AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Son espionne royale tome 10 sur 12

Blandine Longre (Traducteur)
EAN : 9782221255247
396 pages
Robert Laffont (06/10/2022)
4.14/5   60 notes
Résumé :
Irlande, 1934.
Lady Georgie est sur un petit nuage : le beau Darcy O’Mara l’a finalement demandée en mariage. Mais rien n’est simple pour une princesse d’Angleterre… Georgie doit obtenir une autorisation de la reine pour épouser son fiancé.
Avant même que les tourtereaux puissent officialiser leur union, une nouvelle épreuve se dresse sur leur chemin : le père de Darcy est suspecté de meurtre. Il est impensable pour une héritière royale d’épouser le fi... >Voir plus
Que lire après Son espionne royale, tome 10 : Son espionne royale et le baron irlandais Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 60 notes
5
9 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Pour ce dixième tome, l'auteure Rhys Bowen, innove au niveau de l'intrigue et du décor...

Les choses avancent enfin entre Georgia ( mon aristocrate préférée, 35 ° dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre) et son baron irlandais, Darcy. Il est question de mariage, mais pas longtemps, car d'autres choses urgent et Darcy se voit obligé de renoncer à elle pour préserver sa réputation. En effet, le père de Darcy est accusé de meurtre. Mais notre intrépide Georgie ne l'entend pas de cette oreille et file fissa, fissa, en Irlande, consoler son amoureux et surtout ENQUETER.
Notre Lady va se faire l'avocate de la défense et prouver par A + B, que son futur beau-père ne peut pas avoir commis ce crime. le chateau familial des O'Mara avait été vendu à un affreux personnage, lequel est mort, et Georgie est persuadée que c'est du côté de la vie de cet homme qu'il y a quelque chose de louche.

En nous téléportant en Irlande, Rhys Bowen change surtout de personnages récurrents, car s'ils apparaissent au début, ils laissent très vite la place aux nouveaux, c'est à dire la famille de Darcy. Comme on ne connaissait pas grand chose sur lui, cela améne un petit vent de fraicheur, très agréable, associé à un petit vent qui vient des USA, puisque le nouveau (et fraichement décédé) propriétaire du chateau et son domestique, sont américains. L'autre bonne nouvelle, c'est que la femme de chambre de Georgie s'avére compétente au moins dans un domaine, et ça ce n'était pas gagné !
Un renouvellement bienvenu puisqu'on en est tout de même au dixième tome. Je suis curieuse de voir si Rhys Bowen nous laissera en Irlande pour le prochain épisode , on si on retournera à Londres, et j'ai déjà hâte de retrouver Lady de Ranoch.

Pour apprécier cette série, il faut impérativement commencer par le premier tome.
Commenter  J’apprécie          360
Georgie et Darcy partent en Ecosse pour se marier. Bloqués dans une auberge par la neige avant d'y parvenir, ils découvrent en lisant le journal que le père de Darcy est accusé du meurtre d'un richissime américain, celui-là même qui a racheté le château familial. Ni une ni deux, voilà donc Darcy en route pour l'Irlande, afin d'aider son père, malgré leurs relations exécrables. Et voilà donc notre Georgie, déçue, de retour à Londres… Mais c'est sans compter sur sa curiosité naturelle, et son envie de soutenir son promis : Georgie embarque pour l'Irlande, bien décidée à découvrir la vérité…
Et voilà mon héroïne cosy préféré, Lady Georgie, que j'attendais avec impatience ! En effet, l'auteure nous avait laissés avec une Georgiana partant précipitamment en Ecosse pour se marier avec Darcy… Alors, Alors ??? Eh oui, l'auteur diffère encore l'union de nos deux protagonistes, mais c'est pour la bonne cause !! Même si on souhaiterait une conclusion heureuse (non pas de la série, évidemment, mais bien pour nos deux héros !).
Bref, de nouveaux personnages font leur apparition, nous permettant au final de mieux connaître et d'apprécier davantage encore Darcy, d'ajouter à l'humour de ce cosy mystery ; l'enquête, encore une fois, est soignée, et la Georgie , à laquelle on est attachée, est égale à elle-même ! Un peu de repos aussi, parce que Queenie (qui ajoute à la drôlerie, mais peut parfois franchement m'agacer !) est partiellement absente de l'intrigue… En bref, encore un très bon opus…
Commenter  J’apprécie          60
Darcy et Georgie vont se marier!... ou pas...
En route pour Gretna Green, ils sont bloqués par une tempête de neige, passent la nuit dans une auberge et découvrent au matin que le père de Darcy est accusé de meurtre. Gentleman, celui-ci rompt immédiatement avec notre lady pour éviter que son nom soit lié à une infâmie et repart en Irlande soutenir son père. Seulement une Ranoch est faite d'une autre trempe et elle part rejoindre son bien-aimé pour tenter d'innocenter le baron de Kilhenny.
Une rencontre avec la belle-famille qui ne semble pas placée sous les meilleurs auspices.
Cette enquête menée tambour-battant comme toujours, permet de découvrir la famille O'Mara et les soucis qu'elle a rencontré, mais également de résoudre certains points posant problèmes dans le futur mariage des tourtereaux.
Les moeurs de l'époque me laissent toujours pensive, entre la bienséance de rigueur, la liberté de moeurs de certains et les attitudes déplacées d'autres, l'oncle qui trouve normal de pincer les fesses de ses invitées notamment.
L'enthousiasme délirant de la princesse Zamanska cumule tous les clichés de la veuve délurée et excentrique, mais le personnage est attachant et risque d'intégrer le paysage régulier de la série.
L'enquête part dans tous les sens alors que la personnalité de la victime est au coeur du mystère : qui était réellement l'acheteur du château de Kilhenny?
Le dénouement est peut-être un peu trop dans la veine des contes de fées mais après tout, il faut bien garder la légèreté de la série...
Commenter  J’apprécie          50
Bon, on ne va pas se mentir, Rhys Bowen donne un rythme ronronnant à sa saga. Les personnages sont toujours affublés des mêmes caractéristiques sans grande perspective d'évolution.
Néanmoins, un nouveau personnage introduit apporte un peu de peps à l'ensemble même s'il souffre du même trait de caractère, l'excentricité, que d'autres déjà rencontrés dans les tomes précédents. Mais il fallait bien trouver une remplaçante excentrique à la mère de Georgie et à Belinda.
En me lançant dans ce tome, j'étais contente à l'idée de voir Darcy plus souvent qu'à l'accoutumée mais désormais je regrette que les nombreuses scènes partagées par Georgie et son fiancé ne leur aient pas permis d'avoir des discussions plus profondes sur leur relation. Là encore, on stagne, ils s'aiment, se le disent, enquêtent ensemble mais ne partagent pas d'autres moments à deux qui permettraient d'approfondir encore plus leur relation pour que la sensation du « rester en surface » ne s'installe pas durablement chez le lecteur.
Je pense donc que l'autrice est arrivée à un point où elle donne la sensation de se reposer sur ses lauriers, faisant pas ou très peu évoluer ses personnages et en proposant de nouveaux qui partagent les mêmes caractéristiques que d'autres déjà croisés auparavant. le plaisir de retrouver les personnages d'un tome à l'autre s'amenuise donc peu à peu devant ce manque d'approfondissement des relations déjà existantes et ce manque d'évolution des caractères ou situations personnelles des personnages. Ainsi, Georgie passe toujours le début des tomes à essayer de trouver un endroit où loger, elle se prend toujours le bec avec sa belle-soeur radine, elle doit toujours veiller à ce que sa bonne ne fasse pas n'importe quoi et j'en passe. La nouveauté ne peut donc venir que de l'enquête proposée par l'intrigue. Celle de ce tome est honorable mais est à l'image de 90 % des énigmes policières du genre cosy mystery : des enquêtes sympathiques mais pas très recherchées.
Cela fait donc quelques tomes qu'une sensation de stagnation s'installe quand je lis ces romans. Je ne cache pas que j'apprécie de retrouver les personnages mais j'aimerais que l'auteure ne donne plus l'impression de répéter sans cesse le même schéma narratif et qu'elle innove enfin un petit peu dans le suivant.
Commenter  J’apprécie          20
Cela faisait un moment que je n'avais pas lu une aventure de Georgie. La dernière fois nous l'avions laissé avec son fiancé Darcy en partance pour une destination inconnue suite au mariage royal. Il l'emmène se marié en Ecosse tout simplement ! Mais une tempête de neige sur leur route les en empêche. de plus Darcy apprend que son père est accusé de meurtre ! Il part le plus rapidement donc en Irlande suivi de prêt par notre héroïne. Elle est bien décidée à prouver que son futur beau père est innocent ! Malgré que toutes les preuves le condamnent. Cependant Lady de Rannoch aidée d'amis est bien décidée à découvrir la vérité quitte à se mettre de nouveau en danger !
On voit une réelle maturité de notre héroïne, elle sait y faire maintenant quand elle est face à un crime et elle sait se débrouillée malgré son statut royal.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Je suivais la conversation tout en songeant qu'en Irlande les choses se passaient plus ou moins de la même manière qu'en Angleterre. L'on fréquentait les écoles privées qui convenaient. L'on pratiquait des sports collectifs. L'on décrétait alors que vous étiez un type bien. L'on appartenait à la même espèce. À la même classe sociale. En conséquence de quoi tout se déroulait sans heurt, et il était possible de s'entraider.
Commenter  J’apprécie          00
Il faisait bon dans ma chambre et, si un fantôme me rendit visite pendant la nuit, il ne me dérangea point.
Commenter  J’apprécie          20
Oh, comme c'est palpitant! J'ai l'impression d'être Hercule Poirot. Nous allons traquer l'assassin et le forcer à passer aux aveux. Nous convoquerons toutes les personnes concernées, nous les ferons asseoir en cercle et nous dirons : « Nous vous avons réunies ici afin de révéler le nom du meurtrier. »
Commenter  J’apprécie          00
Georgie, ma chérie, dit Darcy en m'enlaçant. Je ne voulais pas vous voir mêlée à cette affaire sordide, mais maintenant que vous êtes ici, j'en suis diablement heureux.
Commenter  J’apprécie          00
De surcroît, je crains qu'il ne soit comme le Darcy d'Orgueil et Préjugés, mon homonyme, lequel affirme que son « estime une fois perdue est perdue pour toujours ».
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (160) Voir plus




{* *}