AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782357190467
64 pages
Le Tigre Editions (17/06/2011)
4.12/5   8 notes
Résumé :
Chiens écrasés
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Charybde2
  19 mars 2013
Une centaine de savoureux "prières d'insérer" d'une fictive rubrique des chiens écrasés...
Au bout de quelques pages de ce bref opuscule tenté avec audace par les éditions le Tigre, le sourire devrait s'installer pour ne plus vous quitter : l'auteur concocte l'une après l'autre une bonne centaine d'annonces censées nourrir son alimentaire (et mythique !) rubrique "Chiens écrasés" au sein d'un journal quotidien...
Quelques-unes de ces perles improbables :
"Je visais ma femme, sanglotait l'ayatollah inconsolable en berçant dans ses bras le cadavre lapidé de sa chienne."
"Mais pourquoi donc a-t-il fallu que Bigoudi bondisse dans la fosse d'orchestre au moment du glorieux coup de cymbales final ?"
"Quelle idée aussi d'avoir appelé mon chien Timber, se lamentait - mais un peu tard - Matt Pencil, appuyé sur sa hache."
"Mévente. "Le chien des Baskerville" a été pilonné."
"Je n'ai qu'un seul regret, confiait Enzo Ferrari au crépuscule de sa vie, et c'est de n'avoir jamais pu écraser un danois. Rien à faire, à chaque fois, je passais entre leurs pattes."
Du plus évident au plus tiré par les cheveux, un savant jeu sur le langage derrière l'exercice d'apparence anodine, dont le ton ne serait pas sans rappeler un florilège de statuts de Madman Claro sur Facebook, qui auraient été organisés autour d'un thème unique... À fortement recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarianneL
  19 juillet 2013
Chatouillement zygomatique prolongé avec ces nécrologies canines sous la plume enragée d'Eric Chevillard.
«Le shérif Will Federman, dit La Barrique, légèrement gris au sortir du saloon, croyait enfourcher son cheval. La méprise fut fatale à Foxy.»
«Mévente. le chien des Baskerville a été pilonné.»
Ces chiennes de petites annonces sont précédées d'une introduction à la zoolâtrie, où l'on retrouve Albert Moindre dans la peau du zoolâtre, en guise d'introduction à la jubilation.
«Point de zoolâtrie bien comprise sans misanthropie, répète souvent Albert Moindre, célibataire, misanthrope et zoolâtre, car tout l'amour dilapidé pour nos semblables n'est plus disponible pour le veau, et les meuglements de ce dernier, privé de la tendresse aveuglément donnée à quelque enfant grincheux, sont à fendre l'âme.»
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   27 avril 2013
Je n'ai qu'un seul regret, confiait Enzo Ferrari au crépuscule de sa vie, et c'est de n'avoir jamais pu écraser un danois. Rien à faire, à chaque fois, je passais entre leurs pattes.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   27 avril 2013
Mais pourquoi donc a-t-il fallu que Bigoudi bondisse dans la fosse d'orchestre au moment du glorieux coup de cymbales final ?
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   27 avril 2013
Quelle idée aussi d'avoir appelé mon chien Timber, se lamentait - mais un peu tard - Matt Pencil, appuyé sur sa hache.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   27 avril 2013
Je visais ma femme, sanglotait l'ayatollah inconsolable en berçant dans ses bras le cadavre lapidé de sa chienne.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2Charybde2   27 avril 2013
Mévente. "Le chien des Baskerville" a été pilonné.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Éric Chevillard (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Chevillard
«Bêtes de littératures» avec Éric Chevillard Hérissons, orangs-outans, tortues, flamants roses, insectes… Les bêtes peuplent les livres d’Éric Chevillard. S’interrogent à cette occasion les enjeux de la présence d’animaux, et par là d’altérités non humaines, dans la littérature. Comment rendre compte, avec l’écriture, d’intensités animales au-delà de l’allégorie ou de la fable ? Donner vraiment la parole aux animaux, est-ce pour autant se couper du symbolique ? Et l’humour dans tout cela ? L’entretien sera ponctué d’une lecture d’extraits de «Zoologiques» (Fata Morgana, 2020). - Modération : Sandra de Vivies La Fondation Jan Michalski, le 11 septembre 2021
+ Lire la suite
autres livres classés : brèvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2943 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre