives de la voix de Thomas Bernhard, cette émission propose pour la première fois en France un autoportrait sonore du grand écrivain autrichien. Impitoyable et irrésistible, trivial et sublime, Thomas Bernhard y déploie tout son art de la conversation. Seul sur un banc dans un jardin public, s'entretenant avec un journaliste devant la porte de sa ferme, commentant en direct une corrida à Madrid ou lisant ses propres textes, Thomas Bernhard parle comme il écrit : de son enfance, de sa mère qui l'a laissé, des morts partout, de son sang pourri, de ses livres tumeurs, de l'Autriche où il a accroché son coeur, du grand théâtre universel, de la gigantesque tromperie, du caniche de Schopenhauer, des histoires qu'il dégomme dès qu'elles se forment, des phrases qu'il empile et démolit comme un enfant, du seul plaisir d'écrire, du mot qui s'illumine, rien de beau, rien d'entier, plus loin, toujours plus loin, sans la moindre pitié. Archives : Discours du prix Georg Büchner, (1970), ORF, 2003. Trois jours, (1970), portrait filmé par Ferry Radax, 1970. Monologue à Majorque (1981), entretiens avec Krista Fleischmann, Suhrkamp, 2008. L'origine, c'est moi, (1986), entretiens avec Krista Fleischmann, Suhrkamp, 2008. Thomas Bernhard, un souvenir, film de Krista Fleischmann, ZDF, 1990. Extraits lus par Thomas Bernhard : Les roses du désert, livret (1959), in Thomas Bernhard, Minerve, 2002. Est-ce une comédie, est-ce une tragédie ? (1967), in Amras et autres récits, Gallimard, 1987. Corrections (1975), Gallimard, 1978. Thèmes : Arts & Spectacles| Littérature Etrangère| Ironie| Thomas Bernhard
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
698 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre