AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Simone Buchholz (Autre)
EAN : 9791036000638
240 pages
Éditeur : L' Atalante Editions (04/03/2021)
4/5   16 notes
Résumé :
Au bar Blaue Nacht, la procureure Chastity Riley écluse les bières et trouve réconfort auprès de Carla, Rocco, Calabretta et Klatsche. Collègue, amis, amant... Elle ne pourrait pas affronter le monde du crime sans eux.
Mise sur la touche, pour avoir voulu convaincre de corruption son patron, Chastity est désormais chargée de la « protection des victimes ». Sa nouvelle tâche :
Recueillir le témoignage d'un Autrichien passé à tabac et bien décidé à se ta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
monromannoir
  19 avril 2021
Service de presse.
Dans nos contrées francophones, je crois que l'on sous-estime beaucoup trop l'importance de la littérature noire en provenance des pays germanophones que l'on désigne sous le nom de Krimi (Krimalroman) et qui reste un genre extrêmement populaire que ce soit bien évidemment en Allemagne et en Autriche mais également en Suisse-allemande où seul Sunil Man, romancier zurichois, a bénéficié d'une traduction en français avec son détective Vijay Kumar qui se débat entre ses origines indiennes et sa nationalité helvétique. En France, on constate le même phénomène où les traductions restent dans le domaine de l'anecdotique. Mais pour en savoir plus sur le sujet du Krimi, il est possible de consulter le site Fondu au noir qui consacre tout un chapitre aux chroniques des polars en provenance de ces contrées germanophones ainsi qu'une exposition dédiée au thème. Si l'on observe d'ailleurs l'affiche consacrée à cette exposition, on découvrira qu'il s'agit du Davidwache, célèbre poste de police se situant à Hambourg. Une sacrée "coïncidence" lorsque l'on pense que Caroline de Benedetti et Emeric Cloche, composant une partie de l'équipe Fondu Au Noir, dirigent la nouvelle collection Fusion de la maison d'éditions L'Atalante qui est consacrée au polar en nous proposant en guise d'inauguration, Nuit Bleue, un roman de Simone Buchholz mettant en scène la procureure Chastity Riley officiant justement à Hambourg et plus particulièrement dans le quartier populaire de Sankt Pauli. Davantage orientée vers les genres de la SF et de la Fantaisy, la maison d'éditions renouvelle donc l'expérience du roman policier en succédant ainsi à Insomniaque et ferrovière qui était en sommeil depuis 2016.
Trouvant le réconfort dans les bars de son quartier de Sankt Pauli à Hambourg, la procureure Chastity Riley partage ses déboires avec Carla, Rocco, Klatsche, Faller et Calabretta, ses amis de toujours, qui ne seront pas de trop pour l'aider à affronter ce monde du crime extrêmement glauque. Après avoir dénoncé son supérieur hiérarchique corrompu, on aurait pu s'attendre à ce qu'elle obtienne une promotion, mais dans la ville portuaire de Hambourg, les choses se passent autrement. Désormais reléguée dans un placard, la tempétueuse magistrate est affectée à la protection des victimes. Femme de caractère, elle préfère donc arpenter les rues de la ville et fréquenter ses partenaires policiers plutôt que ses collègues juristes, ceci d'autant plus qu'elle doit se rendre à l'hôpital pour traiter l'étrange dossier d'un inconnu laissé pour mort qui refuse de collaborer avec la police. A grand renfort de bières, de cigarettes et de currywurst, Chastity Riley va en apprendre plus sur cet étrange individu qui va l'entrainer sur la piste d'un truand albanais souhaitant inonder la ville avec de nouvelles drogues de synthèse particulièrement nocives.
En Allemagne, Simone Buchholz fait partie des grands noms de la littérature noire avec sa série de dix polars mettant en scène l'atypique procureure Chastity Riley officiant à Hambourg et vivant au coeur du quartier chaud de la cité où elle croise bon nombre de ses amis dont Faller, un vieux flic bourru et Klatsche, amant occasionnel de la magistrate et ancien délinquant qui s'est reconverti comme patron du Blaue Nacht où elle a ses habitudes en éclusant un nombre conséquent de bières avant de se rendre au stade pour soutenir son équipe favorite, le FC Sankt Pauli. Sixième roman de la série, Nuit Bleue marque le changement de maison d'éditions pour intégrer la prestigieuse Suhrkamp Verlag qui correspond à un éditeur tel que Gallimard, et dont la lecture pourra se révéler quelque peu déstabilisante avec une forme d'écriture à la fois audacieuse et originale à l'instar de ces rétrospectives de 1982 jusqu'à nos jours où l'on découvre par petites touches, par petites notes, les parcours des différents protagonistes du récit et même, sur la fin, le point de vue des truands sur qui Chastity Riley enquête. Loin d'être conventionnelle, l'intrigue s'articule donc autour de cette mystérieuse victime mutique que la magistrate doit apprivoiser afin de découvrir les raison qui l'ont conduite à l'hôpital pour s'orienter ensuite vers un trafic de drogue s'opérant entre la Tchéquie et Hambourg qui nous donne à voir un autre visage de l'Allemagne réunifiée. Ne s'embarrassant pas de détails superflus, ne s'accrochant pas au réalisme d'une enquête débridée, Simone Buchholz va donc à l'essentiel en captant brillamment le caractère de ses personnages mais en déclinant également une superbe ambiance à la fois glauque et attachante de sa ville de Hambourg qu'elle sait dépeindre avec la force de métaphores bien élaborées qui nous éloigne de la carte postale touristique pour nous livrer les recoins méconnus de la ville des autochtones dont le fameux port où se déroule la confrontation finale et le stade du quartier où l'on assiste à l'épilogue d'un récit fulgurant (le mot n'est pas galvaudé, bien au contraire).
Avec Nuit Bleue on appréciera donc cette nouvelle voix détonante et originale de Simone Buchholz qui est parvenue à créer une héroïne à la fois atypique et complexe qui officie dans la non moins détonante ville de Hambourg que l'on prend plaisir à parcourir en compagnie de la cohorte de personnages attachants qui accompagnent la procureure Chastity Riley. Une belle découverte.
Simone Buchholz : Nuit Bleue (Blaue Nacht). Editions L'Atalante, collection Fusion 2021. Traduit de l'allemand par Claudine Layre.

A lire en écoutant : Loreleï de Nina Hagen. Album : Angstlost. CBS Records 1983.
Lien : https://monromannoiretbiense..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
JIEMDE
  08 juin 2021
Une chronique, puis deux, puis trois, toutes positives chez des blogueurs de confiance (poke Christophe, the killer inside me) et me voilà embarqué en ambiance noire venue d'Allemagne, avec Nuit Bleue de Simone Buchholz, traduite par Claudine Layre. Bonne pioche : c'est de la bonne littérature. de la très bonne, pure et non coupée !
Mise au placard pour avoir dénoncé des pratiques internes, la procureure Chastity Riley broie du noir dans son commissariat de Hambourg, comme dans sa vie perso. Et sa nouvelle mission de surveillance d'un malfrat hospitalisé, enfermé dans son mutisme n'apparaît pas des plus folichonnes.
Jusqu'à ce que Chastity trouve l'ouverture et que son enquête rejoigne celle de ses collègues des stups qui tentent d'empêcher le port allemand de devenir la plaque tournante d'un méga trafic de drogue. Obstinée, Chastity va remonter la filière jusqu'en Tchéquie et ses villages de production de meth, distribuée ensuite par les réseaux vietnamiens qui inondent Dresde, Leipzig, Berlin, Hambourg ; et demain toute l'Europe de l'Ouest.
Devant des flics débordés par l'ampleur du réseau, la meth envahit les lycées et séduit jusqu'aux plus jeunes. Plus grave, elle est en passe d'être supplantée par le krokodile bien plus dévastatrice et rapidement mortelle. Et au milieu de ces réseaux, un kador devenu notable qui contrôle l'ensemble en toute impunité, et trois seconds couteaux qui ambitionnent de le doubler.
Plus qu'un excellent polar noir, Nuit Bleue est un livre de caractère, tant dans l'efficacité de l'écriture de l'auteure, courte, directe et en partie déstructurée, que dans la belle galerie de portraits de la « Bande à Chastity » : Faller, Wieczorkowski, Calabretta, Rocco, Carla, Klatsche. Une addition d'accidentés de la vie qui gère ses blessures par l'amitié et l'entraide, arrosées par la vodka et la bière du Blaue Nacht.
Nuit Bleue, c'est aussi « le livre dont la ville est le héros », ode amoureuse à Hambourg et à son quartier de Sankt Pauli, qui surplombe l'Elbe et surveille le port. Une ambiance sombre qui colle si bien aux personnages, à commencer par celui de Chastity, annoncé comme récurrent : « Chez moi, tout est toujours rouillé dès le départ ». Pas tant que ça finalement…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BooksnPics
  26 avril 2021
"On dirait qu'il en va ainsi: chaque fois que je souhaite un truc, que j'imagine son déroulement, arrive inéluctablement l'instant où tout se brise" (p.140)
Il y a des livres que vous découvrez tout à fait par hasard, des personnages qui s'invitent à votre table pour ne plus vous quitter... C'est ce qui c'est passé pour moi avec la découverte de la procureure Chastity Riley, à la lecture de "Quartier Rouge" publié chez @edpiranha. Il ne m'a pas fallu un long moment de réflexion avant de repartir à Hambourg et me plonger dans "Nuit Bleue" publié chez @edlatalante !
Si "Nuit Bleue" se déroule bien après, le personnage principal n'a rien perdu de sa verve, de son amour pour la ville, de sa fragilité, de ses blessures. Nous la retrouvons alors qu'elle a été mise sur la touche après avoir fait tomber son supérieur pour corruption. Chargée de la protection des victimes, elle va être plongée dans une intrigue finement construite où l'auteure n'hésite pas à nous faire revenir dans le passé en nous plongeant dans les réflexions des différents intervenants sans jamais perdre son lecteur.
Bien au-delà de l'enquête et de ses implications, il y a dans ces romans de Simone Buchholz cette vision de l'humain et de la ville qui ne m'avait jamais autant marquée. Que ce soit dans sa description des lieux urbains, dans la construction psychologique de son personnage principal ainsi que de sa vision de la nature humaine à travers sa bande d'amis et de collègues, il y a ce je-ne-sais-quoi qui me scotche à son écriture.
J'espère pouvoir découvrir d'autres romans de cette romancière...
Premier roman issu de la toute nouvelle collection "Fusion" des éditions L'Atalante, " Nuit Bleue" m'a conquise à plus d'un titre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Opuscules
  30 janvier 2021
Chastity Riley, la procureure opiniâtre et déjantée qui traîne son spleen de bar en bar est passée sous le rouleau-compresseur du système politico-judiciaire. Celle que j'avais adoré suivre dans les rues du Quartier Rouge d'Hambourg (aux Editions Piranha) est de retour, rangée dans un placard à balais. Désormais en charge de la protection des victimes, Chastity soigne sa frustration à grand renfort de bières fraîches et de vodkas frappées, jusqu'au jour où le devoir l'appelle au chevet d'un homme mutique, laissé pour mort après avoir été roué de coups et amputé d'un doigt. le fantôme anonyme s'entête dans son silence, et il faudra à notre magistrate beaucoup de patience et de vin pour éclaircir l'affaire dans laquelle trempe le bonhomme taciturne ; et par la même occasion pour mettre le pied dans un sordide engrenage de violence.
Avec un style transfiguré, syncopé et corrosif, Simone Buchholz dévoile les rouages du système judiciaire en mettant à nu les liens tissés par la mafia pour étendre son emprise jusque dans les sphères les plus élevées. Alors même que sa protagoniste, dilettante du relationnel à l'âme verrouillée, s'enlise face l'impuissance des forces de l'ordre, Buchholz se révèle et s'impose. Elle se détache des carcans du genre pour mieux asseoir sa griffe, tour à tour tendre et explosive, amère puis réconfortante. L'autrice lacère le système démissionnaire et corrompu, encore prisonnier des stigmates laissées par la chute du rideau de fer.
le temps s'étire sous le ciel lourd du port d'Hambourg, plaque tournante du trafic de drogue et personnage principal de ce roman. L'amitié semble s'ériger en dernier rempart contre les démons qui prennent au corps ; les irréductibles compagnons de Chastity, tous plus attachants les uns que les autres, se font les archanges de la vérité, les coudes sérés aussi fort qu'ils ne se lèvent à la première occasion. Nuit Bleue est un roman noir teinté de rouge et d'azur, d'amitié et de ténacité, qui se lit d'une traite et se referme le sourire aux lèvres, nous laissant convaincus d'avoir découvert en Chastity Riley une enquêtrice hors pair et en Simone Buchholz une autrice de grand talent.
Trad. Claudine Layre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Benjamin_F
  14 mars 2021
Un polar étrange, qui respecte complètement les codes du genre, tout en s'en extirpant à chaque page. À première vue, tous les personnages du livre sont des solitaires : Chastity Riley, l'heroïne, procureure placardisée pour avoir voulu faire tomber son supérieur corrompu ; Faller Georg, commissaire à la retraite rongée par une affaire non classée ; Calabretta Vito, flic ravagé à cause d'une rupture difficile ; et enfin Joe, un homme mystérieux, qui vient de se faire tabasser par trois inconnus et dont Chastity a la charge. Mais derrière cette impression d'isolement, où chacun ne peut compter que sur lui-même pour encaisser le quotidien, se cache un vrai souffle collectif : quand un personnage chute, il peut toujours compter sur les autres. Car, dans Nuit Bleue, à la dureté de l'univers policier, se greffe un autre monde : celui des bars et de la nuit. Ici le bar n'est pas un lieu malfamé, mais un refuge, qui déborde de chaleur humaine, où l'on vient se ressourcer. Face aux policiers se dresse une autre galerie de personnages : les barmans – Klatsche, Rocco et Carla. Jamais l'enquête au coeur du livre ne dévore les liens sociaux et la nécessité de retrouver les siens autour d'une bière.
C'est aussi un roman hanté, où l'histoire racontée du point de vue de Chastity est régulièrement interrompue par des bribes du passé, telles des traces des journaux intimes fictifs de chaque personnage. Tous ces pas de côtés modifient l'ambiance et les enjeux du roman, contribuant à sa spécificité.
Au milieu de tout ça, il y a Hambourg, la ville, son port et son stade de foot. La drogue détruit la jeunesse, le système s'enlise dans la corruption, les stigmates du mur de Berlin pèsent encore sur le pays. Mais face au malheur se dresse l'amitié – bien plus que l'amour. C'est le seul rempart viable, la seule voie de traverse qui peut faire sortir le roman noir de ses gonds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Actualitte   03 mars 2021
Emporté par le rythme des phrases et des dialogues comme dans un match de ping-pong, le roman démarre par une scène burlesque sur une route de campagne, pour finir en apothéose dans le stade de football de Sankt Pauli…
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
Dans mes mains, le costume lourd et noir. Un tissu de prix, aucune étiquette. Visiblement fait sur mesure. La chemise noire est anglaise, les chaussures américaines.
Autour de moi, les murs sont gris clair et brillants. Sous mes pieds, le lino glissant engloutit bruits et odeurs, et la lumière des néons la moindre chaleur.
J’aimerais presque avoir quelqu’un à mes côtés.
C’est comme à chaque fois que j’ai entre les mains des trucs de ce genre, des vêtements, l’arme du crime ou d’autres objets ensanglantés ayant été en contact avec une personne qui ne s’en est pas très bien sortie. Je m’imagine qu’ils vont me parler, me raconter un peu ce qui s’est passé. Comme s’ils avaient une mémoire. Mais à chaque fois je ressens seulement une impression. Aujourd’hui :
Ce n’était pas le fruit du hasard.
Je remets tout dans les poches plastique, ôte les gants et remercie les collègues de la Scientifique penchés au-dessus de leurs microscopes dans la pièce attenante. Puis je prends l’ascenseur au bout du couloir et me rends quelques étages plus haut pour examiner Calabretta.
Avant, j’étais souvent à l’hôtel de police. Maintenant, j’évite. Parce que j’ai la sensation qu’on me regarde. Ma vie est devenue tellement zigzagante : il y a quelques années, elle suivait presque une ligne droite, même si j’avais déjà tout le temps l’impression de rater les virages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
Si à Hambourg quelqu’un se fait tabasser, tirer dessus ou écraser par une voiture et se retrouve à moitié mort, si quelqu’un est poussé d’un pont ou d’un immeuble et survit, c’est moi qui en suis chargée.
Mais uniquement de la victime, pas de l’enquête.
Bref, un job super excitant.
Laissez-moi passer, je viens pour tenir la main.
Les premières semaines, je suis sagement restée à couvert et j’ai fait ce qu’on attendait de moi. Désormais, je n’ai plus une vision aussi étroite de mon rôle. Je garde pour moi les rares cas qui me tombent entre les mains, même si ce n’est pas ce qui était prévu. Pour l’instant, personne n’a protesté. Que voulez-vous qu’ils disent ? Nous sommes tous dans la même galère après tout, et elle s’appelle : surtout pas de scandale au sujet du type sans roubignolles.
Voilà.
Dans l’ensemble, je ne suis évidemment guère satisfaite de ce provisoire.
Dans l’ensemble, je m’ennuie tout le temps.
D’où ma folle idée d’excursion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
En plus, il y a eu usage illicite d’arme à feu.
Que j’aie sauvé la vie à Calabretta est une chose, que j’aie tiré non pas dans la jambe mais dans les bijoux de famille d’un sale type en est une autre. Je ne sais pas ce qu’il est advenu de lui, je n’ai plus jamais entendu parler de cette affaire et il n’y a pas eu le plus petit entrefilet dans la presse. Aucune idée de la manière dont les collègues s’y sont pris, je ne veux pas le savoir de toute façon. Ils m’ont assuré que je n’avais rien à craindre, ils ont confisqué le pistolet militaire de mon père et, dans un premier temps, ils m’ont retirée de la circulation. Après m’avoir laissée plusieurs mois en plein no man’s land, ils se sont pointés avec un nouveau job. Un poste créé spécialement pour moi : la protection des victimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
La bagnole est foutue, au volant je suis pire qu’une vache sur un sol verglacé. Quand je vais quelque part en voiture, personne ne m’accompagne ; finalement je ne rencontre que moi, ce que je supporte mieux en ville que nulle part ailleurs. Partir seule à la campagne, c’est comme bouffer du Scotch.
En ville, il y a quelqu’un qui m’attend, on a enfin de nouveau besoin de mes services – et me voilà bloquée ici. Certes, la personne qui m’attend ne sait pas qu’elle m’attend parce qu’elle est allongée complètement démolie sur un lit d’hôpital. C’est moi qu’ils ont prévenue, dans ces cas-là c’est toujours moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
« Qu’est-ce qui vous a pris, Chastity ? Ficher le camp de la ville. Vous qui avez tant besoin de votre béton. »
Qu’est-ce que j’en sais ? Je me suis dit, écoute tes potes. Faut que ça change. Ça ne vaut rien d’être tout le temps assise. Depuis le cirque sur le port, officiellement je suis toujours procureure, mais officieusement je suis au placard. Ils ont longuement tergiversé : comment gérer une femme comme moi à l’avenir ? Vu de l’extérieur, convaincre son propre patron de corruption devrait valoir une promotion, mais à l’intérieur de l’institution, on trouve ça moyen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Simone Buchholz (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2143 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre