AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211208703
208 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (01/06/2012)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Lorsqu'il pousse la porte de la bibliothèque municipale pour la première fois, Kévin Pouchin espère y trouver un peu de chaleur. Il ne demande rien d'autre. Et surtout pas un livre qui le ferait passer aux yeux de son père et des petites frappes du collège pour une chochotte ou un traître à sa famille !
Mais il est déjà trop tard. Kévin Pouchin vient de changer de trajectoire et de basculer dans le camp honni des binoclards. A la bibliothèque, il croise Lauri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
paroles
  29 mars 2014
Voilà un roman jeunesse rempli de réflexions sur la culture et la condition sociale.
Il m'a bien sûr fait penser à Eddy Bellegueule, bien qu'Holden mon frère ait été écrit avant celui-ci. Son auteur est également originaire de la région Nord. Que de coïncidences !
Kevin (et oui dans les cités HLM on aime les prénoms issus des séries américaines), collégien de quinze ans en classe de 3ème, va découvrir un monde jusqu'alors inconnu de lui, une bibliothèque.
Cette approche aurait pu être naturelle, mais elle est, ici, le résultat des conditions météorologiques.
Les vacances de février sont là. Ce n'est pas la joie chez les Pouchin, pas de départ programmé aux sports d'hiver et pour cause, les fins de mois difficiles sont toujours là avant l'heure. le père est au chômage. Et en plus, il vient de se faire la malle avec la BMW. Où, ça ? Mystère ! À chaque fois qu'il part, on ne sait où, ni combien de temps ça va durer. Et à chaque fois, la mère devient hystérique. Forcément, elle doit assurer seule la maintenance de l'appartement et la garde des quatre enfants. Alors, quand elle n'en peut plus, allez hop tout le monde dehors, sauf Éva la petite soeur de trois ans, bien sûr.
C'est comme ça que Kevin s'est retrouvé tout seul dehors, par ce froid de canard. Il a bien essayé de traîner dans le centre commercial, mais il y avait déjà la bande à Loïc Huc, alors valait mieux s'écarter. du coup pour avoir chaud, il ne restait plus que la bibliothèque. Mais attention hein, fallait pas se faire voir, ni des parents qui n'auraient pas compris sa présence dans ce temple réservé aux bourges et aux chochottes, ni par les gars du collège qui l'auraient traité de binoclard, pas parce qu'il porte des lunettes (d'ailleurs, il n'en porte pas), mais parce que ça fait intello. Et là, c'est l'insulte suprême et ça mérite en plus des coups par ci, par là.
Oui, mais voilà, Kevin n'avait pas prévu que dans cette salle bien chauffée et confortable, il allait faire la connaissance de mamie Chamallow, tomber amoureux de la première de la classe de 3ème d'et commencer à lire vraiment...
Sous des dehors assez simples, cette petite histoire est en fait la découverte d'un milieu social peu favorisé, c'est un euphémisme, de conditions de vie et d'hygiène difficiles, de mal-bouffe, d'accès à la culture inconnu car mal connu et inquiétant... C'est aussi, pour le héros, la découverte que l'on peut être différent des autres et s'accepter ainsi.
C'est encore la découverte de la solidarité, car une main tendue peut parfois changer un parcours. Et bien sûr, c'est un bel hommage à la lecture.
L'écriture est simple et efficace. de plus, le roman est truffé d'humour, pas de misérabilisme ni de pathos dans ses lignes.
Une belle lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
CC50340
  09 octobre 2012
J'ai beaucoup aimé ce livre qui raconte la vie d'un collégien, Kévin Pouchin, qui se réfugie par hasard dans la bibliothèque du quartier seulement pour avoir chaud, car sa mère après une crise de plus, l'a mis dehors, comme son frère et sa soeur, pour ne pas les avoir dans les pattes. Leur père est parti depuis quelques jours, ils ne savent ni où ni quand il reviendra. Ce havre de paix se transforme en lieu de rencontre, d'abord avec Laurie, une fille de sa classe (1ère de la classe) et une vieille dame, Irène, l'ancienne bibliothècaire.
Durant ces vacances de février ils vont se retrouver régulièrement à la bibliothèque. La vieille dame va mettre Kévin au défi de lire un livre en une semaine, chose qu'il n'a jamais faite de sa vie et pire il ne doit pas le dire chez lui sinon il va passer pour un binoclard, un intello, on va se moquer, son père de retour pourrait même lui flanquer une râclée !
Kévin se cache pour lire, il y prend goût et demande à Irène de lui suggérer un autre titre, puis une très grande amitié qui va se transformer en amour va le lier à Laurie. Un jour, Laurie l'embrasse sur la bouche et il aime beaucoup ! Ils ne cachent d'ailleurs pas leur amour puisqu'ils recommencent dans la cour du collège.A la rentrée il va même avoir un 18 en français...
Un jour Irène va prendre, de façon un peu trop violente, sa défence, à coup de canne, alors que son père venait le chercher à la bibliothèque pour qu'il nettoie sa BM en le traînant par les cheveux. Résultat le vieille dame se retrouve à la maison de retraite car sa fille n'a pas apprécié ce nouveau débordement. Kévin fini par retrouver cette amie et conseillère en lecture. Elle avait écrit une lettre, pour Laurie et lui, que sa fille leur donna. Kévin fit même la lecture à voix haute à Irène.
Un beau roman d'amitié et d'amour... mais aussi sur les souffrances d'un enfant maltraité par ses parents et qui se tait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
chardonette
  12 avril 2013
L'auteur fait un choix d'utilisé un langage soutenu, surtout au début de l'histoire et je pense que ce style peut déstabiliser un jeune lectorat. de plus, il y a des références culturelles en décalage vis-à-vis de la génération actuelle. Comme le titre par exemple.
Mais j'ai tout de même apprécié cette lecture qui a été un bon moment.
Tout commence avec Kévin, Kévin Pouchin qui pousse les portes de la bibliothèque pour la première fois. On va ressentir sa crainte d'être observé, reconnu dans cet établissement et surtout avec un livre dans les mains.
Mais il va être reconnu par une jeune fille de sa classe, Laurie, première de la classe. Et rapidement on va s'attacher à cette jeune fille complètement en décalage avec les adolescents modernes. Elle va être direct et rapidement attendre que Kévin l'embrasse.
Mais ce récit est aussi une histoire entre deux générations : Kévin et Irène, la dame Chamallow, ancienne directrice de bibliothèque et qui se retrouve du jour au lendemain à vivre chez sa fille.
Ce drôle de duo va se connaitre lors des visites à la bibliothèque. Et rapidement devenir ami et inséparable mais un jour Irène ne sera pas là.
A noté que Kévin vit dans une famille ou la culture n'est pas prioritaire et grâce à ces nouvelles amies il va découvrir une nouvelle facette de sa personnalité.
Pour finir, c'est un roman riche, complet mais que je conseillerais plutôt à des jeunes adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lirado
  24 décembre 2013
A lire le résumé d'Holden, mon frère, on peut croire que Fanny Chiarello va simplement démontrer par
a + b, au lecteur qui n'aimerait pas lire, tous les bienfaits de la lecture, à commencer par l'augmentation des notes à l'école et le développement de l'intelligence. Mais se serait rater une grande partie du roman que de ne voir en Holden mon frère que LE roman qui réconciliera l'adolescent détestant lire, avec la lecture (même si, ça peu marcher !)
En fait, dans Holden, mon frère, le lecteur fait surtout la rencontre d'u adolescent attachant, lucide et drôle auquel on compatira ou s'identifiera. Ainsi, Kévin ne voit dans la lecture aucun intérêt et surtout il a bien compris que dans sa famille lire et parler de façon un peu trop soutenue est une honte. Malheureusement pour lui (mais pas pour nous), Kévin va se retrouver un peu par hasard dans une bibliothèque et en charge de lire un livre au titre un peu nunuche : l'Attrappe-coeur. Un livre qui bouleversera tout dans son quotidien de " beauf " bien rangé.
Holden, mon frère est un roman très distrayant et amusant à lire par le style très humoristique que Fanny Chiarello emploie au travers les propos de Kévin. Elle dépeint avec humour les petits clichés du quotidien dans lequel Kévin vit. Un héros dont l'univers et la famille nous rappelle ceux de Mathilda dans le roman du même nom de Roald Dahl. C'est cliché et très exagéré, certes, mais c'est très bien vu et surtout très drôle à lire. Kévin pose sur les membres de sa famille un regard très ironique et acerbe tout en étant très attaché à chacun de ses membres et notamment la petite Eva, jeune double de lui-même.
Avec Holden, mon frère, le lecteur est assuré de passer un bon moment de lecture car il se passe de nombreuses petites choses dans le quotidien de Kévin, bien au-delà de la simple découverte du plaisir de lire : une famille qui rappellerait la famille Groseille dans La Vie est un long fleuve tranquille avec une mère au bord de la crise de nerf, un père qui apparaît et disparaît sans cesse, un frère et une grande soeur qui ne manient pas vraiment la langue de Molière à l'inverse d'une petite soeur, Eva, épatante pour ses trois ans.
Et puis il y a aussi une première de la classe amoureuse du cancre, une mamie très vindicative et prête à tout pour défendre les Belles Lettres, la peur de se faire repérer par le frère ou le père dans une bibliothèque ...et beaucoup, beaucoup d'événements qui font que la vie de Kévin Pouchin est loin d'être un long fleuve tranquille, justement !
Une panoplie de personnages parfois caricaturaux mais terriblement attachants qui nous embarquent dans une histoire truculente de la première à la dernière page. Holden, mon frère est un très bon divertissement !
Lien : http://www.lirado.fr/holden-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GabySensei
  15 août 2012
Ce roman jeunesse se laisse dévorer très facilement et vous tirera surement quelques sourires.
Un jeune s'initie à la lecture sous la férule d'une vieille bibliothécaire à la retraite. La lecture va lui permettre de prendre de la distance avec les moqueries dont il fait l'objet à l'école, et peut-être de s'élever au-dessus de sa condition.
L'auteur à l'art de créer des situations assez cocasses et des métaphores très drôles. Un bon moment de lecture qui permet de s'aérer la tête.
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Ricochet   09 juillet 2012
Sans trop de rebondissements mais coulant avec facilité, moqueur et plein de sentiments à la fois, le roman se dévore, et le lecteur ne peut qu'être touché par le héros : nous connaissons tous un Kévin...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
chardonettechardonette   10 avril 2013
D'abord je me suis limité aux mangas. La série que j'avais commencée comporte quarante-trois volumes, assez pour occuper le reste de mes vacances royales. Mais dès le tome trois, je me suis posé des questions; je me suis dit: "Mon petit Kévin, tu n'es vraiment pas une lumière. Je crois bien que tu es en train de lire cette histoire pour la troisième fois."
Après vérification, ce n'était pas le cas. "Mon petit Kévin, certaines subtilités doivent t'échapper. Les mangas, c'est trop ardu pour toi." Alors j'ai élaboré un stratagème dont je ne suis pas peu fier: quand j'arrive à quatorze heures, je vais directement chercher Le Grand livre des motos sur son étagère, je l'ouvre en grand et je glisse dedans un album des Schtroumpfs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
GabySenseiGabySensei   13 août 2012
A cet instant il me semble que rien ne peut me résister si je l'enveloppe de mots; ces mots que j'ai pris goût à enfiler me donnent un réel pouvoir, ils trouvent un écho dans le monde qui m'entourent. Je peux gagner la considération de mon père, charmer la première de la classe, empêcher ma plus vieille amie de se gâcher la vie par amour-propre. Quant à moi, je peux être qui je choisis d'être.
Commenter  J’apprécie          120
chardonettechardonette   10 avril 2013
Elle s'approche de moi et incline exagérément la tête pour approcher ses lèvres des miennes, sans parvenir à empêcher une collision suffisamment forte pour réveiller la douleur dans mes cloisons nasales. Je reste stoïque. Ses lèvres atterrissent sur les miennes à angle droit, c'est doux et chaud, tendre, voire un peu moi. J'aime bien. Je souris quand je découvre les joues intégralement roses de Laurie, une inondation d’innocence forte pour se limiter à ses pommettes. Après ça, elle fait comme si rien ne s'était passé, comme si je n'avais pas été là pendant la chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
parolesparoles   29 mars 2014
Dans cette classe, les deux tiers d'entre nous sont issus de familles traces de chiens. Je craignais les réactions, quand j'ai commencé ma lecture : qui se sentirait visé, moqué, dénigré, attaqué ? Qui serait perturbé ?
Les premiers éclats de rire m'ont fait frémir, mais il m'est bientôt apparu qu'ils soulignaient chaque passage où, avec une tendresse narquoise, j'avais voulu tourner en dérision les travers de la vie traces de chien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CDIchablisCDIchablis   27 octobre 2013
Je me rends compte que je n'ai pas pensé aux Pimpettes depuis deux jours. Ils ne m'impressionnent plus. S'ils me voyaient pousser la porte de mon repaire et qu'ils se gondolaient bruyamment à mes frais, je serais prêt à leur faire quelques pointes de petit rat de l'opéra en cadeau bonus. Qu'ils me filment avec leur portable si ça leur chante. Je suis devenu plus fort qu'eux parce que désormais ils m'indiffèrent - eux, leurs avis sur toutes choses et leur petite cour d'admirateurs débiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Fanny Chiarello (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fanny Chiarello
Viens découvrir les derniers #livres et #ebooks arrivés dans ma Bibliothèque! Mon article sur le blog avec le synopsis des romans :http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/01/bookhaul-decembre-2016-des-livres-et.html
Plus de vidéos : http://goo.gl/hCnYmr . Déroulez pour plus d'infos :)
? Livres cités : Fidèle à ton pas balancé, de Sylvie Lainé Les Portes d'Athion, d'Anne Sophie Kindraich La vitesse sur la peau, de Fanny Chiarello Fuite de Fluide de Li-Cam Never Never Saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher Les Dormeurs, d'Emmanuel Quentin Gastronogeek Maliki Blog
? Chaînes / blogs cités Emaginaire : http://www.emaginaire.com/
?Mes chroniques écrites : Never Never :http://www.leblogdeptitelfe.fr/2017/01/never-never-de-colleen-hoover-tarryn.html
Le Faire ou Mourir de Claire Lise Marguier (Edition le Rouergue) http://www.leblogdeptitelfe.fr/2015/09/le-faire-ou-mourir-de-claire-lise.html
Organic Edition http://www.leblogdeptitelfe.fr/2016/11/uneedition-unecollection-organic.html
_ ? Me contacter
SITE : http://www.leblogdeptitelfe.fr/ FACEBOOK : http://goo.gl/huya0v TWITTER: https://twitter.com/Ptitelfe1982 - @ptitelfe1982 INSTAGRAM: https://instagram.com/leblogdeptitelfe MAIL: contact@leblogdeptitelfe.fr SNAPCHAT / @ptitelfe82
Je tourne avec un Canon 70D La musique d'intro est Legacy Studer - crédité par Universal UPPM
Merci d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir ! A bientôt! Hélène
+ Lire la suite
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Holden, mon frère

Comment s'appelle la plus jeune sœur de Kévin ?

Océane
Jessica
Eva
Laurie

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Holden mon frère de Fanny ChiarelloCréer un quiz sur ce livre

.. ..