AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226208143
Éditeur : Albin Michel (03/10/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Infatigable arpenteur de la ville lumière, passager clandestin de ses mondes souterrains, Céline est un romancier de la modernité urbaine. Cet album part à la découverte de "son" Paris : au Passage Choiseul, la Belle époque s'offre en spectacle au jeune Louis-Ferdinand... A Clichy, la banlieue "paillasson" aux portes de la capitale, le docteur Destouches fait son premier voyage au bout de la misère... A Montmartre, poulbots, peintres, écrivains et comédiens sont le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MissSherlock
  20 décembre 2012
Si l'on ne m'avait pas offert ce livre, il y a très peu de chance pour que je me le sois procurée. En effet, Patrick Buisson, journaliste d'extrême droite, ancien de "Minute" , et moi ne partageons pas du tout les mêmes valeurs.
En outre Lorànt Deutsch, qui a participé au livre, est un royaliste qui a une tendance à s'arranger avec L Histoire, ce qui ne me plait guère.
Mais un cadeau est un cadeau et, en bonne dévoreuse de livres, je n'ai pas pu m'empêcher de le lire de la première à la dernière page.
Il faut dire aussi que le livre est une réussite esthétique : entre la couverture en relief, la jolie typographie, la texture du papier et les nombreuses photos d'archives de Paris et de Céline, je ne pouvais pas le laisser moisir sur mes étagères.
Le Paris de Céline est un double portrait : celui de Céline et celui de Paris. Nous partons sur les traces de l'écrivain, de sa naissance passage Choiseul jusqu'à son décès à Meudon, terre d'exil.
La vie de Céline étant intimement liée à Paris, on découvre au fil des pages un Paris qui n'existe plus. Celui des pavés humides, sentant le gaz des becs Auer, la crotte de chien et l'urine. Celui de l'Exposition Universelle de 1900 et de son trottoir roulant. Celui de l'opérette et des chansonniers. Celui des gamins pauvres abandonnés. Celui des Poulbots et de Gen Paul. Celui des petits bistrots. C'est passionnant et les nombreuses photos qui illustrent le récit sont autant de pépites.
Au fil des pages, Patrick Buisson raconte Céline. Sa vie de médecin, ses premiers écrits, sa vie d'artiste, les rencontres amicales et amoureuses... Il pose sur l'auteur un regard tendre mais pas dupe. Aussi, j'en venais à espérer que tous les pans de la vie de Louis-Ferdinand Céline seraient évoqués, mêmes les plus écoeurants _ surtout ceux-là ! Eh bien non ! Patrick Buisson réussit un tour de force inouï : parler de la vie de Céline sans évoquer ou presque ce qui a poussé l'écrivain à fuir la France lors de la Libération !
Pas un mot sur les lettres envoyées aux journaux collaborationnistes, pas un mot sur L'École des Cadavres, pas un mot sur son soutien à l'Allemagne nazie ! A peine est évoqué son pamphlet antisémite Bagatelles pour un massacre qualifié de "délire" (sic ), l'Occupation est expédiée en quelques lignes. Sur 200 pages, le mot antisémite ne sera écrit qu'une fois (page 91).
Concernant l'entourage de Louis-Ferdinand Céline, ce n'est guère mieux. Robert le Vigan, acteur taré et ami de l'écrivain, est qualifié de "pas gentil du tout" et le portrait de l'homme s'achève par "La Seconde Guerre mondiale sera l'occasion pour ce mystique halluciné, d'un ultime repas qu'il prendra à la table de l'occupant, ce qui lui vaudra procès en épuration, indignité nationale et exil". Exil pour un repas ? Vous vous moquez Monsieur ! le Vigan était un abject collabo, délateur auprès de la Gestapo, tenant des propos antisémites sur la radio collabo "Radio Paris". Voilà pourquoi le Vigan a été condamné à la Libération, pas pour un dîner !
Patrick Buisson veut racheter Céline. Il nous martèle que Céline était médecin et l'a été jusqu'à la fin de sa vie n'hésitant pas à soigner des malheureux torturés par la Gestapo. Oui, oui mais le reste ?! le reste, moche et sale, qui explique l'exil au Danemark, qui explique la solitude, le repli à Meudon, le voisinage pas content et les écrits vengeurs de l'écrivain ? On l'oublie ? On fait comme si ça n'existait pas ? On refait L Histoire à sa sauce, on ment par omission ? Ridicule et malsain. Patrick Buisson signe un portrait incomplet et partial qui n'a pour but que de redorer le blason de l'écrivain.
Lorànt Deutsch peut toujours tirer la tronche sur les photos, c'est surtout le lecteur qui l'a mauvaise après avoir terminé le livre.
Patrick Buisson est un journaliste sérieux, on pouvait donc s'attendre à un ouvrage qui l'est autant. Il est à parier que ceux qui ne connaissent pas ou peu Céline prendront ses dires pour argent comptant et c'est bien là que le bât blesse.
Céline n'était pas un héros, ni un "anarchiste-libertaire" mais un salaud et un lâche qui a mis ses talents d'écriture au service des pires idéologies. Chacun est libre de lire les livres de Céline, là n'est pas la question. de même que le Paris de Céline a autant sa place chez les libraires que n'importe quel livre mais il est bon de savoir où l'on met les pieds.
La couverture est attrayante, le contenu beaucoup moins... à moins de partager le point de vue de messieurs Buisson et Deutsch.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Hardiviller
  31 août 2017
Un auteur d'extrême droite ( le mauvais génie de Sarkozy ) et un acteur affichant ses nostalgies de la royauté se sont associés pour mettre au point ce livre , fort joli d'extérieur avec comme illustration quelques clichés assez réussis , mais quelle langue de bois , quels silences sur les crapuleries de la collaboration . Pour appeler chat un chat : à moins de militer pour une droite extrême , le lecteur lambda , mettra ce livre à la poubelle . Qu'il n'y est sur Babélio que 6 lecteurs et une seule critique ( 2 étoiles ) ne prouve en rien le manque d'attrait du livre , mais le situe tout de même comme un raté éditorial qui frise souvent le négationnisme .
Commenter  J’apprécie          84

critiques presse (1)
Bibliobs   27 novembre 2012
Nos deux apôtres réussissent la prouesse inouïe de raconter la vie du génial Céline, […] sans mentionner son soutien à l'Allemagne nazie et son antisémitisme hystérique, sans expliquer les raisons de son exil et sa condamnation à l'indignité nationale.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   20 décembre 2012
Devant l'entrée principale, les édiles ont placé une borne informative. On n'est jamais assez instruit. Céline a vécu là une partie de son enfance, qu'elle nous rencarde la borne. C'est la seule trace à travers tout Paris du passage d'un des plus grand romancier du XXe siècle. Plus sobre y a pas... Relégué l'énergumène... On en apprend davantage sur Alphonse Lemerre, l'éditeur des Parnassiens sis au 23 ou sur Jacques Offenbach et son théâtre des Bouffes-Parisiens installé au 73.
Ah, vous pouvez toujours vous gratter, il n'y a rien dans tout Paris, Courbevoie, Clichy, Montmartre, Meudon. Les politiques de tout bord qui, d'habitude, ne sont d'accord sur rien, là ils ont fait l'union sacrée. Pas la moindre plaque. Pas la moindre inscription. Même pas le plus petit hiéroglyphe. Rien... zéro... nada...
Tous d'accord pour planquer le monstre. Pas présentable qu'il est, mais alors pas du tout.
Super tricard, le Ferdine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HardivillerHardiviller   04 septembre 2017
Lors d'une interview par le Figaro en 2011 Deutsch expose sa passion royaliste sans ambiguïté : Pour moi , l'histoire de notre pays s'est arrêtée en 1793 , à la mort de Louis XVI . Cet événement a marqué la fin de notre civilisation , on a coupé la tête à nos racines et depuis on les cherche ..... il aurait fallu instaurer comme en Angleterre , une monarchie parlementaire . C'est comme avec la religion , on essaie de faire triompher la laïcité , je ne sais pas ce que cela veut dire . Sans religion et sans foi , on se prive de quelque chose dont on va avoir besoin dans les années à venir . Il faut réintroduire la religion en France , il faut un concordat .
COMME QUOI UN ASSEZ BON ACTEUR PEUT SORTIR DE GROSSES CONNERIES .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissSherlockMissSherlock   20 décembre 2012
La chaleur est écrasante. Il se réfugie dans la cave à la recherche d'un peu de fraîcheur. Il souffre. Lucette veut appeler un médecin. Il refuse : "Rien, je ne veux ni piqûre, ni médecin, je ne veux plus rien. Je veux qu'on me laisse crever tranquille." A 18 heures, il meurt d'une hémorragie cérébrale. Le docteur Willemin dresse le constat de décès et fait prendre une empreinte de son visage et de sa main droite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Patrick Buisson (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Buisson
La merveilleuse histoire... de Patrick Buisson ! (J'suis pas content TV).
autres livres classés : belle epoqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mouton, chèvre, chameau, bourrique (expressions)

Dans ce magnifique ciel bleu, quelques jolis ..... blancs.

singes
moutons
éléphants

14 questions
512 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions , détente , langue française , culture générale , expressions françaises , humour , animaux , flegmeCréer un quiz sur ce livre