AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782954209821
146 pages
Éditeur : Virginia Besson Robilliard (01/12/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Et si vous profitiez de ce temps des fêtes pour renouer avec la tradition des veillées ? Vous savez, celles où il faisait bon lire et partager de belles histoires au coin d’un réconfortant feu de cheminée, un bol de délicieux chocolat chaud à la main… Pile et Face sont deux orphelins, frère et sœurs et faux jumeaux de surcroit, qui ont été confiés à l’orphelinat Saint-Nicolas alors qu’ils n’avaient que trois mois. Alors qu’ils entrent à peine dans leur douzième anné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Melaniedesforges
  08 mars 2021
1. Ma lecture
A. Des histoires dans le récit
Déjà, la structure de ce roman est très originale et c'est vraiment ce que j'ai apprécié. En réalité, tu ne suis pas vraiment les péripéties de Face et Pile. Enfin, si, mais non… Je t'ai perdu ? OK, je m'explique : en fait Face et Pile se retrouvent propulsés dans un monde fait de contes. Pour s'en échapper, ils devront jouer un rôle dans chacune des histoires.
Donc sur le papier : Oui, tu suis les aventures des jumeaux puisqu'ils sont le fil rouge qui relie les histoires entre elles. Mais au final, leur rôle est assez léger et on en apprend bien + sur les personnages des différentes histoires que sur eux. Est-ce un problème ? Pas du tout ! Justement, j'ai beaucoup aimé ce point.
Peut-être que certains n'apprécieront pas cela et trouveront que ces deux enfants ne sont pas assez développés dans le récit, mais ce n'est clairement pas mon cas. L'intérêt de ce roman, c'est vraiment chacun des contes qui y est raconté, donc finalement, Face et Pile… Désolée les amis, je vous aime bien, mais à mes yeux vous n'êtes pas les stars de ce roman !
Avec les Orphelins de l'Avent, j'ai eu l'impression de retomber en enfance et de lire ces bouquins de Noël où tu enchainais les petites histoires, une par jour, jusqu'au jour sacré du réveillon ! L'effet est vraiment réussi, d'autant plus que les histoires ne sont pas enfantines et s'adressent à un public jeunesse voir jeune adulte. Bref, un super moyen de retomber dans l'enfance sans sombrer dans le gnangnan !
B. Un style maitrisé
Pour le coup, tu retrouves vraiment les codes des contes. Mais genre VRAIMENT ! Les tournures de phrase, le rythme, l'intrigue, les personnages… Tout est là. Et le coup de maitre de l'auteure, c'est de nous réunir tout cela sans jamais tomber dans le caricatural. Tu sais, parfois, à force de trop vouloir coller aux codes, tu ponds un truc artificiel à souhait et presque ridicule. Ici, pas du tout !
On y croit vraiment et à aucun moment on à l'impression que tout cela est forcé ou même codifié. Bref, tu te laisses porter par le récit et tu savoures.
Quand je disais que tu retrouves tous les codes, c'est que, bien entendu, tu as la princesse, le prince charmant, la malédiction ou le sort, la mauvaise belle-mère… Tout ça, tu l'as ! Et pourtant… et pourtant tu as une certaine forme de modernité puisque ce n'est pas le prince charmant qui sauve la demoiselle en détresse. Sans être pour autant ultra féministes, les héroïnes savent tout de même se dépatouiller toutes seules et c'est plutôt appréciable.
C. A lire à Noël… mais pas que !
Alors, l'intrigue de base (celle de Face et Pile) est franchement axée Noël. Cependant, ce n'est pas le cas des contes, qui finalement représentent une grosse partie du récit. Donc, oui, la meilleure période pour lire ce roman, c'est définitivement un soir d'hiver sous ton plaid. Mais, vois-tu, moi je l'ai lu en février (on est en Mars, je sais, mais je sors mes chroniques quand je veux, OK ?) et j'ai pas senti de décalage.
Et cette année, on a eu un mois de février chaud ! Enfin, en tout cas, il y avait du soleil et des oiseaux qui chantaient pendant que j'ai lu ce roman et j'en ai pas fait un AVC.
Je comprends le choix de l'auteure. de toute façon, la période de Noël fait vraiment partie de l'intrigue donc c'est normal d'axer la communication autour de ça. C'est juste vraiment dommage si un lecteur passe à côté de ce roman tout simplement parce qu'il pense que ce n'est pas la bonne période pour le lire !
2. L'après-lecture
Franchement, très bonne surprise ! Moi qui adore l'horreur, le trash etc… Bah ça faisait du bien cette petite parenthèse, d'autant + qu'il y a tout de même une petite part sombre. En fait, comme les contes de Grimms ou Andersen.
Pour ma part, c'est vraiment une lecture que j'ai appréciée et je ne lui ferai que ce reproche : trop court ! le roman est vraiment petit et l'auteure aurait pu aisément ajouter un ou deux autres contes. D'ailleurs, une suite est prévue ! A mes yeux, il faudrait d'autres histoires en + parce qu'on a pas envie de quitter la plume de l'auteure. C'est limite du sadisme de nous en offrir qu'un échantillon !
C'est bon. C'est décidé. Je vais monter une pétition pour que l'auteure rajoute des histoires dans chaque tome ! Non, + sérieusement, j'aurais adoré que le roman aille sur les 200 pages, MINIMUM. Il n'y a pas de longueur et on ne voit pas défiler les pages.
3. PÉPITE OU PAS PÉPITE ?
Oui, forcément, oui ! C'est un roman que je recommande vraiment pour un public pré-ado jusqu'à jeune adulte. Personnellement, je commence à quitter le public « jeune adulte » (la trentaine commence à me frôler du bout des doigts…) et j'ai tout de même vraiment apprécié. le travail d'un chroniqueur est de juger un roman en fonction du public ciblé et non de ses propres gouts. Bah, même en jugeant avec mes propres gouts, je peux dire que j'ai vraiment apprécié ce roman et ça aurait tout à fait pu être une lecture perso.
Bon, après dire qu'il correspond à un public 30-40ans… Là je dirais que ça dépend de tes gouts. Peut-être pas, sauf si, justement, tu recherches une certaine nostalgie de tes lectures d'enfance !
Lien : https://www.melaniedesforges..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coetseslivres
  29 janvier 2021
Nous sommes le 30 novembre 1918. Pile et Face, deux jumeaux de 12 ans, vivent dans un orphelinat.
Depuis quelque temps, ils font le même rêve toutes les nuits, au sujet d'un meuble qui se trouve dans le grenier. La curiosité l'emportant, ils finissent par y aller une nuit, alors que tout le monde dort. En ouvrant un des tiroirs, ils sont « happés » et se retrouvent dans un autre monde. Accueillis par une personne se nommant le Chroniqueur, ils apprennent que pour pouvoir retourner dans leur monde, ils vont devoir accomplir des missions. Ils vont avoir un rôle à jouer dans deux contes oubliés. S'ils font ce qui doit être fait, alors ils pourront retourner chez eux le matin de Noël…
*******
Le livre s'ouvre de manière très intrigante avec ces enfants et ce meuble mystérieux. On a envie de connaître la suite et de savoir ce qu'ils devront passer comme épreuves pour espérer rentrer à l'orphelinat.
Le « Chroniqueur » va alors raconter ces deux contes à la suite. Sympa à lire, moralisateurs (les vertus du travail et de la bonté) et avec de l'action. L'écriture est agréable, sans mots compliqués. Ils ne pourront que plaire aux enfants.
On retrouvera l'histoire des jumeaux à la fin des deux contes. Une fin heureuse bien sûr (mais je ne vous dit pas laquelle !), puisqu'il s'agit d'un livre jeunesse.
Deux histoires à l'intérieur d'une histoire ; j'ai beaucoup aimé cette idée assez originale. Tout comme l'est la présentation du début, où le Chroniqueur s'adresse directement au lecteur.
Juste un petit regret au sujet de Pile et Face : j'aurais aimé qu'ils soient plus présents dans les contes, surtout dans le deuxième. On ne sait pas trop quel rôle ils ont exactement à jouer dans ces contes, c'est dommage.
Un roman de 146 pages que l'ont pourrait qualifier de d'histoire de Noël, étant donné la période à laquelle elle se passe. Mais qui peut très bien se lire n'importe quand. Idéal pour le soir au moment du coucher des enfants, lue par les parents /grands-parents.
Je vous souhaite une bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VeroniqueHallier
  07 mars 2021
Moi qui ne suis pas attirée par les écrits joyeux, tendres… quelle n'a pas été ma surprise de me plonger dans ce dernier sans le lâcher jusqu'à le finir ? Il faut dire que l'histoire est belle, mignonne, attendrissante et, hop, d'un coup de plume, nous ramène en enfance… Vous savez, cette période quelque part regrettée ? Cette période où les préoccupations premières étaient bien souvent jeux et insouciance ?
Ici, tout laisse à croire que ce ne sera pas le cas pour nos deux protagonistes, les jumeaux Pile et Face. Deux bambins sympathiques de l'après guerre. Une période compliquée et musclée dans laquelle ils grandissent, au sein d'un orphelinat. Sauf que, cet orphelinat, il regorge de secrets, d'un secret… c'est donc au grenier de ce dernier que l'aventure commence et qu'on se plonge dans un monde aux histoires douces et sympathiques. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces contes, à traîner avec les deux jeunes au sein de forêts, de paysages mystérieux… Ambiance magique et intrigue originale.
Nous avons donc l'autrice qui se sépare de son narrateur. Ce dernier, fort sympathique, nous explique qui il est et comment les deux enfants vont pouvoir profiter d'un bon voyage durant le mois de décembre. Oui oui, ce mois de l'Avent. Transposés dans un calendrier, ils auront des aventures et une quête à mener à bien pour pouvoir reprendre le rythme de leur vie.
La plume est fluide et assez proche de celles que l'on trouve justement dans les contes. Des histoires de princes et de princesses (mais pas que !) et ce ton prenant de l'aventure et des épopées. Cet écrit, il est au top pour une aventure rigolote et pleine d'entrain pour les enfants, vraiment. Nous avons là une histoire dans l'histoire (voire deux dans une autre… mais ne nous perdons pas).
D'abord, l'histoire de ces deux jeunes qui vont se faire « prisonniers du calendrier ». Une fois fait, nous vivons avec eux les défis qu'ils vont devoir relever pour en sortir. Enfin, nous reviendrons dans la « vraie vie » et feront un bout de chemin avec eux le temps que le livre s'arrête. Une fois encore, le plus important ici n'est pas tant la chute, mais le chemin pris pendant l'intrigue. Nous ne saurons pas grand chose de nos protagonistes, au final… mis à part le fait qu'ils se sont soustraits à des pièges potentiels et aidé des personnages de contes à vivre leur vie et avoir leur happy ending. Au final, le choix de l'autrice à ne pas trop en révéler sur eux est très intéressant et montre à quel point leur nom, leur situation… importent peu : ce qui importe, ce sont les « leçons retenues ». Un enfant ne naît pas méchant ou raciste ou méfiant… c'est sa route qui va le conditionner, et ici, la route est parfois longue, parfois belle, mais elle est toujours mignonne et empreinte de poésie. Une belle façon de dire qu'on ne sème que ce qu'on récolte (parfois plus) et que la bienveillance doit être au rdv. Ces jeunes sont donc touchants et emplis d'une vitalité qui les rend mutins et courageux. Ce fut un réel plaisir de voyager à leur coté pendant ces quelques heures.
Bref, je ne peux pas vraiment en dire plus parce que l'histoire ne s'y prête pas, mais si vous souhaitez vous évader un peu de ces temps quelque peu moroses, prendre une dose de magie et de poésie même si ce n'est plus noël, passer quelques pages de pure mélancolie… n'hésitez pas, ce livre est vraiment fait pour vous.
Retournée au sein des contes de ma jeunesse, je me suis évadée quelque peu, oubliant covid… pour penser princesse et bonheur que je dis souvent futile. Sachez le donc, le futile, parfois, ça fait du bien !
En remerciant l'autrice pour sa plume légère et ses bonne intentions, je m'en vais me faire un thé de noël avec plein d'épices… qui vont me transporter quelques minutes encore dans ce joyeux conte…
Bonnes lectures à tous !
Lien : https://jetdemot.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
charlieRV
  24 février 2021
Résumé : Pile et Face sont deux orphelins, frère et soeurs et faux jumeaux, qui ont été confiés à l'orphelinat Saint-Nicolas alors qu'ils n'avaient que trois mois. Alors qu'ils entrent à peine dans leur douzième année et que la grande guerre de 14-18 vient tout juste de prendre fin, un rêve récurrent les conduits dans une aventure au-delà du monde réel et de ses frontières. Leur destinée extraordinaire les entraîne dans l'univers du Chroniqueur où une course contre la montre les attend et où ils vont trouver que le temps qui leur est imparti est bien trop court. S'ils ne sortent pas du piège où ils ont été attirés avant que minuit sonne le vingt-quatrième jour de décembre, ils y resteront coincés pour toujours.
On suit les aventures de deux orphelins, Pile et Face, qui vont se retrouver coincés dans le Calendrier et dans le Royaume des contes oubliés. Ils vont alors faire la connaissance du Chroniqueur. Ce dernier va leur expliquer que quelqu'un les a piégés pour qu'ils se retrouvent dans le Calendrier. Pour en sortir, ils devront intégrer des contes oubliés et endosser des personnages, tout en suivant l'histoire afin de raviver le souvenir du conte oublié.

C'est une histoire idéale pour les enfants. J'ai adoré les deux contes qui m'ont fait retomber en enfance. J'ai même été frustrée qu'il n'y en ait que deux, j'en aurais voulu plus. J'ai appris qu'il y avait un second tome, ce qui est intéressant, car je me demande qui est sorti du Calendrier quand les deux enfants y sont entrés ^^ Bref, j'ai encore beaucoup d'interrogations.
Par contre, je n'ai pas pu vraiment m'attacher aux deux enfants, car les contes prennent plus de place dans ce roman. J'ai aimé le style du Chroniqueur.
La couverture est juste magnifique :)
Une bonne histoire à lire pendant les périodes de fêtes, autour d'un bon feu et en famille. Merci à l'auteure pour ce SP.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
adelineetpatrice
  24 décembre 2020

Nous sommes ici en présence d'un roman "à tiroirs" (avec des histoires dans l'histoire).
En effet, nous suivons le Chroniqueur (un "personnage" que j'ai adoré d'emblée) qui nous raconte l'histoire de Pile et Face, des jumeaux orphelins de 12 ans pendant la 1ère guerre mondiale, qui nous font vivre des contes.
J'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé les deux contes narrés, ils m'ont replongé dans les plaisirs d'enfant, de Noël ou non. Ils sont, je trouve, vraiment très très bien écrits, nous sommes immédiatement plongé dans l'ambiance château, magie, forêt et mystère. La morale y est présente, tout comme la bienveillance et la non violence. Ils n'ont pas de lien entre eux mais se lisent très bien.
Toutefois, j'ai un peu moins compris la mise en scène des jumeaux qui n'interviennent pas réellement dans les contes, et qui ne servent qu'à les raconter.
Il m'a manqué une vraie intervention de pile et face dans les histoires. Il n'y a pas "d'aventure" pour sortir de ce meuble où ils sont enfermés.
A noter : le découpage du livre en 24 chapitres pour rester dans l'ambiance de Noël, et la suite des histoires à venir dans un tome 2 que je lirais avec plaisir.
En résumé : un livre très bien écrit, que vous pouvez lire avec vos enfants dès 8 ans, où il m'a manqué juste un peu de liant entre les "tiroirs".
Une plume à dévorer au coin du feu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ReaderOtterReaderOtter   25 décembre 2020
Soudain, ils trouvèrent ce qui les avait attirés jusqu’ici : un vieux cabinet à tiroirs recouvert de poussière. C’était une jolie pièce de menuiserie qui possédait 24 tiroirs en tout, chacun représenté par une petite porte peinte et ouvragée, toutes différentes de leurs voisines.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1194 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..