AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709645823
Éditeur : J.-C. Lattès (03/01/2014)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d'une beauté innocente mais radieuse, elle ignore encore ce qu'est la passion. Son monde est fait d'art et de couleurs - celles de la fresque qu'elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour - jusqu'à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d'amour naissante av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
harmo20
  11 mars 2014
J'ai été attiré par ce livre grâce à la couverture. Je la trouve jolie, simple et ne révèle pas grand-chose sur le roman. le résumé m'a encore plus plu du coup, j'ai voulu découvrir premier tome.
Elena est âgée de vingt-neuf ans, elle consacre sa vie à son travail. Même sa meilleure amie Gaia n'arrive pas à la faire sortir de chez elle, Elena a toujours une excuse. Elena travaille sur une fresque dans un palais à Venise, mais voilà, le propriétaire va héberger Leonardo pour un certains temps. Celui-ci ne va laisser Elena indifférente…
Elena est une héroïne sympathique. Elle adore son travail – rénover des oeuvres d'art - et n'hésite pas à faire des heures supplémentaires pour que le résultat soit merveilleux. Heureusement qu'elle a Gaia pour lui changer les idées de temps en temps. Elena ne boit pas, elle est végétarienne, du coup, elle ne prend pas soin d'elle, surtout que c'est une belle femme.
Gaia tant qu'à elle adore sortir. Son travail fait qu'elle connaît pas mal de monde, c'est une fille très sociable, elle n'hésite pas à parler même à ceux qu'elle ne connaît pas. Les filles sont totalement différentes mais elles se complètent. Elles forment un beau duo.
Leonardo est chef cuisinier. Il est beau, charmant, sexy. Il est très sur de lui. Son défaut c'est qu'il ne veut pas d'attache…
Filippo est un ami d'Elena depuis pas mal de temps. Celui-ci est amoureux d'Elena et commence enfin à le montrer à Elena. C'est un jeune homme simple, avec de l'humour, très gentil, attentionné.
Voilà pour les personnages, je les trouve tous très intéressants. J'ai aimé découvrir ce premier tome.
La plume d'Irene Cao est très fluide, simple et délicate. Je pense que c'est un point fort de ce roman. Ca se lit rapidement, c'est prenant. Un autre point fort, l'histoire se déroule à Venise. J'ai toujours voulu découvrir Venise, la ville des amoureux. Là, l'auteure a réussi à me faire voyager jusqu'à Venise. Une ville palpitante, rempli de lieux magnifique. le mélange d'art, de Venise, d'amour, de sensualité, tout ça, fait que j'ai apprécié ce livre.
C'est un livre érotique, mais je trouve qu'il n'y a pas forcément énormément de passages sensuels, surtout, il n'y a pas de vulgarité, c'est tendresse, expérience tout en douceur.
La fin est simple, personnellement, je me langui de découvrir la suite. La fin de ce premier tome ne donne pas spécialement envie de continuer, si on n'aime pas, on ne sera pas perturbé de ne pas connaître la suite. Mais moi, je me langui de retrouver Elena dans ses nouvelles péripéties amoureuses.
En conclusion, une histoire intéressante. J'ai adoré tous les personnages, je les trouve très bien travaillé. Ce fut un plaisir de suivre Elena doit ses découvertes charnelles. le style d'Irene Cao m'a plu dès le début, ce livre se lit très facilement. Une trilogie très promettante.
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
MaiteBravo
  02 septembre 2014
Que dire de ce roman? Je n'ai cessé d'alterner entre l'envie d'abandonner, l'envie de continuer (et même, d'acheter la suite!), et surtout l'incrédulité.
A vingt-neuf ans, Elena est un peu une belle au bois dormant. Elle doit restaurer une fresque à Venise, ville qu'elle connaît bien puisqu'elle y est née. Mais voilà qu'elle rencontre un restaurateur (en cuisine, lui), le très poilu Leonardo (je n'invente pas, c'est écrit, et plusieurs fois!) Je vous laisse découvrir ce que l'homme des cavernes va lui faire découvrir...
Le point fort, c'est Venise. L'auteur la raconte très bien, à la fois comme un rêve et une ville vécue au quotidien.
Les passages sur la restauration que l'héroïne doit faire sont plutôt intéressantes aussi.
Mais ai-je acheté ce livre parce qu'il se passait à Venise et parlait de restauration? Non, je l'ai acheté parce que c'était un roman érotique.
Alors, me direz-vous, quand vas-tu oser en parler? Hé bien, comment vous dire...Il faut attendre cent pages avant que ça devienne caliente, mais une fois qu'elle s'abandonne, elle jouit quand même bien facilement, cette Elena. Ce que je veux dire par là, c'est que les scènes de sexe ressemblent plus à une plongée dans ce que souhaiteraient les femmes qu'à une plongée dans la façon dont elles vivent vraiment leur sexualité.
Bref, en manière de littérature érotique bien écrite, joyeuse, fantasmatique, certes, mais intelligente aussi et bien vue, je n'ai encore rien trouvé de mieux que les romans et nouvelles de René Depestre. "Le mât de Cocagne", "Eros dans un train chinois", "Hadriana dans tous mes rêves", peu importe celui par lequel vous commencez, ils sont tous bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fantasybooksaddict
  17 août 2014
Pour commencer, je tiens à souligner la qualité de la couverture ! Non seulement, elle reflète parfaitement une scène de l'histoire mais en plus, je la trouve très poétique et mystérieuse, tout comme la plume de l'auteure et l'un des personnages principaux !
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure car même si au début, je trouvais que les événements s'enchaînaient trop rapidement, j'ai finis par l'apprécier. A travers elle, on découvre les splendeurs de Venise qui sont très bien décrites et des scènes érotiques ne sont jamais grossières ! J'ai plutôt eu l'impression d'observer des toiles car tout est empreint de poésie et c'est ce qui m'a permis de totalement m'immerger dans l'intrigue !
Dans celle-ci, tout est bien dosé, que ce soit les descriptions, les scènes érotiques ou celles de la vie quotidienne.
Cependant, les personnages m'ont plus posé problèmes ! En effet, je les ai trouvé clichés !
On découvre, l'héroïne Elena qui est restauratrice d'oeuvres d'art. Certes, c'est une rêveuse mais ce n'est pas parce que c'est une artiste qu'elle doit être solitaire et introvertie, bon sang !
Le pire, c'est sa façon de se comporter envers Filippo alors qu'elle fréquente aussi Léonardo. Je la trouve détestable ! Franchement, je crois que la fin où elle se jette à nouveau dans les bras de Filippo, après ce qu'elle lui a fait et surtout juste après que Léonardo l'ait quitté m'a encore plus outrée !
Sa meilleure amie, Gaia, est tout son contraire, extravertie, fêtarde. de plus, elle a un carnet d'adresse plein à craquer car elle est dans la communication, ce qui lui permet de collectionner les mecs (Super, encore un gros cliché !) et d'allier le travail au plaisir !
Quant à Léonardo, pour moi, c'est le personnage le plus intéressant. C'est un cuisinier New-yorkais qui collectionne les conquêtes et les plaisirs car il ne veut pas que les femmes tombent amoureuse de lui ou que lui même s'attache à elle. C'est un personnage très mystérieux car on ne sait presque rien de lui, hormis sa profession. de plus, il semble décider à ne pas laisser quiconque s'approcher de ses secrets. Je suis, d'ailleurs, très curieuse d'en apprendre plus !
J'ai aimé le voir évoluer car il a souvent des airs de grand séducteur mais ce n'est qu'une carapace qui semble se fendiller au contact d'Elena, pour laquelle on a l'impression qu'il éprouve des sentiments malgré ses dires. Je pense que sa carapace doit cacher un passé très dur ou peut être une ancienne relation amoureuse qui l'a détruit.
A contrario, je suis très étonné qu'il s'intéresse à Elena. En effet, je me demande surtout dans quel but il veut l'aider à s'épanouir. Certes, c'est une sorte de défi pour lui mais je ne vois pas ce que cela lui rapporte ! Je trouve que c'est un personnage très contradictoire car il semble ne penser qu'à lui mais vient, finalement, se mettre au service d'Elena.
Pour conclure, je regrette vraiment qu'il y ait autant de clichés mais heureusement on finit par les oublier pour ne se concentrer que sur la très belle plume de l'auteur et sur le personnage principal masculin !
Lien : http://fantasybooksaddict.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ninie067
  11 octobre 2014
Je ne sais pas trop penser de ma lecture que je viens tout juste de terminer à l'instant, je crois que je n'ai pas encore assez de recul parce que là j'ai juste envie de dire : "Mais ma pauvre fille, tu fais quoi là ?" Et vous vous demandez surement pourquoi ? Parce que la fin me laisse perplexe tout simplement. Je ne pense pas à ce roman comme à un roman érotique car malgré la présence du sexe, je dirais surtout que c'est un voyage des sens, dans lequel Elena laisse libre court à ses découvertes.
Elena Volpe est une jeune restauratrice d'Art, pour sa première mission en solo, elle doit restaurer une fresque représentant l'enlèvement de Proserpine dans un palais vénitien appartenant au Comte Jacopo Brandolini. Elle passe la plupart de son temps le nez dans les pigments et sur son escabeau, seule dans ce magnifique paysage enchanteur et plein de couleurs.
Elena est une jeune femme peu sûre d'elle, qui ne boit jamais une goutte d'alcool, qui ne sort pas ou très peu, qui est assez renfermée sur elle-même. Leonardo lui est un cuisinier sûr de lui, un amant hors pair, mais surtout un homme très mystérieux. Lorsque les deux se rencontrent, des étincelles crépitent très rapidement entre eux.
Leonardo veut aider Elena à se libérer des chaînes qui l'entravent, à s'ouvrir au monde qui l'entoure pas uniquement avec ses yeux, mais avec ses sens. Pour débarrasser la demoiselle de ses carcans, il est prêt à tout du moment qu'elle ne s'attache pas à lui et qu'elle ne tombe pas amoureuse.
L'histoire en elle même nous fait voyager tout autant que le personnage d'Elena, et je dois dire que j'ai appréciée le décor que l'auteur a planté en nous parlant de Venise, de Rome et de la Sicile, de la restauration d'oeuvre d'art, de la cuisine, bref un vrai appel au plaisir des sens.
Le seul petit reproche que je pourrais faire, c'est la fin de ce premier opus qui me laisse un peu perplexe quand à la réaction d'Elena qui malgré tout le mal qu'elle a pu faire à son ami Fillipo, n'hésite pas à le rejoindre à Rome, quand Leonardo ne veut plus d'elle. J'avais du mal à comprendre comment l'auteur allait pouvoir continuer l'aventure avec ses personnages en leur faisant prendre cette route, je me suis donc empressée de lire les résumés des opus suivants (pas bien, je ne le fait jamais d'habitude), mais c'est preuve que l'auteur à su me tenir en haleine et éveiller ma curiosité.
Vous l'avez donc compris, je ne vais pas tarder à lire le tome 2, très bientôt.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
leslecturesdeVal
  08 août 2015
Mon avis: j'ai enfin sorti cette trilogie de ma PAL et faut avouer qu'il était grand temps, après ma lecture, je me demande maintenant pourquoi je l'ai pas lu avant car cette lecture a été un vrai régal...
Du coté de l'histoire : Elena, est une jeune restauratrice d'art, employée à la restauration d' une fresque dans un palais vénitien, elle va faire la connaissance de Léonardo, un chef cuisinier que le propriétaire a invité à vivre pendant quelques temps dans ce même palais. Très vite et bien malgré eux, ils se rapprochent jusqu'à finir par coucher ensemble. Léonardo va rapidement proposer à la jeune femme un pacte assez spécial: L'initier au plaisir qui lui fera envoler ses tabous mais surtout elle ne devra jamais tomber amoureuse de lui ou il la quittera aussi vite. Bien sure Elena accepte aussitôt, refusant de montrer ses propres sentiments déjà bien installés et s'initiera au plaisir dans les bras du bel homme. D'initiation en initiation, Elena va même remettre en cause toute son existence jusqu'ici bien établie ainsi que son idylle naissante avec Filippo.
Du coté de l'écriture: J'ai adoré la plume de l'auteure, je l'ai trouvée addictive dès le début, je la trouve délicate, fraiche, sensible et vraiment très agréable. On retrouve bien sure les schémas de ce genre de littérature : d'un coté, un homme beau, musclé, riche, ne cherchant que le plaisir. de l'autre côté, une jeune femme un peu paumée dans sa vie sentimentale qui va s'éprendre du jeune homme malgré elle. Mais malgré cela je l'ai trouvé très différents des autres romans de ce genre. Il y a des scènes de sexe mais contrairement à ce que j'envisageais avant de commencer, ce n'est pas à outrance et à aucun moment j'ai trouvé les scènes osées mais plutôt j'ai aimé ce coté délicatesse avec un respect commun des personnages vraiment très agréable. Pour moi, ce roman est écrit avec une grande finesse, de la subtilité et beaucoup de sensualité. J'ai adoré la palette d'émotions qui s'est offerte à moi durant ma lecture. J'ai adoré les personnages principaux mais aussi les autres qui gravitent autour d'eux, je les ai trouvé tout simplement attachants, beaux et délicats à souhait. Sans parler de la fin qui m'a prise aux tripes et qui m'a poussée obligatoirement à lire la suite ( et c'est là que je suis supère heureuse d'avoir la trilogie entière dans ma bibliothèque LOL car à la fin de ce premier volume, je savais que j'allais lire la saga en entier dans la foulée, ce qui est très rare pour moi.)
En conclusion: Comme vous vous le doutez, ce premier tome est un réel coup de coeur, il m'a transportée dans l'univers italien d'Irène Cao, la plume de l'auteure m'a subjuguée, les personnages et les lieux découverts dans ce roman m'ont tout simplement énormément plu, Cette lecture a été dévorée en quelques heures, je vous le conseille vraiment si vous n'avez toujours pas sauté le pas pour découvrir cette trilogie.

Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
ptitelily01ptitelily01   22 février 2014
Devinant mon trouble, Leonardo m’entraîne hors de l’église en me prenant par la main. Par une porte latérale, nous débouchons sur une rue secrète, une impasse. Après m’avoir plaquée contre le mur écaillé de la sacristie, Leonardo me soulève le menton.
-Tu as compris ce que je suis en train de te dire, Elena ?
-Je ne suis pas sûre, dis-je dans un murmure.
-Si c’est le grand amour romantique que tu cherches, je ne suis pas la bonne personne. Si tu penses juste à te changer de ta petite routine ennuyeuse, tu fais fausse route. Ce que moi je te propose, Elena, c’est un voyage, une expérience qui te changera pour toujours.
Je halète, je cherche à me libérer de son étreinte, même si pour rien au monde je ne voudrais le fuir.
-Je vais m’occuper de toi, t’apprendre que ton corps ne doit connaître aucune inhibition, aucun tabou. Je vais te montrer comment te servir de tes sens, de tous tes sens, pour jouir, et rien d’autre. Seulement tu devras me faire entièrement confiance, et être prête à tout ce que je te demanderai.
Il marque un temps, et plonge ses yeux sans les miens.
-Tout. Même si cela te semble absurde ou idiot.
Il n’y a rien d’autoritaire dans sa voix, non. Il est convainquant, diaboliquement convainquant. S’il me proposait d’aller danser ou boire un verre de vin, je crois qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
— Le rouge te met plus en valeur, s’exclame Gaia en me poussant devant le miroir du séjour. Regarde-toi, tu es superbe !

Dressée sur la pointe des pieds, je fais un demi-tour sur moi-même, mais le reflet que me renvoie la glace me fait froncer les sourcils. Je ne suis pas convaincue. Ce soir aura lieu l’inauguration tant attendue – au moins par Gaia – du restaurant de Brandolini. Et je n’en finis plus de parcourir mon appartement de long en large, en petite culotte, à la recherche d’une tenue acceptable. C’est loin d’être gagné. J’ai Gaia sur le dos depuis deux heures, et elle m’épuise. Craignant de me voir changer d’avis au dernier moment, elle a déboulé chez moi, maquillée et habillée de pied en cap, traînant derrière elle une valise à roulettes et deux sacoches géantes bourrées de vêtements et d’accessoires. Elle n’a plus qu’une seule idée en tête : m’imposer le look qu’elle a choisi pour moi.

— C’est trop court, Gaia. J’ai l’impression d’être toute nue… et puis ce rouge est vraiment tape-à-l’œil.

Je soupire tout en désignant mes cuisses. Désemparée, Gaia en lève les yeux au plafond :

— Tu es irrécupérable. Tu ne comprends vraiment rien à la mode…

— Allez, repasse-moi la robe Gucci noire, lui dis-je en me préparant à un énième choc frontal avec le miroir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BlondynettBlondynett   20 septembre 2014
Devinant mon trouble, Leonardo m’entraîne hors de l’église en me prenant par la main. Par une porte latérale, nous débouchons sur une rue secrète, une impasse. Après m’avoir plaquée contre le mur écaillé de la sacristie, Leonardo me soulève le menton.
-Tu as compris ce que je suis en train de te dire, Elena ?
-Je ne suis pas sûre, dis-je dans un murmure.
-Si c’est le grand amour romantique que tu cherches, je ne suis pas la bonne personne. Si tu penses juste à te changer de ta petite routine ennuyeuse, tu fais fausse route. Ce que moi je te propose, Elena, c’est un voyage, une expérience qui te changera pour toujours.
Je halète, je cherche à me libérer de son étreinte, même si pour rien au monde je ne voudrais le fuir.
-Je vais m’occuper de toi, t’apprendre que ton corps ne doit connaître aucune inhibition, aucun tabou. Je vais te montrer comment te servir de tes sens, de tous tes sens, pour jouir, et rien d’autre. Seulement tu devras me faire entièrement confiance, et être prête à tout ce que je te demanderai.
Il marque un temps, et plonge ses yeux sans les miens.
-Tout. Même si cela te semble absurde ou idiot.
Il n’y a rien d’autoritaire dans sa voix, non. Il est convainquant, diaboliquement convainquant. S’il me proposait d’aller danser ou boire un verre de vin, je crois qu’il ne s’y prendrait pas autrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
Nous avons un problème, dit-il en posant ses lèvres contre mon oreille.
Oh, sa voix... J'ai envie de lui...
Il me caresse le visage, glisse de la joue vers le menton. Sa main descend encore et attrape la fermeture éclair de ma combinaison. Il l'ouvre jusqu'à hauteur de mes seins.
Ma respiration s'intensifie, mon bat la chamade.
-Un sérieux problème... Poursuit il d'une voix toujours plus chaude et sensuelle. J'ai envie de toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   21 janvier 2014
Mon coeur se met à battre à toute vitesse, comme en surchauffe. Mais je ne dois pas avoir peur. Je sais ce qu’il y a à la fin et au début d’un voyage : il y a la vie, il y a l’amour, il n’y a qu’un instant, et la certitude merveilleuse de ne pas savoir ce que le destin nous réserve.
Commenter  J’apprécie          90
Video de Irene Cao (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Irene Cao
Irène Cao - Pour tes lèvres, trilogie italienne .A l'occasion du Salon du Livre de Paris, Irène Cao nous présente sa trilogie italienne « Pour tes lèvres », « Sur tes yeux » et "Tout entière » aux éditions jean-claude Lattès. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/recherche/auteur/Cao%20Irene.html Notes de musique : ® Tres Tristes Tangos/Unknown Album/Planta Baja. Free Music Archive.
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
436 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre
. .