AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marc Gibot (Traducteur)
EAN : 9782020255899
488 pages
Seuil (19/01/1999)
4/5   10 notes
Résumé :


Enfant solitaire, jeune poète pressé de prendre le pouls de l'univers, compositeur célèbre, auteur de nouvelles et de romans, dont Un thé au Sahara porté à l'écran par Bernardo Bertolucci, la vie de Paul Bowles est aujourd'hui entrée dans la légende.
Vagabond parmi les vagabonds, de New York au Siam, du Mexique à Ceylan, Bowles n'a cessé de s'éloigner des sentiers battus et de tous les conformismes, en quête d'un ailleurs rencontré, peut-être,... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mermed
  22 décembre 2022

En tant que voyageur, je suis inexcusablement snob. Pas sur les lieux ou les cultures, mais sur le concept de voyage lui-même : les touristes sont affreux. Partout où je vais, je méprise avec joie les amas de touristes qui se promènent en ville, derrière un drapeau, piégés dans des activités pré-programmées.
Bien sûr, de ma part c'est pure bêtise. Dans mon esprit, je suis le premier étranger dans les pays où je vais, en réalité, malgré mes tâtonnements dans quelques langues étrangères, je ne suis qu'une sorte d'hydrofoil qui survole les pays sans même entrer dans les immenses richesses des marées humaines.
Ma première lecture m'a conforté dans mon arrogant snobisme; Port Moresby, dés les premières pages du livre observe hautainement :
'Alors que le touriste rentre généralement en hâte chez lui au bout de quelques semaines ou quelques mois, le voyageur n'appartenant pas plus à un lieu qu'à un autre, se déplace lentement au fil des années, d'un bout à l'autre de la terre. En effet, Port aurait eu du mal à dire, parmi les nombreux endroits où il avait vécu, précisément où il s'était senti le plus chez lui.'
Mais malgré toutes ses aspirations intellectuelles, Port est un mauvais voyageur et sa femme Kit pas mieux ; deux Américains culturellement indifférents avec trop de bagages (littéralement et émotionnellement) et sans but dans la vie, sauf leur désir de ne pas être là où ils se trouvent à ce moment-là. Ils sont désespérés d'être satisfaits, mais satisfaits de rien : dans chaque ville qu'ils essaient, les Moresby reniflent la culture arabe et se retirent dans leurs abris des chambres d'hôtel fréquentés par des anglophones.
Bowles a commencé à écrire Un thé au Sahara à Fès en 1948 et, apparemment alimenté par un cocktail de haschisch et de majoun (confiture de cannabis), il l'a terminé en se déplaçant au Maroc et en Algérie, parcourant le chemin que ses personnages emprunteraient. le voyage des Moresby est fiévreusement sombre; le paysage maghrébin « un maquis torturé de coquilles dures et d'épines velues raides qui couvraient la terre comme une excroissance de haine » ; un bar vide est "plein de la tristesse inhérente à toutes les choses déracinées".
J'ai parcouru le Maroc en backpacker il y a des années, visitant même le musée Paul-Bowles à Tanger; et c'est vrai, le livre de Bowles évoque des souvenirs de la chaleur sèche, de l'odeur âcre de l'urine chaude sur la brique, des coups de soleil constants et du vide d'un intestin qui peut parfois être mal à l'aise. Je me souviens à quel point j'étais conscient d'y être étranger.
Que j'aimais ces voyage, quand on ne pouvait pas avoir recours à tripadvisor ou au routard ! Je les aime toujours quand je suis capable de n'emporter ni guide de voyage, ni ordinateur, mais seulement un ou deux livres des poètes ou romanciers du pays, et tenter une immersion – tout en sachant désormais qu'elle n'est qu'illusion de connaissance.
Ce beau livre est un avertissement et une tentation, la civilisation occidentale ne peut conquérir le monde qu'en surface.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Duluoz
  14 juin 2017
Comment le jeune dandy Paul Bowles se jette dans le monde, premier exil pour l'Europe à 19 ans, et les voyages n'auront cessent de s'enchaîner, sinon pour trouver dans le Maroc (qui lui inspire "un thé au Sahara") une seconde patrie. Auto-biographie d'un homme brillant, qui aura su s'imprégner de l'air de son temps et, qui aura su faire de son éclectisme (composition, écriture, traduction, journalisme, captation) une oeuvre singulière, et un digne témoignage d'époque.
Commenter  J’apprécie          10
tristantristan
  05 décembre 2017
Autobiographie moins passionnante que ses écrits. Morceau de bravoure: les réunions au cercle littéraire tenu par Gertrude Stein (immortalisée par Woody Allen sans son film "Minuit à Paris")
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
tristantristantristantristan   05 décembre 2017
Je n'ai pas choisi de résider à Tanger de façon permanente. Cela s'est fait tout seul. Mon séjour devait être de courte durée, après quoi j'avais l'intention d'aller ailleurs, encore et toujours, sans jamais me fixer définitivement. La paresse me fit remettre mon départ. Si je suis encore ici aujourd'hui, c'est uniquement parce que je m'y trouvais le jour où je compris que le monde enlaidissait et que je n'avais plus envie de voyager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tristantristantristantristan   15 décembre 2019
Souvent, pendant les longues heures que j'avais passées à regarder par la fenêtre dans les autocars nord-africains, je m'étais demandé ce que j'éprouverais en voyageant de la sorte dans mon propre pays, en m'arrêtant dans les villes de mon choix, et en séjournant un jour ou deux dans celles qui semblaient les plus prometteuses avant de reprendre ma route.
Commenter  J’apprécie          20
DuluozDuluoz   14 juin 2017
Dans mon histoire, par exemple, il n'y a pas de victoires spectaculaire, tout simplement parce que je n'ai pas eu à lutter. Je me suis accroché, j'ai attendu. Il me semble que c'est ce que font la plupart des gens; les occasions de faire autre choses, se font d'ailleurs de plus en plus rare.
Commenter  J’apprécie          20
tristantristantristantristan   15 décembre 2019
Je parlais des grifas à mes cousines, et naturellement, elles voulurent en fumer.
p.239
Commenter  J’apprécie          20

Video de Paul Bowles (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Bowles
Un Thé au Sahara ( bande annonce VOST )
autres livres classés : ceylanVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

PAUL BOWLES, le magicien.

Paul Bowles est-il ...

AMERICAIN
ANGLAIS
AUSTRALIEN
IRLANDAIS

12 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Paul BowlesCréer un quiz sur ce livre