AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702160367
400 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (06/09/2017)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Émoi dans tous les services de sécurité du monde: un inconnu vient de tirer sur le président de la République française à Paris, et la balle est américaine. Le sniper a touché l’écran de protection à la distance phénoménale de 1 400 mètres et l’avertissement est clair : la prochaine fois, ce sera au sommet du G8. Et Dieu sait combien il y fera de victimes.
Mais qui est ce tireur d’élite ? Seuls quatre hommes sont susceptibles d’avoir accompli cet exploit, e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Killing79
  26 septembre 2017
Jusque-là, cette rentrée littéraire m'avait offert de belles découvertes. Seulement, si vous regardez mes articles précédents, vous constaterez que l'ambiance générale de ces romans n'était pas des plus joyeuses. Je désirais donc m'aérer un peu l'esprit avec quelque chose de plus léger. La nouvelle aventure de Jack Reacher arrivait à point nommé. J'avais vu les adaptations cinématographiques lors de leurs sorties. J'avais bien aimé la première et un peu moins la seconde. Mais me lancer dans ce genre de littérature, me semblait une bonne idée pour me sortir du marasme dans lequel j'étais englué.
Comme dans les films, la plus grande force de l'histoire est son acteur principal. Tom Cruise (1 mètre 70) ne ressemble pas du tout physiquement à Jack Reacher (1 mètre 96), en revanche il incarne parfaitement le personnage. On retrouve dans le livre, cet ancien major de la police militaire au caractère bien trempé. Il est impartial mais sait s'adapter aux situations, il est costaud mais est parfois dépassé par ses adversaires, il est un peu austère mais a de l'humour, il est solitaire mais sait se rendre disponible, il est charmant sans être charmeur. Il est donc bourré de paradoxes qui font de lui un personnage très attachant et qui mérite qu'on s'y intéresse.
A travers cette enquête menée tambour battant, le lecteur suit ce héros instinctif dans le monde des services secrets internationaux. On voyage de pays en pays, on rencontre des individus tous aussi fourbes les uns que les autres, qui sont prêts à toutes les manoeuvres pour servir leur patrie. de scènes d'action en scènes de manipulation, l'aventure nous réserve son lot de surprises. Je ne me suis pas ennuyé une seconde et j'ai dévoré les pages en un rien de temps.
Bien sûr, on n'a pas affaire à un roman d'une grande profondeur. Mais l'essentiel est que l'on passe un bon moment de divertissement, dans la même veine que les films. Si comme moi, vous cherchez une lecture sans prise de tête et efficace, tentez l'expérience Jack Reacher, et éclatez-vous dans ce jeu de dupes !
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BlackKat
  10 septembre 2017
Tout d'abord, je remercie NetGalley et les éditions Calmann Levy pour l'envoi de ce roman! Ceux qui me suivent savent ô combien Lee Child est un de mes écrivains préférés et, pour preuve, j'ai tout stoppé dès réception pour me jeter dessus alors que j'avais quelques romans en attente avant celui-ci!
Que voulez-vous, je suis faible devant Jack Reacher! Je craque!
Dernier opus en date des aventures de Jack Reacher, donc. Et son épopée déborde largement des États-Unis car les Services Secrets israéliens, russes, anglais, français et américains sont sur la brèche à la veille du G8 qui doit réunir à Londres de belles cibles toutes gonflées de suffisance et d'importance. En effet, si un sniper a raté son coup à Paris, tout est écrit pour une réussite à Londres.
Jack Reacher connaît un des hommes soupçonnés et il devait un service à un ancien gradé de l'armée. Il n'en faut pas moins pour qu'il s'embarque dans cette dangereuse traque...
Comme d'habitude, juste le rappel de qui est Jack Reacher: ancien de la Police Militaire américaine, mesure plus d'un mètre quatre vingt dix, blond aux yeux bleus, avec toute la rigueur d'une vie passée dans l'armée et une conception pure de la justice, telle que la loi ne peut pas forcément l'appliquer, tout en muscles mais pas mal aussi dans le crâne. Il a quitté l'armée car elle ne pouvait plus rien lui apporter et depuis, il vadrouille au gré de ses envies. Mais il semble être un aimant à problèmes… sûrement à cause de la jalousie que sa liberté suscite… allez savoir! L'esprit vif et les muscles affûtés, Jack Reacher est un loup solitaire peu prolixe, se contentant d'un confort spartiate mais… faut pas le chercher!
Nous sortons donc des States, pour une fois, pour de la géo-politique internationale avec la coopération plus ou moins forcée entre les services de protections des "grands" de ce monde. L'auteur assène quelques vérités caustiques sur les services secrets des différents pays concernés, sans épargner le sien. Ce qui est assez jouissif à la lecture (voir le passage sur les AK 47, par exemple!).
Le jeu des alliances et des faux-amis internationaux ne lisse pas d'avantage l'image établie et lucide de l'hypocrisie politique qui règne sur nous autres, pauvres humains! 
Jack Reacher, pur produit militaire américain, n'en est pas moins dupe et si des directives et obligations pleuvent sur sa mission, il n'en fera, de toutes manières, qu'à son idée et suivra son instinct. 
Car un attentat peut cacher bien des desseins obscurs. L'intention première n'est pas toujours le fond du problème...
La traque d'un tueur joue au yo-yo entre action et attentes, observation, stratégie. C'est ce que j'aime chez cet auteur: l'équilibre entre détails posés sur chaque étape de la mise en place de ce qui sera l'action et l'excitation des moments de chaos. 
Reacher est l'image même du héros rebelle, qui en impose, tant par son physique que son esprit toujours que le qui-vive et ultra réactif. Si le bonhomme est pragmatique avant tout et semble avoir un coeur d'iceberg, il n'en oublie pas l'humain et son besoin de protéger les plus faibles.
Il porte le deuil de ses erreurs, le poids de ses responsabilités, n'oublie jamais que chaque acte possède des conséquences parfois dramatiques. Et révéler les vérités mêmes dérangeantes ne lui fait pas peur.
Il est futé, met ses muscles au service de son cerveau, improvise parfois, s'adapte sans cesse et franchit toujours la ligne des apparences pour frapper au coeur du crime. Il n'épargne personne et surtout pas lui-même.
Encore une aventure trépidante, avec l'originalité de jongler avec les frontières et des personnages au jeu trouble. Une lecture excellente et vivifiante, tant naviguer dans le brouillard des agences de sécurité internationales est jubilatoire! Je me demande comment chacun y retrouve ses petits, au bout du compte!
La cible était française, vraiment?!? 
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
-Olivier-
  07 octobre 2017
Aimant varier les genres, après un excellent roman noir de Ron Rash, je me laisse tenter par la dernière aventure de Jack Reacher. C'est une découverte pour moi, la seule image que j'ai vue de ce personnage est celle de l'acteur Tom Cruise qui l'incarne au cinéma. Et encore ! Il s'agit de l'affiche du film car cela fait bien longtemps que je n'ai pas vu un film avec cet acteur.
Heureusement, je constate que le héros de Lee Child mesure un mètre quatre-vingt-dix-huit pour cent dix kilos, ce qui l'éloigne un peu de la morphologie de l'acteur américain et de l'image que j'aurais pu en avoir tout au long de cette lecture.
Ce dernier livre de Lee Child est en fait la dix-neuvième aventure de Jack Reacher .
Un général des Forces Spéciales américaines l'appelle d'urgence après une tentative d'assassinat ratée contre le président de la France. le général croit que l'attaque a été une répétition pour une tentative d'assassinat contre le président américain lors d'un prochain sommet économique à Londres.
Le tireur de Paris a tiré sur une distance de 1300 mètres . Reacher et le général savent que seule une poignée de tireurs d'élite dans le monde peut faire ce tir. L'un est Américain nommé Kohn Kott, que Reacher a envoyé en prison quinze ans plus tôt. Maintenant qu'il est libre, le travail de Reacher est de le trouver, sachant bien sûr que Kott n'hésiterait pas non plus à tuer son poursuivant.
L'histoire qui se déroule à Paris et à Londres est à la fois complexe et fascinante. On en apprend beaucoup sur les snipers et les puissants fusils de longue portée. A Londres, Kott est protégé par un gang criminel dirigé par Little Joey, un malabar aussi large que grand. Reacher est également secondé dans cette mission par une charmante militaire de 28 ans, Casey Nice, qui apporte cette touche glamour, comme les James Bond girls avec l'espion de sa Majesté.
L'inconvénient dans ce genre de série avec un héros récurrent est qu'il y a un impératif à respecter. Jack Reacher ne peut que survivre à moins que Child et son éditeur ne soient disposés à perdre beaucoup d'argent avec une conclusion vraiment inattendue. Child ne peut donc que donner à l'histoire un suspense et une tension maximale pour arriver à une conclusion courue d'avance.
Il y a aussi ce moment où Reacher s'oppose au super sniper Kott lors d'un échange de tirs parfaitement chorégraphié, mais dont le résultat n'est pas une surprise. Celle-ci survient cependant quand un autre méchant apparaît avec un pistolet et promet de faire exploser la tête de Reacher. Il arrive ce qui arrive presque toujours dans ce genre de situation, le tueur est si stupide qu'il n'arrête pas de parler au lieu de tirer !
Le pacte sous-entendu est donc le suivant : Lee Child nous livre une lecture passionnante et nous prétendons ne pas savoir si son héros survivra à cette aventure comme il l'a fait lors des dix-huit précédentes. Ainsi, quand tous les méchants ont été neutralisé, Jack Reacher, fatigué, peut monter dans le prochain bus et disparaître dans la nuit, laissant une multitude de fans en attente du prochain défi qu'il rencontrera quelque part sur la route.
La prochaine aventure sera sans moi, car finalement, celle-ci ne m'a pas particulièrement convaincu
au point de devenir un inconditionnel de ce héros.
Suivez mes chroniques sur mon blog : bibli-oli.blogspot.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
encoredunoir
  07 décembre 2018
Après plus d'un an sans Jack Reacher et malgré le substitut puissant que représente la lecture d'un ouvrage de Stephen Hunter, il faut bien l'admettre, ça me démangeait un peu.
Visionnaire, Lee Child, dès 2014, met en scène un attentat contre le président français. Mais contrairement au Tuer Jupiter de François Médéline, le coup foire. Il faut dire que le Macron de François Médéline n'a pas à disposition un Jack Reacher pour le protéger. Et Jack Reacher, désolé de le dire, mais ce n'est pas Alexandre Benalla.
Bref… il se trouve que le sniper qui a loupé son attentat contre le président de la République française pourrait bien être un type que Jack Reacher a arrêté pour meurtre quelques années plus tôt et qui, depuis, est sorti de prison. C'est comme ça que, en toute bonne logique, notre ancien policier militaire devenu un hobo qui traverse sans cesse et dans tous les sens les États-Unis histoire de dézinguer des méchants avec sa brosse à dents dans des patelins paumés, se trouve habilité par la CIA, les services secrets et l'armée à aller enquêter en Europe. Bien entendu, il va en profiter pour tuer quelques mecs à mains nues, parce qu'il faut bien entretenir sa forme et sa réputation.
Personne ne me croira si je dis que La cible était française est un chef-d'oeuvre. Ce qui tombe plutôt bien puisqu'il s'agit d'un des pires romans de Lee Child que j'aie eu l'occasion de lire. Et pourtant, on ne peut pas vraiment dire que la production habituelle de Child soit vraiment de la littérature de haut niveau. Rien ne fonctionne là-dedans : l'intrigue est d'une bêtise crasse, totalement inconsistante et bien entendu complètement – enfin, plus que d'habitude – incohérente, elle se traîne, pas un personnage ne dépasse l'état de vague archétype, et l'ensemble est totalement dépourvu de cet humour au deuxième degré qui rend d'ordinaire – avec les scènes de baston complètement caricaturales – lisibles les aventures de Jack Reacher.
Pour résumer : si vous voulez vraiment lire une histoire d'attentat rigolote, achetez plutôt le dernier roman d'Alexandre Schoedler.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sonyarebelde
  23 octobre 2017
Quelqu'un a tiré sur le président de la République Française à Paris avec un fusil de sniper. Qui était-ce? Et pourquoi? Voici quelques questions auxquelles Reacher devrait trouver les réponses. En combattant des hommes, les fusillant parfois, avec ses mains nues, et quelques balles. Jack Reacher est de retour!
C'est le 19ème opus de la célèbre saga de Jack Reacher. Si vous n'avez pas encore lu cette série, commencez maintenant! Vous pouvez les lire tous en quelques semaines, mais ne le faites pas, car vous devrez attendre une année pour le prochain.
Ils sont des "whodunnits" délicieusement pédants. Et aussi des thrillers assez violents. Et ils racontent tous les aventures d'un seul homme. Jack Reacher!
Reacher est un solitaire.. Il fait de l'auto-stop ou prend le Greyhound. Il n'a pas de carte de crédit ni de téléphone. Il achète de nouveaux vêtements tous les trois jours et jette les anciens. Il ne possède rien sauf une brosse à dents. Il a souvent tort, est laconiquement drôle et carrément irrésistible pour la gent féminine.
Cet héros ex-militaire était dans la police militaire de l'armée américaine. très cool, et utile si vous voulez écrire des hybrides polar-action. Appartenir à la police militaire signifie deux choses: Un, il est un enquêteur qualifié. Deux, il pourrait battre tout le monde dans l'armée.
Cette fois c'est "personal" (le titre du roman en VO). L'un des gars qu'on soupçonne de tirer sur le président Français connaît Reacher. Parce que ce dernier l'a mis hors-circuit il y a des années pour avoir tué un camarade dans une dispute de bar. Ce gars est un tireur hors-norme, et tant qu'il est en liberté, il est un danger ambulant! Donc naturellement notre Jack est appelé pour le neutraliser.
De l'action à foison, des rencontres peu communes..un agent secret russe à Paris, un gars gallois un peu louche à Londres, un gang serbe à Acton, un autre à Barking. Pas l'itinéraire habituel de tourisme-thriller.
Et bien sûr, c'est un Lee Child, donc tellement bon qu'il fait paraître l'écriture "littéraire" pâle, flasque et surfaite. Ses phrases sciées s'amoncellent générant un élan implacable et en même temps aéré, agréable, rapide sans être oppressant. Beaucoup d'interludes éducatifs, notamment un paragraphe entier sur comment éclater une porte..des riffs sardoniques sur le consumérisme..toujours placés intelligemment dans le flux et le reflux des informations, contribuant au suspense.
Tireurs d'élite, gangsters, géants, ex-militaires rancuniers..différentes façons de briser les membres des gens..ou de leur tirer dessus au visage, femmes fortes et intéressantes, petites villes, grandes villes, pistolets et coudes, café... Chaque nouveau roman recèle une nouvelle combinaison.
"La cible était française" est une réussite totale, un Lee Child pur jus à 200 à l'heure, haletant, efficace et passionnant!
Verdict:
Child ne peut pas s'arrêter maintenant. Il ne doit pas s'arrêter. Trop de gens dépendent d'un homme unique dans son genre..Jack Reacher!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LaPresse   13 décembre 2017
Dans La cible était française, de Lee Child, on retrouve son héros favori, Jack Reacher, ex-major de la police militaire que Ken Follett a déjà qualifié de «nouveau James Bond».
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   07 septembre 2017
L’infanterie endure tout un tas de saloperies. Les gars vivent dans des trous creusés dans le sol, ils ont froid, ils sont trempés, enfoncés dans la boue, affamés, ils s’exposent à des tirs au mortier, des tirs d’artillerie, de roquettes, à des bombes, au gaz, aux missiles, aux raids aériens et ils n’ont que du barbelé et des sacs de sable derrière lesquels tirer à la mitrailleuse, mais vous savez ce qu’ils détestent par-dessus tout?
— Les snipers.
— Exactement. La mort aléatoire, celle qui vient de nulle part,
n’importe quand, n’importe où et sans prévenir. À tout instant, tous les
jours. Sans répit. Le stress devient insoutenable. Certains en deviennent
fous, littéralement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BlackKatBlackKat   10 septembre 2017
Vous êtes du FSB ou du SVR?
— SVR.
À savoir Sluzhba Vneshney Razvedki, les services de renseignements russes. Comme la CIA aux États-Unis, la DGSE en France et le MI6 en Angleterre.
— Mais nous sommes encore du KGB en réalité, reprit-il. Mêmes ingrédients, nouvelle recette.
Commenter  J’apprécie          20
BlackKatBlackKat   05 septembre 2017
On peut quitter l'armée, mais l'armée ne vous quitte pas. Pas toujours. Pas complètement.
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   16 septembre 2017
Du point de vue stratégique, la Grande-Bretagne était un porte-avions mouillant en permanence au large des côtes européennes et il y avait plus qu'assez de place pour les ponts d'envol.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Lee Child (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lee Child
De passage à Paris, le grand Lee Child nous a accordé quelques instants pour nous parler de son dernier roman "La cible était française", la dernière aventure de Jack Reacher
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1892 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..