AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marco Somà (Illustrateur)
EAN : 9782377313723
Sarbacane (01/01/2020)
3.91/5   41 notes
Résumé :
Drôle d’oiseau que ce monsieur Pigeon…
Monsieur Pigeon vend du bonheur en pot. Petit ou grand format, en pack de six ou modèle décoré pour Noël. Dans le bois qu’il visite ce jour-là, chacun des oiseaux en achète selon ses moyens, sa personnalité, pour offrir ou partager. Ou pas du tout, par
principe, car le bonheur ne s’achète pas. Et lorsqu’il repart, voilà que monsieur Souris, le pauvre balayeur dont personne ne
s’occupe ramasse un pot vide to... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 41 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

letilleul
  18 janvier 2020
D'arbre en arbre, de branche en branche, monsieur Pigeon fait sa tournée. Il exerce un métier-passion. Marchand de bonheur… Un rêve pour un commis-voyageur. Les habitants des bois sont friands de ses bocaux.
Il existe plusieurs types de clients : Les généreux qui veulent partager avec les amis et achètent un gros pot comme madame Caille. Puis il y a Les modestes comme monsieur Rossignol, un peu ric-rac, qui s'offrent tout de même un petit pot. Monsieur Pouillot lui est pingre et encore et encore....
Et de page en page, de portraits en portraits se décline un véritable guide du bonheur adapté à chaque personnalité.
Davide Cali déroule une fable philosophique dans un mouvement simple, rythmé et aérien, avec la sensibilité qu'on lui connait. Les illustrations de .Marco Soma proposent un décor naturel et onirique magnifiques et extraordinaires où se nichent mille détails…Le résultat est sublime et propose déjà en ce début 2020 un instant de lecture traduisant au mieux la littérature jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Orphea
  16 mai 2021
Bon, ben... j'ai pas compris.
Le pigeon vend du bonheur en pot, cet escroc.
Les oiseaux se font plumer en achetant des pots vides, au prix fort qui plus est, parce que "le bonheur ça ne se brade pas" dixit le pigeon.
Ses potes oiseaux sont les dindons de la farce parce que ce vautour leur fourgue de vieux rossignols.
Du coup, j'ai un peu l'impression d'être une bécasse. On doit se payer des miroirs aux alouettes pour être heureux ? On ne peut pas acheter le bonheur mais l'argent ça aide bien quand même, surtout quand on fait l'autruche ? Faute de grives on mange des merles alors ?
Pas de quoi pousser des cris d'orfraie non plus mais cet album sonne comme de la roupie de sansonnet.
Même si une hirondelle ne fait pas le printemps, il n'en est pas moins vrai que je suis restée le bec dans l'eau.
Sans vouloir lui voler dans les plumes, je trouve que l'auteur prend un peu ses petits lecteurs pour des têtes de linottes.

Commenter  J’apprécie          195
ladythat
  24 janvier 2023
Après avoir questionner le pouvoir dans "La reine des grenouilles ne peut pas se mouiller les pieds", Davide Cali et Marco Somà reviennent en force pour, cette fois, interroger le bonheur. L'auteur nous raconte comment Monsieur Pigeon se déplace, tel un colporteur, pour vendre du bonheur.
Chaque oiseau s'attache à acheter du bonheur selon ses besoins : amis, famille nombreuse…, et ses possibilités. Certains se refusent à en acheter par principe – avant d'aller s'en procurer sur internet – ou pour préserver une âme d'artiste. Mais dans tous les cas, le bonheur ne se brade pas et pour en obtenir il faudra aligner la monnaie…
Davide Cali nous sert une fois de plus une fable philosophique pour faire réfléchir au bonheur et ses valeurs. de sa plume juste et concise, il parvient à questionner l'idée que consommer et posséder accorde du bonheur, remettant ainsi notre société de consommation en question. Ici, l'auteur véhicule plutôt des valeurs de partage invitant le lecteur à offrir le bonheur plutôt que de tenter de l'accumuler pour soi.
On retrouve le style rétro aux couleurs fanées de Marco Somà mais, si j'ai aimé découvrir l'univers qu'il a créé, la richesse onirique et poétique des maisons d'oiseaux, j'ai été moins séduites par ses personnages. Je les ai trouvé plutôt figés et leur manque de réalisme m'a aussi gêné. Cela n'enlève rien au charme suranné de l'ensemble et me donne très envie de découvrir d'autres collaborations de ces deux artistes.
[visuels sur le blog]
Lien : https://sirthisandladythat.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sophronie
  16 janvier 2021
Un album original. Livraison de bonheur par Monsieur Pigeon. Il vend en fonction de ses clients, de leurs moyens, de leurs conditions familiales. Ses clients sont des oiseaux comme lui, perchés dans leurs habitats originaux et champêtres. Par le biais d'une échelle, en funambule, rien n'arrête la tournée Monsieur le colporteur de bonheur !
Illustrations originales et bucoliques !
Commenter  J’apprécie          100
gayane
  15 avril 2020
Monsieur Pigeon est un marchand particulier, il vend du bonheur en pot. Et durant sa tournée il rencontre tout un tat de clients différents.
Un album un peu particulier tant au niveau visuel que niveau de l'histoire qu'il délire.
J'ai trouvé l'illustration attirante, tout d'abord. Les pages sont assez chargées et les couleurs donnent une atmosphère un peu passée, un peu old school, plutôt intéressante. Cependant, j'ai trouvé au final les personnages un peu raides et pas assez expressifs à mon goût. Cela dit, les couleurs sont belles et ressortent bien sur le fond blanc.
Au niveau de l'histoire, le message délivré est également intéressant mais j'avoue que je pensais accrocher plus que cela. C'est une jolie morale mais c'est un peu tombée comme un soufflé pour moi.
Cela dit, tout cela n'est que mon avis qui s'est heurté à une attente différente. Cela reste quand même un bel et intéressant album.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
letilleulletilleul   18 janvier 2020
On entend de loin sonner sa cloche. DILING ! DILING !
C’est monsieur Pigeon, le marchand de bonheur, qui arrive avec sa petite camionnette.
Comment ça ? Ça se vend le bonheur ?
Mais bien sûr ! En petit pot, en grand ou même, en format familial.
Commenter  J’apprécie          130
letilleulletilleul   18 janvier 2020
Et il y a aussi celui qui en voudrait bien, mais refuse d’en acheter : c’est une question de principe.
«  le bonheur en pot ? Quelle bêtise ! » s’exclame monsieur Faisan.
Après, plus tard, il en commandera quand même deux pots sur Internet.
Commenter  J’apprécie          50
AluminiumAluminium   22 octobre 2021
Il y en a un qui ne cherche pas le bonheur.
C'est monsieur Étourneau qui est un grand artiste
(ou pense l'être) et ne veut pas être heureux,
parce que ça nuirait à son inspiration (tout le monde
le sait : l'artiste doit souffrir pour créer).
Commenter  J’apprécie          10
AluminiumAluminium   22 octobre 2021
Monsieur Pouillot nage déjà dans le bonheur.
Aussi, il demande s'il peut avoir une réduction
sur un pot à garder en réserve, pour plus tard.
"Ah ça non ! Jamais ! s'écrie monsieur Pigeon.
Le bonheur, ça ne se solde pas !"
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Davide Cali (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Cali
Dans le contexte de mutation de la Colombie, trois jeunes photographes colombiens – Hilda Caicedo, Andrés Donadio et Laura Quiñonez – et deux françaises – Leslie Moquin et Émilie Saubestre – tous diplômés de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'Arles, ont mené, lors d'une résidence, un travail artistique et culturel sur les terres colombiennes. Historique ou organique d'un côté, ethnographique de l'autre, les regards multiples des photographes créent un échantillon de matières. L'exposition collective présente cette multiplicité de regards sur l'exploration d'un espace pluriel. de Barranquilla à Cali en passant par Bogota, tous ont abordé cette matière mouvante qu'est le territoire avec le même désir : le relier à la richesse de sa culture et à ceux qui l'habitent ou l'ont habité. En coréalisation avec le Festival Parallèle 8 — Marseille, l'Ensp Arles et le Théâtre du Gymnase. Commissariat d'exposition : Juliette Vignon.
+ Lire la suite
autres livres classés : bonheurVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus