AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290154618
Éditeur : J'ai Lu (20/06/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Une fougue adolescente sert ici une poésie qui refuse toute limite. Souvent révoltés, toujours ivres de liberté, les vers de Rimbaud résonnent d'une intensité inédite. Tendre, drôle, mordant, le poète aux semelles de vent va de fulgurances en ruptures, fait voler en éclat toutes les conventions et ouvre ainsi la voie, de manière magistrale, à la poésie moderne.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Derfuchs
  04 juin 2020
Allez, allez, courons, courons, on déconfine et on ouvre les cafés tapageurs aux lustres éclatants et si d'aventure il y a des tilleuls verts sur votre promenade, alors, peut-être soufflera à vos oreilles quelques uns des poèmes de ce petit recueil fort agréable au coeur, aux yeux et à l'âme.
Ah! poésie quand tu nous tient et pour peu que rangeant les bibliothèques comme on lessive sa cuisine, oublié de chacun mais retrouvé comme protégé, ce recueil de poèmes vous (r)ouvre ses trésors, le passionné retrouvera sa bohème au détour d'une phrase ou d'un double quatrain.
Les poèmes usés par la lecture trop souvent appliquée à ces pages chéries, ce cahier ira, tout naturellement, s'installer à côté d'autres livres fripés mais aussi beaux dehors qu'ils le sont dedans.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          230
Kenehan
  01 mars 2020
Court recueil en deux parties et 22 poèmes, il est une excellente entrée en matière pour découvrir la poésie de Rimbaud.
En plus de retrouver le fameux "Dormeur du val", j'ai eu le plaisir de découvrir de nouveaux poèmes comme "Ophélie", "Rêvé pour l'hiver" et "Ma bohème" que j'ai tout de suite adoré.
Pour d'autres, le ressenti n'aura pas été aussi concluant mais la lecture reste intéressante, ne serait-ce que pour ma culture personnelle.
J'en retiendrais une plume parfois drôle, voire coquine, et parfois militante et critique. Je suis curieux d'en découvrir plus dans un futur proche !
Commenter  J’apprécie          50
Guillaume42
  24 février 2018
Les Cahiers de Douai est un livre de recueil (peut-être partiel) des poésies écrits par Arthur RIMBAUD, auteur de la fin du XIXème siècle. Au programme, beaucoup de ces poésies sont sur le thème de l'amour. En bonus, des informations vous sont données telle que la biographie de cet auteur, le contexte littéraire de ses poésies et bien d'autres informations qui seront complémentaires et qui peuvent vous y'intéressés.
J'ai trouvé un très beau style d'écriture mais ce même style reste très difficile à comprendre entièrement (j'ai donc compris que l'essentiel), c'est pourquoi je déconseille ce livre à tous ceux-qui ne sont pas encore rentré dans un lycée, qui risque de ne rien y'comprendre à ces belles poésies de RIMBAUD.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DerfuchsDerfuchs   04 juin 2020
Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, -- heureux comme avec une femme.

Sensation
Commenter  J’apprécie          100
KenehanKenehan   29 février 2020
Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
– Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
KenehanKenehan   17 janvier 2020
Moi, je suis, débraillé comme un étudiant
Sous les marronniers verts les alertes fillettes :
Elles le savent bien ; et tournent en riant,
Vers moi, leurs yeux tout pleins de choses indiscrètes.

Je ne dis pas un mot : je regarde toujours
La chair de leurs cous blancs brodés de mèches folles :
Je suis, sous le corsage et les frêles atours,
Le dos divin après la courbe des épaules.

J’ai bientôt déniché la bottine, le bas…
Je reconstruis les corps, brûlé de belles fièvres.
Elles me trouvent drôle et se parlent tout bas…
Et je sens les baisers qui me viennent aux lèvres…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KenehanKenehan   17 janvier 2020
L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’oeil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou…

Et tu me diras : » Cherche ! » en inclinant la tête,
– Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
– Qui voyage beaucoup…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Guillaume42Guillaume42   24 février 2018
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
Commenter  J’apprécie          21

autres livres classés : charleroiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
861 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre