AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782746744769
225 pages
Éditeur : Autrement (04/01/2017)
3.83/5   6 notes
Résumé :

À 20 ans, on l’appelle « l’émir des Buttes-Chaumont ». Intimement lié à la filière française d’Al-Qaida, il devient le mentor des frères Kouachi.

- Comment ce jeune homme timide est-il devenu une des têtes pensantes du djihadisme français ?
- Par quels détours est-il finalement parvenu à se libérer du fanatisme religieux ?

Aujourd’hui, pour la première fois, Farid Benyettou raconte son engagement djihadiste et le long ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   02 février 2017
De nombreux journalistes n'arrivaient pourtant pas à comprendre que changer le nom et la voix du jeune ne garantissait pas son anonymat. Daech reconnaît ses recrues à leur histoire : celui qui a refusé de se marier, celui qui a refusé de combattre, etc. Face à notre refus de communiquer, de fausses informations circulaient, rebondissaient sur les réseaux sociaux et étaient reprises par les médias sur le net, sans qu'aucune affirmation ne soit documentée ou étayée. À peu près à la même époque, Mediapart annonçait que nous refusions de répondre à Farid Benyettou alors que nous étions en plein travail avec lui. Non seulement nous lui avons répondu, mais nous l'avons embauché ! Certaines querelles politiques se sont également jouées sur notre nom. La sénatrice de l'opposition UDI, Nathalie Goulet, ne nous ménageait pas non plus : alors que notre protocole de sécurité nous interdisait de nous réunir à la même adresse deux jours de suite, elle nous reprochait de ne pas avoir de bureau et une adresse bien identifiée... Alors qu'un comité interministériel contrôlait tous nos faits et gestes chaque mois, elle racontait partout que nous détournions des fonds publics sans aucun résultat...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   02 février 2017
La France est bouleversée non seulement par la mort des victimes des odieux attentats sur son sol depuis mars 2012, mais aussi par le nombre de jeunes Français qui, quelles que soient leurs origines, adhèrent à l'idéologie djihadiste. Constater que de plus en plus de jeunes socialisés à l'école de la République cherchent à rejoindre les rangs de Daech déstabilise le pays. Découvrir que certains jeunes (de 12 à 30 ans), auparavant décrits comme «sans histoire», sont heureux à chaque attentat sur le territoire français, nous glace tous d'effroi. À l'époque de la suprématie d'Al-Qaida, ce mouvement paraissait plus éloigné et circonscrit. Ses membres s'attaquaient d'abord aux gouvernements qu'ils considéraient comme impies, et à ceux qui les servaient : militaires, policiers, politiques... Depuis que Daech a planté son drapeau en Irak et en Syrie en juin 2014, tous les commentateurs constatent que son influence s'accroît. Et «ces nouveaux djihadistes» considèrent que les simples citoyens sont complices de leurs gouvernements dans la mesure où ils paient des impôts et obéissent à des lois humaines. Les assassinats se multiplient au nom de Dieu de manière de plus en plus diversifiée et terrifiante, allant d'une cible isolée mais symbolique à la foule anonyme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   02 février 2017
Farid Benyettou m'a contactée un peu avant les attentats de novembre 2015 à Paris, en proposant de m'aider à compléter la compréhension du processus de radicalisation djihadiste. Il s'agissait d'une période où l'on essayait de communiquer le moins possible sur la déradicalisation, afin d'éviter que Daech ne s'adapte à nos avancées en la matière. Cela agaçait certains journalistes qui, du coup, nous attaquaient frontalement sous différents prétextes. Ils voulaient fournir le scoop au grand public terrorisé, qui perdait ses repères. Nous avons refusé de participer à ce qui est devenu une «téléréalité du djihadisme», qu'elle soit relayée par les journaux d'informations en continu ou les réseaux sociaux. Dans une phase où personne n'avait de recul, il était fondamental de travailler humblement, de ne pas exposer les courageuses familles ayant fait confiance au CPDSI, de protéger leur anonymat et la confidentialité de leur situation. Et si c'était à refaire, nous le referions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Dounia Bouzar (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dounia Bouzar
Payot - Marque Page - Dounia Bouzar - Ma meilleure amie s'est fait embrigader
autres livres classés : embrigadementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ma meilleure amie s'est fait embrigader

Comment s’appellent les deux personnages principales ?

Lise et Clara
Sarah et Camille
Lise et Sarah
Clara et Camille

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Ma meilleure amie s'est fait embrigader de Dounia BouzarCréer un quiz sur ce livre