AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B00O6ZWF44
(04/10/2014)
3.93/5   14 notes
Résumé :
Premier opus d'une saga historique mettant en scène un couple d'enquêteurs.
Louis XI règne depuis deux ans et déjà des troubles agitent le royaume. Trois paysannes disparaissent dans une forêt enneigée. Deux jours plus tard, c’est une famille entière qui est sauvagement massacrée…
Mais qui est donc ce Thomas Russ ?
A la fin de la guerre de cent ans, défaits par Charles VII, les anglais établis à Bordeaux durent s'exiler. Le père anglais et la mè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Zaureole
  16 juillet 2015
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ce livre. Ça change beaucoup de mes lectures actuelle!
Avec ce livre, le lecteur fais un bon en arrière de quelque années. On plonge en plein coeur de l'histoire et du règne de Louis XI. Ce n'est pas une époque qui me fascine beaucoup et je me souviens de mes cours d'histoires sur ce temps la qui m'ennuyait un peu, et bien le roman m'a emballée. On est très loin du livre purement historique voulant mettre en avant le temps où les rois et les églises étaient au pouvoir.
J'ai eu un peu de mal au début, surtout avec les personnages et les changements de points de vue tout au début du récit. Ces changements ne sont qu'au début ce qui est pas si dérangeant que cela au final. J'ai pensé que j'allais être perdue, mais pas du tout! Je suis assez vite rentrée dans l'histoire lorsque la disparition de trois jeunes femmes survient près du Pontet.
Les personnages sont bien trouvé et très travaillé. Aucun détail est laissé au hasard.
Il y a bien sur Thomas, personnage principal de cette histoire.
Thomas est jeune, aventureux et un bon enquêteur. Il protège ceux qu'il aime coûte que coûte et se bat pour ce qui lui semble être juste. Il a du charme bien entendu pour vous jeunes femmes ;) Il est vrai, parfois un peu naïf mais quand la politique se mêle à l'équation, qui ne le serait pas?
Paula ou Paul, est le personnage qui m'a le plus fasciné. Peut être est ce aussi dû à sa particularité. C'est une personne qui dit se qu'elle pense, très franche et directe dans ses paroles. j'ai aimé ce côté jeune insouciant mais fais pour l'aventure. Parfois insouciant, ‘est un personnage auquel on s'attache.
Après, comme dans toute histoires, il y a le personnages que je n'aime pas (frère Étienne, Messire Montignac, l'Archevêque…). Toutefois, il y a bien entendu de personnages qui remonte ce niveau de fourberies et de noirceur. Il me semble que de ce temps, l'Église était pas mal corrompue et fourbes. On peut le voir dans ce livre. La plupart des personnages de l'Église m'ont déplu mais est ci étonnant? Bien sur, père Francis est une exception! :)
Ce qui m'a agréablement surprise c'est ce côté police / thriller de l'histoire. Je pensais me retrouvais avec une histoire très historique. La couverture peut induire le lecteur en erreur. Il en est de même pour le titre. Et bien, parfois, il ne faut pas se fier à sa première impression. Je suis heureuse de ne pas en avoir tenue compte et d'avoir commencé la lecture!
Ce que j'aime bien dans ce livre c'est l'écriture. Elle parait un peu complexe au début mais l'auteur écrit dans le style de l'époque. Il utilise un vocabulaire spécifique à celle-ci. Pour les mots compliqués et aujourd'hui oublié de notre langage, il y a un lexique à la fin du livre permettant au lecteur de comprendre les termes utilisés.
Je me suis très vite laissée prendre par l'intrigue et le suspens de l'histoire. Celle ci est bien ficelé. On se prend bien vite au jeu et certains personnages se font plus appréciés que d'autres. On avance dans l'histoire, intrigué par ce qui va arriver aux personnages. je me suis moi même demandé où étaient passés ses 3 femmes et ce qu'i pouvait bien leur être arrivé.
L'intrigue est bien ficelé et agencé. Quand le lecteur pense que tout est fini et que les événements rentre dans l'ordre, d'autres éléments viennent perturber cet équilibre et tout remettre en question. Tant de questions reste sans réponse pendant un long moment et j'en suis venue à m'en poser moi même, voir autant que les personnages!
Il y a de la recherche tant l'intrigue est complexe. Je comprend mieux le début en découvrant la fin (ce qui est plutôt bon signe ;P).
Derrière l'intrigue et le suspens que maintien l'auteur tout du long du livre, il y a une histoire d'amour. Celle ci n'est pas au coeur du récit mais amener parfois de manière subtile ou camouflée derrière des paroles échangés. J'ai trouvé cela agréable surtout dont c'est amené au lecteur. On se doute de ce que peuvent ressentir les deux personnages, c'est plus que de l'attirance. Pour autant, celle ci est "subtile".
Il y a peu de confrontation et dialogue direct sur les sentiments des deux jeunes adultes. L'auteur respecte le statut et la situation dans lequel se trouve les protagonistes. Cela amène un peu de gaieté à l'histoire et par moment, j'ai rit.
Il y a beaucoup de mystères et quand l'un est dénoué, un nouveau apparait. Il y a un bon rythme avec de moments plus calmes et de l'actions. L'histoire est faite de rebondissements ce qui fait que le lecteur ne s'ennuie pas.
J'ai pu découvrir une époque qui m'étais bien inconnue. le temps d'un histoire, j'ai eu l'impression de vivre dans ce temps bien loin du notre. Je me suis mises à la place des personnages.
Pour tout avouer, je ne pensais pas que ce livre me plairait autant et que je rentrerais dans l'histoire. C'est une histoire pleine de fraîcheur dans les deux sens du terme. Il est bien entendu question de la saison hivernale et de la présence de la neige mais aussi de l'époque. C'est une histoire originale de fait qu'elle ne se déroule pas a notre époque.
L'histoire pourrait s'arrêter là comme elle pourrait bien continuer. J'ai été prise par ce livre qui a été à la hauteur de mes attentes.
Pour ceux qui aime le genre thriller historique en faisant un bond dans le temps, ce livre est très agréable et rafraichissant sur bien des points.
C'est une très belle découverte et je remercie l'auteur pour m'avoir fais confiance de lire son livre!
Lien : http://sur-la-route-de-nos-l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
polacrit
  11 décembre 2018
Intrigue élaborée et cohérente, enclose dans la situation politique complexe de l'Aquitaine et de sa capitale Bordeaux, dix années après la fin de la Guerre de Cent Ans: les nostalgiques de la souveraineté anglaise qui avait multiplié les chartes d'exonération de taxes afin de favoriser les échanges commerciaux, se heurtant aux fidèles du défunt roi Charles VII auxquels son fils et successeur Louis XI ne pardonne pas leur soutien indéfectible à son père, avec lequel il avait entretenu un conflit plus ou moins latent.
Un mystérieux pèlerin, âgé et souffreteux, soudain métamorphosé en fringuant chevalier rend visite à La Fréchou. Qu'est-il venu chercher? Qu'est cette pierre qui semble fortement l'intéresser? Tandis que frère Etienne, mandataire de l'abbé de Sainte-Croix, s'enquiert du neveu de Sir Ashley qui semblait avoir résolu le problème de la fabrication du verre le plus pur, le jeune homme étant le seul qui pourrait se souvenir du secret de son oncle.
Par une nuit d'hiver, trois paysannes disparaissent dans la forêt attenante au Pontet, village appartenant à Thomas Rus, sur la route de Compostelle. le jeune homme, mandaté par son oncle, jurat de Bordeaux et prévôt de la comté d'Ornon, mène l'enquête. Mais l'affaire est grave: les villageois du Pontet, jalousés par leurs voisins, sont accusés de sorcellerie. Thomas, aidé de son fidèle ami Paul, parviendra-t-il à conjurer les forces diaboliques, menées par le redoutable Montignac, qui ont juré sa perte?
Mystères et diableries sous Louis XI: Les loups du Pontet est paru en 2014. le style est soigné, le vocabulaire choisi: "Dissimulés de la Fréchou par la taillis de ses épais sourcils, les yeux du pèlerin brillèrent d'une vivacité et d'une lueur bien peu en accord avec l'aspect souffreteux du vieillard grelottant, le menton affaissé sur la poitrine. Immobile, il fouilla la pénombre du regard à la recherche de ce qu'il était en fait venu chercher là." (Page 6).
La présentation du roman est tout aussi soignée avec un préambule historique précisant le contexte de l'époque à laquelle se passe l'histoire. Les scènes d'action sont crédibles et bien construites: "Se retournant à demi, il vit le cercle rapide d'un gourdin destiné à sa nuque. du bras, il dévia la trajectoire, finissant de faire face au danger. Poussant un grognement sous la douleur qui traversait son avant-bras, il réussit pourtant à désarmer son adversaire avant même que celui-ci eût fini son geste, l'envoyant rouler dans la vase. Il découvrit alors les deux autres compères qui s'apprêtaient à fondre sur lui, pareillement armés d'impressionnants gourdins, à la mesure de leurs imposants propriétaires." (Page 123).
Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SuzanneMarty
  09 octobre 2017
Hiver 1464. Un soir de neige, trois paysannes disparaissent mystérieusement sur le chemin de Compostelle non loin du village du Pontet, situé dans la périphérie de Bordeaux. Enlèvement, assassinat, oeuvre de loups-garous, complot politique ? Thomas Russ et son ami Paul - jeune homme à l'allure ambiguë - enquêtent sur ces disparitions aux nombreuses ramifications. Bien malin celui qui devinera la fin de l'histoire…
Étant moi-même auteure indépendante, j'entendais parler des livres d'Alain Bosc depuis quelque temps, ce qui a fini par piquer ma curiosité. Son polar sous Louis XI sans police scientifique, effets spéciaux ou psychopathes de tout poil m'a fait passer un très bon moment de lecture. Je me suis immergée avec curiosité dans cette époque rarement abordée dans les romans et les films. le contexte historique de la région Aquitaine est très bien exposé. Les décors et la vie de l'époque sont bien rendus. L'intrigue est passionnante. La plume d'Alain Bosc est agréable et fluide. Je suis arrivée à la fin de l'histoire à regret et ne manquerai pas de lire la suite. Un auteur indé à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
merryfantasy
  12 juillet 2015
Avant toute chose, je souhaite remercier l'auteur, Alain Bosc, pour m'avoir permis de découvrir ce roman. Mais je ne vais pas mentir : ma chronique sera assez mitigée. Toutefois, cela est plus dû à mon manque d'affinités avec ce que j'y ai lu, qu'à la qualité du roman.
Le début du roman ne pas vraiment aidée à me mettre dans le bain. Même si l'auteur m'avait prévenue, je me suis retrouvée à lire énormément de détails concernant les lieux, le temps (c'est un thriller médiéval, rappelons-le), et les personnages, assez nombreux tout de même. L'intrigue a donc eu du mal à arriver et ma patience a été ébranlée. Il a fallu attendre le second quart du livre pour que cela bouge un peu. Simplement voilà, je n'ai pas été "dedans".
Pourtant ce roman présente des qualités indéniables. L'atmosphère de l'époque est bien retranscrite (toutefois, j'en ai eu l'impression) : j'ai eu le sentiment d'être vraiment dans une époque médiévale, un monde où le fantastique n'est pas si loin, avec l'évocation de la sorcellerie et la présence des loups-garous. C'était assez atypique et peu commun à lire, surtout que cela restait ancré dans une certaine réalité.
L'intrigue, quant à elle, se tient. Les meurtres s'enchaînent et l'enquête est crédible. On suit Thomas lors de ses investigations et l'on s'interroge, tout comme lui. Tout cela est de plus relaté par un style fluide et agréable qui permet de nous faire tourner les pages relativement rapidement.
Mais malgré la qualité du récit, je n'ai pas su y trouver mon bonheur. Je suis restée détachée, sans vraiment savourer. Je n'ai pas été émue par ce style et cette époque, car je pense ne pas rechercher ce genre de sensations. Ainsi, je vous invite à lire des chroniques de personnes qui ont aimé, voire adoré, ce roman, car je sais qu'il y en a beaucoup. J'ai le sentiment que pour les amoureux de thrillers médiévaux, c'est un roman à lire.
Lien : http://mes-reves-eveilles.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virginy
  18 juin 2015
Un polar historique, sous Louis XI, en pays bordelais, dans une région, l'Aquitaine, tour à tour française, anglaise, puis à nouveau française après les terribles conflits de la guerre de Cent Ans. L'auteur a su montrer les désastres que ces affrontements ont eu sur les campagnes bordelaises, en choisissant de raconter, entre autre, la résurrection d'un village grâce à un homme juste, Thomas Russ, et son oncle Aymon Tullier. On oscille entre légendes et croyances d'un autre temps, mystères, complots, alchimie, hérésie et convoitises. Ici, comme de tout temps, l'honnêteté n'est pas toujours signe de richesse, loin de là. Les plus fourbes sont rarement les plus pauvres.
Nous suivons donc Thomas Russ et son « assistant » Paul dans leur enquête, tentant de découvrir ce qui a pu arriver à trois femmes disparues et de punir les coupables de l'assassinat d'une famille d'aubergistes. Qui peut donc tant en vouloir au petit village sans histoire du Pontet?
Alain Bosc nous emmène au XVème siècle de très agréable manière. J'avais l'impression de chevaucher aux côtés de Thomas, de me faufiler dans l'ombre d'un mur, de sentir les feuilles craquer sous mes pas, l'écriture étant simple mais très évocatrice. L'auteur a su rendre les hiérarchies de ces temps féodaux, qui ne sont pas toujours faciles à comprendre pour des personnes du XXeme voire du XXIeme siècle.
En dehors du sympathique et enrichissant voyage dans le temps, l'enquête est également bien menée, avec de fausses pistes, des indices déposés ça et là l'air de rien, jusqu'au dénouement. Une atmosphère prenante, un style qui nous transporte, un support numérique visuellement agréable. le tout a été travaillé sérieusement. Un petit bijou d'auto-édition!
Lien : https://deslivresdesfilsetun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
polacritpolacrit   11 décembre 2018
A lui qui avait déjà si souvent traîné ses bottes dans des ports étrangers, il apparut soudain clairement que la communauté des marchands, réunie par les sillages des bateaux creusant l'Atlantique et la Mer du nord formait une sorte de nation en elle-même, régie par des préoccupations et des règles bien au-delà de celles des états.
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   11 décembre 2018
..et si les paysans étaient encore convaincus de l'existence du monstre, ce n'était que pour donner un visage à leurs angoisses, une silhouette sombre, fugitive, puissante et cruelle, à la mesure des peurs créées par leur isolement et leur vulnérabilité.
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   11 décembre 2018
Voulez-vous savoir, Messire Gauriac, ce qui m'étonne le plus chez ces pauvres gens? C'est de les voir courber l'échine devant des gens comme vous! Il faut que leur dégoût du combat pour le pouvoir soit bien grand pour qu'ils y consentent!
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   19 janvier 2019
Fouetté, brûlé aux fers, les os broyés, qui n'avouerait pas avoir participé à un sabbat?Qui ne dénoncerait pas le village entier si c'était possible pour éviter de mourir brûlé vif?
Commenter  J’apprécie          00
polacritpolacrit   11 décembre 2018
Fouetté, brûlé aux fers, les os broyés, qui n'avouerait pas avoir participé à un sabbat?Qui ne dénoncerait pas le village entier si c'était possible pour éviter de mourir brûlé vif
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : policier historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..