AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842284321
Éditeur : Le Pré aux Clercs (17/03/2011)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 172 notes)
Résumé :
Le monde d'une rock star bascule dans le cauchemar après un accident de voiture... Mais que pouvait bien chercher Swann cette nuit-là ?

Une overdose d'adrénaline, la sensation ultime, le sentiment d'être libre... libre de toutes entraves. Pourquoi roulait)il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu'à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ?

Atteint d'amusie (il n'entend plus la m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
31 janvier 2017
Ce que j'ai ressenti:…Une invitation à danser un Rock endiablé sur un pont de toutes les malédictions…
J'adore la légende du Pont du Diable, j'aime beaucoup ses ponts vertigineux qui enflamme l'imagination des gens, et comme les fées ne sont pas sujettes au vertige, aller y faire un tour, quand un, se présente sur mon chemin…Après de là, à le prendre à 170km/h comme Malko, je ne m'y risquerais pas…Mais l'emprunter dans l'imagination de cet auteur, je fonce à tire d'ailes…..
"Le pont du Diable, oui. On raconte que cet endroit attire les âmes en peine."
Sire Cédric arrive toujours à insérer dans ses thrillers, une part de fantastique et de légendes, qu'on adore voir revisiter sous sa belle plume. Ici, la toile de fond a une aura de mystère et de danger diabolique, et j'ai apprécié cette ambiance sombre et musicale: l'autre côté des paillettes, la part des ténèbres des génies inspirés, les failles insondables des hommes…Il a ce souci du détail, des petits « riens » qu'il te posent au détour de son intrigue, pour la rendre juste ce qu'il faut d'intriguante, à la limite du réel…C'est indéniable, j'aime son style…
"Malko est comme ça, un accro aux sensations fortes, un drogué à l'adrénaline. Et sa musique est comme lui. Directe et entière, éclatante dans ses excès."
Il a vraiment un problème ce Swann, et ici, on adore le détester car il incarne tout ce qu'il y a d'horripilant dans ces stars égoïstes et imbus de leurs personnages, et plus que tout, qui ne respectent rien, ni personne…Je pense d'ailleurs décerner à ce personnage, la palme de la goujaterie…Même dans sa détresse, même dans ses tourments, même quand il marche en enfer, il est difficile de ressentir une empathie pour cette pseudo Rock star…Par contre, si je souffrais de cette cécité, je crois que j'en mourrai, donc oui, un minimum de peine quand même pour cette amusie dont il souffre…
"Sans musique, la vie serait une erreur. Friedrich Nietzsche. "
Voici donc un thriller efficace et dynamique, avec cette fangeuse ombre qui lance son petit jeu sanglant, et on se surprend à dévorer plus vite que ce bolide lancé à toute allure, vers cette fin de pont, où le Diable vous attendra peut être, un sourire aux lèvres, et une musique de fond en deux temps…Rock'n'roll, cette lecture…
"L'odeur de la mort le cherche. Elle le suit, où qu'il aille, il le sait maintenant. "

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
luckita
04 octobre 2014
Encore en livre de Sire Cedric qui ne m'a pas déçue. le jeu de l'ombre se situe, dans la chronologie, entre L'enfant des cimetières et de fièvre et de sang. le commandant Alexandre Vauvert enquête sur le meurtre de deux jeunes femmes, atrocement mutilées.
Parallèlement, nous suivons le parcours de Marko Swann, musicien qui, suite à un accident de voiture au "Pont du diable" perd la faculté d'entendre la musique. Ce dernier se retrouve mélé aux meutres de ses maitresses. Une ombre le poursuit...
Comme d'habitude, dans les livres de Sire Cedric, on retrouve une enquête du commandant Vauvert dans laquelle se glisse des événements mystérieux, diaboliques. Une fois de plus, j'ai eté happée par le rythme de l'histoire et l'écriture envoutante de l'auteur. Par contre, j'ai trouvé que certains aspects du roman n'étaient pas assez creusés, ce qui ne m'a pas empêchée de passer un excellent moment.
Commenter  J’apprécie          180
Audreyy
21 août 2013
Sire Cédric est un auteur qui réussit à plaire au public et dont les critiques positives coulent à flot. Je découvre l'auteur seulement aujourd'hui avec ce livre et je comprends les éloges qu'on peut lui faire. Disons que c'est amplement mérité puisqu'il arrive à tenir son lecteur en haleine jusqu'au bout tout en arrivant parfaitement à le manipuler et à le distraire. Autant prévenir qu'il n'y aura pas de points négatifs dans mon avis puisque d'un bout à l'autre, j'ai littérairement dévoré ce livre.
Nous assistons à la descente aux enfers d'une Rock Star, Malko Swann, un artiste extrêmement égoïste qui boit beaucoup et enchaîne les conquêtes. Pas amoureuses non mais plutôt les coups d'un soir. Sire Cédric peint de manière très crédible le monde des célébrités et ce n'est pas beau à voir. Mais pourtant, je n'ai pas détesté Malko, non. Je l'ai même adoré. Je trouve que l'auteur a su rendre un personnage attachant malgré son caractère antipathique. On compatit à ce qu'il lui arrive et c'est dans les pires moments que je l'ai trouvé touchant.
L'histoire démarre de suite et c'est dès la première page que j'ai réussi à rentrer dedans. On découvre cette rock star qui roule à vitesse grand V et qui va basculer par dessus de ce qu'on appelle "Le pont du diable" et qui porte vraiment bien son nom parce qu'à partir de ce jour, Malko bascule dans un cauchemar. Non seulement il n'entendra plus la musique, ce qui est terrible pour un musicien puis, il se rendra compte que quelqu'un l'observe, quelqu'un qui est bien décidé à faire de la vie de Malko, un véritable enfer. Quelqu'un ou lui même ? C'est la question que je me suis posée tout au long du roman. Y a t'il vraiment quelqu'un ou Malko songe complètement dans la folie ? Je basculais d'un côté puis de l'autre, on peut dire que l'auteur joue parfaitement avec les nerfs du lecteur et ça m'a vraiment plu. Je mourais d'impatience de découvrir le fin mot de l'histoire. de plus, en parallèle, nous découvrons Alexandre Vauvert, un commandant qui de son côté, enquête sur une mystérieuse histoire d'enlèvements de jeunes filles.. Tout au long du roman, on pourrait penser que ces deux histoires n'ont rien en commun mais pourtant… de l'art ! D'autant que, Sire Cédric sait captiver son lecteur dès le départ et sait donner envie de continuer et cela sans s'arrêter. Autrement dit, vous le finirez très vite.
Avec un thriller fantastique, une enquête policière et une petite dose de surnaturelle, l'auteur a parfaitement su faire le mélange et créer un roman passionnant, étrange et angoissant. Honnêtement, tout ce que j'aime. C'était donc inconcevable de penser que la magie entre ses livres et moi n'opèrent pas. Alors aucune déception. Ah si une, pourquoi avoir autant attendu pour me lancer dans ses histoires? Grâce à la fluidité de son écriture et de la folie de cette histoire, Sire Cédric propose un roman très prenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
nataly
06 février 2013
Grâce à Mortsure et à un partenariat avec les éditions Pocket, c'est avec plaisir que je me suis lancée dans la découverte de l'auteur Sire Cédric que l'on m'avait vraiment conseillé.
Quand une personne possède tout ce qu'elle souhaite, et que suite à un accident elle perd sa raison de vivre, comment continuer sa vie ?? C'est ce qui arrive à Malko Swann, grande star du rock français, qui suite à un accident de la route se retrouve atteint d'amusie. En parallèle, il y a ces découvertes de corps de jeunes filles assassinées, que l'enquêteur Vauvert tente d'expliquer en souhaitant ainsi trouver l'assassin. Apparemment, il n'y a aucun rapport entre ces deux histoires, et pourtant l'une et l'autre vont se mélanger pour le plus grand plaisir du lecteur.
L'auteur maitrise parfaitement son récit en utilisant une écriture rythmique, mystérieuse, des chapitres entrainants, à tel point que l'on ne peut pas lâcher le roman. Nous voilà donc entrainés dans un mélange de récit genre thriller noir mais aussi fantastique et psychologique. L'énigme nous surprend et notre intérêt est attisé par les indices que l'on découvre au fil des pages. Et ce qui est d'autant plus surprenant, c'est qu'à certains moments il nous semble avoir trouvé la solution et l'on s'imagine avoir compris entièrement, et peu de temps après hop nous revoilà surpris par un passage qui contredit ce que l'on avait imaginé. Sire Cédric joue avec nos nerfs avec énormément d'habileté. Cet auteur français rivalise grandement avec les auteurs de thriller américain que l'on a coutume de lire. Mon seul bémol serait peut-être le dénouement car j'avais déjà deviné depuis un moment le rebondissement. Quoique bien mené je le trouve trop rapide ; mais c'est malheureusement le défaut que je trouve à beaucoup de thrillers que je lis car je m'attends toujours à des choses plus recherchés et j'ai toujours l'impression que les auteurs s'essoufflent et écrivent donc rapidement la fin de leur roman.
Trois des principaux personnages sont vraiment surprenants et étonnants dans « le jeu de l'ombre ». Malko est un homme qui suite à son accident se sent perdu et apeuré par son handicap, il lui semble perdre la tête et cherche à retrouver sa confiance en lui. Vauvert, le commandant qui cherche à résoudre les crimes utilise son instinct de flic, il est perspicace, entêté. Quant à Belleville, c'est un homme politique qui est malheureusement un être détestable qui utilise des moyens détournés pour parvenir à ses fins. Impossible de vous en dire davantage sinon cela gâcherai le suspense et l'intrigue.
C'est une très belle découverte pour moi, un roman que je ne peux que vous conseiller grandement. Pour ma part je vais donc continuer dans la lancée, et lire d'autres romans de cet auteur qui je l'espère me plairont autant sinon plus.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Milka2b
21 juin 2013
J'ai mis un peu de temps à le lire (dans ma PAL depuis sa sortie) pour pouvoir le savourer pleinement et ne pas le lire trop vite comme je sais si bien faire avec les romans qui me passionnent...puis je l'ai oublier.
Par contre il est rare que j'achète un livre dont la 4eme de couverture ne m'emballe pas mais il fallait absolument que je prenne le dernier Sire Cédric sortit.
J'ai mis du tps à apprécier l'histoire car le personnage principal "Malko Swann" ne me plaisait pas du tout, j'ai même fait un pause dans ma lecture d'une 20aine de jours.
Pourquoi je ne saurai pas le dire, mais son attitude, son accident, son handicap ne me l'ont pas rendu "sympathique".
Ok c'est un célèbre musicien, il est jeune, beau, riche...et plein de drogue, donc capricieux et égoïste.
Contrairement à ca, quel énorme plaisir de retrouver Alexandre Vauvert dans cette enquête qui prend son envole au 1/3 du livre.
A partir de là impossible pour moi de le lâcher, même si on se doute de la chute finale.
Une série de meurtres bien sanglants, avec des détails qui vous font tordre le nez tellement on a l'impression de s'y trouver, de visualiser mais surtout de sentir.
J'en aurai quand même voulut un peu plus, je reste sur ma faim pour les descriptifs des meurtres.
Un très bon Thriller fantastique, mais je ne vous conseil pas de lire celui-ci en premier si vous ne connaissez pas sire Cédric. (L'enfant Des Cimetières sera excellent pour débuter)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
StelphiqueStelphique30 janvier 2017
Malko est comme ça, un accro aux sensations fortes, un drogué à l'adrénaline. Et sa musique est comme lui. Directe et entière, éclatante dans ses excès.
Commenter  J’apprécie          280
lulubooklulubook28 avril 2011
Son pneu heurte un obstacle,un rocher peut-être,ou bien le parapet,et le véhicule s'envole.Dans ses tympans,dans son coeur,la musique explose.C'est le finale.L'apothéose.Tout l'orchestre reprend le thème à l'unisson.Un,deux,un et deux et un et deux.Accelendo.
Malko tourbillone sans fin tandis que la nuit l'avale.
Et que la musique cesse.
Brutalement.
Définitivement.
Commenter  J’apprécie          90
Milka2bMilka2b28 mai 2013
Il lève son verre et hume l'arome du vin, tout en observant les touches d'ivoire et d'ébène. Blanc et noir. Noir et blanc. Peut-il y avoir plus hypnotique qu'un tel spectacle? Les touches d'un piano sont comme une alphabet parfait, se répétant, se répondant. Malko a toujours entendu la musique comme des couleurs. Pour lui, les notes de piano sont toujours vertes ou bleues. Il n'a jamais pu expliquer pourquoi.
Et maintenant...
Maintenant, il observe ces touches sans oser les effleurer. Il vient ici tous les jours depuis trois mois. Il s'assoit. Il regarde le piano. Il voit les touches, il peut sentir leur douce perfection quand il les effleure, mais il est aveugle à leur musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ricouricou02 juillet 2013
ET MAINTENANT? COMMENT ROMPRE CE PACTE ?.
Il crispe ses mains sur le volant.
TU NE PEUX PAS FAIRE CA. RÉFLÉCHIS UN PEU.
CE SERA PIRE APRES.
Malko sent des larmes monter dans ses yeux.
MAIS SI JE LE FAIS PAS ?
QUE FERA CE MONSTRE INVISIBLE ?
IL CONNAIT MES PROCHES. IL CONNAIT MES ANCIENNES CONQUÊTES.
IL A DIT QU IL S .EN PRENDRAIT A JACK ET SARAH.
JE NE PEUX PAS COURIR CE RISQUE. PAS EUX.
PAS SARAH.
Il inspire. Puis expire. Se calmant un peu.
Demain il pourra se poser toute ces questions.
Pour l'instant, il a un travail à effectuer.
Un travail terrible.
Mais il ne voit pas quoi faire d'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StelphiqueStelphique29 janvier 2017
L'odeur de la mort le cherche. Elle le suit, oú qu'il aille, il le sait maintenant.
Commenter  J’apprécie          210
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le jeu de l'ombre" de Sire Cédric.

D’où Malko Swann est-il tombé au début de l’histoire ?

D’une falaise
D’un pont
De la fenêtre d’une maison

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Le jeu de l'ombre de Sire CédricCréer un quiz sur ce livre
. .