AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371190306
200 pages
Piranha Editions (06/11/2015)
3.96/5   27 notes
Résumé :
Hambourg, début des années 2000, une jeune femme est retrouvée morte, droguée, étranglée et scalpée, une perruque synthétique de couleur sur la tête. Chastity Riley, procureure germano-états-unienne est chargée de l'affaire. Avec l'aide de Faller, vieux flic fatigué mais toujours obstiné dans la recherche des coupables et toute son équipe de flics expérimentés, elle dirige son enquête au cœur du Quartier rouge de la ville, celui des prostituées, des dealers, des bar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 27 notes
5
6 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Verdorie
  03 décembre 2020
Un roman policier classique sans réel suspense d'une auteure, ancienne journaliste, qui vit depuis 30 ans dans le quartier chaud de Hambourg et dont elle dépeint très bien l'ambiance environnementale ainsi que le contexte social et ses habitants.
Dans cette grande ville portuaire, un tueur en série s'attaque à trois jeunes stripteaseuses qu'il dépose scalpées sur les rives de l'Elbe. La procureure Chastity Riley et son vieil ami, le commissaire Faller, sont chargés de l'enquête... et Chastity requiert l'aide d'un voisin qui lui est très proche, un jeune marginal qui connaît bien les bas-fonds de la ville.
J'ai aimé « fréquenter » cette fragile et charismatique procureure atypique, hantée par ses démons. Elle boit, elle fume, supporter du club de foot local, se questionnant sur ses sentiments pour son très jeune voisin (au passé de délinquant), elle est toujours disponible pour épauler sa meilleure amie Carla (qui a la fâcheuse tendance à s'empêtrer dans ses relations amoureuses) ou prête à s'empiffrer de saucisses et de frites en compagnie de son ami Faller.
L'originalité de ce polar ne réside pas dans l'intrigue criminelle (peu réaliste) mais dans le talent manifeste de l'auteure à savoir créer des personnages vivants et touchants... et c'est bien pour cette raison que j'ai apprécié ce court roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Sanguine
  03 mars 2016
Certains livres me tentent par leur résumé et me rebutent complétement à cause de leur couverture. C'est le cas de "Quartier rouge", pourtant la couverture colle parfaitement avec le contenu du bouquin. Mais je la trouve moche, elle ne me plait pas du tout. Heureusement, j'ai pu y mettre la main dessus à la médiathèque alors, peu importe, il n'intégrera pas ma bibliothèque personnelle ...
C'est le début du printemps à Hambourg et tout pourrait être parfait dans le meilleur des mondes si un tueur ne laissait dans son sillage des cadavres mutilés de strip-teaseuses exposés en une mise en scène macabre au bord de l'Elbe. Pour mettre fin à l'hécatombe, le procureur Chastity Riley préfère mener l'enquête directement au coeur du quartier rouge plutôt que depuis son bureau à la décoration catastrophique. Charitables et grandes gueules : ainsi sont les habitants de Sankt Pauli. Tout comme Chastity, à la fois romantique et impitoyable quand il s'agit de son quartier.
C'est la deuxième auteure allemande que je lis en peu de temps. C'est marrant, ça doit être ma période mais je ne le fais pas exprès. Et encore une fois, j'ai passé un bon moment. Je suis loin du coup de coeur mais franchement, je n'ai pas vu le temps passer auprès de Chastity et ses collègues. Déjà, Chastity, le personnage principal, est très sympathique et original.
Pour une fois, on ne se focalise pas sur un(e) flic hyper balèze qui n'a peur de rien et à qui tout réussi. Non, cette fois nous avons affaire à une femme qui est procureur et qui est sensible. Elle est totalement rebutée par ce qu'elle voit, elle a des réactions humaines tout à fait banales et ça la rend attachante. J'ai bien aimé la suivre à la fois pendant l'enquête mais aussi dans sa vie privée que l'auteure n'hésite pas à nous faire partager. C'est très plaisant.
Nous sommes dans un policier peut-être un peu banal, un tueur s'attaque aux danseuses du quartier rouge de Hambourg. Il les scalpe, leur met une perruque colorée sur la tête et les met en scène à proximité du port et des plages de la ville. Rien de très original et pourtant, j'ai apprécié grandement ce que j'ai lu. C'est rythmé, l'auteure ne perd pas de temps et nous plonge rapidement dans l'action.
Le livre est court (200 pages) et pourtant, tout est développé, tout est expliqué. Lorsque le lecteur tourne la dernière page du livre, il ne reste aucune interrogation. le bémol peut-être est qu'on découvre tout de même assez vite qui est l'assassin mais c'est vraiment pour faire ma casse-pieds et trouver un point un peu moins bon que le reste.
Une sympathique découverte que je vous encourage à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Martin1972
  07 novembre 2015
Je viens de terminer ce polar noir allemand à l'instant et j'en redemande. Chastity, un sacré bout de petite femme qui croque la vie à belles dents est une héroïne hors du commun, à laquelle on s'attache très vite.
Un suspense énigmatique et percutant, addictif. On ne lâche pas le roman avant de l'avoir terminé.
Les descriptions des lieux, les ambiances sont admirablement rendues, nous sommes transportés à Hambourg.
Pour vous faire une idée, je vous cite un extrait:
"Quelque part derrière les nuages, les étoiles brillent dans le ciel et un agréable sentiment de bien-être me gagne : ici, je suis chez moi. Dans ce petit quartier miteux, avec ses pavés esquintés, ses immeubles sombres, ses guirlandes lumineuses, ses joies et ses peines, ses histoires dérisoires mais sympathiques, son éternel crachin."
Du pur plaisir. J'espère que les quatre autres polars de cette série seront prochainement traduits. Je les attends avec impatience.
Fans de bons polars, procurez-vous au plus vite cette pépite.
Un véritable coup de Cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
1001histoires
  09 juin 2022
Le cadavre découvert par deux marins Philippins est celui d'une jeune femme nue. Elle a été étranglée. Elle porte une perruque bon marché de couleur bleu clair qui cache son crane scalpé. le ciel est bas, il y a un peu de brume. C'est le mois de mars, le jour est à peine levé le long des quais du port de Hambourg sur les rives de l'Elbe. Madame le procureur est sur la scène de crime et attend le commissaire Faller de la Kripo, « l'ancêtre » comme elle dit. Elle, c'est Chastity Riley. C'est la narratrice et une narratrice comme cela, j'adore.
Si je parlais d'un film, je dirais que Chastity Riley crève l'écran. D'amblée elle met le lecteur dans la confidence et lui dit tout. Elle confie ses pensées, lucides, moqueuses ou tendres. Aucune concession. Et toujours l'humour pour ne pas se prendre au sérieux, dédramatiser ou comme arme cinglante. Chastity, c'est un vocabulaire qu'un charretier n'aurait pas renié, une vie sentimentale compliquée, parfois des vertiges qui manquent de la faire tomber, des gueules de bois mémorables, une amitié indéfectible avec Carla. Elle voue une véritable passion pour le foot, surtout pour le FC Sankt Pauli ( le club de son quartier, il évolue en deuxième division allemande ). C'est une supportrice inconditionnelle. Avec sa meilleure amie Carla elles ne ratent pas à match à domicile et elles emmènent le lecteur dans les tribunes lors d'un match. La description de l'ambiance est d'anthologie, la nouba avec la bière et les clops. le foot compte beaucoup dans la vie de Chastity. En plus nous sommes en 2006 année de la coupe du monde en Allemagne. Quand elle était petite elle a vu le Bayern jouer à Francfort. Francfort, Chastity ( curieux comme prénom en Allemagne) y a passé son enfance. Elle nous en parle. C'est de là que viennent ses vertiges. Elle raconte sa jeunesse, ses études de droit. Pour le travail elle est arrivée à Hambourg. Ce devait être une courte escale, elle y est depuis dix ans et pour rien au monde elle ne quitterait ce trésor. Son trésor, les rues miteuses des rives de l'Elbe et tout particulièrement le quartier de St Pauli. Elle est bien dans cette ambiance continuellement sombre et humide. Au coeur de cette zone, le Quartier Rouge ou Kiez, avec sa Reeperbahn haut lieu de la prostitution. C'est dans le Quartier Rouge que se trouve la solution des meurtres de ces pauvres stripteaseuses scalpées aux perruques colorées ( d'autres cadavres sont découverts, à chaque fois la couleur des perruques change ) et où un petit mac a également été assassiné.
Le procureur Chastity Riley fuit le travail de bureau au parquet et peut-être par la même sa hiérarchie. Elle privilégie le travail de terrain en accompagnant la Kripo à la morgue, lors des autopsies mais aussi lors de filatures risquées. Elle est proche des flics qui l'appellent « cheffe ». Elle a un aide officieux, Klatsche, son voisin, son indic et plus lorsqu'il y a affinité mais c'est rare, il a tout de même quinze ans de moins qu'elle. C'est un ancien cambrioleur devenu serrurier. Chastity est une procureure de terrain et elle n'a pas son pareil pour raconter une enquête délicate dans ses moindre détails, des analyses scientifiques jusqu'aux interminables vérifications de routine. Chastity n'a pas son pareil pour se mettre dans la peau du meurtrier pour mieux le démasquer. Chastity n'a pas son pareil pour se mettre dans des situations périlleuses.
Simone BUCHHOLTZ – Quartier rouge . Parution octobre 2015, Éditions Piranha. Traduit de l'allemand par Joël Falcoz. Titre original « Revolverhertz » ( 2009 ). ISBN 978-2371190306 .
« Quartier rouge » est le premier volet d'une série dont la publication en France a été reprise par les Éditions de l'Atalante. Espérons que les dix romans dans lesquels apparaît Chastity seront tous publiés.

Lien : http://romans-policiers-des-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BMR
  29 novembre 2015
Sept marins sur le coffre du mort et une bouteille de rhum.
Simone Buchholz nous invite en toute simplicité chez elle à Hambourg et plus exactement dans le quartier chaud de Sankt Pauli, Le Quartier rouge, le Pigalle local.
Nous avions déjà visité (pour de vrai) la ville libre et hanséatique et son très agréable monde flottant, où il est bien difficile de séparer le côté ville et le côté port, tant la ville est tournée vers son fleuve, tant l'urbanisme tire profit des canaux.
Alors évidemment on n'a pas hésité une seconde à répondre à l'invitation de cette auteure, même si sa ville n'est pas réputée pour son climat accueillant.
Buchholz nous donne un petit polar sans prétention mais très agréable. Ni l'intrigue, ni le style ne prétendent venir trôner au sommet des étagères, mais il se dégage de la visite de Sankt Pauli un charme tout à fait plaisant. Certes c'est un polar et il y aura des cadavres, bien sûr, mais Simone Buchholz fait preuve d'un humour finaud et d'une autodérision tout à fait savoureuse, essentiellement grâce à son personnage clé fort réussi, la procureure Chastity Riley.
[...] La décoration intérieure est une catastrophe. Elle a probablement été refaite pour la dernière fois dans les années quatre-vingt, et c'est horrible. On se croirait de retour à l'époque de Derrick.
Pour vous permettre de mesurer à quel point cette ambiance bon enfant nous a séduit, sachez donc que la procureure Chastity est fan de foot, voire ex-hooligan !
Même si pour une fille cela peut passer pour un trait de charme un peu étrange, même s'il s'agit d'un club de troisième zone comme celui de Sankt Pauli, vous imaginez bien qu'on a été à deux doigts de refermer la liseuse étant donné notre répulsion viscérale pour le côté obscur de cette religion !
Alors ne le répétez pas mais tout cela passe fort agréablement : de toute évidence, Simone Buchholz est amoureuse de sa ville, de son quartier et de ses personnages.
Cette empathie a vite fait d'emporter le lecteur avec elle.
Ce bouquin est le premier traduit en français d'une série intitulée Hamburg-Krimi.
On repart chez Simone/Chastity dès qu'un autre avion est annoncé !
Pour celles et ceux qui aiment les villes d'eau (le foot c'est pas obligé).
Lien : http://bmr-mam.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
– Je peux envoyer Calabretta interroger les filles, si vous préférez, propose-t-il.
Mi-italien mi-allemand, Calabretta est le chouchou de Faller à la Kripo. Je crois que le commissaire aimerait bien qu’il lui succède. Je n’aurais rien contre. Calabretta est un excellent policier. Mais je préfère parler moi-même aux dames qui font le trottoir. Je vais volontiers enquêter dans le quartier rouge, qui se trouve à deux pas de chez moi. J’aime bien les habitants du Kiez. Ce sont des gens droits.
– Non, pas la peine, je m’en charge. On se voit plus tard à la morgue ?
– D’accord, chef.
– Ah, Faller ?
– Oui ?
– Vous vous occupez des deux Philippins ?
– Naturalmente.
Comme je le disais, Faller a un faible pour l’Italie. Parfois, c’est à devenir fou.
– Chastity ?
– Oui ?
– Faites-moi plaisir, dit le commissaire. Prenez deux aspirines. J’ai l’impression que vous n’êtes pas dans votre assiette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
Je demande au type de la scientifique :
– Quelle est la cause de la mort ?
J’observe le ciel plombé. Impossible de discerner un nuage. C’est une vraie soupe là-haut.
– Strangulation, répond-il. Probablement avec un câble en plastique ou quelque chose dans le genre.
– Heure du décès ?
– Je ne peux pas encore le dire avec précision. Sans doute après minuit. Le doc vous donnera plus d’infos.
– OK. Autre chose que je devrais savoir ?
– Oh oui, rétorque l’homme en soulevant légèrement la perruque bleue.
Sous le postiche, je ne distingue ni cheveux, ni peau. Tout ce que je vois, c’est une masse sanguinolente, pleine de croûtes. Aussitôt, j’ai la tête qui tourne. J’aimerais me cramponner à quelqu’un, mais je ne veux pas faire ce plaisir au gars de la scientifique.
– Elle a été…
– Exactement, dit-il avec un sourire en coin. La demoiselle a été scalpée. J’ignorais qu’on vivait au Far West.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Martin1972Martin1972   07 novembre 2015
Quelque part derrière les nuages, les étoiles brillent dans le ciel et un agréable sentiment de bien-être me gagne : ici, je suis chez moi. Dans ce petit quartier miteux, avec ses pavés esquintés, ses immeubles sombres, ses guirlandes lumineuses, ses joies et ses peines, ses histoires dérisoires mais sympathiques, son éternel crachin.
Commenter  J’apprécie          40
BMRBMR   29 novembre 2015
[...] – Avez-vous remarqué quelque chose ? Il me montre du doigt une quarantaine de paires de chaussures à talons aiguilles. – Rien d’extraordinaire, Faller. – Non ? Je trouve que ça fait beaucoup de chaussures. – Combien de paires votre fille en possède-t-elle ? – Oh, une quinzaine, je dirais. – Vous voyez. Et c’est une étudiante sérieuse. Quarante paires pour deux jeunes femmes qui bossent dans un club de strip-tease, ça n’a rien d’exceptionnel. – Combien de chaussures avez-vous, Chas ? – Trois paires. Il arque le sourcil gauche. Je l’imite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   23 avril 2021
(...) une jeune fille morte est étendue à mes pieds. Ce sont deux marins philippins descendus à terre qui l’ont découverte. Les pauvres. La vue d’un cadavre a dû leur flanquer une belle frousse. La victime est allongée sur les marches d’un escalier qui mène au fleuve. Elle est nue, des marques de strangulation sont visibles sur son cou. Ses seins, visiblement refaits, n’ont pas un galbe parfait, mais ils ont de quoi impressionner. Je me demande la raison pour laquelle on l’a déposée ici. Pourquoi ne flotte-t-elle pas dans l’Elbe avec le visage sous l’eau comme tous les autres noyés qu’on retrouve d’ordinaire dans le fleuve ? Elle porte une perruque bon marché de couleur bleu clair.
Une tasse de café me ferait le plus grand bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hambourgVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2366 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre