AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gore Vidal (Autre)Chantal Mairot (Autre)
ISBN : 2869300549
Éditeur : Payot et Rivages (08/01/2006)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 17 notes)
Résumé :


Ces nouvelles ont fait de Paul Bowles, l'auteur d'un Thé au Sahara, l'un des maîtres du genre, comme le rappelle dans sa préface, Gore Vidal. On y trouve en effet un univers tout à fait unique de déserts africains ou de paysages d'Amérique traversés par des personnages qui courent de catastrophe en catastrophe. Et l'on peut comprendre que cet écrivain-ethnographe, plus intéressé par les mythes et la musique que par le grand roman américain, ait pu at... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Maphil
  06 juin 2012
Recueil de courtes nouvelles qui se fondent sur l'antagonisme entre le conditionnement culturel et les pulsions instinctives. Original.
Commenter  J’apprécie          20
tristantristan
  07 décembre 2017
13 nouvelles dans ce recueil. 13 fois un grand plaisir à savourer l'immense talent de conteur de Paul Bowles. le Patron.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   11 février 2016
Personne ne comprenait pourquoi Doña Faustina avait acheté l'auberge. Elle était située sur l'un des virages en épingle à cheveux de la vieille route qui montait de la rivière vers la ville, mais la construction de la nouvelle voie pavée l'avait rendue inutile. Il était maintenant impossible d'accéder à l'auberge sans grimper le chemin pierreux, traverser le talus et marcher sur plusieurs centaines de mètres le long de cette route qui, n'étant plus jamais réparée, se dissolvait sous les pluies tandis que l'étincelante végétation de ces basses terres l'étouffait.
Le dimanche, les gens abandonnaient la ville : les femmes emportaient des parasols et les hommes leurs guitares (ceci se passait avant l'avènement de la radio, du temps où presque tout le monde savait jouer d'un instrument de musique). Ils marchaient jusqu'au grand arbre à pain, d'où ils contemplaient, en hait de la route, la façade décolorée de l'auberge à moitié cachée par de jeunes pousses de bambous et de bananiers. Ils gardaient quelques secondes les yeux rivés sur la bâtisse et faisaient demi-tour pour rentrer chez eux. "Pourquoi ne décroche-t-elle pas l'enseigne ? disaient-ils, elle croit peut-être que quelqu'un voudrait y passer la nuit ? " Ils avaient parfaitement raison : personne n'approchait plus jamais de l'auberge. Seuls les gens de la ville en connaissaient l'existence et ils n'en avaient nul besoin.
Le mystère restait entier : pourquoi l'avait-elle achetée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tristantristantristantristan   07 décembre 2017
Deux amis, Lahcen et Idir marchaient sur la plage de Merkala. Une jeune fille se tenait debout près des rochers et sa djellaba ondulait au vent. Qaund ils la virent Lahcen et Idir s'arrêtèrent. Ils restèrent immobiles à la regarder.
lahcen dit :"Tu la connais celle-là?
- Non, je l'ai jamais vue.
- On y va" dit Lahcen.
p.73
Commenter  J’apprécie          10
Video de Paul Bowles (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Bowles
Un Thé au Sahara ( bande annonce VOST )
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox