AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262027339
432 pages
Éditeur : Perrin (03/10/2007)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
La Vierge Marie, depuis les premiers siècles de l'histoire de l'Église, est apparue des milliers de fois. La Salette, Lourdes, Fatima sont les lieux d'apparition les plus connues au XIX° siècle, mais on peut en découvrir à toutes les époques et sur tous les continents, sans exception. L'auteur a mené une triple enquête : historique, thématique et synthétique. Il a disposé d'une vaste documentation, en provenance de diocèses et d'archives ecclésiastiques du monde ent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
digne
  01 avril 2013
A l'instar de ses autres ouvrages, Yves Chiron réussit à faire une oeuvre pleine d'historien, tout en évitant au maximum l'écueil de trop de spirituel ou de merveilleux, comme cela est trop souvent le cas des ouvrages sur des faits de religion. le travail de rationalisation, de classement mettant en avant l'évolution des types d'apparitions et une longue partie dédiée aux apparitions controversées font de ce livre une somme sur les apparitions mariales, voir même une bible, au risque d'être un peu irrévérencieux au regard du sujet. La très riche bibliographie est à souligner également.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
SepoSepo   22 avril 2014
SILUVA: sanctuaire marial lituanien

La Lituanie connaissait de graves émeutes iconoclastes et les élites des territoires polonais limitrophes étaient séduites par les thèses luthériennes. C'est dans ce contexte qu'intervint, au début du XVIIe siècle,une apparition de la Vierge à Siluva. La province était devenue presque entièrement protestante. Il ne restait plus que sept prêtres catholiques. Nombres d'églises avaient été détruites. Celles qui étaient transformées en temples calvinistes étaient vidées de leur "image" (tableaux et statues de la Vierge et des saints). L'église de Siluva avait été incendiée et entièrement rasée mais les catholiques avaient pu sauver un tableau représentant la Vierge Marie. pour qu'il échappe à la destruction, le tableau avait été mis dans une caisse en fer et enterré. Des décennies plus tard, alors que les catholicisme n'avait toujours pas retrouvé droit de cité, la Vierge Marie apparut aux bergers du village qui faisaient paître leurs bêtes à l'endroit même où se dressait jadis l'église. La Vierge apparut en pleurs, portant dans ses bras l'Enfant-Jésus. Elle demanda:"Pourquoi laboure-t-on cette terre ? A-t-on oublié que jadis ici l'église où mon fils fut adoré ?". La nouvelle se répandit dans la région, nombre de personnes voulurent voir l'endroit du miracle. Certaines virent, eux aussi, la Vierge Marie. On fouilla le terrain, on retrouva le tableau. En quelques années la région entière abjura le protestantisme, l'église de Siluva fut reconstruite et le tableau retrouvé fut placé sur le maître-autel. Le sanctuaire de Siluva est, aujourd'hui encore, un des sanctuaires marials les plus célèbres de Lituanie.p127
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
GeoffreyRobGeoffreyRob   28 janvier 2021
Le coeur du message de Kérizinen... est dans la dévotion aux « Coeurs Unis de Jésus et de Marie dans le Saint-Esprit ». … lors de la 32° apparition (1° octobre 1955), la formule, jamais employée jusque là dans la spiritualité catholique, est utilisée par la Vierge : « Que vos familles, vos nations, le Monde entier soit consacrés, mais dans une même consécration, au Coeur Sacré et Miséricordieux de Jésus et à mon Coeur Douloureux et Immaculé : à nos deux Coeurs Unis dans le Saint-Esprit. » Aussi après ce message de la Vierge, le Christ est apparu à ses côtés. Vision silencieuse…
… Lors des 42° (13 octobre 1958) et 43° apparitions (28 avril 1959), la Vierge et le Christ apparaîtront ensemble, « Coeurs Unis », et le Christ adressera, à chaque fois, un message final après que la Vierge eut donné le sien. Et le 28 avril 1959, le Christ délivrera un message qui explique le rôle de la Vierge dans l’histoire du salut et aussi la place des apparitions de la Vierge dans l’histoire de l’Église : « Lorsque le Monde rejeta Dieu mon Père, Il m'envoya pour l'éclairer. Actuellement, le Monde me rejette à nouveau, c'est pourquoi Je vous ai envoyé ma Mère. Sa lumière s’élève dans la nuit pour conduire le Monde vers la paix. (…) Mes grâces, Je ne veux les distribuer seul, mais par Elle, qui devient ainsi le canal par où passent toutes les grâces. Sa dévotion n’est donc pas facultative, elle est absolument nécessaire. Comprenez donc La comme mon Complément divin, votre Co-Rédemptrice. Elle va avoir dans le Monde une place de choix qui vous obligera tous à passer par Elle pour aller à Dieu. »
Ce dernier message du Christ est particulièrement important puisqu’il semble annoncer une sorte d’ère mariale (en cours d’avènement) et qu’il attribue à la Vierge des titres que l’Église ne lui a pas reconnus dogmatiquement jusqu’ici. Celui de « Complément Divin » est inconnu de la théologie et de la spiritualité mariales. … Celui de « Co-Rédemptrice » est, en revanche, d’un usage assez répandu : il a été employé par de nombreux auteurs bien avant les apparitions à Kérizinen, …
Ces apparitions et leurs messages si denses n’ont pas été reconnus comme authentiques par l’autorité ecclésiastique dont dépend Kérizinen : l’évêché de Quimper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SepoSepo   22 avril 2014
Apparition du Laus:
Les apparitions au Laus, dans le diocèse d'Embrun, par leur durée et leur spiritualité, apparaissent comme une réponse au jansénisme. Le diocèse était largement acquis au jansénisme et une partie du clergé va longtemps être hostile aux apparitions au Laus. Le jansénisme rigoriste, hostile à la communion fréquente et aux pèlerinages, se voit opposer, par des apparitions mariales, une religion plus miséricordieuse, où l'Eucharistie est exaltée, où les pécheurs sont appelés à la conversion et au pèlerinage."p.149,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
... celle de la Vierge Marie au Puy, ..., est souvent encore considérée comme la première en date. Récemment, ..., était donné la date étonnamment précise de 47 ap. JC !
Si l'on se réfère aux mariographies des siècles passés, qui s'appuient eux-même sur des récits plus anciens (le plus ancien datant du XII° siècle), on peut reconstituer ainsi le récit de cette première apparition mariale en France.
Au temps de saint Georges, premier évêque de Velay au I° siècle, une femme, nommée Vila, atteinte depuis longtemps d'une forte fièvre dont elle n'arrivait pas à se débarrasser, se fit porter, une nuit, sur le mont Anis, s'allongea sur une pierre, qui passait pour guérir les fièvres, et s'y endormit. La Vierge lui apparut, lui demanda d'aller trouver l'évêque Georges pour qu'il construise sur les lieux une église qui lui soit dédiée. La guérison de Vila serait le signe qui convaincrait l'évêque de la réalité de l'apparition. Vila se réveilla effectivement guérie et elle alla trouver l'évêque. Celui-ci, convaincu du récit qu'elle lui avait fait, se rendit sur le mont Anis avec son clergé. C'était le 11 juillet. Deux prodiges eurent lieu : l'endroit où avait eu lieu l'apparition - et lui seul - était couvert de neige et un cerf, tout à coup, s'y lança et traça de ses bois les pourtours de la future église. L'évêque Georges ... fit du moins entourer le périmètre sacré d'une palissade en bois.
Près de deux siècles plus tard, en 221 dit la tradition, une autre dame, percluse de tous ses membres, eut, en son sommeil, une vision de la Vierge qui lui commanda d'aller se faire porter sur le mont Anis et que là elle recouvrerait la santé. ... Près de la palissade (...) la Sainte Vierge lui apparut et lui demanda d'aller demander à l'évêque, qui s'appelait Vosy, de construire l'église jadis demandée. (Il) se montra prudent, jeûna et pria trois jours avec son clergé, avant de venir sur le mont Anis. Puis il alla à Rome consulter le pape Calixte (... qui,) ayant approuvé le projet, (...) Vosy ordonna la construction ...
Telle est, élaguée de quelques autres prodiges de moindre signification, la légende de Notre-Dame du Puy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeoffreyRobGeoffreyRob   27 janvier 2021
Une autre apparition a été considérée pendant longtemps (au moins jusqu'au XIX° siècle) comme la plus ancienne : celle dont aurait bénéficié l'apôtre saint Jacques, à Saragosse, et qui serait à l'origine de l'illustre sanctuaire de Notre-Dame du Pilar (Pilier). Il faudrait d'ailleurs parler plutôt de bilocation puisque l'événement aurait eu lieu alors que la Vierge Marie était encore en vie. Le document le plus ancien qui la relate est un texte latin de la fin du XIII° siècle.
L'Apôtre saint Jacques évangélisait le nord de l'Espagne, sans grand succès d'abord puisque, dit la tradition, il n'avait convertit que neuf personnes. Alors qu'il était en prière sur les bords de l'Èbre, avec ses disciples, "il entendit des voix d'anges qui chantaient : JE VOUS SALUE, MARIE, PLEINE DE GRÂCE... Il s'agenouilla tout de suite, il vit la Vierge Mère de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui était entre deux choeurs de milliers d'Anges sur un pilier en marbre (...). Ceci terminé, la Bienheureuse Vierge Marie appela vers elle très doucement le bienheureux apôtre Jacques et lui dit : "Voici mon fils le lieu signalé et désigné en mon honneur sur lequel, grâce à toi et en mémoire de moi, mon église doit être édifiée. Fais attention à ce pilier sur lequel je me tiens car c'est certainement mon fils, ton Maître, qui l'a envoyé du haut du ciel par l'intermédiaire des mains des Anges. Près de lui tu placeras l'autel de la chapelle (...) la vertu du Très-Haut fera des prodiges et des prodiges admirables chez ceux qui dans la nécessité m'invoqueront. Et ce Pilier se trouvera en ce lieu jusqu'à la fin du monde et il y aura toujours dans cette ville quelqu'un qui vénérera le nom de Jésus-Christ mon fils"."
...
... ce récit médiéval est sans doute fondé sur des textes plus anciens, aujourd'hui perdus. ... on sait qu'une église dédiée à la Vierge Marie a existé bien avant que la tradition à son sujet soit mise par écrit. ... (elle) existait donc déjà au IV° siècle. ... sont bien attestés nombre de miracles qui s'y sont produits. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yves Chiron (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Chiron
Le coup de cœur L'Esprit des Lettres mai 2018
autres livres classés : apparitions marialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1378 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre