AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Ravencroft - BD tome 1 sur 3
EAN : 9782889330553
48 pages
Kramiek (07/02/2018)
3.47/5   79 notes
Résumé :
Ashley et Joyce Ravencroft ont perdu leurs parents, archéologues, dans un accident d'avion. Ils sont accueillis chez les très bizarres oncle Marcus et tante Zelda, quand ils reçoivent un colis préparé par leur mère juste avant sa mort. A l'intérieur, cinq statuettes et un petit billet : Chaque chose à sa place.
Que lire après Les Ravencroft, tome 1 : Chaque chose à sa placeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 79 notes
5
0 avis
4
7 avis
3
8 avis
2
1 avis
1
0 avis
Une BD jeunesse prenante même si le fond est classique. Frère et soeur, dont les parents viennent de mourir dans un avion, partent vivre chez leur tante et oncle riches et excentriques. Avant de périr, ils ont expédié un colis contenant des statuettes qui vont être volées. Leur enquête démarre... Les visages sont expressifs et couleurs agréables. Mon seul problème est qu'il y a un tome 2 qui n'est pas sorti et quand le temps est long entre les deux, je ne suis pas sûre d'être toujours dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          230
Kramiek éditions.

Un éditeur BD que je ne connaissais pas encore.

En parcourant le catalogue disponible sur la toile, vous y reconnaitrez "Will" de Zidrou, déja connu du public en revanche.

Une sélection et des héros à prendre en compte, à découvrir et faire partager.

Chouette!


Ce qui m'a frappé, moi chroniqueur, en feuilletant rapidement le livre, c'est la technique de Valentina Brancati, première accroche.

Un genre très inspiré Animé, à mon sens, joliment travaillé techniquement à la sauce BD.

Une bonne façon de profiter des avantages esthétiques des deux.

Le physionomie drôle et caricaturale des personnages me rappelle deux Disney joliment rétros en particulier, "Les 1001 Dalmatiens" et "les Aristochats".


Ma deuxième accroche fut l'auteur Davide Cali.

Ma première en réalité. Mais je vous explique, chers lecteurs, car je ne sais pas si vous aviez remarqué que le livre subit parfois plusieurs examen de passage.

Découvrant le titre sur la toile, c'est en effet la mention première de l'auteur qui a attiré mon regard et m'a convaincu qu'il y avait là quelque chose à découvrir, comme une flèche d'arc-en-ciel pointant le chaudron en attente et gardé jalousement par le leprechaun roux et vert .

Davide Cali n'est plus à présenter sur la littérature jeunesse Albums, il y est très prolifique et, pour ma part, très apprécié.

Ce trésor-ci, "les Ravencroft", jeunes lecteurs, vous aurez droit d'y toucher, bien au contraire.



Arrivé donc entre vos mains, c'est le destin de la BD, vous la feuilletez rapidement pour vous convaincre que vous allez accorder le temps promis à l'auteur et c'est l'illustrateur qui passe en avant.


Qui sont les Ravencroft?

Quel nouvel intérêt pouvons-nous trouver à ces nouveaux orphelins?



Les noms et prénoms font sonner les cloches anglaises de Big Ben, Ashley et Joyce Ravencroft et nous nous demandons déja sur les premières pages si leur destin ne va pas être celui des pauvres "Orphelins Baudelaire" de Lemony Snicket (attention, ne vous y trompez pas, Ashley est la fille et Joyce le garçon. Haussements d'épaules).

L'apparition d'un policier du crû ne nous détrompera pas sur le cadre géographique.

Manipulés et dépouillés d'une fortune qu'ils ignorent encore, cela sera t-il "la Nuit du Chasseur" de Charles Laughton (le Film) pour les Ravencroft?


Bien sûr que Davide Cali sait y faire pour ferrer son public.

Comme supposé, un mystérieux colis de statuettes accompagné d'un mot des parents arrive chez l'oncle et la tante qui les ont pris en pension et c'est le début de la quête pour Ashley et Joyce.

Cela pourrait effacer définitivement tous les doutes concernant une main invisible qui aurait un peu pousser les parents à disparaitre (la recherche de la vérité, pour un deuil, c'est important).



Et c'est parti, par la suite, de nouvelles disparitions qui conduisent à dire que cette affaire est clairement maudite.

Mais bon, si c'est maman qui le demande sur un mot "Chaque chose à sa place", vous vous voyez de ne pas y obéir, de ne pas ranger ce qu'il y a à ranger, vous?

Alors Ashley et Joyce vont naturellement mettre de l'ordre à cette histoire.


Valentina Brancati joue de l'exubérance maladroite et brute de décoffrage avec la tante Zelda, ne cachant pas une préférence déplacée à l'un des enfants.

Nous jouons beaucoup des apparences, Zelda de par son physique (le délit de faciès, c'est pas bien, je sais, c'est de la faute des auteurs), est placée doucement (et peut-être injustement) par mes soins sur l'échelle alimentaire des prédateurs Disney entre Cruella de Vil et Madame Médusa.


Ashley et Joyce sont amusants et brillants, nous suivons l'enquête avec intérêt car il y a de l'énigme et du casse-tête à ordonner et décrypter.

Je me suis personnellement régalé, il y a un soin apporté au décor qui restitue les différentes ambiances anglaises, urbaines et rurales.


Nous ne chutons pas encore vraiment sur le derrière à l'issue du tome, pas de grandes surprises mais en revanche, gonflé d'une grande envie de connaitre la suite, ça oui.

C'est pour ma part, une proposition de bonne facture, ce qui conduit à donner l'appétit des bonnes choses.

Une série à suivre.
Commenter  J’apprécie          30
Jolie BD jeunesse de confection italienne offerte par mon libraire dont nous allons nous empresser d'acheter le tome 2 ! Ashley et Joyce Ravencroft sont orphelins depuis peu et recueillis par leur oncle Marcus et leur tante Zelda, tous deux assez loufoques et extravertis, sans pour autant être très sympathiques. Les deux enfants reçoivent bientôt dans leur nouvelle demeure une étrange malle expédiée par leurs parents avant leur mort. Dedans, 5 statuettes étranges semblant représentées les éléments naturels. En reprenant les recherches de leurs parents et en fouillant dans leurs archives, Ashley et Joyce vont essayer de percer le mystère de ces figurines et de comprendre ce qui est réellement arrivé à leurs parents. Des dessins originaux à l'atmosphère trouble et étrange et un scénario classique mais qui tient la route. Une « lecture à bulles » qui fonctionne autant chez les grands que les petits.
Commenter  J’apprécie          63
C'est une série destinée avant tout à la jeunesse où nous avons deux jeunes orphelins qui mènent une enquête comme si c'était des adultes dans le monde de l'archéologie.

Je n'ai pas trop aimé ce caractère très naïf de l'histoire qui fait chasse aux trésors. Cependant, si on accepte le fait que cela ne s'adresse pas principalement à un lectorat adulte, cela passera sans problème.

Au niveau du graphisme, c'est clair et lisible avec un côté assez enfantin notamment dans les couleurs.

Divertissant mais sans plus en ce qui me concerne.
Commenter  J’apprécie          60
Prise pour le challenge BD, j'ai été intriguée par le graphisme de cette BD qui a bien fonctionné avec moi. L'ambiance de mystères et de caisses avec des reliques aussi ! le tout en a fait une petite BD jeunesse sympathique mais bien trop rapide à lire. Je me suis demandée pourquoi il n'y en avait pas plus, voire même toute l'histoire en un seul tome, sachant que ce n'est qu'un diptyque. J'espère que le second tome sera plus fourni. La fratrie Ravencroft est plutôt attachante avec leurs caractères différents, cela donne de bonnes interactions et un bon dynamisme à l'histoire.
Commenter  J’apprécie          52


critiques presse (1)
BoDoi
12 avril 2018
Avec un trait souple, vivant et des personnages très expressifs, cette jeune auteure s’inscrit dans la lignée d’artistes italiens tel Antonela Dalena, Alessandro Tota, Stefano Turconi ou encore Silvio Camboni. Sans prendre de grands risques, en s’appuyant sur des basiques.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Oncle Markus fait le jardin mais c'est plutôt un hobby.
Lui, comme vous savez, c'est un grand compositeur.

Ah bon ?

Oui, il avait écrit une symphonie, il y a des années, mais il a perdu la partition.
Depuis, la symphonie lui revient en rêve et il essaye de s'en rappeler à son réveil.
Commenter  J’apprécie          20
- T'as remarqué qu'il n'y a pas de livres dans cette maison ?
- Avec le temps que tante Zelda passe devant son miroir, ça m'étonnerait qu'elle trouve un moment pour lire !
Commenter  J’apprécie          20
Le roman est devenu une enquête générale sur l'homme et sur le monde.
Commenter  J’apprécie          40
Rien n'est comme il semble.

- Ça veut dire quoi, à ton avis ?
- Que quelqu'un essaie de nous dire quelque chose. Peut-être que maman et papa ne sont pas morts...
Commenter  J’apprécie          10
- Ashley?
- Oui?
- Tu dors ?
- A ton avis ?
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Davide Cali (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Cali
L' ENNEMI de Davide Cali et Serge Bloch, en vidéo !
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (127) Voir plus




{* *}