AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782298148206
672 pages
Éditeur : Nouvelles Plumes (22/12/2018)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 36 notes)
Résumé :
À la mort de son mari Peter, Diane, scientifique dans l'armée française, quitte tout pour s'installer en Australie. Mais bientôt le passé la rattrape, son beau-frère Dennis, commandant des forces spéciales, est chargé de la faire revenir : son mari est toujours vivant. Envoyé en mission en Antarctique, Peter s'est barricadé dans une base militaire.
Que cache-t-il ? L'armée prévoit d'y envoyer Diane pour le convaincre de sortir. Une idée qui ne plaît guère à D... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Soukiang
  18 février 2019
Passer par toutes les étapes de l'émotion humaine dans un roman, c'est prendre la mesure de chaque personnage, trouver son rythme de croisière, dans cette aventure pleine de surprises et de rebondissements, ne pas se fier aux 670 pages qui se laissent happer à la vitesse de 24 images par seconde ou presque, comme l'envie irrépressible de connaître le point final de cette mission d'une vie, cette fin qui risque de mettre tout le monde sur le carreau et le lecteur en premier, le plaisir d'avancer dans l'intrigue en a été démultiplié au fil des pages, comme un écheveau tissé dans la toile complexe des relations humaines, Silences glacials s'imposent comme une belle révélation, une plume addictive qui surpasse le statut de thriller pour embrasser d'autres genres avec le même bonheur et toujours dans cette délicate transition d'une construction harmonieuse.
Un récit énigmatique pour laisser toute latitude aux champs de tous les possibles, sans édulcorer ni la narration qui suit des chemins détournés pour mieux coller au fil rouge d'une disparition mystérieuse, ni la quête d'un amour impossible, cette recherche de la vérité servira de cobaye à tous les personnages semblant cacher des secrets, une plume généreuse pour intégrer et alterner des points de vue, on reproche souvent dans les romans à multiples personnages un manque de présentation initiale pour savoir qui est qui et qui fait quoi avec le risque d'embrouiller, rien de tout ça pour ce roman qui se déroule dans une base en Terre d'Adélie, Antarctique, il y est question de nombreux membres d'un commandos d'élite de l'Arméee française et de scientifiques missionnés pour des raisons diverses, chacun étant spécialisé qui dans un grade dévolue qui dans une matière liée à la recherche, tout a été pensé dans les moindres détails, l'auteure a déjà préparé le terrain glissant et menaçant, pour amorcer un compte à rebours meurtrier et sanglant ...
Inévitablement, j'ai pensé à certains films ou séries fantastiques, pour maintenir et laisser la liberté aux lecteurs tout le champ libre je me garderai de citer des titres pour ne pas influer ni influencer, pour l'atmophère pesante du huis-clos et de cette force inconnue en gestation, la plume fait preuve d'un pouvoir d'attraction ou d'absorption, à l'instar de Boréal de Sonja Deljongle, on retrouve toutes les composantes d'une trame étouffante pour la survie en milieu hostile, le danger imminent qui guette chaque geste et chaque pas, le labyrinthe obscur et clignotant des lumières vacillantes participent à cette ambiance claustrophobe, les tensions qui peuvent naître entre des personnages aux ambitions différentes ou dans la confusion des sentiments, sans le savoir encore, certains vont devoir puiser dans des réserves ou faire appel à tout leur courage pour trouver leur place dans cet espace qui prend alors des allures de terrains mortels.
Les courts chapitres propulsent l'action vers un rythme permanent, pas le temps de s'ennuyer, l'auteur évite d'utiliser la fin des chapitres pour annoncer qui un twist qui un rebondissement dans le viseur, il faut donc suivre la cadence qui alterne frénésie du moment et cette improbable romance, ce qui aurait pu paraître incongru dans un thriller va se révéler plutôt bien incorporé dans l'histoire, comme le bon dosage qui doit trouver un compromis sans piétiner les plates-bandes du thriller et réciproquement, un exercice délicat dont l'auteure a su éviter les pièges d'en dévoiler trop pour devoir l'imposer au lecteur, comme le train en marche, pour peu que vous soyez prêt à assimiler plusieurs genres, s'adapter en toute circonstance comme tous les personnages loin de leur terre patrie, vous pourriez être plus qu'agréablement surpris, une psychologie qui prend le temps de disséquer chacun dans leur tourment ou leurs états d'âme, toutes les couches superposées ne seront de trop pour comprendre les tenants et aboutissants, l'intrigue se dévoilant progressivement pour donner naissance à des fils secondaires, le style dénote ce sentiment d'urgence qui commence à prendre la dimension d'une vertigineuse mission à haut risque.
Le poids des décisions, le passé qui refait surface, une fois de plus les apparences trompeuses vont révéler des faces cachées, dans une relation humaine, toutes les certitudes peuvent voler en éclats, quand la surprise laisse la place à la vérité sous-jacente, le miroir de l'humain se fissure dans une spirale de sentiments mêlés et contrariés, traverser des zones de turbulence n'est pas de tout repos, l'impuissance à comprendre ce qui est en train de se généraliser dans ce complexe isolé et ouvert à tous les vents, il n'en faut pas plus pour éprouver une forme de compassion à l'égard de certains personnages qui convoitent des désirs enfouis et secrets, jusqu'où est-on prêt à aller par amour ou par loyauté ?
Des réponses qui s'égrènent dans le coeur des protagonistes, sous la menace insidieuse et insaisissable, comme une chape de plomb omnisciente, une atmosphère qui est ressentie dans la peur primale la plus profonde, faire appel à ses instincts de guerrier, c'est l'appel silencieux qui crie et personne semble encore évaluer tout ce qui est en jeu, dans cette angoisse pernicieuse, l'effet contagieux menace de faire s'écrouler toute la base entière.
Cette touche ambivalente à l'orée de plusieurs genres qui se mixent pour explorer plus avant certains pans non dénués d'intérêts comme la psychologie fouillée des personnages ou des pistes scientifiques, des questions fondamentales mettront les nefs à rude épreuve pour repousser les limites de la recherche, l'éthique scientifique comme celle des soldats entraînés à remplir leur mission, suivant leur idéologie qu'ils ont dû intégrer de force, il est toujours captivant d'explorer ces terres inconnues pour mettre au diapason tout l'art désigné pour concrétiser leur projet commun ou répondant à des ordres souterrains, s'il y a une chose de sûr dans Silences glacials, c'est que l'auteure prend un malin plaisir à dénouer des connexions pour proposer d'autres équations complexes, le lecteur participe de ce fait à prendre la place de certains personnages qui doivent alors interagir pour nourrir le feu de l'action et de la survie.
Comme un seul homme, comme une forme inquiétante qui gangrène toute la zone, le risque de sombrer dans les limbes de l'oubli éternel tient à un fil, l'émotion n'est pas en reste pour en ressentir tous les effets salvateurs, en lévitation ou en perdition, j'ai adoré m'égarer dans les prismes d'une réalité déformée, entre illusion et rêve, ce mince espoir qui habite chacun de nous pour dessiner notre destinée dans toutes les configurations possibles, entre la jalousie qui peut ronger l'âme et le poids des mensonges, il est des moments de crises existentielles difficiles à porter, il suffit d'une étincelle parfois pour croiser le feu de l'ennemi avec tous les risques et les conséquences en aval, prendre le temps de peser chaque décision qui peut revêtir l'armure d'une vengeance terrible et sans retour.
Surfant sur plusieurs tableaux, Silences glacials méritent le titre de roman qui tient toutes ses promesses, chaque personnage est suffisamment fouillée pour arriver à en éprouver une empathie croissante, au fil des pages, l'heure tourne et le danger jamais loin, l'urgence est décrétée dans l'ordre irrationnel des choses qui grattent à la surface réfléchissante, méfiez-vous des apparences, vous voilà prévenus et tendez bien l'oreille, il se pourrait que vous finirez par entendre ces bruits, ces silences glacials, à tout instant ...
Edité chez Nouvelles Plumes, sous l'égide de France Loisirs, une très belle découverte pour une histoire tout simplement addictive, Gwendoline Cachia est une révélation et l'émergence d'un style accrocheur et prometteur, à suivre dans son prochain roman pour confirmer son entrée dans le cercle des meilleures plumes littéraires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Deltak
  29 avril 2019
Le résumé : À la mort de son mari Peter, Diane, scientifique dans l'armée française, quitte tout pour s'installer en Australie. Mais bientôt le passé la rattrape, son beau-frère Dennis, commandant des forces spéciales, est chargé de la faire revenir : son mari est toujours vivant. Envoyé en mission en Antarctique, Peter s'est barricadé dans une base militaire.
Que cache-t-il ? L'armée prévoit d'y envoyer Diane pour le convaincre de sortir. Une idée qui ne plaît guère à Dennis, amoureux de l'épouse de son frère...
Voilà un livre déroutant que je qualifierai d'inclassable. Si le résumé suggère d'emblée un thriller, Silences glacials est aussi à la fois un roman de SF et de type romance. C'est ce cocktail qui en fait de prime abord un texte original. L'intrigue est très bien ficelée et on se retrouve à tourner les pages de plus en plus vite pour savoir comment se terminera cette histoire. Un petit bémol : j'ai trouvé l'histoire un peu longue à démarrer - sans doute ai-je été un peu moins sensible au côté romance - mais une fois au coeur de l'action, je me suis laissée happer. C'est très bien écrit et il s'agit de l'un de ces livres qui pourrait être aisément adapté au cinéma. D'ailleurs, il n'est pas sans rappeler un film de SF célèbre des années 1980...Je vous laisse découvrir lequel.Un premier roman très prometteur. Signalons également la magnifique couverture de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Hippocampelephantocamelos
  21 mars 2019
Diane vit en Australie. C'est la destination qu'elle a choisi pour se reconstruire. Ancienne scientifique au sein de l'armée française, elle se reconvertit dans une entreprise de cosmétiques pour tenter d'oublier son passé : un mari, lui aussi membre de l'armée, décédé lors d'une mission. Elle en ignore les conditions et rencontre des difficultés à faire son deuil… Comme si son défunt mari, Peter, la hantait. C'est Dennis, le frère jumeau de son mari – meilleur ami de Diane – qui va venir la chercher, et donner à jamais un nouveau souffle (glacial ?) à sa vie…
Si le début de l'histoire est une triste histoire de vie, une reconstruction pénible d'un personnage, très vite, la science-fiction vient s'en mêler. L'autrice réussit avec brio à mêler histoire d'amour, psychologie et science-fiction. Un livre qui ne demande qu'un deuxième volume, et une adaptation au cinéma ! L'histoire si bien ficelée pourrait déchirer le grand écran ! Ce n'est pas nous, lecteurs, qui avalons le livre mais c'est bien Lui qui nous avale. Pourtant, pas besoin de combinaison, c'est trop tard, le virus de ce livre est inscrit en vous, et une petite voix vous murmure que vous ne pouvez pas le lâcher…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MJ1965
  24 janvier 2019
J'ai découvert ce roman trop tard sur Nouvelles Plumes pour rédiger une fiche d'évaluation et du coup, d'avoir appris qu'il était édité, m'a fait énormément plaisir. Selon la notation Nouvelles Plumes, je lui aurais mis 10/10.
La base de Syli, en terre Adélie, Antartique : une voie appelle au secours et tombe toujours sur le répondeur de son épouse, Peter, ce commandant d'une unité ALPHA est considéré comme décédé depuis 8 mois lorsqu'une mission de sauvetage est organisée. Cette base secrète servait à des expériences militaires, que s'est-il passé ? Une autre unité ALPHA est désignée pour mener à bien cette mission. Avant de repartir, il faut aller chercher Diane qui est partie se réfugier en Australie pour essayer de se reconstruire, pour échapper à ses souvenirs et à quoi d'autre ? Elle accepte de suivre Dennis, qui est aussi son beau-frère, à contre coeur sans savoir pourquoi elle doit aller sur cette base où il se passe d'étranges phénomènes.
L'écriture est fluide, le style entrainant et très agréable à lire. L'écriture est puissante, très prenante.
Le lecteur rentre vite dans l'intrigue. Il a envie de continuer pour savoir ce qui va se passer.
Les personnages sont très bien décrits : fragilité, doutes, remise en question, culpabilité, certitude d'agir pour le bien sans se préoccuper des conséquences.La relation tragique entre Dennis et Diane est une sorte de fil rouge sur l'amour impossible mais le thème essentiel du roman est surtout "cette chose" mutante, ce qui se passe dans ce complexe pour essayer de l'éradiquer.
IL y a une progression logique vers une fin tragique que le lecteur sent venir au fil des lignes. le manuscrit se lit très vite, il est difficile d'éteindre de fermer le livre (ou la liseuse, j'ai eu la version BETA en epub pour l'évaluer et c'est un grand plaisir de pouvoir manier les pages de la version papier) pour passer à autre chose, on a envie de voir ce qui advenir des personnages. le lecteur ne sait pas dans quoi il va débouler car cette histoire de "chose" mutante, de vers visqueux... et la fin fait froid dans le dos.
Je verrais bien ce roman adapté en téléfilm ou en film. Il y a tous les ingrédients nécessaires pour en faire une adaptation. Une bande annonce créée par un autre auteur montre l'effet visuel, l'ambiance que rendrait ce roman transposé à l'écran et cela donne vraiment envie.
J'ai acheté ce roman pour moi mais aussi pour en faire cadeau à des proches... Je souhaite beaucoup de succès à Gwendoline et j'espère découvrir d'autres romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeTNKdesbois
  05 janvier 2019
Attention révélation ! Pour un premier roman, force est de constater qu'il s'agit d'un coup de maître. Gwendoline Cachia nous replonge avec délice dans l'ambiance de huis clos terrifiant, face à face avec le monstre, dans la veine des Alien et autres Resident Evil, réussissant même parfois à surpasser les maîtres du genre.
Imaginez... un complexe secret, quelque part en Antarctique. Alors que l'endroit est supposé abandonné depuis huit mois (suite à quoi ?) un appel à l'aide en émane. Qui en est l'émetteur ? Pourquoi ?
Huit mois auparavant, Diane a perdu son mari, membre d'un commando d'élite de l'armée française, mort au combat... et si les deux événements avaient un lien ?
Avec "Silences glacials", Gwendoline Cachia nous entraîne dans un univers terrifiant, ou raison d'État et découvertes scientifiques à vous glacer le sang s'entremêlent pour emprunter une pente glissante, très glissante, en compagnie d'hommes d'élite qui n'ont peut-être pas tous les mêmes buts...
Dans un style ultra-cinématographique fait d'une succession de chapitres courts découpés en sous-chapitres encore plus courts, ce roman nous propulse à la vitesse du montage d'une superproduction hollywoodienne dans les tréfonds de ce complexe top-secret, nous faisant vivre les aventures de ses personnages comme si l'on était l'un d'eux. Entre révélations et trahisons, ce roman captivant jusqu'aux dernières lignes - délicieusement ouvertes - est un vrai uppercut, magistralement écrit pour nous captiver dès le premier chapitre, et pour ne nous lâcher qu'une fois arrivés à la dernière ligne. C'est bien simple, j'ai dû le lire quasi d'une traite tant j'ai été happé par ce roman intense et bourré d'action.
Pour une première oeuvre, c'est assurément un coup de maître, que je ne serais pas surpris de voir porté à l'écran tant son mode de narration est taillé pour Hollywood. Bref, vous l'aurez compris, on est là face à un méga coup de coeur, à découvrir d'urgence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
HippocampelephantocamelosHippocampelephantocamelos   21 mars 2019
Elle ne comprenait pas ce qu’il disait. Pouvait-il lui dire de boire de l’eau comme si cela allait tout effacer ? Ses yeux restaient rivés sur Enrico. Y avait-il une limite à ce que l’homme pouvait faire subir à ses semblables ? Y aurait-il un jour une fin aux guerres pour qu’enfin on ne fabrique plus de telles horreurs ? Ces questions se télescopaient dans son esprit confus sans qu’elle ne pût y réfléchir vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LectureChroniqueLectureChronique   13 avril 2021
Il inspira profondément malgré la brûlure à l'intérieur de la cage thoracique. Autour de lui, tout n'était plus que fange et ténèbres. Il espérait que bientôt, grâce à sa chaleureuse présence, elle réussirait à faire disparaitre ces ombres maléfiques qui l'assaillaient sans cesse. Elle saurait quoi faire. Il en allait de son salut.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
Pour ne rien arranger, elle avait de plus en plus de mal à se concentrer. Trop d’émotions grondaient en elle. Même si elle s’était retenue d’en faire cas devant Dennis, les deux petites syllabes qu’il avait prononcées, l’avaient ébranlée. Il y avait si longtemps que personne ne l’avait appelée Dina.
Peter…
Elle avait réussi à se défaire de son emprise. Et là, en une seconde, tout réapparaissait. Ce n’était plus de la culpabilité, c’était quelque chose qui survivait en elle et restait fidèle à son mari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
Petite et tout en rondeurs, son physique respirait l’allégresse et le bien-être.
Ses taches de rousseur lui enlevaient quelques années, mais la chevelure rousse et épaisse lui courant dans le dos, ainsi que son maintien et son langage reniaient ce côté juvénile. Cette femme sophistiquée, d’une beauté peu commune, avait su passer la quarantaine avec grâce et bon sens. Seuls ses yeux clairs pouvaient dévoiler, en de très rares occasions, ce que la vie lui avait fait endurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2019
Elle avait senti des sentiments contradictoires animer le propriétaire de ce corps lorsqu’il pensait à lui. Confiance, amour fraternel, mais aussi fureur et jalousie.
Ses souvenirs devenaient de plus en plus rares, Elle y veillait.
Une chose était certaine, ce n’était pas à lui qu’il se MONTRERAIT.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gwendoline Cachia (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwendoline Cachia
Book trailer Une Ombre sur l'Univers - Naissance d'une Nessou.
autres livres classés : antarctiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Gwendoline Cachia (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2096 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..