AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782700301588
89 pages
Éditeur : Editions Arthaud (14/05/2008)
3.88/5   4 notes
Résumé :

Je voulais les débuts de la vie avec Les mots le début des mots dans ma vie j'avais vingt ans je voulais écrire le plus beau des poèmes. Rimbaud avait déjà fait Le boulot.

Alors j'ai fracassé la vie. Je voulais le jus. Le jus divin. Celui qui donne des ailes aux mots. Jamais découragé. C'est trop beau les mots. C'est trop fou. Les années ont passé. J'ai vécu l'attente du génie. Jamais venu.

Juste une fleur a poussé en moi.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
cicou45
  08 décembre 2012
Des phrases parfois sans queue ni tête, jetées sur le papier afin d'exprimer le bonheur, la vie trop courte, te temps qui manque mais une fois encore, et surtout l'amour.
Dans le texte qui se trouve au milieu de ces poèmes, il est question d'un homme -ce que l'on pourrait appeler un homme à femme- mais qui peut-être pour la première fois de sa vie, tombe amoureux et en souffre car cet amour n'est probablement pas réciproque.
Le DVD inclus dans cet ouvrage n'a sûrement aucun rapport avec le livre (je dis sûrement car je ne l'ai pas encore vu, impatient que j'étais de lire la prose (eh oui, bien qu'il s'agisse de poèmes, ceux-ci sont écrits en prose) de Richard Bohringer. Un ouvrage illustré par des dessins humoristiques de l'auteur lui-même ! A découvrir, lire, observer et regarder !
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Chrisdu26Chrisdu26   24 mai 2021
Femme nue marbre nonchalant
Un noyé joue de l’accordéon bandéon
Un chien fume pensif
Elle lève les bras remonte ses cheveux
mangue religieuse
Elle me balafre de son violet intime
S’écartèle souriante
et mon amarre terrestre
vient s’attacher à son ventre
le chien s’enfuit choqué
Le noyé coule et ses yeux de lune
disparaissent en tremblant
Commenter  J’apprécie          20
Chrisdu26Chrisdu26   24 mai 2021
C’est dire comme j’ai de la peine
Si je ne souris plus
c’est que tu fus trop cruelle
hier aujourd’hui et sûrement demain
Ainsi vont nos sentiments
Comme dans une auto décapotable
ou le scintillement éphémère
Commenter  J’apprécie          20
PinceauPinceau   18 avril 2016
Il élimine coupeur de tête, la sienne, dans les couloirs sombres de l'hôpital,où les rats courent après le chariot de l'infirme, bouffeur de yaourt qui dégouline de morphine, poison lent qui veut lui bouffer la cervelle, avec des cauchemars d'architecte, des tours métalliques criant sous le vent, la pluie.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   14 juin 2014
Il y avait tellement de monde en moi, d'humain croisé, raté parce que c'était pas le jour et tu te rajoutes une gamelle en te disant que tu t'étais levé con et qu'il y avait de fortes chances que tu te recouches aussi con.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   14 juin 2014
Alors j'ai fracassé la vie. Je voulais le jus. Le jus divin. Celui qui donne des ailes aux mots. C'est trop beau les mots. C'est trop fou.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Richard Bohringer (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Bohringer
SMEP 2016 - Richard Bohringer
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre